Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Territoires des meutes :: Territoire Aldark :: La Tranchée abandonnée

 Enfin seul... ou presque [Ft Freki]

Brasier de l'Autan
Brasier de l'Autan

Fiche de personnage
force:
4/100  (4/100)
agilité:
11/100  (11/100)
endurance:
5/100  (5/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Aoû - 8:53



Enfin seul... ou presque [feat Freki]
Force : 4 | Agilité : 11 | Endurance : 5

Enfin seul.

Voilà quelques jours qu'il avait intégré la meute Aldark, quelques jours passés au milieu des autres, quelques jours à serrer les dents et faire semblant de les apprécier. Il étouffait. Il suffoquait. Besoin d'air. Vite...
Kylmä s'était éclipsé discrètement pour pouvoir se retrouver un peu seul, pour enlever le masque. En errant sur le territoire, il était tombé sur cette tranchée. Vraisemblablement abandonnée, l'odeur de l'homme n'était que lointaine, la rouille rongeait la ferraille qui traînait encore, la pauvre végétation peinait à recouvrir le sol et les parois. Parfait. Personne ne viendrait ici. Il sauta agilement dans la tranchée. Personne ne le verrait. Il était enfin tranquille. N'y tenant plus, il se saisit d'une barre de fer, la secoua de toutes ses forces avant de la projeter au loin. Il mordit à pleine dent tout ce qu'il voyait, y concentrant toute sa rage qu'il avait dû contenir ces derniers jours. Il se jeta contre les parois de la tranchée, griffa furieusement la terre, puis arracha une racine qui dépassait.

Essoufflé, endolori, il se calma enfin. Il poussa un profond soupir et repensa à ses premiers jours chez les Aldark. Des répliques acerbes lui brûlaient les babines à chaque discussion futile. La simple présence des autres lui hérissait l'échine. Mais il avait tenu bon. Il avait esquissé des sourires, fait mine de s'intéresser à leurs paroles, puis trouvait un moyen de prendre congé sans paraître trop désagréable. Pas question de se faire rejeter de cette meute qui venait à peine de l'accueillir. Il devait faire profil bas quelques temps, prouver qu'il était bon chasseur, puis, une fois qu'il aurait montré son utilité, peut-être tolérait-on sa mauvaise humeur... Il ne demandait aucune affection, aucune compagnie, simplement la sécurité d'une meute en échange de ses talents de chasseur. Il voulait simplement ne plus ressentir la faim des semaines durant, ne plus craindre de ne pas voir la prochaine aube...

Une douleur à la patte le tira de ses pensées. Dans sa furie, il avait dû se faire mal. Il se lécha machinalement la patte, l'air las, sans prêter attention à la créature qui s'approchait...
Fougue de l'Ingénue
Fougue de l'Ingénue

Fiche de personnage
force:
4/100  (4/100)
agilité:
8/100  (8/100)
endurance:
8/100  (8/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Aoû - 15:47




Enfin seul ... ou presque

Force : 4
Agilité : 8
Endurance : 8

Freki & Kylmä

Freki marchait lentement le long de la tranchée abandonnée se situant sur leur territoire. Elle était seule, comme à son habitude. Elle aimait les Aldark, mais elle avait du mal à se lier aux autres loups de la meute. Certes, Eren était son ami, mais ce dernier s'était renfermé sur lui-même avec le temps. La jeune Aldark avait finalement entendu parler de ce qui le tracassait à ce point. Sa meilleure amie, la fille du bras-droit de la meute, avait disparu il y a des mois de cela. Le louveteau avait pris la fuite et ni sa mère ni Eren ni qui que ce soit d'autre n'avait eu signe de vie de sa part depuis. Des tas de rumeurs couraient au sujet de la prénommée Kira, mais personne ne savait ce qu'il en était vraiment.
Quand à Jasper, l'ignis ne l'avait pas vu ni même aperçu depuis leur première rencontre. L'étrange solitaire lui manquait un peu, mais elle ne chercherait pas à le retrouver et ne s'inquiétait pas pour lui. Il fallait croire que Geri l'avait peut-être éduquée à être aussi associable que lui finalement. Mais elle refusait de devenir comme ce grincheux. Elle avait d'ailleurs renoncé à le retrouver. Elle s'était faite à l'idée qu'elle ne reverrait plus son mentor. Les solitaires étaient ainsi, elle était la mieux placée pour le savoir. Ils vagabondaient seuls, faisaient des rencontres, puis se séparaient de nouveau. Elle avait été ainsi elle aussi, et la vie de meute lui était encore compliquée à assimiler.
Et aujourd'hui, alors qu'elle longeait le gouffre en silence, elle appréciait cette solitude. Elle songeait de plus en plus à retourner vivre comme auparavant, mais ne pouvait encore faire de choix.
Soudain, un bruit en contrebas attira son attention. Les oreilles duveteuses de la louve pivotèrent dans cette direction une microseconde avant que sa tête ne suive le mouvement. Elle aperçut un mouvement vif et distingua un loup au pelage argenté qui déchiqueté avec rage une racine qui n'avait rien demandé, avant de se calmer soudainement, essoufflé. Il s'assit et entreprit de lécher l'une de ses pattes. Freki huma les vents ascendants et put y déceler l'odeur du loup en question. Il s'agissait d'un mâle qui venait de rejoindre la meute. L'odeur des Aldark était à peine imprégnée sur son pelage.
La jeune femelle entreprit de descendre prudemment et silencieusement la paroi de la tranchée. Elle arriva finalement face à son congénère, qui ne l'avait pas remarqué.
«Est-ce que ... tout va bien ?», demanda-t-elle timidement.
Elle planta son regard émeraude sur lui, affichant un air intrigué.


