Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Camps d'armée

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 1 Avr - 20:23



Camps d'armée

Que s'élèvent les Enfers


Taille de l'avant poste : Grand
Nombre d'humains : 33
Nombre de chiens : 12

PV & Nombres de chasse à réussir : 0

Description

Au milieux des collines éventrées par les bombes, les hommes ont bâtit un camps de fortune à l'aide de bois et de fers, le tout cerné par des tranchés de barbelés. Plusieurs tentes ont été plantée, mais certains abris son creusés à même le sol.

Réserves à piller

– 30 Rations de nourriture
– 30 Médicaments
– 20 Armes

Ratio de Pillage :

De 12 à 8 --> Pillage réussi
De 7 à 0 --> Pillage raté


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 9 Mai - 11:52

Chasse à l'Homme
Plume Rousse



Elle n'aimait pas cette idée là, oui celle de s'infiltrer dans un campement Humain pour tenter de les déloger... Mais avait-elle réellement le choix ? Ils étaient en train de s'installer chez-eux et si elle ne faisait rien ils étaient foutu... Ils allaient devoir déménager, trouver encore une fois une nouvelle maison, non ce n'était pas possible. Rampant au sol elle commençait à s'infiltrer dans le camp qui était immense, il y avait des chiens de partout ainsi que des Hommes, mais cela ne l'intéressait pas, elle ce qu'elle voulait c'était des ressources, des choses à trimbaler pour bien les emmerder. La peur au ventre elle était parvenue à entrer dans une espèce de tente, maintenant elle devait trouver les provisions et rapidement... Elle savait que les loups de sa meute n'allaient pas tarder à arriver, du moins elle l'espérait, car à elle seule elle ne pourrait parvenir à piller tout ce foutu campement... Et surtout elle risquait de se faire attraper si elle tardait trop.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Mai - 11:52

Le membre 'Plume Rousse' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Pillage' : 4
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 9 Mai - 11:55

Chasse à l'Homme
Plume Rousse



Un aboiement, cela l'avait déconcentrée elle était alors rapidement sortie du camp avant de se faire voir... Le cœur battant la chamade elle se mettait dans un coin de la forêt, préférant attendre que les siens arrive avant de retenter... Sans peur, il n'y avait pas de courage, elle avait donc raison d'avoir peur, cela prouvait qu'elle était consciente du danger qu'elle encourait en agissant de la sorte, mais bon... Il fallait le faire pour le bien de la meute, elle était donc la pour prêter main forte et elle resterait là tant qu'elle ne sera pas renvoyé au camp pour x raison. S'allongeant finalement elle observait le paysage qui s'offrait à elle. Dire qu'avant l'herbe avait commencé à repousser, les Hommes avaient de nouveau tout massacré... Aimaient-ils ça ? Étaient-ils obligés de se battre ? Ils n'étaient pas si différent qu'eux, ils vivaient en meute et se battaient pour le famille... Comme les Esobeks actuellement.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Déchéance Sarcastique

Fiche de personnage
force:
68/100  (68/100)
agilité:
79/100  (79/100)
endurance:
85/100  (85/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Mai - 18:50


pillage.
there's nothing we can do, but play cops and robbers.
F : 24/100 • A : 33/100 • E : 30/100


Zwey ne s'était pas réveillé ce matin-là avec en tête une idée précise, type "tiens, aujourd'hui je vais aller foutre la merde dans un camp humain" ou "bon, il serait peut-être temps de les virer de là avant qu'ils ne bouffent tout le gibier". Mais il fallait avouer, tout de même, qu'il serait peut-être temps de les virer de là. Effectivement.
D'autant plus que ce jour-là, eh bien, sa chasse de la journée s'était révélée désastreusement infructueuse. Sur les nerfs, grognon, le jeune loup avait donc décidé, sur un coup de tête, d'aller s'en prendre aux humains pour compenser. Comme ça au moins il ne rentrerait pas les pattes vides.
Enfin, s'il rentrait tout court. Mais Zwey avait tendance à négliger le danger lorsque le débat portait sur une perspective de nourriture. L'idée même avait un effet magique sur la peur : hop, envolée, plus rien ! C'était bien pratique, quelque part.
A la fois suicidaire et lâche, si ce n'était pas un bel oxymore.

