Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Terres Neuves :: La Ville Morte :: L'ancien hôpital

 1 , 2 , 3 nous irons au bois... ~ Ft. Dova

Hallali des Pénitents
Hallali des Pénitents

Fiche de personnage
force:
5/100  (5/100)
agilité:
9/100  (9/100)
endurance:
6/100  (6/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Avr - 19:08

Dovahkiin
&
Gamora
Vient petite souris! Approche! Voilà, encore un peu. Encore un pas que je goûte ton sang du bout de mes crocs.
Elle se tenait bien droite Gamora. Fière louve argneuse de la Cohorte, brisée par mille et un coups, mais ne voûtant l'échine ni le dos. Non, jamais elle ne ferait ce plaisir aux maîtres. Même si Gamora effectuait leur basses besognes, ce n'était que dans un seul but, protéger sa marmaille. Ce gamin qu'elle avait enfanté l'an passé.
Bref, si l'Hallali était en ces lieux putrides aux relents de mort et de sang, c'était tout simplement pour tuer. Oui, elle devait exécuter les ordres. Ordres qui pour l'instant se contenaient à : " Tue des hommes de la ville. Tue les loups qui pillent nos proies". Soit, cela sera accomplis selon leurs désires, et la cruauté de l'enchaîné allait encore se déchaîner en ces lieux, mais avant cela, la blonde avait envie de se balader dans les enceintes éventrées de ce lieux autrefois fait pour soigner.
Soigner qui? Des humains, évidemment. Qui voudrait soigner des loups? Les maîtres peut être, oui, mais eux, c'était pour mieux nous blesser derrière, nous brider, nous casser.

Gamora se baladait donc ici bas, serpentant entre les murs qui c'étaient écroulés, et les couloirs encore entiers. Elle s'amusait à flairer la peur, le désespoir qui avait imbibé ce lieux maudit, détruit. Oui, ça lui plaisait à l'Hallali, car elle se sentait chez elle. Comme englobé par ses propres sentiments, un monde remplis d'injustice, de sermons, de serments.

Mais dans ce monde entouré par le chaos, une odeur la sortie de sa torpeur. Une odeur de la vie sauvage, de la vie loin de la suie, et des brevages douteux. Une vie de loup libre, une vie qu'elle ne connaîtrais jamais l'enchaîné.
Son collier teinte alors à mesure qu'elle tourne la tête à gauche, puis à droite, cherchant par ici, l'origine des effluves enivrantes témoins d'une vie utopique.

- Halte là vermisseaux. Je te vois.

Quelle piètre menteuse, Gamora. Elle n'avait rien vu du tout avec cet œil à moitié aveugle qui ornait sa belle gueule blonde. Mais au delà de cet handicap, elle pouvait percevoir les bruits, les sons, et la respiration de ceux, qui se trouvaient à ses côtés. Et à cet instant précis, elle l'entendait. Cette respiration saccadée, se souffle accéléré. Un mélange d'anxiété, d'émotions en tout genre, bref, un délicieux cocktail qui fit sourire de ses carnassières acérées, la louve de la Cohorte.

- Approche...

CODAGE PAR AMIANTE
Sang du Triomphe
Sang du Triomphe

Fiche de personnage
force:
60/100  (60/100)
agilité:
78/100  (78/100)
endurance:
69/100  (69/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Avr - 19:20


1, 2, 3, nous irons au bois


22/14/16


Quel ennui. Être novice, ce n'était pas toujours facile ; quand la mentor n'était pas là, quand les pattes étaient trop fatiguées pour courir et quand tout simplement l'apprenti n'avait pas envie de s'entraîner à faire quoi que ce soit, il s'ennuyait très vite. C'était le cas de Dovahkiin, qui lui était parti en terres neutres pour se retrouver seul avec lui-même. C'était aussi l'occasion de rencontrer d'autres loups, même s'il n'aimait pas beaucoup ça, il fallait au moins qu'il se familiarise avec quelques uns de ses congénères. Belliqueux et agressif, froid et distant, l'apprenti-guerrier n'avait de comptes à rendre à personne, et il n'allait pas se forcer à être gentil avec qui que ce soit pour que ça plaise à telle ou telle personne.

