Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs

 Loup y est tu ? [Libre]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 26 Juin - 0:41


       
Loup y est tu ? [Libre]

     C'était le soir, même la nuit. Je ne pouvais pas dormir et me promenais donc. Oui, dans la plaine de cendre, avec ce gros nuage gis au dessus de moi et cette odeur qui me donnais envie de tousser. Les chouettes hululaient et des corbeau croassaient. Je voulais me diriger vers les corbeaux, accompagnés de Khan, celui qui me suivais partout mais quelque chose me disait de ne pas le faire. Après quelques secondes d'hésitation, je partais, suivent leurs cris. Khan se mêlait alors au autres corbeau te fila dans leur direction. Je courrais, et pour une fois, ce n'était pas lui mais moi qui le suivait. Les corbeaux m'intriguais. J'aimais leur unique couleur qui était également la mienne. Leurs yeux noirs, mystérieux et leur comportement. J'arrivais plus près encore des corbeaux et d'une odeur, celle de la mort. Je courrais alors, guider par mon instinct. J'étais tout proche puis je les vis, tous. Ils devait être une bonne vingtaine et Khan ne se distinguait plus parmi tous ces oiseaux. J'arrivais dans la troupe mais visiblement, les corbeaux n'avaient pas peur de moi. Je baissais alors la tête et je le vis, lui, un loup, mort. Je m'approchais en grognant, fessant fuir les corbeaux, mais pour quelques secondes seulement car ils revinrent à la charge. Ce loup ne venait pas d'une meute, c'était sûre, mais d'où ?
Je partais en courent, chassent les images de mes yeux et grognent. Cette nuit là, je n'étais pas d’humeur à jouer, mais plutôt à tuer. En plus, j'avais faim! Je ne savais que faire, retourner là-bas et manger un corbeau, tout en sachent qu'il y avait le cadavre, ou patienter jusqu'au lendemain ? Mais je n’eus pas le temps d'en décider, mon ventre me le fis comprendre. Je retournais alors sur mes pas, toujours guider par les corbeaux. J'étais revenu près de la mêlée. Je ne fessais qu'un avec la nuit. Je me préparais à bondir, bandant mes muscles, puis je sautais, sur l'un d'eux. Je le saisissais à la gorge, lui arrachent quelques plumes. J'enfonçais mes crocs dans sa chaire et le tuais. Je transportais alors le corps inanimé dans ma gueule. Je partis loin pour ne plus jamais revoir ce loup, ce cadavre. Je m'allongeais, dégustant le charognard. Une fois finis, je hurlais appelant Khan, qui devait lui aussi avoir fait son bonheur. J'attendais, mais dan ma longue attente, je me posais cette question : Et si un loup rival m'avais entendu ?
       
© By Halloween sur Never-Utopia

       
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 26 Juin - 3:21


Loup y est tu ? [Libre] 176835tumblrm017waIBaL1r66t8po1500
Loup y es-tu?(libre)
«Les faux amis sont comme des ombres; ils te suivent dans la lumière, mais ils te laissent de côté dès qu’apparaît la noirceur»

feat Naïa,Aaron & libre

C'était la nuit et je n'arrivais pas à dormir, alors j'étais partie me promener seule. J'avais laissé mes pattes décider où m'emmener, peu importe l'endroit, cela m'importait peu. Elles me menèrent à la plaine de cendres. Il neigeait toujours dans cet endroit, mais ce n'était pas une neige ordinaire, mais des cendres, les humains avaient tout détruits ce qu'il avait alentours. Je soupirais puis continua de marcher, il y avait des fois, que je m'ennuyais de mes montagnes enneigées où tout était propre et beau, pas d'hommes venaient nous déranger, à part quand il y avait des randonneurs, mais ils nous laissaient tranquilles. Je marchais tranquillement quand je vis un attroupement de corbeaux, étant plutôt curieuse, je m'approchais, les corbeaux n'étaient jamais en gang, quand ils étaient en gang, c'était surtout quand il y avait des cadavres.  Alors, je courais entre eux et j'allais voir, peut-être la chose pouvait être encore vivante, on ne savait jamais.

Les corbeaux s'envolèrent à mon arrivée et je découvris quelque chose qui me levait le cœur.  Sur le sol, il y avait un cadavre de loup, et il était bel et bien mort. Cependant, je ne le connaissais pas, il ne semblait pas venir d'ici non plus. Alors, je détournais le regard et repartis en chemin inverse. J'avais le don de tomber sur des choses désagréables, cette peau de loup, à la cabane du chasseur, le trou des hommes et maintenant un cadavre. Il faut dire que les temps derniers, je n'avais pas été très chanceuse. J'en frissonnais encore de dégoût puis je continuais ma promenade. Par la suite, une odeur attira mon attention. Il avait l'odeur d'un autre loup, lui vivant celui-là, par exemple. Un mâle, puis, par ailleurs, il semblait être un solitaire. Je ne le voyais pas très bien. En suivant l'odeur, je me retrouvais devant un loup noir, avec mes chaleurs.

Je ne l'avais jamais vu et je ne savais pas qui il était. Il semblait être en train de manger un corbeau, j'eus un haut-le cœur. Je ne mangerais jamais un corbeau, c'était des charognards et on ne savait pas où ils avaient pu aller ou faire. Je restais à distance respectueuse et je l'observais de mon regard orangé comme les couchers de soleil.
© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 26 Juin - 18:17


       
Loup y est tu ? [Libre]

       Cette question me hantais, et je n'avais pas tort de me méfier, car bientôt je sentais une odeur, celle d'une Esobek. Elle m'épiais, j'en étais sûre. Je tournais la tête et ses yeux jaunes brillais dans la nuit noir. J'avançais vers elle, grognent. Je lui sautais dessus, la mettant à terre. Que fessait-elle par une nuit pareille, surtout ici, alors qu'elle était en chaleur en plus. Elle aurait très bien pu faire une mauvaise rencontre et mourir, mangé par les corbeaux, comme le loup que j'avais vu l'instant d'avant. Puis j'eus le dé-clique, ce loup, il étais bien mort, mais de quoi ? C'était t-il fait agressé, où était t-il tout simplement malade ? Il fallait que j'aille voir, mais aussi que je m'occupe de la louve. Son pelage blanc scintillais sous la lune et je la relâchais. Je me relevais et m'ébrouais. La poussière que j'avais amassé tombais alors.

