Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs

 [LIBRE] Le Désastre des Hommes

Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Mar 2 Déc - 17:17


LE DÉSASTRE DES HOMMES



SKULL
la horde ...
Les Hommes sont méprisables par rapport à la destruction de leur Mère qu'ils engendrent.

En me réveillant ce matin, jamais je n'aurai cru me retrouver devant ce spectacle. Encore confuse de cette réunion au cimetière, les idées pas très claires, je voulais me sortir de cette tourmente. C'est avec tristesse que je vis la neige recouvrir le sol d'un manteau blanc et épais, de gros flocons tombaient du ciel et brouillaient ma vue. Les prochaines Traques risquaient d'être dures.

Mes pattes s'enfonçaient profondément dans la neige, tant et si bien que j'eus grand mal à avancer. Mes yeux étaient mi fermés quand j'ai emprunté un sentier où les arbres avaient été abattues par des tornades, ou plus récemment par le poids de la neige. Mes griffes touchaient à peine le sol non neigeux, et cette sensation me stressait.

Je mis un bout de temps à me rendre compte que j'étais sortie du sentier, ne faisant pas vraiment attention, et j'en mis encore plus pour commencer à voir que certains flocons étaient en faite des cendres. Alors me voilà, ici, regardant le spectacle qui s'offre devant moi.

De la fumée rougeoyante s'échappe d'une immense masse noire. Je m'approche, intriguée, et c'est là que je reconnais cet objet.

Encore plus grand que les voitures des hommes, et plus rapides aussi, mais pourtant beaucoup plus fragile à ce que je puisse voir, devant mes yeux s'étend un train. Sombre masse noire calcinée, de la fumée s'en échappe. Des plaques de fer sont éparpillées un peu partout au sol.

Mes yeux pétillent d'une ardeur nouvelle. Je hais les Hommes quand ils se mettent à détruire mon terrain de chasse, je les hais quand ils sont en cause de maladie ou autres. Je les hais pour ce qu'ils ont fait à cet endroit. J'aperçois des corps étendus sur le sol, des corps d'animaux divers, pris par la surprise, ils n'ont pas eu le temps d'échapper à leur sombre destin.

Ce gâchis me répugne. Toutes ces créatures qui ne pourront jamais être traquées... Et leur mort, bien que douloureuse sur le coup, ne fut pas longue et périlleuse.

Je hurle en direction du soleil -enfin je pense, je n'arrive pas à le discerner à cause des nuages-, un long hurlement remplit de colère.

Fiche de Nas✞y sur Libre-Graph'




jauges:
 
Tybalt
Mange Lumière
Mange Lumière

Fiche de personnage
force:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
agilité:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
endurance:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
Tybalt
En savoir plus
Mar 2 Déc - 18:44



JAUGES : Force: 35 Agilités: 20 Endurance: 25

J’ouvre lentement les yeux, le monde autour de moi est flou, flou et froids. Je ne vois rien à part du blanc, mes membres sont gelée et même enroulée sur moi-même je ne parviens pas à profiter de ma propre chaleurs. C’est alors que je relève la tête brusquement et bien je comprends pourquoi j’avais si froids… j’étais simplement ensevelit sous une épaisse couche de neige, seul ma tête sort de cette couche blanche, les oreilles plates à cause du poids de la froide matière, et bien j’ai l’air idiot ! Je me relève avec difficulté, j’ai l’impression que mes pattes sont devenus glace… que se passe-t-il ? À t-il u temps neiger en une seul nuit ? Cela m’étonne ! Et bien les problèmes commence…Epidémie, famine tout ça tout ça. Je finis par voir au loin une épaisse fumée…et quoi encore ? je me dirige vers elle, je ne fais que deux trois pas avant de m’enfoncer dans la neige et de tomber comme un vulgaire louveteaux.

Argh !


