Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Fire Inside (solo)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 28 Juin - 9:52

Force : 28 Agilité : 27 Endurance : 28

La plaine de cendres s'étend devant mes yeux dorés. Cette immense plaine n'est plus que l'ombre de ce qu'elle fut jadis bien avant ma naissance, bien avant le chaos, le fracas des bombes, les morts et la désolation. Désormais, seule demeure la cendre grisâtre et étouffante. Elle recouvre tout sans faire aucune distinction,des chars aux autres monstres de guerre des bipèdes en passant par les charognes sans oublier la maigre végétation suffisamment coriace pour tenter de pousser ici. Point d'inégalité en ces lieux, tous subiront le même sort, tous finiront de la même manière, recouverts par cette cendre. Je m'assois devant un char dont on ne distingue à présent plus que la forme. Et je réfléchis devant cette impressionnante masse grisâtre. De nombreuses questions se bousculent dans mon crane. Comment toute cette cendre a t'elle pu arriver jusqu'ici ? La cendre provient forcément d'un incendie non ? Si il y a eu un incendie ici, il a du être énorme vu la quantité de cette poussière filandreuse. Ce qui m'amène à penser au feu. Le feu, il me semble que c'est ce qui maintient les deux pattes en vie. Ils mourraient de froid sans cela car leur peau est bien trop fine pour les protéger du froid et ils n'ont pas assez de poils. Oui, cela ne fait aucun doute. Et comment nous lupins avons fait pour survivre dans tout ce chaos. Nous avons survécu non pas parce la nature notre mère nous a mieux dotés que les hommes pour survivre. Mais parce que ce feu nous l'avons en nous, à l'intérieur de nous. C'est ce feu qui nous pousse à nous battre, à nous relever, à aller de l'avant et à continuer de nous battre même quand tout semble perdu. Et à partir d'aujourd'hui, je vais entretenir ce feu.
Je me relève et m'ébroue avant de trotter autour du char puis je jette un coup d'œil au reste de la plaine repérant ainsi les carcasses et autres débris susceptibles de me servir durant cet entrainement. Une fois mon plan en tète, je m'étire un instant puis je me mets à courir. Je ne cours pas à pleine vitesse. Car effectuer un parcours d'obstacle à pleine vitesse est plus dangereux qu'on ne l'imagine. Je cours donc à un rythme soutenu sans être excessif. Je savoure l'étirement de mes muscles sous ma peau. Une fois devant la masse du char, je bondis de toute mes forces et atterrit sur le métal froid puis je bondis une nouvelle fois mais pour retourner sur le sol. Je cours de plus en plus vite désormais et mes pattes foulent à peine le sol. Je n'ai pas pu résister à l'appel de la vitesse. Peu importe au final. Le vent fouette mes oreilles et mon sang pulse dans mes veines. J'arrive devant ce qui semble être une carcasse d'un véhicule des bipèdes et bondis de nouveau. J'atterris sur le coffre et bondis sur le toit puis je saute de la carcasse et retrouve le sol. Je cours un peu moins vite désormais mais je saute sur les carcasses et par dessus les débris se trouvant sur ma route. Puis, une fois qu'il n'y en a plus, je m'arrête un moment pour reprendre mon souffle. Avant de refaire le même exercice en sens inverse. Je ne mets néanmoins plus autant d'énergie dans l'entrainement tout simplement parce que je n'en ai plus autant à revendre ainsi je me contente d'éviter la plupart des obstacles en slalomant. Je ne bondis que sur quelques carcasses. Il ne me reste plus que la ligne droite pour retourner au point de départ, le char. Je me force à sprinter sans ménagement vers ma destination et y arrive quelques instants plus tard complètement essoufflé. Je prends le temps de reprendre mon souffle avant d'escalader le char et de m'installer en son sommet.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 28 Juin - 10:20

