Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Terres Neuves :: L'île de Lune-Feu :: La forêt des Dunes

 Passage de Rangs | Astral

Mélodie des Mondes
Mélodie des Mondes

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Sam 18 Mar - 14:14



« [GUÉRISSEUR] L'HISTOIRE DE LA VIE»

F:100 - A:100 - E: 92


Le temps était clair, pas un nuage à l'horizon. C'est d'ailleurs pour ça que le gris s'était autant éloigné de sa tanière pour pénétrer dans cette île. Les eaux s'étaient retirées il y a peut de temps, tout semblait propice à cette journée. Les plantes étaient bien plus diversifiées ici que sur le continent. En clair, cette île était une véritable mine d'or. Et cette journée aurait pu être agréable si des gémissements ne lui étaient pas parvenu.
Trottinant prudemment jusqu'à la source, le silva se pencha par-dessus les broussailles pour apercevoir le corps étendu d'une louve. Son corps tendu par la souffrance appelé désespérément à l'aide, si bien que le guérisseur s'avança lentement pour ne pas l'effrayer, avant de la renifler doucement, faisait fit des grognements qu'elle lui adressait.

L'odeur ne lui disait rien de bon. Elle avait sans doute essayé de mettre bas seule, mais à ce rythme là, cela allait s'infecter. Le gris poussa du museau le ventre de la femelle qui gémit une fois de plus. Il ne sentait aucun mouvement, et le sang qui s'écoulait ne pouvait pas donner d'indication plus claire: une fausse couche. Et maintenant, elle n'arrivait pas à expulser le placenta et le fœtus.La réaction inflammatoire ne tarderait pas, la tuant à petit feu.
Sans un mot, le guérisseur glissa un morceau de bois dans la bouche de la mère, lui soufflant de le mordre fort et se redressa pour poser ses pattes avant sur le ventre. Par petits coups, il poussa afin de simuler des contractions. La louve gémissait toujours, mais semblait faire le maximum d'efforts pour se débarrasser du foetus. L'expérience dura quelques minutes, au bout desquelles la louve retomba épuisée sur le sol. Il était presque sortit, mais elle était à bout de forces.

Astral grogna de frustration. Il attrapa un bâton, et tenta d'attraper l'objet d'une future infection, avant de recommencer les fausses contractions. Finalement, elle réussit à expulser le problème, et le guérisseur nettoya l'inconnue pour éviter toutes infections, avant de repartir dans l'autre sens. Maintenant, il allait devoir trouver de quoi débarrasser tout ce sang de son pelage souillé...

Codage by TAC

_________________
Mélodie des Mondes
Mélodie des Mondes

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Sam 18 Mar - 14:14



« [GUÉRISSEUR] AU FOND DU PUITS»

F:100 - A:100 - E: 92


Quelques jours plus tard, le guérisseur tenta un nouveau lieu inconnu. Un camp de bipède, en pleine nuit. Il avait au début l'intention de s'y rendre pour voler des provisions et les ramener à la meute, mais entre temps, il avait suivi quelques lumières qui ne provenaient pas de la lune. Trop de curiosité l'avait mené à une sorte de vieux puit en pierre. La végétation avait déjà commencé à grignoter la construction, et en s'y penchant, un rayon de lune lui permit de voir des pousses de plantes rares. Ça, c'était une occasion en or, il ne pouvait juste pas la rater. Mais le puit était profond, et le saut qui permettait de descendre en chercher de l'eau pendait mollement le long d'un câble.

Le silva s'en approcha et décida que cela ne servirait à rien. Alors voilà, la seule solution à ses yeux étaient de détruire une partie du puit. Génial.
C'est sous le regard curieux de l'astre nocturne qu'Astral commença à attraper les pierres branlantes, et à les faire rouler vers lui afin de se créer un passage maigre, mais rapide. Ce n'était pas trop difficile au début, mais arrivé au quart du puit, une bonne heure plus tard, le silva commençait à manquer de souffle. C'était encore trop profond pour qu'il puisse sauter et remonter par la suite. En grognant, il recommença ce qu'il faisait, détruisant encore le puit jusqu'à ce qu'une pierre tombe à l'intérieur. Il grogna, alors que le rocher tombait non loin d'une de ses précieuses plantes. Si seulement ils avaient été plusieurs, tout aurait été plus simple...
Arrivé à la moitié de la construction, et le guérisseur remarqua une espèce de plaque de métal rouillée qui dépassait à l'intérieur du puit, bien ancrée dans la pierre. La voilà sa chance. Deux autres suivaient plus bas.

Sans hésiter, il sauta dans l'eau de la cuve et récupéra les plantes. Mais son saut avait ébranler l'édifice, et des rochers commençaient à chuter, manquant de le blesser. L'aldark sauta sur la première plaque de métal à toute vitesse, mais celle-ci se plia, trop usée par la rouille. Alors il fit rouler les rochers qui étaient tombés dans la cuve jusqu'au bord de celle-ci, et les escalada, tentant sa chance sur la deuxième plaque. Celle-ci ne ploya pas sous son poids, en tout cas, pas la demi-seconde qu'il avait pris pour s'en dégager. Un autre saut et il était sur la dernière, et en poussant avec force sur ses pattes, il réussit à s'agripper au chemin qu'il était creusé dans l'édifice. Ses griffes ripèrent contre l'intérieur du puit, et il manqua de retomber tout au fond, avant de réussir à s'en extirper. Plus. Jamais.

Codage by TAC

_________________

 Passage de Rangs | Astral


 :: Terres Neuves :: L'île de Lune-Feu :: La forêt des Dunes