Je grogne. Cette neige et profonde ! Je n’ai jamais vue un tel cas au paravent ! Au bou de quelques longues et atroces minutes de galère dans la neige j’arrive en haut de la grande colline et que vois-je ? Une immense machine de fer brulante et fumante. Que s’est-il passé ? j’avance une patte dans le vide mais mes membres sont tellement congelé que je tombe mollement et fait un énorme rouler boulé en glissant en bas, je jappe de surprise et atterrit sur le dos comme un idiot ; et bien je les enchaine ! Si je suis ici c’est pour deux chose : 1- par curiosité 2-le feu le feu ! Pitié un peu de chaleur ! je me dirige donc vers ces grandes flammes sortant de plusieurs bout éparpiller, je m’assoit tout près de cet chose brulante et me couche…ha…bohneur….je me couche dans tous les sens, me roule mais soudain j’entends un long hurlement plein de haine. La fumée me permet tout de même de voir une louve…Alweda ? que fait-elle ici ? Je me recouche normalement espérant qu’elle ne m’ait pas vue faire l’idiot et d’un ton ferme je jappe :

-Alweda ! C’est moi Tybalt. Vien voir.

Je pense que malgré la fumée qu’il y as entre nous elle devrait me voir.
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Mer 3 Déc - 14:23


LE DÉSASTRE DES HOMMES



SKULL
la horde ...
Les Hommes sont méprisables par rapport à la destruction de leur Mère qu'ils engendrent.

J'arrête de hurler, ma gorge commence à être gelée. C'est un sensation désagréable, quand je ravale ma salive... Enfin, bref. Je plisse les yeux et vois un loup ressemblant à une de mes connaissances. Je hume l'air et suis satisfaite de reconnaître l'odeur d'un Hordien. Malgré la neige, le vent, l'humidité et les flammes, mon odorat et si développé qu'il arrive à repérer n'importe quelle odeur sur laquelle je désire mettre mon attention.

Je dévisage avec des yeux ronds le loup, l'observant avec curiosité. Son pelage est recouvert de blanc, il s'est roulé dans la neige quelques instants, mais celle-ci fond lentement mais sûrement à cause de la chaleur dégagée par le feu, à quelques pas du canidé.

- Alweda ! C’est moi Tybalt. Vien voir.
- J'arrive ! Je hurle comme un louveteau.

Qu-a-t-il trouvé ? Quoi qu'il en soit je saute de bonheur en entendant son appel, mes oreilles remuent nerveusement, et je cours en sa direction. En allant le rejoindre, je traverse la fumée des flammes, elle est noire et ne sent pas bon, je tousse beaucoup, une quinte de toux, tant et si bien que je pourrai recracher mes poumons.

Lorsque j'atteins enfin Tybalt, mes pattes ne s'enfoncent presque plus dans la neige, la chaleur l'a fait fondre, et je suis contente. Je ne vois rien de particulier en arrivant près de lui, si ce n'est qu'une douce sensation de bien être m'envahi. Peut-être est-ce à cause du feu qui diffuse une douce chaleur... ? Ou bien tout simplement mon excitation à l'idée de la découverte de Tybalt ?

Je m'approche de lui, tout sourire, le toisant avec un air gamin.
Il est campé vers moi, les oreilles redressaient sur sa tête, toute attention tournée en ma personne. Je m'assoie et sens l'odeur des flammes qui éclairent mon pelage d'une couleur rouge, pas le rouge sang, pas ce rouge que je connais tant, non, un autre rouge plus beau, plus pur, mélangé à un bel orange.

- Ce feu est tout simplement divin. Dis-je en fermant les yeux et profitant de son confort. Dommage que ce soit ce train renversé qui en soit la cause...

Mon sourire disparaît un instant. J'essaie de me souvenir comment j'ai appris le nom de cet objet. Il me semble que ce soit mon père qui me l'ait dit, ou bien ma mère ? Non, je ne sais plus en faite, et je n'en ai que faire.

Tybalt ferait un excellent traqueur. Cette pensée se renforce de plus en plus quand je le regarde de plus près. Il est bien foutu, a des beaux muscles, une carrure prometteuse, et... Des yeux marron, comme les miens, mais beaux, beaucoup plus beaux, magnifiques même. Jamais je n'avais prêté autant d'attention sur les yeux d'un autre loup, enfin, si, mais c'était pour y déceler leur sentiment de peur en sachant leur fin proche. Mais c'est la première fois que je regarde les yeux de quelqu'un pour le plaisir de les voir, parce qu'ils sont beaux, doux, bien qu'avec une lueur de fermeté, et surtout, ses éclats me rassurent, je ne saurais dire pourquoi.