© REIRA DE LIBRE GRAPH
Brasier de l'Autan
Brasier de l'Autan

Fiche de personnage
force:
4/100  (4/100)
agilité:
11/100  (11/100)
endurance:
5/100  (5/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Aoû - 20:56

Perdu dans ses pensées, Kylmä n'avait pas entendu sa congénère s'approcher. Sa voix le tira soudainement de ses ruminations.
- Est-ce que... tout va bien ? demanda-t-elle.
D'un sursaut, il bondit sur pattes, l'échine hérissée, les crocs sortis et le regard menaçant. Lorsque ses yeux se posèrent sur la jeune louve, il se détendit. Il reconnut l'odeur Aldark et son physique lui disait quelque chose. Il avait dû la voir de loin parmi la meute. Par les entrailles de l'enfer, elle lui avait fichu une de ces trouilles ! Kylmä se redressa et cessa de montrer les crocs, bien que son poil restait dressé, irrité qu'il était d'avoir été dérangé. Que faisait-elle là, celle-là ?
- Parfaitement bien, chère demoiselle, lâcha-t-il d'un ton doucereux, les dents serrées. Les cieux ressemblent aux enfers, la terre brûlée vomit ses plantes jaunies qui nourrissent des créatures faméliques, l'atmosphère est étouffante, les proies rares, nos estomacs vides et les oiseaux chantent une ode à ce monde si merveilleux. Et comble de tout cela, cette tranchée abandonnée ne semble pas l'être tant que ça... Comment pourrait-on aller mieux ? siffla-t-il d'un ton acide.
Que faisait-il ? Il se laissait emporter bêtement. Faire profil bas. S'intégrer à la meute. Il devait faire un effort ! Allez, une politesse et il s'en irait... Il darda ses yeux méfiants sur sa congénère. Elle semblait jeune. La silhouette élancée, les traits fins et des yeux... C'était bien la première fois qu'il voyait des yeux pareils. D'un vert tellement... Il détourna le regard. L'envie le brûlait de lui fausser compagnie et de trouver un autre coin tranquille, mais il prit une profonde inspiration.
- Mais je manque à tout mes devoirs, vous désirez quelque chose, peut-être ? demanda-t-il d'un ton faussement agréable où pointait une once d'agacement.
Fougue de l'Ingénue
Fougue de l'Ingénue

Fiche de personnage
force:
4/100  (4/100)
agilité:
8/100  (8/100)
endurance:
8/100  (8/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 18:33




Enfin seul ... ou presque

Force : 4
Agilité : 8
Endurance : 8

Freki & Kylmä

Freki sursauta lorsque le mâle se redressa d'un bond pour la fixer d'un air menaçant. Le poil hérissé, les crocs luisants, l'Aldark était terrifiant. Mais Freki ne broncha pas et celui-ci se calma. Néanmoins son regard ambré ne la lâchait pas, reflet de son mécontentement visible. Freki commençait à se demander si il n'était pas tout simplement mal luné.
«Parfaitement bien, chère demoiselle. Les cieux ressemblent aux enfers, la terre brûlée vomit ses plantes jaunies qui nourrissent des créatures faméliques, l'atmosphère est étouffante, les proies rares, nos estomacs vides et les oiseaux chantent une ode à ce monde si merveilleux. Et comble de tout cela, cette tranchée abandonnée ne semble pas l'être tant que ça... Comment pourrait-on aller mieux ?, siffla-t-il. Il la jaugea du regard un long moment avant de lâcher un soupir. Mais je manque à tout mes devoirs, vous désirez quelque chose, peut-être ?
Freki ne répondit pas tout de suite. Elle avait déjà croisé des congénères désagréables, mais celui-ci remportait la compétition haut-la-patte ! Car si il prenait volontairement un air gentil, ce dernier ne trompait pas la jeune louve. Il suffisait d'aviser l'expression mauvaise qu'il arborait pour s'en rendre compte. Si il pouvait la tuer avec ses yeux, l'ignis ne doutait pas un instant qu'il le ferait.
La jeune louve se renfrogna, fronçant le museau.
-Je vois que je dérange., lâcha-t-elle. Je m'inquiétais juste pour ta patte. Mais visiblement tu es assez fort et intelligent pour te débrouiller et remonter la tranchée seul, n'est-ce pas ?
Dans sa voix pointait un léger ton ironique. Tous les Aldark qu'elle connaissait jusqu'à maintenant étaient agréables, mais celui-ci était une première. Et elle n'allait certainement pas le laisser gâcher sa journée avec ses remarques acerbes. Si il continuait à lui parler sur ce ton hypocrite, alors elle le laisserait là sans se soucier de son sort. Elle tenta de se calmer un peu et reprit un ton à peu près neutre.
-Mon nom est Freki. Je suppose que tu ne me diras pas le tien ?», demanda-t-elle en s'asseyant.


© REIRA DE LIBRE GRAPH
Brasier de l'Autan
Brasier de l'Autan

Fiche de personnage
force:
4/100  (4/100)
agilité:
11/100  (11/100)
endurance:
5/100  (5/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 7 Aoû - 22:58

Il vit les traits de la jeune louve se fermer. Charmant qu'il était, il l'avait visiblement irritée... Quel imbécile il faisait ! Incapable de se contenir.
- Je vois que je dérange. Je m'inquiétais juste pour ta patte. Mais visiblement tu es assez fort et intelligent pour te débrouiller et remonter la tranchée seul, n'est-ce pas ?
Son ton cassant lui arracha un grondement sourd. L'odieuse venait troubler sa tranquille solitude, tout ça pour lui cracher ses sarcasmes à la figure. Qu'elle aille minauder en enfer et qu'elle le laisse en paix ! Mais il dut reconnaître qu'elle ne manquait pas de caractère... Sans qu'il ne put se l'expliquer, elle remonta dans son estime.
Elle sembla prendre sur elle et se calmer. Il essaya d'en faire de même, cessa de grogner et prit un air dégagé.
- Mon nom est Freki. Je suppose que tu ne me diras pas le tien ?
Sur ces mots, elle s'assit. Quelle tempérament ! C'est qu'elle mordait dès qu'on la bousculait ! Il réprima un sourire amusé. L'aurait-il froissé ?
Puisqu'il devait faire un effort pour s'intégrer, autant oublier son rêve de tranquillité pour le moment et se résigner à faire les présentations. Peut-être l'Ignis serait-elle moins fade et ennuyeuse que la plupart de ses congénères ?
- Il n'intéresse personne d'ordinaire, mais puisque tu le demandes si gentiment, je me nomme Kylmä, charmante Freki, répondit-il en une ironique révérence.
Il se redressa et planta son regard froid dans les yeux émeraudes de la jeune louve, guettant ses réactions, le moindre froncement de museau, la moindre lueur au fond de ses pupilles. Quitte à être contraint de lui parler, autant en profiter pour jauger qui il avait en face de lui.
- Et puis-je savoir ce qu'une si aimable louve vient faire ici, hormis vouloir me sauver héroïquement de mon effroyable douleur à la patte ? demanda-t-il d'un ton sarcastique.
Puisqu'elle semblait donner dans l'ironie, il était prêt à entrer dans la danse...
Fougue de l'Ingénue
Fougue de l'Ingénue

Fiche de personnage
force:
4/100  (4/100)
agilité:
8/100  (8/100)
endurance:
8/100  (8/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Aoû - 0:15




Enfin seul ... ou presque

Force : 4
Agilité : 8
Endurance : 8

Freki & Kylmä

Le mâle sembla se détendre un peu, bien que son agacement flotte encore dans l'air.
«Il n'intéresse personne d'ordinaire, mais puisque tu le demandes si gentiment, je me nomme Kylmä, charmante Freki., se présenta-t-il finalement.
Il exécuta une révérence moqueuse à son égard, à laquelle elle se contenta de répondre en haussant les yeux au ciel. Au fond, ce Kylmä lui rappelait vaguement Geri, et elle ne savait si cela la rassurait ou l'ennuyait. Même si elle appréciait en quelque sorte de voir qu'il y avait d'autres sales caractères comme lui ici, la mélancolie continuait de l'envahir lorsqu'elle repensait au vieux solitaire, et ce malgré tous ces efforts pour ne plus se soucier de son sort.
-Et puis-je savoir ce qu'une si aimable louve vient faire ici, hormis vouloir me sauver héroïquement de mon effroyable douleur à la patte ?, la questionna Kylmä, la sortant de ses pensées.
Il la fixait d'un regard froid, ses yeux ambrés posés sur elle et ne bronchant pas. Même si cet examen la mettait mal à l'aise, Freki ne détourna pas les yeux, une lueur amusée passant dans ses pupilles émeraudes.
-Je vagabondais sur mon territoire, tout comme toi., s'expliqua-t-elle. Elle désigna d'un geste du museau la pauvre racine qui gisait au sol derrière lui. Heureusement que tu as éliminé cette racine d'ailleurs, sinon elle aurait pu m'attaquer.
Son ton était plus que moqueur, mais elle prit volontairement l'air le plus sérieux possible, bien que son regard illuminé par l'amusement trahisse son véritable ressenti.
-Le combat fut rude vu de là-haut, alors je suis descendue pour te sauver héroïquement, comme tu l'as si bien dit.»
Elle se demandait pourquoi son congénère était autant sur les nerfs lorsqu'elle l'avait aperçu. Cachait-il quelque chose ? Ou était-il tout simplement un éternel mécontent ? En tout cas, elle ne comptait pas lui poser la question. Du moins, pas tout de suite. Elle savait qu'il fallait s'y prendre d'une manière très particulière avec ce genre d'individus si l'on ne voulait pas les entendre ensuite râler leur agacement tout le reste de la journée. Et Kylmä faisait partie de cette catégorie, tout comme Geri.


© REIRA DE LIBRE GRAPH
Brasier de l'Autan
Brasier de l'Autan

Fiche de personnage
force:
4/100  (4/100)
agilité:
11/100  (11/100)
endurance:
5/100  (5/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 8 Aoû - 18:57

La jeune Ignis ne semblait pas le moins du monde troublée par l'hostilité de son congénère, elle paraissait même trouver la situation amusante.
- Je vagabondais sur mon territoire, tout comme toi.
De son fin museau, elle désigna la racine qu'il avait quelque peu malmenée un instant plus tôt. Il sentit venir la suite.
- Heureusement que tu as éliminé cette racine d'ailleurs, sinon elle aurait pu m'attaquer. Le combat fut rude vu de là-haut, alors je suis descendue pour te sauver héroïquement, comme tu l'as si bien dit.
Tout son corps clamait le sérieux, mais ses yeux riaient d'amusement. La scène l'avait visiblement divertie. Le poil de Kylmä se hérissa, ses mâchoires se serrèrent d'agacement, son regard se fit glacial, mais il ne broncha pas, préférant contenir ses paroles. Les moqueries de Freki étaient douces, mais elles lui paraissaient tranchantes comme l'acier. Rire des autres. Finalement, elle n'était pas différente des autres reliquats de loups qui rampaient en ce monde. C'est tout ce qu'ils savaient faire, ces chiens crevés qui se clamaient loups : rabrouer les autres. Il était à la fois irrité par les railleries de la louve et un peu honteux d'avoir été surpris ainsi. Il avait pensé être tranquille, loin du regard et du jugement acéré des autres. Mais voilà que cette jeune arrogante avait débarqué. Il prit une profonde inspiration afin de contenir et masqua du mieux qu'il put son énervement.
- On ne se méfie jamais assez des arbres et de leurs sbires, répondit-il en jetant un œil dédaigneux à la racine déchiquetée. J'ai préféré éliminé cette menace qui pesait sur la meute.
Il s'approcha lentement de la louve, la démarche souple et silencieuse, ses yeux ambrés toujours intensément plantés dans ceux, amusés, de la jeune Ignis. Il poursuivit de son ton calme et son regard de glace.
- Il aurait été déplorable qu'une ignoble racine abîme une si délicate beauté Aldark, dit-il d'une voix doucereuse en s'arrêtant devant la jeune louve. Mais je te remercie pour ta sollicitude, si j'avais été mis en déroute par cet infernal morceau de bois, ton aide aurait été inestimable. Une telle solidarité semble parfois rare de nos jours.
Sa gorge était si proche, un bond, un coup de dent... Il chassa cette pensée de son esprit. Bien sûr qu'il n'avait aucune intention d'égorger sa congénère, il n'était pas versé dans la violence gratuite. Mais la haine qui parcourait ses veines lui susurrait des pulsions aussi sanglantes que stupides aux oreilles. Cette simple pensée violente l'aidait à se calmer, à oublier les rires et les moqueries. Car si innocentes soient-elles, Kylmä ne les supportait pas, ne les supportaient plus. Freki n'avait probablement aucune mauvaise intention, mais Kylmä s'enflammait pour la moindre raillerie, sans distinction de genre.
- Comment puis-je te remercier de ta bravoure sans faille et ton aveugle dévouement pour le pauvre Ignis que je suis ?, demanda-t-il, impassible.
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Enfin seul... ou presque [Ft Freki]


 :: Territoires des meutes :: Territoire Aldark :: La Tranchée abandonnée