Lorsque Zwey arriva sur place, après avoir traversé la moitié du territoire Esobek, il tomba directement sur Plume Rousse. Assise à bonne distance du camp, elle l'observait calmement.
Le jeune loup ne s'arrêta pas assez longtemps pour tailler une bavette : quelque part, engager la conversation sans que ce soit avec une remarque moqueuse, ce n'était pas son style. Et puis il doutait que la louve ait un quelconque intérêt pour lui ; alors autant épargner à son temps les échanges de courtoisie.
Cela dit, il la salua quand même en parvenant à sa hauteur au petit trot.

« 'jour Plume. » Zwey n'avait jamais été très porté sur l'obséquiosité.

Et Plume Rousse, c'était trop long comme nom.
Histoire de ne pas passer pour un rustre de première, il agita tout de même les oreilles dans sa direction d'un air taquin, un sourire de loup au coin des babines. Et puis il descendit la colline au trot, profitant du couvert des nuages et de quelques arbustes pour se dissimuler.
A priori, ils n'allaient pas rester seuls très longtemps. La présence de Plume indiquait que la meute était prête à rejouer le coup de l'avant-poste, et si Zwey n'avait pas été mis au courant - sans doute parce qu'il était de garde à ce moment-là - cela ne l'empêcherait pas de participer.
Les autres le rejoindraient vite, de toute façon, songea-t-il en sautant avec légèreté par-dessus les fortifications et atterrissant dans la tranchée, entre deux rangées de barbelés.
Maintenant, le tout était d'agir avec précaution. L'animal au poil roux jeta un coup d'oeil en avant pour s'assurer qu'aucun humain n'était en vue, puis se faufila aussi discrètement que possible entre les barbelés et s'avança dans le camp à pas de loup, l'échine légèrement hérissée par la tension, tous ses sens aux aguets.

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Mai - 18:50

Le membre 'Zwey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Pillage' : 8
Déchéance Sarcastique

Fiche de personnage
force:
68/100  (68/100)
agilité:
79/100  (79/100)
endurance:
85/100  (85/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Mai - 19:06


F : 24/100 • A : 33/100 • E : 30/100


Pour une fois, tout avait l'air de se présenter assez bien. Zwey serpenta avec précaution entre les tentes de toile et les construction de fortunes en bois : chaque fois qu'un humain montrait le bout de ses bottes, il se terrait avec application dans un coin obscur. Il avait déjà observé le camp par le passé lors de ses rondes : étant donné qu'il était positionné entre les collines, il n'était pas difficile de le guetter depuis les hauteurs.
Zwey avait ainsi pu constater que les hommes étaient au moins trente, pour trois fois moins de chiens. C'était beaucoup trop pour espérer s'en sortir en vitesse s'il se faisait repérer, comme lors de l'attaque de l'avant-poste. Il aurait également été trop risqué de déclencher la moindre bataille : du moins, seul. Et encore, le loup brun ne perdait pas de vue que si les autres membres de sa meute arrivaient, ils resteraient inférieurs en nombre. Il ne croyait pas à l'opportunité d'une bataille gagnante, pas sans des pertes et des blessures qu'ils ne pouvaient se permettre.
D'où la nécessité de se faire le plus discret possible.
Silencieux comme une ombre, Zwey renifla le rabat d'une tente, puis l'écarta pour pénétrer à l'intérieur : comme espéré, elle était vide. Se trouver enfermé dans un de ces cônes de tissu le rendait mal à l'aise, c'est pourquoi il fit vite : avisant l'un des engins de morts des humains, un fusil, il le saisit entre ses crocs par le milieu et quitta la tente en maîtrisant son inquiétude. Il n'y avait que par la précipitation qu'il se ferait repérer.
Le fusil était lourd entre ses crocs. Il hésita un instant à le porter à l'extérieur du camp, puis songea qu'il augmenterait de cette façon terriblement ses chances de se faire repérer.
Autant essayer de rafler le plus de choses possibles avant de quitter les lieux. L'animal au pelage marbré de roux jeta donc, le plus discrètement possible, son fardeau dans la tranchée (avec un peu de chance un camarade viendrait le récupérer), avant de faire demi-tour pour s'enfoncer derechef dans le camp des hommes.