Force : 28 Agilité : 27 Endurance : 28

Je suis désormais posté sur le sommet de ce monticule de cendre qui a avalé le monstre de fer des bipèdes et de ce poste avancé j'ai une vue dégagée sur l'ensemble de la plaine. Ce qui est une bonne chose pour de nombreuses raisons. Je verrais tout de suite si des deux pattes se pointent ou si certains de mes congénères viennent me déranger. Je suis donc parfaitement serein bien qu'un peu fatigué par mon entrainement matinal. Je m'assois sur mon séant afin d'observer le ciel. L'astre solaire daignait enfin pointer le bout de son nez et inondait la plaine terne et morne de son éclat. Les nuages fondirent transpercés par ses rayons. Cela allait être une belle journée. Ce moment de contemplation et de méditation est bientôt brisé par des considérations disons plus terre à terre. En effet, le gargouillement que mon estomac laissa échapper était suffisamment explicite. Il semblerait que les entrainement creuse l'appétit. Je me remets debout prestement et lève le museau pour analyser les effluves de la plaine. Sait on jamais, peut être que la nourriture viendrait à moi. Bon d'accord, je rêve alors prenant une attitude plus professionnelle je me concentre sur les odeurs qui me parviennent.

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Juin - 10:20

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 6
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 28 Juin - 10:42

Force : 28 Agilité : 27 Endurance : 28

Résultat dé de chasse: 6-2=4 (Chasse ratée)

J'ai beau renifler et humer l'air de toutes mes forces, me tourner sur moi même afin de capter toutes les odeurs de la plaine, me tordre le cou pour tenter de recevoir une odeur de gibier rien n'y fait. Il semblerait que je sois la seule créature vivante au milieu de ce désert de cendres, ce no mans land et donc désormais no food land. Dépité, j'abats furieusement une patte sur la cendre sur laquelle je me trouve et un nuage de cendre se forme instantanément. Je bondis du char et m'éloigne en pestant et maudissant les bipèdes pour leur stupidité.

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 28 Juin - 10:42

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de recherche' : 1
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 28 Juin - 10:51

Force : 28 Agilité : 27 Endurance : 28

Et puisque,je ne peux pas me nourrir je tente au moins de me remplir le gosier d'eau fraiche mais cette plaine n'est visiblement pas très accueillante. Ni nourriture ni eau, je sais ce que tu veux ma belle grise. Tu veux m'ensevelir sous un monticule de cendre comme le reste des objets ou êtres se trouvant ici piégés pour l'éternité. Eh bien, je suis désolé de te décevoir mais cela n'arrivera pas très chère. Pour être clair, cela n'arrivera jamais car je ne compte pas mourir ici. Non, je mourrais sur un champ de bataille ou près de ma famille mais certainement pas ici au milieu de cette triste plaine. Plaine rime avec peine après tout.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 29 Juin - 20:41

Force : 28 Agilité : 27 Endurance : 28

La plaine grisâtre n'a pas changée depuis mon dernier parage. Dernier passage qui remonte à hier. C'est une réflexion stupide, cette plaine n'a pas changée depuis des années alors pourquoi aurait elle changée. Enfin, bref une réflexion stupide n'a jamais tué personne à ce que je sache. Mais, elle était bel et bien égale à elle même, silencieuse, mortifère et triste. Mais bon, de toute manière ce n'est pas comme si je venais ici pour du tourisme. Non, je viens ici pour m'entrainer. Je me dirige en marchant vers la carcasse recouverte de cendre la plus proche et souffle très fort pour voir ce qu'il y a là dessous. A la forme, je dirais qu'il s'agit d'une carcasse de voiture. Mais, je n'en suis pas totalement sur. La cendre vole en tout sens et forme un nuage de poussière. J'éternue bruyamment et attends que le nuage se dissipe avant de me pencher pour observer ce que mon action a révélé. Oui, il s'agit d'une carcasse de véhicule complètement rouillée. Je ne sais pas si cela va fonctionner mais tant pis. Je plante mes crocs dans le métal rouillé et  secoue de toutes mes forces. Cela me fait très mal à la mâchoire mais je tiens bon et bientôt cela produit l'effet escompté. Un morceau du véhicule tombe lourdement sur le sol cendré. Je prends un moment pour souffler avant d'enfoncer mes crocs dans le cuir qui recouvre le métal. C'est bien plus lourd que le bout de bois que j'utilise d'habitude mais peu importe. Je commence à trainer mon fardeau sur une petite distance en marchant le plus lentement possible. Je sens mes muscles rouler sous ma peau. Cela me tire mais je suppose que c'est le signe que ca les fait travailler. Une fois cela fait, je regarde les environs afin de retrouver le char qui m'avait servit de promontoire hier. Il est à plusieurs centaines de mètres de ma position. Je vais y arriver. Je vais y arriver. Je plante mes crocs dans l'objet et le traine derrière moi. Je ne peux pas aller très vite mais qu'importe. Je continue sans m'arrêter et ce malgré la douleur et la fatigue. Plus que quelques pas et j'y suis. Allez Ebène vas y. Les derniers pas sont laborieux et une fois devant le char, je lâche la pièce de métal et m'effondre sur le flanc haletant. Un exercice intense et difficile mais j'ai réussi. Un sourire satisfait étire mes babines alors que mon poitrail se soulève au rythme de ma respiration saccadée.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 29 Juin - 22:57