           
         
       
- Qui est-tu, et que fait tu là ? Tu te rend compte du danger ici ? Une rencontre avec un autre loup aurais pûuse terminer très mal ! Tu as vus ce loup, mort, parmi les corbeaux ?
       La présentation était certes brutale, mais je la prévenais des dangers qui aurais pû la tuer. Un homme ou un loup tuais, et il étais sûrement dans le coin. J'aurais voulu proposer à la louve d'aller voir se qui aurait pu causer la mort du loup, mais après mes mises en garde, je doutais qu'elle voudrais me suivre. Elle avait un certain charme et avais l'air amicale, mais je ne pensais pas que j'allais lui plaire après se que je lu avais dit...
       
© By Halloween sur Never-Utopia

       
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 26 Juin - 20:36


Loup y est tu ? [Libre] 176835tumblrm017waIBaL1r66t8po1500
Loup y es-tu?(libre)
«Les faux amis sont comme des ombres; ils te suivent dans la lumière, mais ils te laissent de côté dès qu’apparaît la noirceur»

feat Naïa,Aaron & libre

Je continuais de l'observer silencieusement, en restant à distance respectueuse, mais tout à coup sans prévenir, il se mit à me gronder après et il me sautait dessus. Alors, attaquée, je décidais de me défendre. Il m'avait jetée sur le sol, je me mis à gronder, puis ensuite, je me relevais et c'est moi qui lui sautait dessus, les crocs écumants et je grondais sérieusement. Alors, je le fixais de mes yeux orangés, d'un regard mauvais, puis je m'étais pratiquement couchée dessus pour ne pas qu'il puisse bouger. Les rayons de la lune nimbaient ma fourrure de reflets argentés. Je grondais toujours.

"Je peux savoir pour qui tu te prends, me sauter dessus sans prévenir, quand je faisais juste t'observer."

dis-je au loup noir très mécontente. Ensuite, il me parlait puis ensuite, il me demandait qui j'étais, ce que je faisais ici. Il me parlait du danger qu'il pouvait avoir aux alentours, Est-ce qu'il pensait que je n'étais pas capable de me défendre ou quoi. Cela me fit gronder davantage et j'appuyais davantage sur le loup, malgré les chaleurs qui m'accompagnaient. Il me parlait qu'une rencontre avec un autre loup, aurait pu mal se terminer. Il me demandait si j'avais vu ce loup noir parmi tous ces corbeaux. J'acquiesçais, en étant toujours mécontente.

"De un, je m'appelle Naïa ou lueur de nuit.  Je me promenais car je n'arrivais pas à dormir. Je connais les dangers, merci. En plus, tu es insultant, tu crois que je ne suis pas capable de me défendre seule ou quoi? Me prends-tu pour une louve inexpérimentée. Je suis capable de m'occuper de moi-même toute seule, je te remercie."

dis-je méchamment, puis ensuite, je continuais de le fixer. Je relâchais légèrement mon poids de sur le loup, mais rien de plus, j'étais encore couchée sur lui, pour l'empêcher de me sauter de nouveau dessus. Ensuite, en le fixant des mes yeux orangés je le regardais et lui demandait.

"En fait, tu es qui? Puis que fais-tu ici toi aussi?"

dis-je encore un peu sèchement puis j'ajoutais.

"Je n'ai pas apprécié ton accueil, tu m'as fait mauvaise impression. Cela va être à toi de changer ça. Je n'avais jamais eu l'intention de te sauter dessus. Et oui je l'ai vu, le cadavre du loup."

Ensuite, je le relâchais puis je m'assis devant lui et le fixait. Cette fois-ci, il ne pourra pas me sauter de nouveau dessus, car je le ferai encore mieux venir et je pourrai mieux me défendre que tout à l'heure.
© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 26 Juin - 22:06


       
Loup y est tu ? [Libre]

      C'est quant je la relâchais qu'elle me mettais à terre, grondante.

- Je peux savoir pour qui tu te prends, me sauter dessus sans prévenir, quand je faisais juste t'observer.


Je le savais, ça ne lui avais pas plus. Et le "je ne fesais que t'observer" m'avais énervé, je n'aime pas qu'on m'observe.

           
         
       
- Tu ne fesais que m'observer ? Je déteste qu'on m'observe !
       Elle était couchée sur moi, grondante et elle recommençais à me faire ses reproches, d'un ton froid:

- De un, je m'appelle Naïa ou lueur de nuit.  Je me promenais car je n'arrivais pas à dormir. Je connais les dangers, merci. En plus, tu es insultant, tu crois que je ne suis pas capable de me défendre seule ou quoi? Me prends-tu pour une louve inexpérimentée. Je suis capable de m'occuper de moi-même toute seule, je te remercie.

Tout se qu'elle m'avais dit ne m'avais rien fait, au contraire, j'avais presque envie de me moquer d'elle mais je me retint. Enfin, elle avais l'air d'être plus vieille que moi et d'en avoir plus, mais ça m’était complètement égale, je fesais ce qu'il me plaisait. Puis elle relâcher petit à petit son poids de moi.

- En fait, tu es qui? Puis que fais-tu ici toi aussi?

Sa voix devenais de plus en plus douce, elle se calmais, c’était déjà ça. J'avais donc l'intention de lui répondre.

           
         
       
- Je suis Aaron, où Oeil d'ébène, et je suis là pour la même raison que toi, je n'arrivais pas à dormir, j'avais faim.
Je lui répondais sèchement, car elle avais le dont de m’énerver, c'était une des seules louves qui m'énerver autant d’ailleurs !

- Je n'ai pas apprécié ton accueil, tu m'as fait mauvaise impression. Cela va être à toi de changer ça. Je n'avais jamais eu l'intention de te sauter dessus. Et oui je l'ai vu, le cadavre du loup.

Elle n'avais pas apprécier mon accueil ?! Comme si je ne l'avais pas remarquer de puis le temps qu'elle me reprochais tout se que je lui avais fait... Elle avais vu le cadavre de loup, c’était une bonne chose, elle pouvait donc rester sur ses gardes. Et il fallais que je change pour lui faire bonne impression ? Mais pour qui me prenait-elle ? J'étais se que j'étais et je n'avais jamais changer pour faire plaisir à quelqu'un, mais cette louve là... J'avais besoin de le faire pour elle, je ne savais pas pourquoi mais il le fallais.