Je secoue la tête, me faisant ainsi sortir de ma rêvasserie, j'enlève en même temps la neige qui s'est posée sur moi pendant que je m'extasiais... Attends, j'ai bien dit m'extasier ? Ouch, 'faut que je me calme. Il a juste des beaux yeux, point, c'tout. Je respire, nerveusement, avant de contourner Tybalt et de rapprocher ma truffe du feu. Je pourrai presque me brûler tant je suis près.

- Quelle était ta découverte ?

Fiche de Nas✞y sur Libre-Graph'


Tybalt
Mange Lumière
Mange Lumière

Fiche de personnage
force:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
agilité:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
endurance:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
Tybalt
En savoir plus
Mer 3 Déc - 15:19


J’entends alors un simple petit :

-J’arrive !

Puis la louve fonce vers moi, comme un louveteau. Je ne sais pas…il y a quelque chose de…d’attendrissant chez elles…peut-être sont air enfantin ? Pourtant…je n’ai pas hésité à massacrer mes beaux-frères qui n’étaient que des louveteaux n’es pas ? Je me demande pourquoi elle…je ne sais pas en fait…Alweda à quelque chose…je ne sais pas trop quoi et je ne pourrais pas l’expliquer, mais en tout cas une chose qui fait que je ne tente pas de suivre sa présence…Je secoue la tête ! Nan mais regarder moi je pars dans tous les sens…c’est juste une louve agréable. Rien d’autre. N’es pas ? Bref ! Je la voix traversée la fumée en un bond, mais il ne fallut pas longtemps pour qu’elle fut prise par une quinte de toux. Elle avance vers moi tout sourire…ça fait plaisir de voir au moins une personne souriante dans les hordiens ! Enfin je me plain mais je fais bien partit de ceux qui n’ont pas souri depuis bien longtemps. Les rares fois où il m’arrive de faire ce geste de babine est lorsque la haine est mélangée à la folie. Elle s’assoit par la suite. Son pelage est éclairer par la belle couleur des flammes…elle n’est pas si mal. Quoi ?! Même si ça se voit pas forcément je peut-être un peu dragueur de temps en temps…enfin dans mes pensée.

- Ce feu est tout simplement divin.

Elle a bien raison, elle ferme les yeux pendant quelques secondes…je fais de même en rentrant un peu la tête dans mon cou, histoire de profitée de ma propre chaleur.

-Dommage que ce soit ce train renversé qui en soit la cause...

Ce n’est que quand elle recommence à parler que j’ouvre les yeux.

Hm.

Répond-i-je comme ça, je ne sais pas trop quoi dire mais je n’ai pas envie que la discussion s’arrête. Soudain Alweda m’examine, puis plonge ses yeux dans les miens. Pendant plusieurs minutes nous restons ainsi yeux dans les yeux, sans parler, sans bouger à écouter le crépitement du feu. Puis la louve se secoue et me contourne pour venir embrasser le feu de sa truffe.

- Quelle était ta découverte ?


Je secoue la tête et m’étire avant de m’assoir…euh là elle me pose une colle je ne vais pas lui répondre : Nan rien je voulais juste te parler…ça ne fait pas un peu bizarre entre un mâle et une femelle ? Entre deux hordien ? Surtout venant de moi ! le roc de glace qui s’en fou de tout.

-Euh…rien de spéciale je voulais juste te demander si tu n’avais pas trouver quelque chose.

J’ai toujours était fort pour inventer des choses…Pui je lève la tête vers le premier wagon qui n’est pas totalement explosée.

-Je pense que si nous explorons un peu nous pourrions en savoir plus ?

Sans attendre je me lève, me secoue et me dirige vers le premier wagon…il est à moitié couché, seul un gros roc le maintien debout…je mets une patte à l’intérieur, puis je saute. Là je manque de glisser, j’avais oublié que le wagon était penché vers la gauche et j’attrape un bou de ferraille de justesse, Ouf j’aurais pu glisser dans des flammes qui se situe à ma gauche. Je me redresse. Je m’accroupis pour ne pas respirer la fumée ce qui est compliqué et saute par-dessus un siège en feu avant de repassé la tête dehors en toussant

-Je pense qu’il nous faudra plus coopérer que partir tout seul, c’est trop dangereux. Viens. Mais attention ça glisse !
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Sam 6 Déc - 11:08


LE DÉSASTRE DES HOMMES



//
la horde ...
Les Hommes sont méprisables par rapport à la destruction de leur Mère qu'ils engendrent.

- Euh…rien de spéciale je voulais juste te demander si tu n’avais pas trouver quelque chose.

Je penche la tête, surprise par cette réponse. Bah, peut-être que ce qu'il avait trouvé c'était ce feu là, et puisque je l'avais vu aussi... Il ne voulait pas me le dire ou pensait que c'était trop bête ? Pourquoi je cherche des justifications au juste ? Tant pis, il m'a demandé de venir ici, et j'en suis bien contente. J'ai beaucoup plus chaud, et je me sens mieux que d'être enfoncée dans la neige, en train d'hurler à m'en étrangler, et regarder avec un pincement au cœur les wagons éparpillaient un peu partout sur le lieu du drame.

D'ailleurs... Serait-ce possible de retrouver des corps brûlés ici ? Non... Ils ont dû être réduit en cendres. Ca devait être impressionnant de voir ce train exploser, très impressionnant... Et dangereux aussi. Ben c'vrai quoi, quand tu regardes les animaux morts autours... Ils étaient là pendant l'accident... Ils l'ont vu et... Ne s'en sont pas sortis en un seul morceau.

Je soupire et me décale du feu qui commence à me brûler. Me secouant légèrement, je reporte mon attention sur Tybalt qui a l'air un peu perdu dans ses pensées. Les gens sont toujours comme ça ou quoi ? A se remémorer le passé, tout le temps ? Moi aussi je le fais, mais... Je pensais que j'étais un cas à part, mais depuis que je suis dans la Horde, j'ai déjà vu Rake Maâr se replonger dans ses souvenirs.

- Je pense que si nous explorons un peu nous pourrions en savoir plus ?

Sans me laisser le temps d'en placer une, il se lance dans une course folle. Trottinant derrière Tybalt, je le suis. Celui-ci monte dans un wagon dangereusement penché et où le feu flamboie. Me mordant les lèvres quand il tombe presque dans le feu, je suis soulagée de voir qu'il a eu le temps de se rattraper. Pourquoi soulager ? Je m'en fiche, ce n'est... Qu'un loup, non ? La mort des autres, je n'en ai que faire, si ce n'est pas moi qui les tue, c'est juste une proie pour Traquer en moins, ce qui est dommage, certes, mais il faut de tout. Pourtant quand Tybalt a failli tomber j'ai d'abord pensé à sa vie, plutôt qu'au sort de la mienne.

Skull sait que je suis instable. Tuer un membre de la Horde... Je pourrai très bien le faire dans un accès de rage, et qui pourrait me défendre si Tybalt était mort ? Enfin bref.

- Je pense qu’il nous faudra plus coopérer que partir tout seul, c’est trop dangereux. Viens. Mais attention ça glisse !
- N'émets-tu donc que des hypothèses ? Dis-je en gloussant, pour nous détendre un peu. Reviens donc près de moi, nous irons explorer un autre wagon, celui-ci veut notre mort !

Je regarde les autres masses noires, quand un retient mon attention. Il y a quelque chose à l'intérieur, de noir aussi, comme le reste, et qui brûle légèrement. Le wagon est simple d'accès, et nous ne risquons pas de mourir brûler.

Me dirigeant vers lui, je fronce les yeux pour discerner cette choses qui m'est inconnue.
Fiche de Nas✞y sur Libre-Graph'


Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Mar 9 Déc - 14:06

Jauges
Force : 11
Agilité : 12
Endurance : 12


HRP:
 


Le désastre des hommes




Agité, je file entre les arbres et je cours à toutes pattes. Le poil hérissé comme jamais, j'halète pour réguler ma température et je respire fort pour oxygéner suffisamment mon coeur en plein effort. J'ai entendu un son vraiment étrange il y a quelques jours, et les odeurs qui ont suivi ont attisé la crainte, la curiosité et la nervosité de tous, dans les parages. Oui, c'est ça, je suis nerveux. J'ignore ce qui a bien pu se passer, mais je devine que les humains ne sont pas innocents dans cet assourdissant tapage. Il m'a fallu une nuit de course folle pour arriver là, et lorsque je pose les pattes sur le sol humide du lieu, j'affiche un visage particulièrement surpris. Peu importe ce qui est arrivé, le résultat représente un véritable bordel. Et puis, je remarque que je ne suis pas seul. Des loups de toutes origines et de tous rangs sont là, à fouiller les décombres à la recherche de quelconques choses. Je hume l'air à la recherche d'odeurs connues, et de deux en particulier. Les deux femelles les plus importantes de mon existence. Du moins, la plus importante, et une seconde dont le souvenir me hante depuis notre première rencontre. Résigné et soulagé de ne pas les trouver là, je m'avance davantage en enfonçant mes pattes dans la fine couche de neige qui recouvre le sol, et je cherche les effluves des miens, des Hordiens. Je ne mets pas longtemps à découvrir que mes compagnons de meute ont trouvé l'endroit avant moi, et je m'approche dans la fumée pour les chercher de mon seul oeil valide.

Ils sont là, tous les deux, à se tourner autour et à bavasser sans but précis. Au moins, j'ai le soulagement de constater que les Hordiens ne sont pas juste en vie pour buter leurs semblables. Peut-être sont-ils capables d'éprouver autre chose que de la haine ou de la rancoeur. Observateur silencieux, je reste là, à une certaine distance, pour les regarder faire et analyser chacun de leurs mouvements, leurs moindres déplacements autour de l'incendie. Quand Tybalt pénètre à l'intérieur d'un wagon incandescent où brûlent encore quelques flammes, mes oreilles se dressent instinctivement dans sa direction. Cet idiot va y laisser des poils, s'il fait le mariole comme ça. L'inévitable arrive, et le voilà qui glisse. Dans un élan réflexe, je bondit sur mes pattes, prêt à courir vers eux. Mais je m'immobilise à peine debout et je le regarde qui se redresse et sort seul de sa mésaventure. Il était moins une. La plus jeune semble avoir eu peur, mais elle n'a pas esquissé un mouvement pour le sortir de là. Elle lui dit quelque chose que je n'entends pas et dont je n'ai probablement pas envie de connaître le sens, puis tous deux s'éloignent vers un autre wagon. Cette fois, je décide de sortir de ma cachette pour les rejoindre. Le pas lent, la tête haute et les oreilles dressées avec assurance, je les rejoins et m'arrête à leur côté, analysant l'intérieur du wagon.

- Vous avez fait des découvertes intéressantes ?

Destin

Fiche de personnage
force:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci100/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (100/100)
agilité:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci100/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (100/100)
endurance:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci100/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (100/100)
Destin
En savoir plus
Mar 9 Déc - 14:06

Le membre 'Isha' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de recherche' : 6
Tybalt
Mange Lumière
Mange Lumière

Fiche de personnage
force:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
agilité:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
endurance:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
Tybalt
En savoir plus
Dim 21 Déc - 12:58

N'émets-tu donc que des hypothèses ?

Ricana Alwelda en ma direction, je lui réplique alors:

Peu être, tel est la question
Reviens donc près de moi, nous irons explorer un autre wagon, celui-ci veut notre mort!

J'hoche la tête, et plonge mon regards dans le sien. et saute au près d'elle, j'observe la masse de ferraille la bouche entre ouverte pour mieux sentir les odeurs diverse et varié. La louve brune se dirige alors vers l'un d'eux la queue haute, elle semble interpeler par une masse brulant légèrement. Je m'y dirige alors et renifle le wagon qui semble lui, bien moins dangereux. Une voix alors interpelle:

Vous avez fait des découvertes intéressantes ?

Je tourne la tête...Tien? qui arrive? Isha! je n'ai pas une bonne impression de ce mâle. La première fois que je l'ai rencontrer il m'as fait une remarque désobligeante que je n'ai pas forcement apprécier alors forcément je n'ai pas une bonne impression de lui.

Isha...

Je respire l'air agacé et méprisant, avant de déclarer de ma voix rauque

Hé bien pas grand chose pour le moment.

Je lui lance un regards froids comme pour lui dire que je ne l'apprécier pas vraiment et que il n'avais pas à faire sont coq si il pouvait s'en empêcher.
Destin

Fiche de personnage
force:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci100/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (100/100)
agilité:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci100/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (100/100)
endurance:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci100/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (100/100)
Destin
En savoir plus
Dim 21 Déc - 12:58

Le membre 'Tybalt' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de recherche' : 12
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Sam 27 Déc - 12:30


LE DÉSASTRE DES HOMMES



.
la horde ...
Un homme carbonisé c'est bon !

Mes yeux traînent sur les dizaines de wagons éparpillaient un peu partout dans la neige, les volutes de fumées noires se dirigent vers le ciel grisailleux. J'entre dans le wagon noir où il y a quelque chose à l'intérieur, mon regard est stupéfait, mes yeux s'écarquillent quand je pousse le gros machin. C'est un corps d'humain carbonisé... Ses yeux par contre sont encore expressifs et me foutent la chair de poule. Émettant un hoquet de terreur, je m'imagine à la place de cet humain lorsqu'il a été brûlé. Ce n'est pas dans mes habitudes d'éprouver de la compassion envers les êtres vivants, surtout un humain, mais je suis tant indignée par cet endroit que je ne peux m'empêcher d'avoir une once de sentiment pour les morts.

Je l'examine, le palpe, tout en grimaçant, puis me dis que c'est dommage, il aurait pu faire bonne viande pour la horde. Je me risque d'en croquer un bout avant de le recracher. Il est trop grillé, c'est pas bon. D'ailleurs je n'ai jamais mangé telle sorte de viande... Je veux dire qu'elles étaient toujours crues, jamais brûlées. J'en recroque un tout petit bout et m'efforce à l'avaler, cette fois-ci je suis moins dégoûtée et trouve cela plutôt bon. J'arrête mon court repas pour tourner la tête vers une odeur qui ne m'est pas inconnue.

Un loup plutôt imposant arrive et se plante près de Tybalt, ce dernier n'a ps l'air très ravi que le nouveau venu soit ici. Moi je suis plutôt contente, plus on est nombreux, plus simple ce sera de percer les mystères de cet endroit !

Reprenant un peu de viande vite fait comme ayant peur de me faire prendre par un supérieur hiérarchique, je m'élance vers Tybalt et le nouveau venu, prête à le saluer. En me rapprochant je distingue Isha. Celui-ci à l'air calme tandis que Tybalt un peu nerveux et énervé par sa présence. L'ignorant, je salue avec courtoisie Isha.

- Bonjour Isha. Joli spectacle n'est-ce pas ? Dis-je dans un ton semi-ironique. J'ai découvert un corps d'humain carbonisé, c'est trop cool !

Je pointe avec entrain le wagon où se trouve l'homme mort, c'est une invitation pour que les deux loups s'y rendent, et tant pis s'ils voient les morsures, je leur dirai la vérité, après tout, ce n'est pas un crime d'être curieux.

Fiche de Nas✞y sur Libre-Graph'


Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Lun 29 Déc - 11:00


Le désastre des hommes




Mon nom prononcé par Tybalt, m'informe que je ne suis pas le bienvenu ici. Ca ne m'empêche pourtant pas de rester et de continuer à observer les lieux autant que mes camarades, histoire d'être un peu au courant de tout ce qui se passe dans les parages. Il me fait part de leurs vaines recherches, et je sens dans sa voix et dans son regard qu'il n'est pas mon allié. Si je suppose qu'il ne m'attaquera pas en traître pour s'amuser, risquant ainsi de mettre un atout de la meute, je sais parfaitement que ce n'est pas lui qui donnera sa vie pour ma soeur ou pour moi. J'acquiesce en silence, reportant mon attention sur la jeune louve à ses côtés.

