Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Administration :: Administratif :: Contexte & Univers

 Contexte & saison 3


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Fév - 18:20

Contexte Général
Souffle acide du vent, larmes brûlantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Il a perdu ses courbes, ses odeurs, ses couleurs. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumée se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes a soufflé son haleine putride et brûlante sur les terres. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir, nous cacher. Les événements dépassaient toutes les meutes. Tout ce qui vivait autour de nous fut balayé. Nombreux furent nos congénères emportés, la vie volée. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort. Les terres tremblèrent, balafrant les paysages de profondes entailles de roches. Les océans se levèrent pour engloutir les côtes. Notre instinct, notre volonté nous sauva. Mais tiraillés par la faim, nous dûmes fuir les terres presque sans vie où nous avions grandi. Il nous fallait des territoires de chasse plus propices. Nous fûmes alors confrontés aux premières pluies. Des pluies acides... Des pluies empoisonnées qui manquèrent de nous emporter tous.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur. Beaucoup d'hommes avaient fuit et péri dans les guerres, les survivants s'étaient réunis dans une zone de terre où ils s'efforçaient de survivre. L'eau qu'ils utilisent est potable, filtrée des poisons du ciel. Une eau accessible par la faune qui tente de survivre autour de maigres points d'eau. C'est ici que nous avons fondé nos dernières meutes. Le gibier n'y est guère abondant, l'eau vaut chère et les tensions sont fortes. Les ressources limitées nous obligèrent à être cruels entre meutes, provoquant de violents affrontements entre loups. Mais pire encore que ces combats, la menace des hommes plane sur nos meutes. Nous chassons le même gibier que lui, nous sommes aussi le leur comme ils peuvent être le notre. C'est un courage proche de la folie qui nous maintient aujourd'hui en vie. Mais nous sommes des loups. Nous ne céderons ni à la mort, ni aux hommes et leurs molosses. Soyons forts, soyons braves car seuls les meilleurs d'entre nous seront dignes de prolonger notre race. Nous sommes des loups. Nous sommes les survivants.


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 2 Fév - 18:56


Tout ce que nous perdrons

Chapitre 1


En remontant les pistes laissées par les Traqueurs, les loups avaient découvert la lugubre prison qui retenait les leurs. Dans l'ombre des usines ACRE, les hommes avaient développé un sinistre laboratoire d'expérimentation. Suspendant les conflits qui opposaient les meutes, les loups se réunirent dans un unique assaut contre le laboratoire. Ils furent nombreux à faire diversion et détourner l'attention des scientifiques aux masques pâles tandis que d'autres s'infiltrèrent pour libérer les prisonniers.

Rien ne pouvait entacher la détermination des loups. Quand le claquement des fusils déchira l'air lourd et froid du laboratoire, que le sang éclaboussa les murs blancs, les loups persévérèrent. Malgré leur atout technique, les scientifiques furent submergés par le nombre et la rage des loups. Le laboratoire fut saccagé, dégradé. Les loups s'enfuirent avec les prisonniers, laissant sur leur passage, destruction, sang et incendie.

Les Usines explosèrent, ses murs noircis par l'incendie s'effondrant.

L'explosion propagea une vague de chaleur qui mit rapidement fin aux dernières traces du blizzard et commençant à faire fondre les neiges, mis fin à la rude période de famine. Libéré de la neige et la glace, cependant, une nouvelle menace se profila dans la région. Cette-fois ci, la menace arriva par la mer.

Surgissant des horizons gris, une armadas de bateaux de guerres, les flancs frappés d'un symbole peint de rouge et noir : La tête d'un chien/loup. Rapidement, leur nom s'est diffusé partout dans la région. Les HellHound. Leur objectif, ils ne s'en sont pas cachés : Déstabiliser la région et détruire le Village des Hommes.

Les plus sages rappelèrent aux loups à quel point le village, malgré le danger qu'il représente, était vital pour la survie et l'équilibre des loups. Ce sont les Hommes du village qui purifièrent l'eau des Linceuls Argentés, qui fertilisèrent la région lors des Sacrements Sapiens et c'est grâce au pillage de leurs réserves que les loups avaient survécu au Courroux des Glaces. Bref, les loups ne peuvent que craindre la disparition du village...

Et tout ce que les loups, y perdrons...


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 1 Avr - 18:16


Le Dernier Cercle de L'Enfer

Chapitre 2


Craignant l'arrivée des Hellhounds, Astaroth dit Le Passeur, chien du Village des Hommes a rencontré les alpha des meutes pour les plier à ses ordres. Si les Sekmets et les Esobeks cédèrent aux menaces ouvertes du chien contre leur meute, les Navniks s’opposèrent violemment au Passeur au mépris des conséquences.

Les Hellhounds débarqués sur la plage blanche n'investirent que peu la région, bloqués par les pluies acides et profitèrent de cette barrière naturelle pour pour dresser un camps solide capable d'accueillir le contenu de leurs nombreux bateaux. Leurs chiens barré d'explosifs ont détoné un peu partout dans la région. Les loups en firent la triste expérience, victimes de leurs garde-mangers garnis et la terrible faim des molosses en armure. Aucune meute ne fut épargnée par l'assaut des chiens...

