Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs

 The past is the past|Rp défi

Tybalt
Mange Lumière
Mange Lumière

Fiche de personnage
force:
The past is the past|Rp défi Qkci105/100The past is the past|Rp défi Qkci  (105/100)
agilité:
The past is the past|Rp défi Qkci105/100The past is the past|Rp défi Qkci  (105/100)
endurance:
The past is the past|Rp défi Qkci105/100The past is the past|Rp défi Qkci  (105/100)
Tybalt
En savoir plus
Jeu 18 Déc - 23:54



Tybalt

RP : The past is the past.


Tu étais là. Assis. Au milieu de cette terre éventrée. Un énorme trou qui sembler avoir était creusé par une griffe géante…Il resté de ci de là quelques barbelés, quelques protection qui permettais surement autrefois aux hommes de se protégé.Tu avais l'impression de pouvoir entendre et voir tout ce qui s'y était passer. Tu pouvais entendre les hurlement de rage, Tu pouvait entendre les cris de douleurs, Tu pouvais entendre les murmures incertains, Tu pouvais entendre les pleure de détresse. Mais pourquoi était tu venue ici, ici te cachait ? Tu venais chercher la solitude n’es pas ? Tu cherchais un endroit ou te reposer, ou rester en paix, ou replonger dans le passé. Ton passé…si sombre …te souviens-tu de ta jeunesse ? Oui…Tu n’étais qu’un jeune louveteau et pourtant tu étais déjà le leader, leader de ta porté. Un frère, une mère c’était tout ce que tu avais et pourtant à tes yeux tu diriger un petit royaume. Ta mère tu l’as maltraité au moindre refus, tu la mordais et la dominer du haut de tes frêles pattes de louveteau. C’était ce que l’on te devait après tout ! Un an ! Un an comme ceci…un an de bonheur. Un triste sourire se trace sur ton visage. Mais tout à basculé quand « l’autre » est arrivée : Un grand loup noir, plus fort que toi, plus expérimenté et fou amoureux de ta mère. Il ta d’abords montré qui était le chef et que tu devais obéir à ta mère mais non. Toi en sale ado que tu étais avait refusait de « coopéré » comme il disais. Tu avais était chasser et tu t’étais retrouver seul…totalement seul. Mais malgré tout tu avait appris à survivre et ce, non sans difficulté. Puis après plusieurs lunes tu était revenus à la porte de ta famille, et tous TOUS tu les avait exterminer et d’une manière plus brutal les uns que les autres. Oui tu les avait tous tuer. Et de ce jour, ou plutôt de cet nuit, tu en avait garder une belle cicatrice : Celle sur ta joue gauche qui de la commissure des lèvres forme un sourire. Enfin ! le passé est le passé et il n’y as rien à y faire. Tu ta lève et observe ce terrain dans le quelle tu est. Tu n’as aucune envie de sortir, la tempête de neige passe juste au-dessus de ta tête et c’est très bien comme cela. La terre est froide et tu ne sens presque plus tes pattes ; Mais il est temps de bouger ! enfin plutôt de te reposer pour gagner des forces. Tu t’approches d’une des parois dur comme du béton, tu vas avoir besoin de force ! N’es pas parfait ? en prime tu à droit à un bon entrainement qui développera un peu ta force ! tu renifle la parois et donne un coup de langue. Celle-ci reste coincé sur la terre et tu tires te toutes tes forces avant de tombé en arrière. Oui, et bien c’est bien ce que tu pensée ! la terre est vraiment glacé ! tu te relèves en grommelant et pose d’abords une patte sur la chose, puis l’autre et tu te mets à gratter avec ardeur la terre de tes griffes, utilisant la force de tes puissantes pattes et de tes larges épaules. Tu appuies comme tu le peu et commence à entendre le crissement de la terre et de la plaque de gel qui se brise. Tes coussinets et tes griffes de font souffrir, ils sont gelée par ce froids et tu ne les sens plus. Aller encore un petit effort ! Crack ! la couche de gel fissure et se brise, envoyant des bou dans tes pattes qui saigne. Tu t’assoie normalement et la langue pendante, reprend ta respiration. Puis tu y retourne, tu gratte, creuse, déniche, déterre…des vieux cadavres humains et bien de choses. Puis Enfin tu finis par sortir de ce trou que tu à fait. Tu le regarde avec satisfaction. Tu rentres dedans et te mets en boule tout au fond, la queue sur le museau et les yeux tu te prépares pour une bonne sieste. Tu es épuisé.
Reira.

 The past is the past|Rp défi


 :: Archives :: Archive des RPs