Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs

 Ewanella | Défis

Sibylle des Mélodies
Sibylle des Mélodies

Fiche de personnage
force:
14/100  (14/100)
agilité:
17/100  (17/100)
endurance:
16/100  (16/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://ewanella.wix.com/historia#!angel-fall-first/fg7h1
Jeu 19 Mai - 21:18

Amnesia Défi
Force > 5 | Agilité > 9 | Endurance > 6

___________________________________




Objectif:
 

____________________________

J'ouvre les yeux, faible, mais ma vision reste trouble. L'air frais fouette mon museau et mon pelage, j'apprécie cette caresse.
Je finis pas recouvrer la vue et par me relever. Je suis sur les bords d'un lac, sûrement le lac d'acide, et la brise fraîche parvint à éloigner l'odeur peu supportable de l'acide, enfin personnellement je déteste cette odeur ! Enfin je crois...
Bon je me demande comme j'ai fais pour arriver ici...
Je regarde dans les alentours, essayant de me souvenir mais impossible... Je... Mais qui suis je ?! La question fatidique était tombée, je ne me souvenais de rien, qui j'étais? Ce que je faisait ici... Rien, je semblait être une parfaite inconnue pour moi.
J'ai l'impression de... De n'être plus personne.
Je regarde mes pattes noires... Qui suis je...
Je renifle le sol et capte des odeurs... une piste...
Je marche en titubant un peu mais après quelques minutes, je marche enfin normalement. Je suis la piste, jusqu'à arriver à du gravier pratiquement recouvert de terre et de sable, une odeur de plantes et de terre se mêle aux odeurs environnantes. Un fragment de mémoire survint...

"Des plantes, des herbes et des fleurs... C'était mon monde, mon univers, je vivait dans ce vieux bâtiment, entouré de ce qui me rappelait mon enfance, avant de découvrir la cruauté de ce monde..."

J'étais attirée par les plantes ? J'étais... Guérisseuse?
Je ne sais pas.
Je recommence à marcher, en suivant la piste olfactive.
J'arrive près de quelques herbes, et un nouveau centre olfactif arrive jusqu'à ma truffe.

" Quelques chose résonne au loin, qu'est ce que c'est? Je suis nerveuse, je... j'ai déjà entendue ce bruit... Je me mis à m'enfuir par les tunnels, et je me terrais dans mon trou, j'ai mis du temps à m'y introduire..."

J'ai fuie?
Je suis déboussolée, j'essaie d'explorer les alentours, trouvant des pistes par ici, par là...
Je ne sais pas pendant combien de temps j'ai marché mais en tout cas, j'ai réussi à me remémorer autre chose.

" Mais les bêtes réussirent à s'introduire elles aussi par le trou, heureusement, j'ai réussie à fuir, les souterrains sont de vrai labyrinthe pour ceux qui ne les connaissent pas, heureusement moi je les connais. Je fuis, courant à en perdre le souffle mais les bêtes décident de ne pas me lâcher. Je cours, je cours, je cours..."

Je suis encore cette piste, la piste de ma mémoire. Je parcours ce monde, mais en observant seulement ma piste olfactive, essayant de me remémorer qui suis je... J'arrive près d'une butte assez abrupte, et là c'est l'explosion d'odeur et de souvenirs...

" Ils sont proches, beaucoup trop proche... Je trébuche, dévale la butte, et ma tête heurte cet arbre, le tronc si dur me fais perdre connaissance quelques secondes, et lorsque je me réveille, j'ai un mal de crâne immense. Je n'entends plus les chiens, je suppose que les hommes ont crus que j'étais morte sur le coup et se sont cherchés une autre proie... En tout cas j'étais en vie.
Je me mis à marcher, toujours plus loin, j'errais sans but, perdue, déboussolée...
Puis le froid m'envahit, l'odeur nauséabonde emplit mes narines une dernière fois et... ma vision deviens noire...


Voilà ! Je... Je me souviens ! Je sais enfin qui je suis ! Je souris intérieurement, tellement heureuse, la piste olfactive ma conduit à ma mémoire ! Je rejoint vite mon pieds à terre pour évaluer les dégâts, j'espère qu'ils ne sont pas trop grand...



____________________________________
Code by Ewanella

_________________
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ewanella

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Merci Koko      
Sibylle des Mélodies
Sibylle des Mélodies

Fiche de personnage
force:
14/100  (14/100)
agilité:
17/100  (17/100)
endurance:
16/100  (16/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://ewanella.wix.com/historia#!angel-fall-first/fg7h1
Mar 7 Juin - 20:49

Âme de poète & Chasseur chassé Défi
Force > 7 | Agilité > 9 | Endurance > 6

___________________________________




Objectifs:
 

____________________________

Je courrais, courrais...

Homme:
Je me dirigeais en trombe vers les chiens attachés au poteaux, comment étais-ce arrivé ! Mais bon sang qui devait surveiller ce garde manger ?! Une chance que je fasse ma ronde, sinon ce loup, ou plutôt cette louve, me serais passée entre les doigts... Et ça je ne pouvais le tolérer !
Je détachait les chiens, tout en leur faisant renifler une touffe de poil que la louve avait laisser s'échapper.
Les chiens se mirent à la poursuivre, et je partit en chasse, mon fusil à la main.
Bon dieu qu'elle allait vite ! Alors c'est ça que cela donne de courir pour sa survit ? Un sourire carnassier s'étira sur mes lèvres, les chiens ne mettraient pas longtemps à la rattraper...
J'entendais les aboiements de mes fidèles molosses, ils se rapprochaient, encore quelques mettre et je m'occuperais de cette voleuse...
J'émettais un juron, elle venait de faire une accélération fulgurante... Comment étais-ce possible ? Bon sang, si cela continue elle sèmera mes chiens... Mais les chiens n'étaient pas dupes, et ils accélèrent eux aussi. Bientôt la louve fut prise en tenaille entre mes chiens et moi, elle grognait et montrait ses dents au travers de l'objet de sa rapine, mais le désespoir se lisait dans ses yeux... Elle esquivait parfaitement chaque tentative de mes chiens pour l'immobiliser, mais elle ne tarderait pas à se fatiguer, puis soudainement, elle planta ses yeux dans les miens. Deux grands yeux bleus, une couleur pourtant inconnu chez les canidés, me fixait. Mais qu'essayait-elle donc de faire?
Et là, ce fut comme si ses yeux me lançaient une supplication silencieuse... Elle me suppliait de la laisser partir... Je la détaillait plus attentivement, et la première chose que je vis fut sa maigreur très surprenante. On voyait pratiquement ses os à travers son pelage fin. Maintenant je comprenais ce que me lançaient ses yeux : "N'avons nous pas tous besoin de se nourrir?"
J'en restait bouche-bée... Je sifflait un ordre aux chiens, et ceux-ci se rassemblèrent à les pieds, je souriait doucement à la louve. Elle me regarda pendant quelque seconde, étonnée, puis elle repartit avant de se retourner une dernière fois, m'adressant un sourire canin, et détaller à toute vitesse à travers les bois.
je soupirais, ma gentillesse me perdra. Les chiens eux aussi me regardaient étonnés, comme si ils m'accusaient de laisser partir cette voleuse.
Le sol fin sous mes pieds me rappela une chanson de mon enfance, que ma grand-mère me racontait au coin du feu... Je crois que c'était:
Lorsque qu'il est tant de partir, vagabond,
Rien ne sert de courir ou de faire des bonds,
Mais n'oublie pas,
Ne te retourne surtout pas...

Le désert aride,
Bien que magnifique,
Ne te lâchera plus d'une bride,
Et même si tu commet un acte héroïque,
Il t'achèvera de son crid...

Oui c'était cela... Je ne devait pas l'oublier...
Je levais les yeux en l'air, retournant vers le village, préparant une histoire moins touchante pour mensonge, après tout, qu'allait dire mes confrère si je leur racontait cela? Non je leur dirais juste qu'elle fut plus rapide et que celle-ci nous sema dans les bois. Voilà, c'était une bonne idée, teintée à demi de vérité.



____________________________________
Code by Ewanella

_________________
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ewanella

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Merci Koko      
Sibylle des Mélodies
Sibylle des Mélodies

Fiche de personnage
force:
14/100  (14/100)
agilité:
17/100  (17/100)
endurance:
16/100  (16/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://ewanella.wix.com/historia#!angel-fall-first/fg7h1
Mer 8 Juin - 21:36

Le monde à l'enversDéfi
Force > 7 | Agilité > 9 | Endurance > 6

___________________________________




Objectifs:
 


____________________________

Je levais le museau vers le ciel, la chasse venait de commencer...

Proie:
Je me dirigeais en sautillant vers un jolie tas d'herbe bien verte, ils étaient si rare de nos jours ! C'est alors tout content que je me mis à manger celui-ci. L'herbe avait un goût frais... Une pur merveille!
Malheureusement, trop occupé à mâchouiller mon herbe bien fraîche, j'entendis un peu trop tard le prédateur foncer sur moi. Mes oreilles ainsi que mon pelage se dressèrent sur mon petit corps chétif mais vigoureux, j'ai échappé à bien des courses-poursuites !
Je bondis par dessus la branche, courant vers la forêt, dans la plaine j'étais une proie bien trop facile . Ben ouais, les lièvres ont eu aussi leur instinct de survie ! Je courrais aussi vite que mes petits membres me le permettaient, lorsque la lisière ce fit proche. Je me mis à courir encore un peu plus rapidement, sentant mes maigres muscles donner un ultime effort, puis arrivé dans la forêt, je me mis a aller plus vite, cherchant mon terrier. Je le cherchais, tout en me cachant, l'odeur de la louve me suivant et resserrant mon étau sur mon petit coeur. Je levais le museau, affolé par la proximité de ce prédateur, avant d'aller à l'opposé de mon chez moi, je ne pouvais quand même pas le ramener jusqu'au pas de ma porte ! Puis au dernier moment, quand je fus sûr que la louve ne pourrait pas s'arrêter, je fit brusquement demi-tour, passant à quelques mètres d'elle, toujours plus rapide. La peur et l'adrénaline suintaient par chacune des parcelles de ma peau, mais j'accélérais, toujours plus sûr d'en réchapper. Quand je vis le petit tas, mon coeur bondit de joie dans ma cage thoracique, j'étais près, si près... Je sentais que la louve ne pourrait pas me rattraper à temps. Mon sang ne fit qu'un tour, et ni une ni deux, je bondis dans mon terrier, me réfugiant dans les entrailles de celui-ci.
Mon coeur cognait bruyamment dans ma cage thoracique, j'étais à bout de souffle, jamais je n'avais autant courue, de toute ma petite vie de lièvre... Mais quand il s'agit de sauver sa peau, rien ne compte plus que sa survie...
Je m'étalais donc sur le sol, épuisé, et fermais les yeux, pour au final ne plus me réveiller...



____________________________________
Code by Ewanella

_________________
°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Ewanella

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Merci Koko      
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Ewanella | Défis


 :: Archives :: Archive des RPs