Les choses évoluèrent cependant, et pas au mieux des loups...

Les Larmes de Foudre furent soufflés par les vents, laissant des flaques de boue acide sur son passage. Les pluies chassées, les Hellhounds sortirent de leur latence. Des véhicules à chenille, des tanks de toutes sortes investirent les différentes régions, détruisant sur leur passage tout adversaire. Ils ne foncèrent pas d'emblée au village des hommes mais s'étalèrent en toile d'araignée pour les encercler et les isoler. Oui, les isoler car le village à lancer un SOS provoquant l'arrivée d'un nouveau corps d'armée surgissant par le nord mais hélas, plus petit que celui des Hellhounds.

Des fronts ont éclaté comme des orages d'été.... En plein cœur des territoires des meutes. Des zones furent littéralement balayées par les combats. Les loups n'eurent plus le choix. Pour survivre, il fallait fuir... à nouveau...

Beaucoup de loups furent blessés, des garde-mangers disparus, des régions dévastées et envahies...

La destruction des Hellhounds pourra peut-être dépendre des loups...
Fuirez-vous la guerre ou vous battrez-vous au coeur des combats ?

Bienvenue dans le Dernier Cercle de L'Enfer


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 2 Juin - 0:57


Le Règne d'Anubis

Chapitre 3


De la violence naquit le silence.
Un silence lourd et pesant, destiné à rapidement se briser.

Après des semaines passées à se répandre dans la région comme une peste mortelle, les Hellhounds accélérèrent leur démarche et encerclèrent peu à peu le village, balayant la plupart de leurs adversaires par la barbarie sanguinaire. Et les défenses du villages cédèrent finalement...

Sous le grondement furieux des orages, les Hellhounds investirent le village, massacrant les résistants, brulants ce qui n'avait d'intérêt au pillage. Les corps furent jeté dans l'étang adjacent, celui-là même que le village purifiait quotidiennement pour la région. L'eau s'empourpra à la lueur des flammes, diffusant le goût de fer du sang mêlé à la cendre.

Pourtant, tout n'est pas encore terminé ! En effet, voyant la menace grossir, le village avait commencé à évacuer la majorité de sa population par le Nord pour un exil forcer temporaire ou définitif. Un dernier groupe armé fait front désormais pour tenir tête aux Hellhounds, un groupe armé décidé à ne pas laisser les survivants se faire massacrer dans leur fuite. Astaroth, le Passeur, se trouve parmi eux désormais...

Et les loups dans tout ça ?
Quand les Hellhounds ne kidnappent pas les leurs, les conséquences de la chute du village tant redoutée se fit d'emblée sentir. L'horreur de la guerre, la souillure de l'étang, les orages secs qui favorisent les incendies, autant dire que la région se raréfia rapidement de ses proies et de sa verdure... De sombres heures se préparent sous la suprématie des Hellhounds... Mais tout n'est peut-être pas encore perdu pour les loups...

Malgré les hommes, les tensions redoublèrent entre certaines meutes. En effet, Atom, fondatrice des Navniks fut assassiné par Hige, Alpha Sekmet, qui disparu dans la foulée réveillant de vieilles querelles sanguinaires entres les meutes aux caractères volcaniques. Athos, unique Alpha Sekmet à présent, saura-t-il éviter une nouvelle guerre ?

Désormais, toutes vos décisions compteront contre la suprématie Hellhound...
Bienvenue sous le Règne d'Anubis...


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 1 Aoû - 20:36


Quand renaîtra l'aube

Chapitre 4


Et au loin fuient leurs bateaux.

Les alliances lupines d'un jour ont certes affaiblies les Hellhound, mais pas autant qu'espéré. Ils sont partis de leur plein gré, sans doute lassés de victoires bien trop faciles. Si seulement ils n'avaient pas tout dévasté sur leur passage. Certaines terre n'ont plus de terre que le nom et ont été totalement dévastées par leurs dernières actions. Des bombes, des produits toxiques, une sur-chasse, ... Les Hellhound ont tout fait pour finir de mettre à feu et à sang et réduire encore de quelques mois l'espérance de vie tant lupine qu'humaine.

Même si la plupart sont repartis comme ils sont arrivés, certains ont décidé de rester encore un peu et d'occuper les territoires. De même qu'un autre groupe de rebelle s'est installé sur le port, ayant décidé qu'il n'était pas déjà l'heure de s'en aller.
Les proies n'ayant pas été tuées ont fui les terres dévastées, ne cherchant qu'à survivre.

De leur côté, les loups ont eux aussi fait certaines alliances. Ainsi, la meute Esobek de l'Oeil de la lune n'est plus et peu à peu on oubliera le nom de ses Alpha. De même que les Mercenaire se sont assagis et ont pour la plupart décidé de rejoindre une meute, la nouvelle Aldark, créée par les anciens alpha Esobek et leader Mercenaire, Patte d'Ivoire et Nocturne.