[-1 arme]

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Mai - 19:06

Le membre 'Zwey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Pillage' : 4
Déchéance Sarcastique

Fiche de personnage
force:
68/100  (68/100)
agilité:
79/100  (79/100)
endurance:
85/100  (85/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 9 Mai - 19:31


F : 24/100 • A : 33/100 • E : 30/100


Son coeur se mit à battre la chamade dans sa poitrine.
Avant même de contourner la première tente, Zwey sentit que cela ne serait pas aussi simple cette fois. Ses muscles auparavant - relativement - détendus se crispèrent, avant même que l'odeur ennemie ne parvienne jusqu'à ses narines.
Ce n'était pas un chien, mais un homme. Le loup brun jeta des coups d'oeil fébriles autour de lui : contrairement à tout à l'heure, il n'y avait ni caisses, ni toiles tendues derrière lesquelles se cacher lorsque l'humain apparut au coin de la tente.
Un bref instant, le coeur de Zwey s'arrêta de battre et il se sentit pris au piège.
Et puis il tenta le tout pour le tout.
La nuit était quasiment tombée, et il faisait très sombre : avec un peu de chance... Le loup recula dans l'obscurité qui ne le masquait pas vraiment, et entreprit, museau dans la poussière, de fureter çà et là avec d'imperceptibles grognements. Tout comme il avait vu faire les chiens des hommes, il remua la queue en feignant d'être à la recherche de quelque reste abandonné par terre : et lorsque l'homme l'interpella d'une exclamation - que Zwey aurait été bien en peine de classer comme hostile ou amicale - il sursauta et s'enfuit avec un couinement.
Le loup longea les ombres en tentant de faire taire les battements de son coeur : il n'avait pas l'impression d'être suivi. Mais il espérait ne pas avoir semé le doute dans l'esprit de l'homme.
Sa mésaventure l'avait rendu prudent : il se dissimula derrière une caisse pour observer les allées et venues, de loin, du centre du camp. Cette fois, il attendrait plus patiemment son tour.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 11 Mai - 11:29






La boucle


Feat



Et voilà. Tout recommençait. Encore. Tel une énorme boucle infinie. Et comment s'était-il retrouvé ici, à nouveau ? Ah oui. Il avait écouté et suivit Plume. Car l'autre fois, ça avait plutôt mal tourné pour lui ! Il s'était retrouvé acculé par des chiens, contre un mur. Heureusement qu'il commençait à comprendre un peu la stupidité de ces créatures. C'était étonnant de voir à quel point un chien pouvait être idiot. Quoi qu'il en soit, ils s'attaquaient à présent à un autre campement humain. Et celui-ci semblait même un peu plus grand aux yeux de Freux que le précèdent. Ou commençait-il simplement à en avoir plein le dos des humains ? Il n'aurait pu le dire …

Mais l'heure de la razzia était sur eux. Ils devraient être agile et rapide. Venir en coup de tonnerre et repartir quasi directement. Là était l'astuce du pillage. Freux se souvenait du premier qu'il avait effectué aux côtés de Plume. C'était un acte tellement excitant pour lui...

Ecumant déjà. Il prit la suite de ses deux camarades...





Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Mai - 11:29

Le membre 'Freux' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Pillage' : 12
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 11 Mai - 11:38






Besoin de parler


Feat



Oh. Comme il venait d'être parfait dans chaque mouvement qu'il venait d'effectuer ! Freux était fier de sa prestance. Il n'avait, au final, rien perdu de son agilité et de son talent au pillage. Tout comme à ses débuts, il n'avait que très rarement raté un pillage. Et c'était tant mieux pour lui, car en rater un pouvait être synonyme de très mauvais état de santé après ça ! Se faire défoncer la bouche pour ne rien ramener au camp, ce n'était pas sa destinée. Mais il avait été là, lui, pour faire traverser certains loups sur le chemin de cette destinée. Il se souvenait du dernier pilleur qui avait rencontré son chemin... Il l'avait assommé et laissé dans un coin des souterrains. Au fond, le mâle espérait qu'il serait encore en vie, à présent, il ne voulait pas de la mort d'un loup affamé sur le dos. Le seul dont il voulait réellement le sang sur ses pattes. C'était Tybalt.