           
         
       
- Tu as vue le cadavre, c'est bien. Quelqu'un où quelque chose l'a tuer je pense. A moins qu'il était malade. Apparemment, il n'étais pas d'ici. J'avais l'intention d'aller le voir pour essayer de déterminer  se qui l'à tuer, tu veut venir avec moi ? Et s'il te plait, laisse moi une deuxième chance, je vais te prouver que je suis sympathique !
Je lui demandais, fesant croire que je voulais voir le cadavre, mais ce qui m'intérrèssais vraiment c'était les corbeaux, je me sentait bien au près d'eux. Mais avant de partir, avec  ou sans Naïa, je hurlais une deuxième fois, appelent Khan.
       
© By Halloween sur Never-Utopia

       
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Ven 27 Juin - 0:55


Loup y est tu ? [Libre] 176835tumblrm017waIBaL1r66t8po1500
Loup y es-tu?(libre)
«Les faux amis sont comme des ombres; ils te suivent dans la lumière, mais ils te laissent de côté dès qu’apparaît la noirceur»

feat Naïa,Aaron & libre

Je m'étais un peu calmée, mais j'étais encore sur les nerfs et je restais sur mes gardes avec ce loup. Même si étrangement, il m'intriguait, mais j'aimais mieux rester sur mes gardes. Ensuite, il me regarda, me disant que je faisais juste que l'observer alors, j'hochais la tête, puis ensuite, il me dit qu'il détestait se faire observer.

"Oui je ne faisais que t'observer. Ah oui, toi tu détestes qu'on t'observe, mais tu aurais pu me le dire d'une autre façon au lieu de me sauter dessus pour rien."

dis-je encore un peu sèchement. Ensuite, je fixais l'horizon battant le sol de ma queue avec agacement. Je n'aimais pas les loups qui se croyaient tout permis et surtout pas le genre qui me saute dessus à la première occasion. J'avoue que j'étais dans mes chaleurs, alors j'étais plus directe et les autres traits de caractère que j'avais montraient leur bout du nez plus que d'habitude. Ensuite, après, un temps, je me sentais calmée et ma queue arrêta de bouger sur le sol, mais je n'aimais toujours pas la façon que ce loup m'avait traité. Ensuite, ce fut à son tour de répondre à mes questions, alors je l'écoutais, une oreille vers lui et l'autre vers les autres bruits. Il s'appelait Aaron ou Œil d'ébène. Il ne me dit pas à quelle meute qu'il appartenait, mais je savais qu'il n'appartenait à aucune meute, il avait une odeur de solitaire. Il me disait qu'il était ici pour la même raison que moi. Il n'arrivait pas à dormir, puis il ajoutait qu'il avait faim.

"Enchanté. dis-je d'une voix neutre et calme, faim? Vraiment, tu sais bien qu'il n'y a rien à chasser dans cette plaine neigeuse de cendres. C'est donc pour ça que tu as chassé un corbeau. Je me demande comment tu as fait, un corbeau, c'est sale et ce sont des charognards et je doute qu'ils aient bon goût, je préfères les pies ou encore un bon chevreuil."

Ensuite, je me déplaçais plus sur la droite, puis je léchais un peu ma fourrure, je crachais, j'avais avalé des cendres. Je n'aimais pas vraiment cet endroit et je ne voulais pas y rester trop longtemps. Ensuite, je fixais de nouveau l'horizon de mon regard orangé et je revins le poser sur le noir devant moi. Il parlait, alors je l'écoutais. Il disait que c'était bien que j'aie vu le cadavre, moi j'aurai préféré m'en passer, mais je n'émis pas de commentaires. Il ajoutait que quelqu'un ou quelque chose l'avait tué. Tiens donc, non il serait mort de même, comme il pouvait être drôle. Il ajoutait qu'il était peut-être mort à cause qu'il était malade. Il ajoutait qu'il n'était pas d'ici, j'avais également remarqué. Il ajoutait qu'il avait l'intention d'aller voir qui ou quoi qui l'avait tué, il me demandait si je voulais aller avec lui. En fait, je n'avais pas trop envie de m'approcher du cadavre. Ensuite, il me demandait de lui laisser une nouvelle chance, il voulait me prouver qu'il était sympathique.

"Je sais, et je ne crois pas que c'est quelqu'un qui l'a tué, mais quelque chose. Il a dû rester ici trop longtemps et l'air qu'il y a ici, l'a empoissonné et tué. C'est ce que je pense."

Je n'avais pas envie d'aller voir, mais je décidais d'y aller quand même, je ne voulais pas qu'il pense que je n'aimais pas vraiment les cadavres et que j'en avais peur. Je n'avais pas peur, mais je ne voulais pas qu'il me prenne pour une louve qui a peur de tout et d'un cadavre.

"Très bien allons voir ça."

Ensuite, je le regardais et lui décidais de lui laisser la chance de changer ce que je pensais de lui et que ma mauvaise impression se change en bonne impression.

"D'accord, je vais te la laisser. Fais-moi changer d'opinion sur toi et de changer ma mauvaise impression en bonne. Plante-toi pas, non plus, petit conseil de ma part. Je ne laisse pas vraiment de chance, eh bien, là tu l'as eue, mais ne me fais pas regretter."

Ensuite, il hurla une nouvelle fois, pour aucune raison, mais je ne dis rien. Plutôt, je me levais et m'approchais tranquillement de l'endroit où était le cadavre.
© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Dim 29 Juin - 18:05


     
Loup y est tu ? [Libre]

     Rien, le corbeau ne vint pas. Mais la louve me répondit.

- Enchanté, faim ?Vraiment, tu sais bien qu'il n'y a rien à chasser dans cette plaine neigeuse de cendres. C'est donc pour ça que tu as chassé un corbeau. Je me demande comment tu as fait, un corbeau, c'est sale et ce sont des charognards et je doute qu'ils aient bon goût, je préfères les pies ou encore un bon chevreuil.

C'était vrai, les corbeaux n'étais pas fameux, mais je n'irais pas jusqu'à dire qu'il sont horrible ! De plus, il y en avait tellement que un de moins ne se remarquais pas ! Et puis, entre attendre au lendemain en sachent qu'il n'y aurais peut-être pas eu de proie et le jour même, avec buffet à volonté, le choix et vite fait ! Du moins, pour moi.
         
       
     
- Les corbeaux ne sont peut-être des charognards mais ils ne sont pas horribles non plus ! J'avais tellement faim, je n'allait pas attendre au lendemain !
     La louve se déplaçait sur la droite, se léchant la fourrure. Elle m'écoutais attentivement, répondent à mes questions.

- Je sais, et je ne crois pas que c'est quelqu'un qui l'a tué, mais quelque chose. Il a dû rester ici trop longtemps et l'air qu'il y a ici, l'a empoissonné et tué. C'est ce que je pense.

Quelle bonne idée ! Je n'avais pas penser à ça, mais c'était sûrement juste. L'air était mauvaise, cela n'était pas impossible qu'il en soit mort. Puis elle m'adressais de nouveau la parole, me donnent la réponse pour retourner voir le cadavre.

- Très bien allons voir ça.

Elle avait sembler hésiter, mais elle acquiesçait, j'en était heureux. Et elle me dit qu'elle me laissait mon autre chance, que je ne devais pas me planter sur ce coup. Puis elle se levais, se dirigeant vers l'endroit où nous avions vu le cadavre. Elle semblait hésiter et elle restais un peu en arrière. Je décidais donc de retourner en arrière, lui fesant une léchouille sur le museau pour l'inciter à me suivre.

         
       
     
- Naïa, je n'ait pas plus envie que toi d'aller le voir, mais il le faut, c'est peut-être important.

Je prononçait ces mots avec douceur et gentillesse. J'avais besoin qu'elle me pardonne, je ne savais pas encore pourquoi, mais je m'en doutais un peu. Je partais un peu plus vite, la blanche me suivais.
Arriver au lieu du cadavre, je grognais, fesant fuir les corbeau pour mieux inspecter le loup. Je demandais alors à Naïa si elle savais se qui l'avais tuer. Mais très vite les corbeaux revinrent à la charge. A mon avis, se qu'avais dit la louve blanche un peu plutôt été juste, car ce cadavre n'avais aucun signe de morsure ou autres choses comme ça. Puis je sortais de la mêlée, pour ne plus voir le cadavre quand "mon" corbeau se posais sur moi. Il était revenue, mais que Naïa allait-elle penser de moi ? Je ne voulais absolument pas qu'elle me fuit.
     
© By Halloween sur Never-Utopia

     


HRP:
 
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Lun 30 Juin - 1:29

HRP:
Spoiler:
 

Loup y est tu ? [Libre] 176835tumblrm017waIBaL1r66t8po1500
Loup y es-tu?(libre)
«Les faux amis sont comme des ombres; ils te suivent dans la lumière, mais ils te laissent de côté dès qu’apparaît la noirceur»

feat Naïa,Aaron & libre

Je continuais de regarder le loup puis je regardais devant moi. Je me secouais pour enlever le surplus de cendres sur mon dos, puis je regardais le loup qui parlait de nouveau. Il disait que oui, les corbeaux c'était des charognards mais ils n'étaient pas si horribles que ça, oui cela avait quand même du charme comme bête, mais moi je n'en avais pas envie d'en manger. Il disait qu'il avait tellement faim, qu'il n'aurait pas voulu attendre au lendemain.

"D'accord."

En fait, s'il voulait manger des corbeaux c'était son choix, mais qu'il ne vienne pas chialer s'il venait à tomber malade. Ensuite, comme prévu on se dirigeait vers le cadavre. Alors, j'étais devant le cadavre, mais j'avais resté un peu en arrière et lui il arriva et me lécha le museau, j'avais été trop surprise pour réagir. J'avais envie de lui dire qu'il n'avait pas affaire à faire ça, mais je ne le fis pas, cela avait été quand même agréable. Pour oublier un peu ce qu'il avait fait et mes pensées que j'avais eu à propos de cette lèche, je me secouais un peu la tête pour remettre mon esprit en place. Ensuite, il parlait, me disant aussi qu'il n'avait pas très envie d'aller voir le cadavre mais que c'était peut-être important.

"Oui tu as peut-être raison."

Par la suite, on regardait le cadavre ensemble et on n'y vit rien, alors je me reculais et m'éloignais des corbeaux.

"En tout cas, je crois qu'on ferait mieux de ne pas trop rester longtemps ici, si on ne veut pas finir comme lui."

Je regardais de nouveau l'horizon et le loup. J'allais tourner la tête, mais quelque chose retint mon attention, un corbeau volait au-dessus de nous, alors, je sentis mes muscles se raidir, prêts à attaquer, mais cela me surprenait et coupait net mon élan, quand je vis le corbeau si proche d'Aaron. Peu de temps, après, il était perché sur lui, alors je reculais surprise et un peu effrayée.

"Aaron, t'a un corbeau sur toi, comment ça se fait. Débarrasse toi en. On ne sait pas où il a pu aller se fourrer. Puis, comment se fait-t-il qu'il se perche sur toi, comme s'il te connaissait?"

Ensuite, je fixais le loup de mes yeux orangés. Il avait de l'interrogation dans mes yeux.
© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Lun 30 Juin - 18:35


     
Loup y est tu ? [Libre]

      Elle s'apprtais à sauter mais, au moment où il se posait sur moi, elle me fixais, me disant d'enlever le corbeau. Je le voyais bien, elle ne les aimais pas.

- Aaron, t'a un corbeau sur toi, comment ça se fait. Débarrasse toi en. On ne sait pas où il a pu aller se fourrer. Puis, comment se fait-t-il qu'il se perche sur toi, comme s'il te connaissait?

Puis elle me fixais. Je ne savais que lui réponde, j'avais peur. Peur qu'elle me fuit, rien d'autre que ça. Dès l'instant où je l'ai vue j'ai ressentit quelque chose et je ne voulais pas que se stupide corbeau gâche tout. Comme devais-je lui expliquer ? Je ne savais vraiment pas quoi dire, mais je me lançais.

         
       
     
- C'est Khan. Il va et vient, il fait sa vie. Je l'ai défendu un jour, et depuis il me suit. Il ne te fera rien de mal et il n'est pas sale. Ne t'inquiète pas. Mais je t'en supplie, ne part pas.
      Je la suplier presque, je ne voulais surtout pas qu'elle s'en aille. Je m'ébrouais alors, fesant partir le corbeau. Il se posais alors sur une branche d''arbre au dessus de nous. Je partais m'assoir devant elle, lui fesant des yeux de chiens battus. Je n'aurais jamais fait ça en temps normale, mais là, c'était pour elle, la louve à qui je m'éttais attacher. Je n'aurais pas dû faire se que j'allais faire mais je l'est fait. Je lui fait une léchouille sur le front. Je l'aimais, mais était-ce réciproque ? Je me tirait de mes rêveries et me levais, lui demandent de partir.


         
       
     

- Partons, l'odeur de la mort n'est pas agréable.
Je partais donc de l'endroit, marchant dans les cendres qui blanchissais mes pattes. Le corbeau me suivais et j'attendais Naïa.
     
© By Halloween sur Never-Utopia

     
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Lun 30 Juin - 18:49


Loup y est tu ? [Libre] 176835tumblrm017waIBaL1r66t8po1500
Loup y es-tu?(libre)
«Les faux amis sont comme des ombres; ils te suivent dans la lumière, mais ils te laissent de côté dès qu’apparaît la noirceur»

feat Naïa,Aaron & libre

En voyant le corbeau si proche, je reculais de deux pas puis continua de fixer le corbeau d'un regard mauvais, qu'il ne s'approche pas trop de moi, je n'aimais pas les corbeaux, c'était sale, des charognards et souvent c'était un mauvais présage. Je grondais contre le corbeau quelques minutes, puis je revins poser mon regard sur Aaron qui venait de parler. Il me dit que le corbeau s'appelait Khan, qu'il allait et venait à sa guise. Il disait qu'il faisait sa vie. Il expliquait qu'il l'avait défendu un jour et depuis il le suivait. Il dit qu'il ne me fera pas de mal et qu'il n'était pas sale. N'empêche je ne les aimais pas. Il me disait que je ne devais pas m'en faire, ensuite, il me supplia de ne pas partir. Je le fixais d'un regard étonné. Je n'avais pas l'intention de partir, même si ce corbeau je ne l'aimais pas. Ensuite, Aaron s'ébroua, faisant partir le corbeau qui allait se percher sur une branche plus loin.  

Ensuite, il s'assit devant moi et il me fit des yeux de chien battu. Il était un peu étrange, ce loup, au départ, il me saute dessus puis ensuite, il se révèle sympa, j'avais de la misère à suivre. Alors, je me reculais un peu puis le fixa de mon regard orangé. Aurait-t-il possibilité que je sois tombée dans l'œil de ce loup. J'haussais les épaules, puis ensuite, il me léchait sur le front. J'eus envie de me rebeller, mais je ne le fis pas, car cela se révélait être tout de même agréable.  Je ne sais pas trop ce qu'il ressentait pour moi, pour le moment, cela ressemblait à de l'attirance, mais il semblait peut-être avoir un peu d'amour, quant à moi, je ne savais pas trop quoi je ressentais. Un peu gênée, je dis.

"Euh non, je ne partirai pas, mais n'empêche que je ne les aimes pas. Des corbeaux sont souvent signe de mauvais présage aussi. Mais en tout cas, de toute façon, il semble être attaché à toi et toi à lui, alors je n'ai pas le choix d'accepter ce corbeau, mais qu'il vienne pas trop près de moi."

Ensuite, il se levait et me dit qu'on devait partir, l'odeur de la mort, n'était pas très agréable. J'étais d'accord avec lui, puis Aaron prit les devants suivi de son corbeau et il s'arrêta, m'attendant. Alors, je le rejoignis puis je marchais en même temps que lui, vers la sortie.

"Oui partons."

Alors, on marchait et la sortie de la plaine des cendres se rapprochait de nous. Je m'ébrouais, car les cendres tombaient sur mon pelage et je regardais devant moi.
© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Lun 30 Juin - 22:19


       
Loup y est tu ? [Libre]


Elle me suivais :
- Oui partons.
Elle allait vers la sortit et s'ébrouais, fesant tomber les cendres venue se déposer sur sa fourrure, moi je la regarder, ou plutôt, je la contemplais. Elle était d'une beautée et d'une douceur sans pareil. Etais-ce de l'attirance ? Je ne pensait pas, c'était plutôt de l'amour. Elle, elle ne m'aimais pas, j'en étais sûre, mais bon. Je lui donnais un petit coup sur le museau, l'incitant à me suivre car je partais en courent. Nous étions arriver sous des arbres, loin du cadavre et des odeurs. Je m'assis, le corbeau lui cherchais un peu de nourriture dans la terre. Il ne pensait qu'à manger celui là ! Puis j'observais Naïa, je voulais en savoir plus sur elle.
           
         
       
- Quel est ton rôle dans la meute ? Et a-tu un compagnon ?
       
Oups ! La dernière question m'avais échapé. Pour me faire pardonné de me rouler sur le dos, lui fesant des excuses. Je n'atait pas comme ça d'habitude, mais là, la question m'avais échapper. J'avais envie de lui faire une léchouille d'excuse, mais vue la tête qu'elle avais tirée les deux dernières fois, je ne voulais pas recommencer. Je me relvais alors, m'ébrouent car les cendre été rester. Je tournais donc sur moi même, lui aboyent dessus et battent de la queue. Je voulais jouer, j'espèrais surtout qu'elle allait vite oublier ma question stupide. Je m'élançais donc et tournais autour d'elle, fesant de petits bruits comme un louveteau. Mes yeux pétillais, j'en étais sûre. Mais je m'arrêtais car le corbeau crôassais. Me fesant sursauter. Pourquoi crôassait t'il ? Cela ne lui ressemblais pas.
       
© By Halloween sur Never-Utopia

       
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Lun 30 Juin - 22:58


Loup y est tu ? [Libre] 176835tumblrm017waIBaL1r66t8po1500
Loup y es-tu?(libre)
«Les faux amis sont comme des ombres; ils te suivent dans la lumière, mais ils te laissent de côté dès qu’apparaît la noirceur»

feat Naïa,Aaron & libre

Alors,  je lui souris, c'était bien une des premières fois que je lui souriais, puis c'était un beau sourire, quoi qu'il en soit, d'après moi, il était dans la bonne voie. Ensuite, Aaron me donna un petit coup de museau, je lui souris et le suivit. Il courait, alors je courais moi aussi en riant, plutôt d'humeur joyeuse maintenant. Nous étions près des arbres, alors je lui souris et m'étendis de tout mon long sur le flanc, cela faisait du bien de relaxer. Cependant, je gardais un œil sur le corbeau, il s'était éloigné de nous et fouillait dans la terre pour se trouver sans doute quelque chose à se mettre sous la dent.  Je me roulais doucement sur le sol, puis je fonçais dessus, mes pattes touchaient son poitrail. Quand je m'en rendis compte, je devins rouge comme une tomate.  Je laissais s'échapper de ma gueule, un désolé.

"Euh désolé."

dis-je à Aaron, un peu gênée. Mes chaleurs, étaient-t-elles pour quelque chose? J'avais envie d'être un peu plus proche de lui, mais je combattais mon envie, mais je restais couchée sur le flanc, la tête vers lui. Il parlait et je l'écoutais. Il me demandait ce que je faisais dans ma meute et si j'avais un compagnon. En voyant son attitude, je crois que sa dernière question l'avait un peu gêné mais ce n'était pas grave, j'allais lui répondre tout de même.

"Je suis une espionne."

murmurais-je doucement. Seulement, lui pouvait m'entendre, si un loup de la meute adverse se promenait par ici, je n'avais pas envie qu'il l'entendre. Ensuite, je répondis à sa question.

"Ne sois pas gêné par ta dernière question, cela ne me dérange pas d'y répondre.  Je n'ai pas de compagnon et toi as-tu une compagne?"

J'attendis qu'il me réponde, j'avais envie qu'il me dise non, mais qu'Est-ce qui m'arrivait, là, maintenant tout à coup. Ensuite, je me roulais de nouveau et j'étais maintenant en-dessous de lui,  entre ses deux pattes avant. Je regardais ailleurs, gênée. Ensuite, le loup me fit un sourire selon moi, un peu gêné et se relevait. Ensuite, il se mit à tourner sur lui-même et m'aboyer dessus, mais sans méchanceté, il remuait la queue. C'était une invitation à jouer, alors je souris, contente, j'avais quand même 4 ans, j'aimais encore jouer, même si cela ne paraissait pas, j'étais toujours sérieuse. Il faisait du bruit comme les louveteaux, alors je partis à rire doucement. Mon rire cristallin emplit les oreilles d'Aaron.

"C'est bon, je viens."

Je lui souris amusée, puis je me levais à mon tour et je me mis à lui courir après, en riant et en poussant des petits cris qui démontraient que j'étais en train de m'amuser avec lui. Alors, je courais puis essaya de lui sauter dessus sans griffes, mais elles n'étaient pas rétractables, mais je m'arrangeais pour ne pas le griffer, alors avec mon poids, je le fis basculer sur le côté et lançait un " je t'ai eu."

"Je t'ai eu."

Je ris puis me sauvais de nouveau, m'amusant avec lui comme deux simples louveteaux.
© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Mar 1 Juil - 1:57





Loup y est tu ? [Libre]


Elle me répondais, c'était une espionne et elle me dit de ne pas être gêner pour ma dernière question -en même temps, vue comment elle se pavanais devant moi- et qu'elle n'avais pas de compagnon. J'avais faillit en sauter de joie! Puis elle me demandais si j'avais une compagne.

- Non je n'en ais pas, pourquoi ?

Ce pourquoi était un petit piège d'ailleurs ! Puis nous avons jouer ensemble, elle riais, toujours et encore, et plus elle riais, plus je riais ! Puis elle me sautais dessus, sans me griffe, ou me faire mal. Je tombais su le coté puis elle me lançais:

- Je t'ai eu.

Elle partais ensuite en courent et je me lançais à sa poursuite. Je m'amusais tellement ! A ce moment, je le su, ça n'était pas de l'attirance, mais bien de l'amour. Et plus elle s'amusait avec moi, plus je me disais que mon amour n'allais pas dans le vide, que Naïa avais sûrement des sentiments pour moi aussi. Puis je réussissais à l'attraper et je lui sautais dessus, la fesant rouler à terre. J'étais alors couché sur elle, comme elle lorsqu'elle s'était rebeller quant je lui avais sauter dessus. J'attendais que nos respirations se calme Pour la regarder dans les yeux, profondément, puis je me préparais à partir en courant mais avant, je la léchait rapidement sur le museau, en guise d'amusement mais d'affection cachée aussi. Je partais alors en courant l'attendent. Etait-elle surprise ? Je m'assis, lui parlent.

- Va tu tout raconter à ta meute ? Notre jeu, notre "combat", le cadavre, les corbeaux dont Khan,..

Je terminais ma phrase plus doucement.
-...les léchouilles ?

J'aimais cette louve, j'en étais sûre, mais qu'en aurait-il était si sa meute l'avais appris ?
© By Halloween sur Never-Utopia




Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Mar 1 Juil - 3:43


Loup y est tu ? [Libre] 176835tumblrm017waIBaL1r66t8po1500
Loup y es-tu?(libre)
«Les faux amis sont comme des ombres; ils te suivent dans la lumière, mais ils te laissent de côté dès qu’apparaît la noirceur»

feat Naïa,Aaron & libre

Ensuite, je regardais le loup noir en souriant, Il répondit à ma question, me disant que non il n'avait pas de compagne et me demandait pourquoi. Alors, je le regardais et lui dit en souriant. En même temps, j'étais contente d'apprendre qu'il n'en avait pas.
"Je ne sais pas pour savoir, en fait, je faisais que te retourner ta question."
Ensuite, on continuait de jouer ensemble et ce fut lui qui me mit à terre par la suite, il était couché sur moi et je le fixais de mes yeux orangés.

J'étais étrangement, bien comme ça, cela me faisait drôle, alors je détournais le regard un peu gênée. Ensuite, je le regardais de nouveau, puis il allait se lever et courir de nouveau, mais avant il me fit une lèche sur le museau. Ensuite, il partit en courant et il revint devant moi et me sourit , il s'assit. Il me demandait si j'allais parler de lui à ma meute du jeu, du cadavre de son corbeau et son khan ainsi que les léchouilles m'avait-t-il demandé plus doucement.

"En fait, non pas pour le moment. Ils ne sont pas obligés de tout savoir, puis de toute façon, on ne fait rien de mal."

Ensuite, je me relevais et me secouait pour enlever l'herbe et la poussière sur ma fourrure puis je le regardais en souriant.
© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Mar 1 Juil - 23:37


       
Loup y est tu ? [Libre]

     Elle me répondais, et sa réponse me rassurais.

- En fait, non pas pour le moment. Ils ne sont pas obligés de tout savoir, puis de toute façon, on ne fait rien de mal.


Oui, on ne fesait que s'amuser, mais bon, les meutes sont parfois spéciales. Puis elle me regardais, en souriant. Je voulais lui dire "je t'aime", mais comment lui avouer ? Tous mes secrets, c'était impossible. Alors puisque je ne pouvais le lui dire, je décidais de la familiariser avec les corbeaux. J'aboyais alors, appelant Khan. D'ailleurs, il avait trouver à manger ! Mais il vint me voir, puis il regarder la louve blanche.
- Cette nuit, je vais te familiariser avec les corbeaux, du moins Khan. Il n'est pas sale et ne te feras rien de mal, apprend, approche toi, tu verras.
J'attrapais l'oiseau qui se débattais et l'amenais à la louve. Puis je réfléchissais toujours à comme j'allais lui avouer que je l'aimais. Cela me tracassais plus que tout et l'histoire de corbeau était surtout là pour cacher mon petit jeu. Je partais et lui tourner au tour doucement, puis je l'encourageais à aller vers le corbeau. Je continuais à tourner et tourner puis je m'arrêtais, pour coucher au sol. Je me roulais alors, me trainent jusqu'à elle sur le dos. Puis je chouinais comme un louveteau affamer puis je lui donner de petits coup avec mes pattes. Enfaite, ma technique de drague, je l'avoue était bizarre, et oui, je savais m’avérer dragueur, jusqu'à faire se genre de choses bizarre. Puis je m'étais glisser sous ses pattes avant, et j'étais nez à nez avec elle. Je plongeais ensuite mes yeux dans les siens je m'apprêtais à lui dire "je t'aime", mais je ne le fis pas. Et je repartais vers le corbeau.

- Aller, va-y, Khan ne te fera rien, je te le promet.

Je l'encourageais à s'approcher de lui, je voulais qu'ils s'entendent à peu près.
       
© By Halloween sur Never-Utopia

       
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Mer 2 Juil - 20:32

HRP:
Spoiler:
 


Loup y est tu ? [Libre] 176835tumblrm017waIBaL1r66t8po1500
Loup y es-tu?(libre)
«Les faux amis sont comme des ombres; ils te suivent dans la lumière, mais ils te laissent de côté dès qu’apparaît la noirceur»

feat Naïa,Aaron & libre

Alors, j'observais mon ami loup. Je trouvais que parfois, il faisait des choses étranges, mais j'aimais bien cela, c'était amusant. En fait, ce loup-là était sympathique, je ne m'en voulais pas de lui avoir laissé une chance. Ensuite, Aaron aboyait Khan qui vint vers lui, alors j'eus un regard mauvais pour le corbeau et je ne bougeais pas. Je tendis mes oreilles vers Aaron, car il allait me parler. Il disait que cette nuit, il allait me familiariser avec des corbeaux. Il ajoutait que c'était pour Khan, alors il disait que je ne devais pas m'en faire, qu'il n'était pas sale et qui n'allait pas me faire mal. Ensuite, il empoigna le corbeau avec ses dents. Il s'approchait de moi avec son corbeau, j'avais envie de reculer, mais je ne le fis pas. Ensuite, il fit d'autres choses, cela me fit sourire.

"Tu es drôle "

Dis-je avec un grand sourire, puis il continuait de jouer avec moi, ou je ne savais pas, cela ressemblait à de la drague, alors je n'étais pas sûre de mon coup, mais c'était étrange, mais cela faisait différent des autres techniques de drague que certains loups avaient fait à mon sujet. Ensuite, il s'approchait de moi, jusqu'à être nez à nez avec moi, je ne bougeais pas, étant plutôt surprise de son geste. Il s'apprêtait à me dire un truc, mais il ne le fit pas, mais c'était ce que je pensais, mais peut-être avait-t-il dit que ce n'était pas le moment, alors je ne fis rien et lui demandais pas de le dire, mais je lui fis un sourire. Il me demandait d'approcher de son corbeau, alors je fis quelques pas et je m'arrêtais devant Khan et l'observa de mon regard orangé.

"D'accord, je vais m'en approcher."

Ensuite, je continuais d'observer ce corbeau.
© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 3 Juil - 15:50

HRP:
 



Loup y est tu ? [Libre]

Elle s’approchait du corbeau et le fixait. Je voulais lui demander de le prendre dans sa gueule et de le mettre sur moi mais il fallait je j'y aille en douceur. De toute manière elle n'aurait sûrement pas voulu, c'était trop d'un coup. J'allais donc lui demander ne pas bouger. Allait-elle me faite confiance ?

- Ne bouge pas, fait moi confiance.

J'attrapais le corbeau, lui fesant perdre quelques plumes au passage et m'approchais de Naïa avec. Je lui mis devant son museau.

- Alors, est-ce qu'il sent mauvais ?

J’espérais qu'elle n'allait pas être de mauvaise fois et que même si il n'étais pas sale, elle dise le contraire. Mais bon, je lui mettais le corbeau sur le dos. Khan se déplaçais sur elle, tournent la tête de tous les cotés. Il fit un tout petit croassement et il arrachais quelques touffes de poil à la louve. Comment devais-je réagir ? Lui grogner dessus et lui arracher deux-trois plumes, où alors étais-ce sa méthode à lui de faire connaissance ? Les corbeau était des animaux réfléchis et très intelligent, et je ne pensais pas que cet oiseau avais voulu le faire pas méchanceté. Je le rattrapais, de peur qu'il continue et je m'excuser au près de Naïa car je lui avez dit de me faire confiance et que l'oiseau ne lui ferais pas de mal, mais il fait exactement le contraire ? Peut-être qu'il ne l'aimais pas ? Où alors c'était vraiment sa façon de faire connaissance. Moi, il ne me l'avais jamais fait en tout cas. Peut-être que notre rencontre s'est passé si vite qu'il n'a pas pu.

- Naïa, je suis désolé, ça n'aurais pas dû arriver. Cet oiseau n'est pas méchant, au contraire, il est gentil et réfléchi. Je pense que c'est simplement sa façon à lui de faire connaissance avec toi. Encore désolé, ne m'en veut pas, je t'en supplie !

Et voilà que je recommençais à me rouler sur le dos, en signe de soumission et à faire des petits bruits de louveteau. Je ne voulais surtout pas que cette louve me haïsse, au point de ne plus vouloir me voir. Mais toutes ses histoires m'avais fatiguer, je m'allongeais donc.

-Je suis fatigué Naïa, je pense dormir ici, que va tu faire ? Tu ferais mieux de retourner chez toi, tu ne pense pas ? Mais je ne vais pas dormir ici, je vais me trouver un endroit où l'air toxique ne rentre pas, près d'ici il y à une toute petit grotte où il y fait chaud car l'air rentre très peu. Et puis de toute manière, si je tombe malade, personne ne s'inquiètera pour moi, alors bon...

Je lui demandais de rentrer, alors qu'en moi, je voulais absolument qu'elle reste au près de moi, pour me tenir compagnie, et au moins, j'aurais était sûr qu'elle soit en sécurité. Mais je pouvais toujours l'accompagner jusqu'au territoire de sa meute pour être sûr de la protégée. Mon instinct me disais de la protégée, il le fallait, si elle ne passais pas la nuit avec moi, je n'aurais pas pu dormir, alors je lui proposais de l'accompagner.

- Si tu veut, je peut t'accompagner jusqu'à chez toi, ce serait plus sûr, tu ne pense pas ?

Elle allait encore me dire qu'elle savait se défendre, j'en était sûre, mais peu importe, au moins je lui avait demander.
© By Halloween sur Never-Utopia

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 3 Juil - 18:21


Loup y est tu ? [Libre] 176835tumblrm017waIBaL1r66t8po1500
Loup y es-tu?(libre)
«Les faux amis sont comme des ombres; ils te suivent dans la lumière, mais ils te laissent de côté dès qu’apparaît la noirceur»

feat Naïa,Aaron & libre

Je continuais de fixer le corbeau devant moi, puis je ne bougeais pas. Aaron m'avait demandé de ne pas bouger et de lui faire confiance.

"D'accord."

Ensuite, il attrapait le corbeau, lui faisant perdre quelques plumes au passage. Il s'approchait de moi et le mit devant mon museau. Je tressaillis même pas, mais je n'aimais pas vraiment la compagnie si proche de ce corbeau. Il me demandait s'il sentait mauvais. Je le sentais, non, il ne sentait pas mauvais, mais je n'aimais pas plus le corbeau.

"Non, il ne sent pas mauvais."

Ensuite, Aaron mit le corbeau sur mon dos et à son contact, je sentis mon corps se raidir. Alors, le corbeau marchait sur mon dos et m'arracha quelques touffes de poils, alors je levais la tête et regardais vers le corbeau, en grondant sur lui et en ayant les crocs découverts. Ensuite, je fis un bond vers le haut, alors le corbeau s'envola. Ensuite, Aaron dit qu'il était désolé et que cela n'aurait pas dû arriver. Il disait que l'oiseau n'était pas méchant et que c'était des oiseaux intelligents et réfléchis. Il disait qu'il pense que c'est la façon de l'oiseau de faire connaissance avec moi. Il dit encore qu'il était désolé et de ne pas lui en vouloir.

"Il a une drôle façon de faire connaissance, ton oiseau. Ce n'est pas à toi que je suis fâchée, mais après cet oiseau de malheur qui m'a tiré les poils."

Ensuite, il se mit en position de soumission puis poussait des gémissements. Ensuite, il se calmait et s'allongeait en plein milieu de la place.

"C'est bon, arrête, je ne t'en veux pas."

Ensuite, Aaron dit qu'il était fatigué, il pensait dormir ici et me demandait ce que je vais faire. Il ajoutait qu'il ne dormirait pas ici, il se trouverait un endroit où l'air toxique ne rentrait pas. Il ajoutait que près d'ici, il y avait une petite grotte où l'air toxique ne rentrait pas. Ensuite, il disait que s'il tombait malade, cela ne dérangerait pas personne.

"D'accord, je crois que je vais rentrer chez moi, demain matin, j'ai des trucs d'espionne à faire. "

Ensuite, je le mordis légèrement, sans lui faire du mal, au niveau de l'épaule et je grondais d'une voix basse.

"Ne dis plus jamais personne, que si tu tombais malade, cela ne dérangerait personne. Moi ce n'est pas mon cas et je sais c'est quoi être malade, j'ai été atteinte de l'épidémie qui avait frappé notre endroit où qu'on vit."

Ensuite, Aaron semblait être dans ses pensée, puis ensuite il parla. Il me demandait si je voulais qu'il m'accompagne jusque chez moi.

"Je sais me défendre, tu sais."

Cependant, je lui souris et lui dit.

"Oui si tu veux me raccompagner tu peux."


Je souris puis me mit en route et je m'arrêtais l'attendant.
© code by Lou' sur Epicode

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 3 Juil - 20:07

HRP :
 

Loup y est tu ? [Libre]

Elle me dit exactement se que j'attendais d'elle.

- Je sais me défendre, tu sais.

J'avais envie de lui dire "Je t'en supplie, c'est peut-être la dernière fois que nous nous voyons, si je ne le fais pas je vais mourir de peur !" Mais je ne le fit pas et elle ajoutais en sourient :

- Oui si tu veux me raccompagner tu peux.


Elle acceptais que je la raccompagne ! Je lui adressais un grand sourire et m'élançais vers elle! J'aboyais de joie et la suivait. C'était sûrement la dernière fois que l'on se voyais mais je n'avais pas d'adieu à lui faire, au fond de moi j'étais presque sûr qu'elle reviendrait. Et puis elle m'aurai retrouver, c'était une espionne, elle était donc bonne en la matière de recherche. Finalement j la suivais, elle me guidait jusqu'à son territoire.

© By Halloween sur Never-Utopia

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 3 Juil - 20:52

(oui je suis d'accord, ils s'en sont retournés Smile )
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Loup y est tu ? [Libre]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

 :: Archives :: Archive des RPs