Mais pensez vous réellement que les deux meutes vont laisser les brindilles sur leur chemin devenir forêts ? Surtout que le départ des Hellhound a laissé libre leur laboratoire ... Quelle meute gagnera donc le droit de s'y installer ?
/blockquote>


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 1 Oct - 14:48


La Plaie des Charognes

Chapitre 5


La terre trembla, le sol s'assécha...

Quelques minutes à peine. Il n'avait suffit que de quelques minutes pour que s'ébranle de nouveau la région. Sous la chaleur accablante, une première secousse troubla la plénitude de la terre, semblable à une explosion souterraine. Puis les tremblements reprirent, brisant et fissurant les sols avec brutalité. La région asséchée par l'absence prolongée des pluies se craquela un peu partout. Des arbres brulés par le soleil basculèrent de leurs racines, cassant comme le charbon. On vit apparaitre une longue fissure aux travers des paysages, comme une longue blessure portée à la terre. Quelques tours subsistantes dans la ville en ruine s'écroulèrent, fragilisées par la violence du séisme. Un peu partout, on veille et on surveille les contre-coups du tremblement de terre.

Si la chaleur suffocante ne suffisait pas à affaiblir les points d'eau, les fissures du sol ont achevé de vider ce qui en restait. De partout, les étangs, les lacs, les rivières s'asséchèrent, ne laissant qu'un limon craquelé et aride. Même l'océan semble avoir reculé de la côte devenue trop chaude pour ses vagues. Les points d'eau raréfiés, les loups se déshydratent et s'affaiblissent, se partageant le peu qui reste à boire.

Mais l'eau n'est pas le seul problème des loups. Les fortes chaleurs ont brûlé les sols et les plantes qui renaissaient difficilement et avec cette raréfaction, les proies en pénurie ne cessèrent de se réduire encore. La famine s'installe...

Si les proies ont massivement disparu, ce n'est pas le cas de toute. En effet, depuis quelques jours, les branches nues des arbres se couvrent de noir. Des corbeaux par centaine ont envahi la région. Agressifs et nombreux, les corbeaux pillent la nourriture en quantité et directement dans les garde-manger des meutes. Si seul, ils ne sont pas à craindre, en groupe, les corbeaux sont très dangereux pour les loups... surtout les petits... surtout les isolés...

C'est un automne chaud et étrangement aride qui s'installe. Un automne dont seul les plus forts survivront...


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Déc - 22:35


Les Entrailles du Monde

Chapitre 6


De sa chair déchirée s'échappa son sang embrasé...

Une fois encore la terre trembla. Le hurlement rauque des sols fracassa l'air pendant d'interminables heures. Les roches s'entrechoquèrent, les arbres s'écroulèrent et la vie se tut d'effroi. Sous la fréquence des tremblements, les eaux se soulevèrent, engloutissant les terres du sud par la plage avant de se retirer. Et les raz-de-marées de succèdent depuis, plus ou moins important et irréguliers. Seule bonne nouvelle, les poissons échoués que la mer délaissait en se retirant...

La terrible fissure qui balafrait la région, s'élargit encore et des veines de laves commencèrent à crever ses parois de pierre, rendant sa traversée de plus en plus périlleuse. La Blessure à l'Est, ce gouffre éventré et traversé par la fissure gronde comme un orage. De vertigineuses cascades de lave s'écoulent des parois pour remplir le fond du cratère en un sinistre lac de magma. Les sols se déplacent en permanence, se déchirent, s'entrechoquent et on commence à craindre le réveil et l'explosion du volcan.

Une explosion, mais de nature inattendue. Les coulées de laves souterraines se frottèrent aux installations humaines cachées dans la blessure. Des bonbonnes au contenu inconnu ont littéralement éventré tout un côté de la parois du gouffre en explosant, mélangeant leur sinistre contenu à la terre...

Les températures ne cessaient de varier et on observa les sols blanchirent sous un ciel gris. Si on pensait à de la neige, en premier lieu, les loups déchantèrent rapidement. La cendre tombait du ciel en quantité, crachée par la fissure et provoquant d'épaisses brumes, chaudes et étouffantes. Mais l'inquiétude redoubla lorsque les loups constatèrent que la terre se colorait de rouge comme une chair écorchée au contact de cette cendre polluée par les produits humains. Est-elle toxique ? Les Guérisseurs ne se prononcent pas encore.

Cependant, l'arrivée de cette terre rouge et cendreuse en intéresse d'autres... Voilà que des groupes de nomades humains surgissent des environs, des petits groupes en camion venu récolter cette étrange terre rouge. Mieux vaut rester prudent pour les loups...

Une bonne nouvelle cependant dans ce sinistre décor d'apocalypse : les proies. Des troupeaux nouveaux traversaient les terres. Que fuyaient-t-ils ? Qu'importe. Ils étaient là et la chasse pouvait reprendre alors que les meutes sortaient difficilement de leur état de famine.

Au coeur de cet hiver de braise, survivraient-t-il aux blessures de la terre ? Survivraient-t-ils aux Entrailles du Monde ?

Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Contexte & saison 3


 :: Administration :: Administratif :: Contexte & Univers