Force : 28 Agilité : 27 Endurance : 28

Cet entrainement m'avait vraiment épuisé. Il faut dire que je n'avais pas choisi de commencer doucement. Je fis une petite sieste histoire de me requinquer. A mon réveil, le soleil s'était couché et la nuit n'allait pas tarder à tomber. La température était agréable, il faisait chaud mais l'atmosphère n'était pas lourde ou étouffante. Le temps idéal pour une petite chasse nocturne à mon avis. Mon pelage est parfait pour cet exercice. Cela faisait bien longtemps que je n'avais pas eu l'occasion de chasser de nuit. Je me relève et m'ébroue afin de me débarrasser de cette poudre grise qui s'infiltre partout. Je prends même le temps de me lécher le poitrail. Une petite toilette ne fait jamais de mal. Puis, je me mets au travail.

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Juin - 22:57

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 7
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 29 Juin - 23:12

Force : 28  Agilité : 27  Endurance : 28
7-2=5 (Chasse ratée)

Mais, malgré ma bonne volonté et mon aptitude professionnelle aucune odeur appétissante n'atteignit mon museau. Cette plaine n'est elle qu'un immense désert ? Cela m'étonnerait car il y a tout de même quelques plantes qui parviennent à pousser dans ce milieu hostile. Or, si des végétaux poussent ici, des animaux devraient arriver à vivre ici. J'imagine que ces plantes ne doivent pas avoir très bon gout. Mais, il me semble qu'aucun animal ne peut faire le difficile ici bas. Nous mangeons ce que nous trouvons. Et là en l'occurrence je n'ai rien à me mettre sous la dent. Je ne vais pas abandonner si facilement pour autant.

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Juin - 23:12

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 2
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 29 Juin - 23:40

Force : 28  Agilité : 27  Endurance : 28
2-2=0 (Chasse ratée)

Bon, on peut dire que j'ai fait choux blanc. Cette plaine n'est vraiment pas un bon terrain de chasse. Je tacherais d'en trouver un meilleur demain. La déception m'envahit peu à peu et obscurcit mes pensées. Mais, je ne veux pas finir la journée sur un échec et sur du négatif alors je me prépare mentalement un petit entrainement nocturne. Je manque néanmoins d'inspiration sur le moment alors je pense que je vais me contenter de travailler mon endurance en courant. Je m'élance à travers la plaine en trottant tranquillement, ce que je fais pendant une bonne dizaine de minutes avant d'accélérer et de courir pour de bon. Mes  foulées sont amples et mesurées, je n'ai pas encore atteint ma vitesse de pointe. Je cours ainsi à une allure soutenue pendant une bonne vingtaine de minutes, mon souffle se fait plus rapide. Ma langue pendante témoigne de la fatigue qui envahit peu à peu mon corps. Mes pattes commencent à me sembler lourde. Mais, je continue ma course. La douleur n'est pas importante, tout est une question de mental. Allez, je vais finir sur un sprint. Je prends de plus en plus de vitesse jusqu'à atteindre ma pleine vitesse. Le vent cingle ma peau et me siffle les oreilles. Mes pattes touchent à peine le sol. J'ai sincèrement l'impression de voler. De la cendre vole dans tout les sens derrière moi. Je cours sans m'arrêter comme si ma vie en dépendait pendant quelques minutes. Mais au bout d'un moment, je ne peux tout simplement plus avancer. Je m'arrête sur place et parviens sans savoir comment à me trainer jusqu'au char. Je grimpe laborieusement jusqu'au sommet et m'y installe avant de m'endormir.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 30 Juin - 19:14


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Juin - 19:14

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 7
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 30 Juin - 19:31

Force : 28 Agilité : 27 Endurance : 28
7-2+2=7 (Chasse ratée)

