Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs

 [Chasse inversée]

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Dim 10 Aoû - 1:47


       
[Chasse inversée]

        Ce poser est rare de mes jours. Dans les arbres, haut perché toujours à l'affût d'un quelconque danger. Je croasse, de temps en temps et cherche un peu de nourriture. Une seule charogne de lapin suffit à me nourrir. Mais ces temps ci, les proies se font rare et je ne suis pas le seul corbeau à chercher de la nourriture. Dans cette forêt où la mort des hommes y règne, la cendre à recouvert tout le sol. Des hommes y reste pendus toute leur vie, se vides de leur sang et pourrissent. Vous pourriez croire que je suis heureux ici, avec toute cette mort qui m'entoure, mais les carcasses d'homme sont pollués, toxiques. Beaucoup d'autres avant moi en sont morts. 

Un corbeau tournois dans le ciel, un cadavre est surement au sol. La faim au ventre, j'y vole. Je ne vois plus le corbeau, non il est posé sur la charogne. Un minuscule cadavre de Geai. Je pique aussi tôt du bec et rejoins l'autre corbeau. Il est gras et doit sûrement bien mangé chaque jour, mais d'où vient t-il ?

Voilà alors mon estomac un peu rassasié. Une seconde de méfiance m'échappe et la bête surgit, le monstre, le prédateur. Non pas un charognard mais un animal assoiffé de sang, ou du moins à mes yeux. Un loup. D'un noir tel de l'ébène et de ses yeux d'ambre, ses crocs me blessent. Il est très massif et à les pattes très large, assez pour m'attraper facilement. Me froissent l'aile, j'essaie de voler sur la plus basse branche. Mais le prédateur est agile, il saute sur l'arbre et réussit à attraper ma patte. Je me débat, lui donnent des coups de mon ailes non abimés. Mais que puis-je ? Il à trop de force pour que je puisse m'en sortir. Mais je ne perd pas espoir. Mes plumes tombes, et mon aile maintenant cassé à cause de ses mâchoires féroces me fait horriblement mal. Pourquoi sauter sur moi plutôt que sur mon congénère, bien plus dodu que moi ? Ses yeux m'effraie, il à le regard du tueur rodent dans les bois. Son pelage, noir et luisent il y a si peu de temps et devenue gris, à cause des cendres. Je me débat de mon aile restante mais arrive sans mal avec une assez bonne force à poser son énorme patte doté de griffe acérés sur mon dos. Il renifle un coup et je le sait je vais mourir et pas en vain. Je vais nourri un loup qui va pouvoir survivre et prolonger la lignée des animaux que jusqu'au bout je détesterais. Il marmonne quelque chose dans sa langue qui m'est incompréhensible. On dirais même que qu'il se défoule sur moi. Mais pourquoi tant de haine ? Je n'ai pas le temps de faire quoi que se soit car je sens très vite sa mâchoire sur mon cou et bientôt ses dents dans ma chaire. Un dernier regard à la vie et je suis mort.
       
© By Halloween sur Never-Utopia

       

 [Chasse inversée]


 :: Archives :: Archive des RPs