Déjà, elle s'est éloignée de nous pour aller découvrir d'elle-même l'intérieur du wagon. Tous deux sont dotés d'une certaine témérité, et je me dis que ce doit probablement être une caractéristique commune à la Horde, puisque pour vouloir tuer n'importe qui il faut avant tout être capable d'aller au devant de danger sans s'en inquiéter outre mesure. Et finalement, elle semble avoir repéré ma présence et nous rejoint d'un bond agile. Contrairement à Tybalt, elle ne m'est visiblement pas antipathique.

- Bonjour Isha. Joli spectacle n'est-ce pas ? J'ai découvert un corps d'humain carbonisé, c'est trop cool !

J'affiche un air entendu, et je souris en coin à sa découverte.

- Ce qui aurait été cool, c'est de le voir crever, tu n'crois pas ? Le cadavre n'est plus qu'un vulgaire morceau de viande, quand on y réfléchit.

Je lance un regard à Tybalt, histoire de voir s'il est d'accord avec moi malgré notre mésentente, puis je m'approche du wagon d'un pas sûr et fier.

- Alors, qu'y-a-t-il d'intéressant là-dedans ?

Destin

Fiche de personnage
force:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci100/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (100/100)
agilité:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci100/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (100/100)
endurance:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci100/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (100/100)
Destin
En savoir plus
Lun 29 Déc - 11:00

Le membre 'Isha' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de recherche' : 11
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 8 Jan - 20:41

Up ?
Invité
Invité
Anonymous
En savoir plus
Jeu 8 Jan - 20:41

On a mis ce rp en pause, le temps de consacrer notre temps aux entraînements, on le reprendra au plus vite
Tybalt
Mange Lumière
Mange Lumière

Fiche de personnage
force:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
agilité:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
endurance:
[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci105/100[LIBRE] Le Désastre des Hommes Qkci  (105/100)
Tybalt
En savoir plus
Lun 16 Fév - 9:54

- Bonjour Isha. Joli spectacle n'est-ce pas ? J'ai découvert un corps d'humain carbonisé, c'est trop cool !

La voie d'Alwelda te sort de tes pensées, tu redresse la tête et observe le dit "spectacle" à nouveau, puis c'est isha qui prend la parole:

-Ce qui aurait été cool, c'est de le voir crever, tu n'crois pas ? Le cadavre n'est plus qu'un vulgaire
morceau de viande, quand on y réfléchit.


Isha te lance un regards, alors tu réponds.

-C'est vraie que ça aurait était une scene des plus divertissentes.
-Alors, qu'y-a-t-il d'intéressant là-dedans ?


continue isha en se dirigea vers le train. Tu saute alors dans le wagon éventrée et te mets à chercher un peu autour de toi, tu regarde à droite, à gauche, tu gratte le sol, tu renifle tout ce qui te passe sous la truffe, les sens en eveil. Quand soudainement, sous plusieurs débris tu remarque quelque chose...de la lumière semble en sortir. tu m'approche alors de l'endroit, un peu méfiant et tu tente de retirer les décombre de ta patte, en vain. tu finit par y passer la tête, tout en grattant de tes pattes avant. Mais sudainement tu sens quelque chose passer autour de ton cou, tu redresse la tête d'un coup, te cognant au passage, et observe avec surprise ta decouvert. Une lanière en cuir est maintenant autour de ton cou et au bou une pierre, mais pas une pierre comme tu en à souvent aperçu...elle brille, comme si elle avait absorber tout les rayons de soleil, comme si elle avait absorber le soleil, et une étrange chaleur en sort. Tu te tourne vers tes acolyte qui semble fouiller:

Isha! Alwelda! regarder ce que j'ai trouvé, c'est passer autur de mon coup pendant que je fouiller des décombre.

La lumière de ce précieux pendentif semble maintenant éclairer la piece.
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 [LIBRE] Le Désastre des Hommes


 :: Archives :: Archive des RPs