Je me réveille en douceur du haut de mon promontoire. Ce monstre de métal cendré est décidemment peu confortable. Enfin, peu importe c'est le point le plus sécurisé de la plaine de part sa hauteur. J'étire mes membres endoloris et engourdis tout en observant les environs. Ou plutôt en les surveillant. Puis, je me lèche le poitrail d'un air hagard. La fatigue embrume encore mon esprit. Mais une odeur inattendue me sort de mon état de semi somnolence. Un délicieux fumet que je n'avais plus senti depuis très longtemps. Une odeur de cervidé. Je scrute la plaine de mes prunelles dorées. Mon regard acéré ne laisse passer aucun détail. Je compte bien attraper une proie aujourd'hui. Le voilà ! Le cerf se trouve à une centaine de mètres de ma position. Il n'a pas du sentir ma présence car il semble calme. Je bondis avec agilité du tank et me rapproche lentement. Je ne le traquerais en courant que lorsqu'il m'aura repéré. Si, je peux réduire la distance nous séparant le plus discrètement possible, je ne vais pas m'en priver. J'avale ainsi lentement une bonne dizaine de mètres avant que le cervidé ne tourne la tète dans ma direction avant de détaler. Je me lance à sa poursuite à toute allure mais arrête rapidement ma course afin de ne pas me fatiguer inutilement.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 30 Juin - 19:32


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 30 Juin - 19:32

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 9
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 30 Juin - 19:55

Force : 28 Agilité : 27 Endurance : 28
9-2+2=9 (Chasse réussie)

Je m'apprêtais à retourner au char cendré pour réfléchir à ce à quoi je pourrais employer mon temps lorsqu'une autre odeur alléchante frappa mon museau de plein fouet. Un fumet moins intense que celui du cervidé mais terriblement alléchant pour autant. Je lève le museau vers les cieux afin d'analyser la fragrance. Je dirais qu'il s'agit d'un lapin. Je m'imagine déjà en train de planter mes crocs dans la chair tendre d'un bon gros lapin bien dodu. Mais plutôt que de l'imaginer, il vaudrait mieux que je le fasse. Alors, je me mets en chemin traquant l'odeur le museau au sol. Je ratisse la plaine en silence, totalement concentré sur ma tache. L'odeur se fait de plus en plus forte et de plus en plus nette. Je relève la tète et aperçois ma proie à quelques mètres de là. Je m'élance et le lapin se mets à courir. J'accélère l'allure et bondis dès que j'estime avoir une chance de l'attraper. J'atterris sur le petit herbivore. Ma patte posé sur son torse l'empêche de fuir. Je l'observe un instant avant de planter mes crocs dans sa carotide.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 1 Juil - 22:11

Force : 28 Agilité : 27 Endurance : 28

Il n'y a qu'un seul moyen de devenir plus fort, l'entrainement. Alors, je me dirige vers la plaine de cendres en trottant, réfléchissant aux exercices que je pourrais effectuer ce soir. Un entrainement de combat me ferait du bien. Cela fait bien longtemps que je n'en ai pas fait. Bon, d'habitude je m'entraine à cela sur un arbre. Cette fois ce sera sur une carcasse recouverte de cendres. Cela sera surement un peu plus douloureux mais cela n'est pas important. La souffrance est une partie inhérente à l'entrainement. Et puis de toute façon, cela ne peut pas être une mauvaise chose de s'habituer à la douleur physique.  J'arrive enfin au milieu de cette étendue grisâtre. J'approche de la carcasse ou du moins ce que je suppose être une carcasse. Je m'étire longuement en observant les environs. Puis, je me place en face du véhicule rouillé condamné à pourrir ici à jamais. Je cours puis le percute violement. Une vive douleur se déclare dans mon épaule mais je n'y fais pas attention. Je lance des coups de griffe dans tous les sens, lacérant le métal froid du monstre de fer. Je griffe furieusement sans m'arrêter tout en grognant. Puis, je bondis en arrière comme pour esquiver un coup mortel. Je bondis à droite et à gauche avant de tourner autour de mon ennemi immobile. J'attends quelques instants avant de bondir sur la carcasse, je suis maintenant sur son toit que je laboure de mes griffes. Mes griffes saignent mais je n'y prête aucune attention. Je suis obnubilé par ce tas de ferraille et le combats comme s'il était fait de chair et de sang. Je bondis du toit et atterris dur le sol cendré. Je bondis sur le coté afin d'esquiver un dernier coup imaginaire.

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Juil - 22:11

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 12
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Fire Inside (solo)

Aller à la page : 1, 2  Suivant

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface