Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs

 De fer & de sang ~ Ft. Mani

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 4 Fév - 22:54


De fer & de sang

Force: 9 Agilité: 3 Endurance: 10




Châtiment.

Arès.



Deux noms qui se mêlent dans mon esprit. Qui suis-je? Un trouble perpétuel alors que mes souvenirs semblent toujours bien enterrés au fond de mon âme. Ce nom? Athos, général Sekmet me l'a attribué. Il est a la fois familier et etranger. Qui suis-je? Esobek? Solitaire? Je ne sais qui choisir. Le tourment m'emporte. J'avais pourtant choisis mon chemin... Une vie de pantin. Le jouet de la louve écarlate. Et cela me plaisait jusqu'à maintenant. J'avais découvert en elle la chaleur d'une tanière, la passion nocturne sous l'éclat lunaire, le désir de protéger et de combler. J'avais accepté de devenir sien, d'oublier complètement ma recherche de qui j'avais pu être auparavant. Elle voulait faire de moi un loup puissant, respecter de tous, et j'avais envie de la suivre pour ça. Alors pourquoi? Pourquoi n'arrivais-je pas à rentrer lui faire face. Elle, si belle et dangereuse à la fois. Un poison. Un délice.
Me sentais-je honteux de ne savoir au fond de moi qui j'étais réellement?

Arès?

Châtiment?

Châtiment?

Arès...

Des noms vident de sens si ni d'Arès, ni de Châtiment je n'étais imprégné. Au fond, qu'importait la vérité? Peut importe qui je suis, car je suis surtout seul. Face à ce courant d'eau qui doucement reprend goût à la vie, à la chaleur de l'air, chantant en son passage la beauté de la nature. Est-ce que le reste importe vraiment au fond?
J'observe cette vie qui s'écoule et se déroule. Je n'ai pas bougé de ces terres depuis quelques jours, buvant les neiges fondues, croquant un gibier ou deux qui se déplacent sous mes yeux comme si je n'existais pas.

Comme si je n'existe pas.

Même la nature semble m'ignorer. Ais-je une place ici au fond? Des souvenirs me bercent et je me laisse transporter sans oppositions cette fois. Une louve que j'ai aimé, que j'ai vu et revu. Son pelage gris brille sous la lune d'été, un nom se porte à mes babines... Nyméria. Je la dévore des yeux, mon coeur bat à la chamade. Je suis amoureux. Je la vois, l'observe chaque jours. Est-ce ainsi que je vivais avant? Eloigné de l'amour? Repoussant, blessant pour protégé un coeur écorché. Puis je vois la peur, le sang. Je suis face à un monstre enragé, une louve assoiffé de sang, de mort. Son pelage autrefois blanc et baigné de mon sang, je l'attaque, et elle riposte, aidé par un monstre de muscle, ils me lacèrent à l'unisson comme si je n'étais qu'un morceau de viande puis le coup fatal. Ses crocs traversent mon crâne dans un craquement lugubre. Suis-je mort? Je l'aurai cru aussi.
J'ouvre les yeux. Je sais qui ma mis dans cet état. Est-ce que cela changeait quelque chose à ma situation? Non. Mon coeur semblait inanimé. Je suis vide. Au fond, depuis mon réveil je n'ai pas changé, je suis toujours le loup brisé, écorché qui n'a de place sur ces terres que dans la seule tanière qui m'a recueillis.
Enfin décidé à rentrer, je me redresse, relève la tête, et là, face à moi, elle était là, si semblable à la meurtrière qui avait attenté à ma vie, même avec un regard tellement différent. J'essayais de comprendre. Pourquoi es-tu là? M'as tu cherché? Ou bien est-ce simplement le plus grand des hasards qui ta mis sur ma route, encore une fois.

FICHE PAR SWAN.

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Ven 5 Fév - 20:41

Trouver
force 100 - agilité 100 - endurance 100
Cela fait quelques jours depuis l'explosion, quelques jours depuis que Châtiment a disparu. Au début, Manîthil le pensait bloqué par le blizzard puis, par les récents événements mais, il ne revenait toujours pas. Bizarre, ça ne lui ressemblait pourtant pas. Elle se questionnait. Que fichait-il ? Cherche-t-il à l'esquiver désormais ? Essaye-t-il d'en profiter pour s'extirper de la cage qu'elle lui a conçu ? Espérons que non, 'Thil ne s'est pas fait chier à faire tout ce qu'elle a fait pour lui, tout ce qu'elle lui a offert pour qu'il ose s'enfuir !

Grondant, la dame blanche part faire l'un de ses promenades journalières et, profite de ces balades pour tenter de repérer l'odeur du mal. Était-elle inquiète ? Difficile à dire, non elle ne peut être inquiète, nous parlons de Manîthil après tout. Non, elle veut juste savoir où il est passé. Peut-être est-il tout bonnement mort ? Peut-être est-il tombé sur ces HellHounds ? Elle n'en sait rien et, c'est pour cette raison qu'elle le cherche, qu'elle sache au moins en quoi s'en tenir si jamais il est mort, si jamais il cherche à échapper à son emprise.

Ses pas la menèrent jusqu'au styx qui se trouve non loin de sa tanière. Fouillant, flairant, elle finit par sentir l'effluve du loup, elle finit par découvrir ta piste. Ainsi donc, tu te cachais dans le coin ? Pourquoi ? Es-tu blessé ? Aucune idée, elle s'en fiche après, pour le moment elle veut juste te retrouver et savoir ce que tu fiches, où tu étais passé. Elle avança ainsi dans ta direction et, au bout d'un moment, finit par apercevoir ta silhouette lui tournant le dos. Elle s'arrête, t'observe, le regard dur, froid puis, tu te retournes enfin. Es-tu surpris de la voir ici ? Es-tu surpris qu'elle se trouve juste là, en train de te fixer ? Que te veut-elle crois-tu ? Cherches-tu seulement à le savoir ?

« Tiens, te voilà toi. »

Laissa-t-elle tomber d'un seul coup.

« Où étais-tu dernièrement ? »
Code © N3m0
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Dim 7 Fév - 15:07

« Tiens, te voilà toi. Où étais-tu dernièrement ? »

Non, la louve ne me cherche pas. Ce n'est que le fruit du hasard. Un hasard dont étrangement je me serais passé volontier. Je ne savais même pas si j'étais heureux de la retrouver, de lui faire face. Elle, la louve à qui j'ai offert mon corps, et mes services. Oui... suis-je heureux? Elle qui ressemble à mon ennemis passé. Est-ce un signe? Dois-je lui faire confiance après tout?
Je baisse les oreilles, là n'est plus la question. Et jamais je ne devrais me la reposer. J'étais à elle. Cela suffisait.

"Je suis tombé sur un loup qui m'a reconnu."

Mais je ne suis pas sûr que reconnaître soit le bon mot. Il m'a connu, il ne me connait plus...

"Je réfléchissais à ses paroles."

Quoi de plus juste. Je suis simplement fatigué de la vie que j'ai récupéré depuis cette guerre. Mon esprit ne sait plus où donner de la tête. Comment avancer quand on est prêt à devenir cinglé? Je pousse un soupir.

"J'allais rentrer..."

Je ne la regardais pas, ni ne cherchais à m'excuser de mon absence. Elle n'en avait que faire de toute manière. Ou bien étais-ce la nourriture qui lui manquait alors que je chassais pour elle depuis mon arrivée? La tête baissée, perdu dans mes pensées multiples, je la dépassais, lui tournant le dos.

"Rentrons... Je suis fatigué."
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Dim 7 Fév - 16:46

Demander
force 100 - agilité 100 - endurance 100
Quel est ce regard ? Quel est cette expression ? A quoi penses-tu ? Que cherches-tu ? Elle t'écoute. Tu as rencontré un loup de ton passé, est-ce pour cela que tu sembles si troublé ? Si distant ? Elle fronce un peu plus le regard en te fixant. Quelle paroles ? Qu'as-tu appris, petit être brisé ? Qu'as-tu appris sur ton identité ? Elle veut savoir, elle aime savoir et, savoir lui permettra de mieux savoir comment tu réagiras. Celui lui permettra d'avoir une longue d'avance sur toi, de t'empêcher de te défaire de tes chaînes car, elle saura tout. Tout ce qui te concerne, tout ce qui te concernait et, ainsi, tu ne pourras lui échapper.

Tu souhaites esquiver cette discussion, n'est-ce pas ? Ainsi que son regard métallique. Tu veux rentrer ? Tu ne rentreras pas, pas maintenant, pas alors qu'elle vient tout juste de te retrouver et, que tu essayes de t'esquiver. Tu es fatigués ? Elle s'en moque, ce n'est pas son problème. Elle te doubla, s'interpose, t'empêche d'aller plus loin. Elle s'approche d'un pas, puis deux. Elle te fait face, très proche, elle veut te forcer à la regarder.

« Qu'as-tu appris alors ? Tu sembles si troublé … »

Te demande-t-elle de sa douce voix mielleuse et faussement inquiète. Elle veut savoir et elle saura, qu'importe ce qu'elle devra faire pour t'arracher ces mots de ta gueule. Manîthil aime avoir le pouvoir sur la situation et, tu n'auras pas la possibilité de t'échapper, elle ne t'en laisser aucune …

« Si tu es fatigué, posons-nous dans un endroit au calme mon cœur, tu pourras m'expliquer comme ça. »

Continua-t-elle sur le même ton avant de se reculer légèrement, te faisant signe de la suivre. Dans le coin, ce n'est pas les grottes qui manque et, elle te mènera jusqu'à l'une d'entre elle, pour que tu puisses tout lui avouer ...
Code © N3m0
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Dim 7 Fév - 17:23

J'aurai pu croire lui échapper. Mais qui échappe à Manithil. La louve est rusée et je ne peux fuir face à elle. Elle me fixe de ses grands yeux et je m'y perds une fois de plus. Je sais que je suis ici grâce à elle, alors j obéis et je la suis. Son piège, son étau se referme sur moi encore une fois. Je suis son pantin, et ce qu'elle veut de moi, je lui donnerai.

Elle m'emmène dans une grotte et je m'assois. Je n'ose la regarder car c'est plus facile de parler en regardant le néant.

"Il s'appel Athos. Il s'agit du général Sekmet, & de l'ami d'Arès."

Je prend mon temps pour poser les mots car ils me sont encore douloureux.

"Je suis Arès. Ou du moins, je l'étais. Ancien général des Esobeks et grand guerrier."

Un rictus m'échappe. N'est ce pas ridicule? Moi dont le corps est brisé et diforme, ancien général. Qui l'aurait cru.

"J'étais reconnu pour ma force et mon sens de l'honneur, mais pourtant c'est ma propre meute qui m'a réduit à cet état de chiffon. Selon le loup, j'aurai défendu un ennemis qui était injustement attaquer par un trop grand nombre de ceux qui étaient mes semblables, et c'est ce qui m'a valut d'être ainsi laisser pour mort."

Je ne comprenais pas. Je ne comprend pas. Comment ma propre meute avait elle pu m'attaquer de la sorte si j'avais un tel rang. De quoi tait nourrit leur furie meurtrière pour qu'ils me laissent ainsi. Étais ce seulement justifier?

"Je voulais me venger, mais je crois que pour venger ce qu'ils m'ont fait, c'est la meute entière que je devrais exterminer. Mais même si je ne suis plus Arès désormais, je sais, que je ne suis pas ce genre de loup."

Voilà mon amie, mon amante, ma chère manithil. Tu sais tout. Et tu détiens le plein pouvoir sur moi . Comme depuis le début. Comme depuis que je t'ai rencontrer et que tu m'as attrapé.

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Lun 8 Fév - 18:26

Parler
force 100 - agilité 100 - endurance 100
Allongé sur le sol d'une tanière dans laquelle vous vous êtes réfugié, loin des oreilles indiscrètes des fouineurs, Manîthil t'observe alors que tu fuis son regard. De quoi as-tu honte ? Vas y, parles … Elle t'écoute sans un mot, son regard se perdant sur ta silhouette difforme. Arès, tel est donc ton nom et, tu étais Esobek ? Pas étonnant vu ton caractère docile … Elle continue d'écouter ton discours. Ainsi, c'est ta propre meute qui t'aurait fait ça ? Manîthil ignore la raison mais, tu devais bien le mériter, après tout, défendre un ennemi est compté comme traîtrise que ça soit au sein d'une meute ou d'un groupe de solitaire, voir parmi les Mercenaires. Nul doute que Koschei ferait tuer le premier loup qui le trahit et, c'est ce qu'il souhaite faire en fait. Manîthil avait eu vent de l'histoire avec Tybalt.

La dame blanche se mit alors à bâiller avant de se redresser et s'ébroua, doucement, elle s'avance vers toi, doucement, elle passe son museau dans ton cou, l'effleurant, remontant jusqu'à ton oreille. Elle passe un léger coup de langue là où se trouve ta plus grosse plaie.

« Tu n'as pas besoin de te venger, juste montrer qui tu es, qui tu es devenu. Nous sommes dans un monde injuste, mon cher Chat' et, toute trahison est susceptible de peine de mort. La vie est dur, on ne s'entoure plus que de loup en qui on peut avoir confiance et, on élimine ceux qui nous trahisse. La vie est ainsi. En soit on peut dire que tu as mérité ta punition. »

Ses mots sont-ils dur à ton oreille ? As-tu réellement mérité cela ? Qui peut savoir, qui peut vraiment juger si une action est bien ou non ? D'un côté comme d'un autre, les avis diffèrent et, personne ne peut savoir si un choix est juste ou non.

« Oublie celui que tu étais, deviens celui que tu veux être. Tu n'as pas besoin de ce passé, tu peux toutefois en tirer conclusion. Ne trahis jamais ceux qui ont placé leur confiance en toi, sinon tu risques de le regretter. »

Elle sourit à ses mots, passant sa langue sur tes babines avant de se reculer pour s'allonger de nouveau sur le sol, à moitié sur le dos.

« Évidemment ce n'est qu'un conseil, tu en fais ce que tu veux mon cœur. »

Ronronna-t-elle pratiquement de sa voix mielleuse en se prélassant sur le sol.
Code © N3m0
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Mer 10 Fév - 11:34

Je vis en Manithil quelque chose de différent ce soir. Ses paroles étaient emplis de sagesse, et même si son visage trahissait d'autres pensées, je voulais croire en ces paroles. Ces paroles qui me disent de m'écouter, d'écouter ce que je souhaite être. Ces paroles m'apaisaient. Elles avaient un bon fond, mais j'en entendais aussi l'avertissement qui s'en dégageait.
Je savais que j'étais attacher à toi. A tes beaux yeux. Je savais que si j'osais m'en défier, rompre le lien que nous avions lié l'un à l'autre, un lien de servitude et d'obéissance, elle ne douterait pas une seconde à m'égorger, m'étriper. Cela me fichait des frissons dans le dos. J'aurai réussis à fuir la mort, mais j'étais incapable de fuir cette louve.
Mais je n'en avais pas envie, depuis maintenant un mois, elle était mon rempart contre la folie. Celle qui me rattachait les pattes au sol, me rappelant à quoi ressemblait la réalité. Être un loup, et sa signification. C'était en faite, grâce à cette louve que je retrouvais peu à peu l'envie de m'entraîner, de chasser, d'être le loup que je veux être. C'était grâce à elle, que aujourd'hui, j'étais tout simplement vivant.

Je me rapprocha d'elle, posa ma tête au sol proche de la sienne, les oreilles baissées en signe de soumission. J'étais à elle, je voulais rester près d'elle. Je lui lécha la fourrure pour la laver. Un signe d'affection. Je voulais la garder près de moi, même si à ses yeux, je n'étais qu'un pantin. Je voulais devenir fort, pour la protéger. Je voulais être tout. Mais ne plus être rien.

"Merci."

Je ne savais quoi dire d'autre. Je ne voulais rien dire d'autre. Un mot suffisait à exprimer a quel point elle m’apaisait. Le tourment qu'avait provoqué Athos, s'était dissipé. Je savais que je voulais rester Châtiment, et ne plus jamais avoir la faiblesse d'Arès. Mais étais-ce une faiblesse que de dépendre de toi ainsi?
Je ne sais.

Je te regarde alors que tu te prélasses sur le sol de la grotte. Souhaites-tu me charmer en agissant ainsi? Je ne ressens aucun battement de coeur particulier quand je te regarde. Tu ne ravives pas ses palpitations comme l'avait fait le souvenir de la louve grise. Et pourtant, j'ai envie que tu ne regardes que moi. Je sais que je te veux, que je désire que tu m'appartiennes, comme je t'appartiens. Je veux posséder la louve manipulatrice que tu es. Y arriverais-je seulement? Cela me semble un rêve bien utopique. Mais ais-je quelque chose d'autre à souhaiter?

"Qu'es-tu en train de faire de moi..."

Dis-je dans un murmure. Je connais déjà la réponse, mais mon futur à tes côtés m'intrigue. Que va t-il m'arriver? Il est si floue quand tu es proche de moi, que je ne suis pas sûr d'en avoir un. Que vas-tu faire de moi ...
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Lun 15 Fév - 13:53

Expliquer
force 100 - agilité 100 - endurance 100
Tu la remercie mais, la remercier de quoi ? De te réconforter ? Est-ce réellement du réconfort qu'elle fait là, tel est la question … En réalité, elle se fiche de savoir comment tu prendras ses paroles. Si tu en seras vexé, si tu en tiras le réconfort dont tu sembles avoir besoin, si cela te mettra en colère. Qu'importe, elle dit ce qu'elle pense et, c'est ce qu'elle pense. Celui qui jette la pierre et qui trahit est le fautif, rien de plus. Évidemment, dans ses paroles, elle te fait comprendre que, si jamais tu oses la trahir, tu en subiras les frais, t'en es-tu rendu compte ? As-tu compris ce sous-entendu ? Nul doute.

Tu la lèches, nettoyant son pelage si blanc. Elle te laisse faire, soit content ! Rares sont ceux qui peuvent faire cela, rares sont les mâles qui ont eu le droit de lui donner ce genre d'affection. Es-tu un privilégié ? Oui, entre autre. Elle te privilégie, te préfère a beaucoup mais, malheureusement, tu ne dépasseras pas certains, navrés mais, son cœur est prit, sa sœur le possède enfin, si seulement elle possède un cœur, difficile à dire … Sa sœur elle même n'arrive pas à comprendre la dame blanche, l'Immortelle. Qui est-elle réellement ? Est-elle seulement capable d'aider ? D'être aimer ? Ses sentiments envers sa sœur sont-ils réel ? Envers toi ? Ah … Elle est tellement compliqué … Difficile de savoir qui est ce fantôme réellement.

Se roulant un peu pour se prélasser tout en étirant ses pattes, ses yeux argentés se posent sur toi. Qu'est-elle en train de faire de toi ? Ah … Cette question … Tu te la poses, quoi de plus normal ? D'autres se la posent. Que fait-elle de toi, que veut-elle réellement de toi ? Toi, son jouet, son pantin, son esclave. Pourquoi as-tu tant de privilège ? Après tout, des jouets, elle en a déjà eu mais, aucun n'a eu la place que tu possèdes. Sois honoré, cher loup Écorché car, tu es le premier de ses jouets à posséder autant de son attention, de son affection. Et oui car dans sa manière d'agir, même si cela semble désinvolte, une pointe d'affection s'y trouve. Mais comment peux-tu le savoir ? Tu ne sais rien, personne ne sait rien. Tu es aveugle, tu ne vois que ce qu'elle daigne te montrer. Tu es là, tu ne comprends rien, tu cherches à comprendre mais, à chaque fois, elle brouille les pistes. Comprendras-tu un jour ce qu'elle cache ? Peut-être …

Elle finit par se redresser, s'ébrouant avant de se recoucher normalement. Passant sa langue sur ses babines, elle fixe la petite ouverture.

« Tu te poses trop de questions mais, je veux bien te le dire cette fois-ci, tâches de t'en souvenir. Je comptes faire de toi un loup fort. Un loup qui n'a peur de rien ni personne, sauf peut-être de moi. »

Dit-elle dans un rictus avant de reprendre.

« Je te transformerais en une arme, en un dominant. Peut-être te demandes-tu pourquoi je cherche à te rendre fort mais, tu n'as pas besoin d'en savoir plus pour le moment, chaque choses en sont temps. D'abord, tu vas devoir apprendre à vaincre tes démons pour savoir ce que tu veux réellement. »

Que magouille-t-elle ? Que veut-elle faire de toi ? Es-tu seulement satisfait de sa réponse ? Malheureusement pour toi, tu vas devoir t'en contenter ...
Code © N3m0
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 De fer & de sang ~ Ft. Mani


 :: Archives :: Archive des RPs