Le vent dans la truffe, il continua d'avancer, tel un combattant de toujours. Il avait l'allure d'un commandant, droit sur ses pattes, le regard vers l'horizon, l'air de rien. Mais aussitôt, une voix vint interpeller. « Halte là vermisseaux. Je te vois. Approche ... » Il n'avait ni peur, il n'était pas en panique, il se demandait juste d'où pouvait venir cette affreuse voix venue de nulle part. Le louvard se retourna alors et aperçut, non loin de lui, une masse grise à l'oeil qui semblait quelque peu défaillant. Plaquant ses oreilles contre son échine, il lança alors.

« Si j'étais toi je surveillerai mon langage si tu ne veux pas perdre le seul oeil qui te restes. » Lâcha-t-il, menaçant.

Hallali des Pénitents
Hallali des Pénitents

Fiche de personnage
force:
5/100  (5/100)
agilité:
9/100  (9/100)
endurance:
6/100  (6/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 26 Avr - 16:56


L'étau de métal
Dova versus Gamora.


« Si j'étais toi je surveillerai mon langage si tu ne veux pas perdre le seul oeil qui te restes. »

Elle ne peut contenir un rire aux éclats Gamora. Un rire franc et de bon coeur. La blonde approche un peu plus du loup noir, désormais bien visible. Elle sourit, chatouille l'air de son balais blond qui lui sert de queue. Elle trépigne d'impatience, se pourlèche les babines d'une extase sans fin.

- Est-ce ainsi que l'on parle à une dame? Voyons, un peu de politesse.

Elle s'approche encore à pas feutré, léger. Elle s'approche si près que désormais leurs pelage se touchent. Elle le frole, joue avec lui, chatouille sa truffe avec sa queue et lui tourne autour ainsi comme une catin d'araigné renfermant petit à petit, les mailles de son filet.

- Pourquoi tant d'animausité, ne sommes-nous donc pas une espèce à peu près civilisé? Je me nomme... Gamora, et toi vermisseaux d'ébène au caractère impatient, guerrier implacable, quel est ton nom?

La voix suave et mielleuse, et se rassoit face au mâle et l'observe de ses yeux ambrés et rougeoyant. Ses intentions? Nul ne les connait. Son origine? Il ne peut que le deviner au collier scintillant qui entrave son être comme un étau lancinant, mais cela, elle n'en a que faire, seul compte le présent, n'est ce pas Gamora?


code by bat'phanie
Sang du Triomphe
Sang du Triomphe

Fiche de personnage
force:
60/100  (60/100)
agilité:
78/100  (78/100)
endurance:
69/100  (69/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 13:31


1, 2, 3, nous irons au bois


22/14/16


« Est-ce ainsi que l'on parle à une dame? Voyons, un peu de politesse. » Lança la louve blonde d'un air moqueur et ironique.

Le mâle au pelage d'ébène ne pu s'empêcher d'hérisser le poil tout en dévoilant ces longues canines argentées. Ses oreilles se plaquèrent le long de son échine, tandis que sa queue, elle, se levait de plus belle, menaçante. Il ancra ses pattes dans le sol et se prépara à combattre. Si cette mégère voulait jouer, alors elle serait servie. Dovahkiin adorait s'amuser et ne rechignait pas devant ce genre d'activité. Mais avaient-ils la même définition de s'amuser ? Il la réduirai en cendres, c'était certain. Le loup noir grommela ; mais l'attitude de l'inconnue le rendait encore plus furieux. « Pourquoi tant d’animosité, ne sommes-nous donc pas une espèce à peu près civilisée ? Je me nomme ... Gamora, et toi vermisseau d'ébène au caractère impatient, guerrier implacable, quel est ton nom ? » Lâcha-t-elle en tournant autour du Sekmet, le frôlant quelques fois et le chatouillant avec le bout de sa queue. Sang du Triomphe claqua des mâchoires et se recula sauvagement avant de laisser s'écouler ces longs filets de salive autour de sa gueule.

« Comment oses-tu me toucher, catin ? Lâcha-t-il brusquement avant de reprendre. Ne pose pas tes sales pattes sur moi où tu risquerai de le regretter. »

Le futur guerrier était bien plus fort qu'elle et savait qu'elle ne pourrait rien contre lui. Il ancra ses pattes dans le sol et banda ses muscles, attendant le bon moment. Il se faisait de plus en plus dominant et menaçant. Dovahkiin s'en donnerait à cœur joie, et ce n'était pas sans compter sa soif de combattre qu'il arracherait chacun de ses crocs un à un. En un rictus sardonique, le mâle au pelage d'ébène tourna autour de sa proie, attendant la chose de trop. La chose qui ferait d'elle une louve morte, la chose qui ferait que le mâle s'abandonne à ses plaisirs de combattre jusqu'au sang.

Hallali des Pénitents
Hallali des Pénitents

Fiche de personnage
force:
5/100  (5/100)
agilité:
9/100  (9/100)
endurance:
6/100  (6/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 29 Avr - 14:45


L'étau de métal
Dova versus Gamora.


Gamora laisse alors s'échapper une sourire sur son visage lupin. Le tintement de son collier métallique si froid contre sa peau, donne à l' atmosphère quelque chose de froid. De glacial. Mais la femelle n'a pas envie de combattre, non, elle n'aime pas faire le jeu des humains, ses maîtres.
Mais l'attitude du jeune loup noir face à elle se veut si provocante, si déraisonnable... Elle se tâte, l'observe d'un air lointain, et hautain. Ce mâle à des problèmes avec la testostérone que contient son corps. Elle le regarde, se moque intérieurement alors qu'un rictus déforme ses babines. Il aurait bien besoin de tirer son coup pour se détendre.

Loin d'avoir envie de repartir le corps abîmé, bien que ce loup serait sans doute moins sévère dans son jugement que ses maîtres furent avec elle, Gamora n'avait aucune envie de se laisser aller si facilement. Alors la belle blonde se couche au sol, se frotte un peu, amusée puis se redresse après avoir laissée son odeur autour d'elle.

- Soit, je ne suis clairement pas désirée en ces lieu, je m'en vais, il n'y a pour moi ici aucun intérêt, vous êtes aussi fade que votre renommée l'indique, vous les loups sauvages.

Et elle se tourne, la louve de la cohorte. Gamora. Elle se tourne sans perdre de vue cet ennemis si ennuyant. Il ne représentait aucun intérêt à ses yeux. Pas maintenant tout du moins.
Mais si vous voulez son avis, si il n'avait été jeune et noir, il joncherait déjà sur le sol, la peau en charpie.



code by bat'phanie
Sang du Triomphe
Sang du Triomphe

Fiche de personnage
force:
60/100  (60/100)
agilité:
78/100  (78/100)
endurance:
69/100  (69/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Mai - 11:05


1, 2, 3, nous irons au bois


22/14/16


« Soit, je ne suis clairement pas désirée en ces lieu, je m'en vais, il n'y a pour moi ici aucun intérêt, vous êtes aussi fades que votre renommée l'indique, vous les loups sauvages. » Lança la louve blonde en se roulant un peu au sol. Son odeur empestait.

Sang du Triomphe la poignarda du regard dans un rictus sardonique. Son visage était sombre, son allure, encore plus. Elle voulait s'amuser mais l'inconnue voulait à présent repartir d'où elle venait. Le beau mâle redressa la tête, dévoilant ses crocs. Il voulait jouer, lui aussi. Hors de question de laisser partir cette catin tant qu'elle ne lui avait pas montré de quoi elle était capable. Le loup ne lui ferait pas de mal tant qu'elle était pour lui l'objet d'un pur loisir, un divertissement auquel le Sekmet se donnerait à cœur joie. Il voulut rire, se faisant plus grand et plus imposant qu'il ne l'était déjà. Dovahkiin avait presque atteint sa taille adulte. Son pelage d'ébène se hérissait sur son large dos. Le louvard dépassait presque l'inconnue solitaire. Cette Gamora. Le Triomphe voulut jouer un peu, lui aussi.

« Toutes les femmes sont désirées, Gamora. Lança-t-il en souriant ironiquement. Tiens-moi compagnie, je ne voudrais pas que tu t'en ailles. Nous venons tout juste de nous rencontrer. » Termina-t-il en tournoyant autour d'elle, l'allure dominante. Dovahkiin ne la laisserait pas le toucher ; cependant, il ne dirait pas non pour jouer avec elle, comme elle le faisait avec lui. La louve avait ce caractère que le mâle noir aimait, malgré ses premières intentions, il ne la laisserait pas repartir tout de suite. Sa personnalité lui plaisait bien, bien qu'elle soit une femelle, son répondant l'enchantait. Mais il savait que le dominant ici, c'était lui. Et malgré son jeune âge, il aurait le dessus sur elle dans n'importe quelle situation.


Contenu sponsorisé
En savoir plus

 1 , 2 , 3 nous irons au bois... ~ Ft. Dova


 :: Terres Neuves :: La Ville Morte :: L'ancien hôpital