En tout cas. Freux avait attrapé une sorte de caisse en bois, qu'il tirait à présent vers un coin en dehors du camp. C'était lourd, cette bêtise ! Il espérait au moins qu'il pourrait manger ce qu'il y avait dedans !


/Médics'/




Pierre d'Été
Pierre d'Été

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Mai - 10:00


Pillage
Force : 40 - Agilité : 38 - Endurance : 38


Une respiration plus rapide, des pas lents, qu'est ce qu'il pouvais me rendre nerveux ? le fait d'approcher un camps d'armée, un lieux ou des hommes et des chiens se regroupent. Dans quel but ? le même que le notre, survivre et trouver de nouvelle terre ou vire. Pas de bol, vous ête tomber sur nos terres, on ne peu pas les laisser rester ici, il faut s'en débarrasser.

Je m’approche lentement, pas après pas, respiration rapide et lente, j'alterne pour ne pas me faire attraper. J'entend les chiens, je les sens, les hommes bougent. Je reste de l'autre côté du mur espérant une occasion pour passer de l'autre côté.



_________________


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Mai - 10:00

Le membre 'Emarok' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Pillage' : 5
Pierre d'Été
Pierre d'Été

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Mai - 10:03


Pillage
Force : 40 - Agilité : 38 - Endurance : 38


Alors que j'étais là a attendre, j'entendais les chiens, les hommes fesant une ronde, je n'ai trouver aucune ocasion de sauter. Même lorsque j'en est trouver une les chiens m'on vu et j'ai du faire demi tour. Courir pour leurs échapper, je m'éloigné, reprenant une respiration, reprenant mon soufle, recommence une autre fois ...



_________________


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Mai - 10:03

Le membre 'Emarok' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Pillage' : 1
Pierre d'Été
Pierre d'Été

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Mai - 10:04


Pillage
Force : 40 - Agilité : 38 - Endurance : 38


Je soupire, impossible de s'aprocher, je me fais répérer a chaque fois, suis-je incapable d'aider ? il y a des jours ou rien ne marche, rien ne se passe comme prévu. Je fit demi tour, j'essayerais un autre jour.



_________________

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 13 Mai - 13:08

A l'attaque !
Esobeks et Plume Rousse



Elle attendait toujours, assise, après que Zwey l'ait salué d'un signe de tête elle comprenait que c'était le moment d'agir. Sortant de dessous son arbre elle s'aventurait de nouveau dans le campement Humain... Quelle idée folle elle avait là... S'attaquer aux Hommes, tenter le diable en soit étant donné qu'elle était facilement reconnaissable, mais ils devait les faire partir, cela faisait bien trop longtemps qu'ils s'installaient de la sorte chez-eux, sur leurs terres en soit. Déjà qu'ils avaient du mal à chasser, si en plus les Hommes s'y mettaient ils n'allaient pas s'en sortir, tout simplement. Donc elle s'enfonçait de nouveau à l'intérieur du camp même, s'approchant de la même petite tente qu'elle avait trouvé juste avant, pour quoi ? Pour tenter de les piller, à croire que cette fois-ci ça allait fonctionner...

Spoiler:
 
Code by Reira


-->

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 13 Mai - 13:08

Le membre 'Plume Rousse' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de Pillage' : 10
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 13 Mai - 13:08

A l'attaque !
Esobeks et Plume Rousse



Un chien aboyait, mais pas de son côté, elle allait pouvoir faire ce qu'elle voulait ici... Se faufilant dans la tente, silencieuse, elle ne faisait aucuns bruits... Elle pouvait le faire, elle allait y arriver. Enfouissant alors son museau dans des caisses elle cherchait la nourriture, il lui fallait la nourriture... Une odeur attirait alors son attention dans la caisse juste à côté, il y avait des espèces de boites rondes qui semblaient renfermer de la nourriture. Peu importe elle devait emporter tout ce qu'elle pouvait, donc elle venait de saisir une de ses boites avant de faire plusieurs allers retours entre le campement et la forêt jusqu'à vider la caisse entière, elle venait donc de supprimer une "provision" en quelque sorte. Maintenant elle devait s'attaquer à l'autre tente, elle s'y dirigeait alors d'un pas cette fois-ci plus sûr qu'au départ.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Camps d'armée

Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface