Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Conseil. [PV Nymeria, Freux, Tinûviel, Kornog et Emarok]

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 15 Nov - 13:10

Des choses importantes
Hauts gradés et Plume Rousse



Le conseil, le conseil avait été quelque chose qu'Yroen avait créé. C'était une réunion qui permettait aux hauts gradés de la meute de discuter, de garder la tête froide et de prendre des décisions. Et cette fois c'était elle qui devait réunir ce conseil, pour parler de tout ces problèmes qu'ils rencontraient en ce moment et enfin tenter de trouver une solution... La louve rousse était alors sortit le soir relativement tard accompagnée de Freux pour se rendre sur place, elle observait les lieux avant de choisir un endroit à l’abri des regards. Poussant ensuite un long hurlement la louve signalait aux hauts gradés de la meute que le conseil devait se tenir ce soir, il y aurait au passage Emarok, car il avait des choses à dire et Plume voulait donc l'écouter. Une fois les loups arrivés sur place la rousse pouvait prendre la parole.

-Bien maintenant que nous sommes tous présents ce soir nous allons pouvoir commencer. Tout d'abord nous allons parler des Navniks, nous devons trancher le vrai du faux et savoir par la suite comment agir avec eux. Les Navniks d'après certaines sources étaient des "sanguinaires", qu'en soit ils étaient dangereux... Peut-être que ceci est dû à leur agressivité que l'on peu déceler dans leurs paroles. Mais Emarok a apparemment découvert des choses sur eux, c'est pour ça que nous allons l'écouter.

Emarok devait donc prendre la parole, après tout c'était lui qui avait "vécu" pendant quelque temps avec les Navniks. Au moins Plume allait pouvoir comprendre, et surtout "trancher" avec cette histoire de Navnik, même si de base elle ne les appréciait pas forcément. Puis il faudrait voir le cas des Sekmets, des Mercenaires qui avaient proposés quelque chose d'intéressant et enfin de la maladie et des loups retenus chez les Hommes... Ceci faisait beaucoup de chose mais au moins tout serait mis au clair, et il n'y aurait plus de "doute" au sein de la meute... S'asseyant alors la rousse entourait sa queue autour de ses pattes, les oreilles dressées fixant le loup brun elle attendait qu'il prenne la parole, qu'allait-il leur annoncer ?

Spoiler:
 
Code by Reira
Pierre d'Été
Pierre d'Été

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 16 Nov - 11:30


Conseil
Force : 100 - Agilité : 100 - Endurance : 100


Nous voilà en ce moment même réunis, j'étais parmi les hauts gradés et les princes princesse de la meute. Une fois tous présent je salue notre alpha Plume Rousse d'un signe de tête pour lui montrer mon respect. Je me positionna dans un coin, sans m’approcher des loups, après tous je suis là pour une raison exceptionnelle, il ne fallait pas non plus se faire trop remarquer. Plume rousse commençà ...

-Bien maintenant que nous sommes tous présents ce soir nous allons pouvoir commencer. Tout d'abord nous allons parler des Navniks, nous devons trancher le vrai du faux et savoir par la suite comment agir avec eux. Les Navniks d'après certaines sources étaient des "sanguinaires", qu'en soit ils étaient dangereux... Peut-être que ceci est dû à leur agressivité que l'on peu déceler dans leurs paroles. Mais Emarok a apparemment découvert des choses sur eux, c'est pour ça que nous allons l'écouter.

Bon ... moi qui voulais me faire petit apparemment on souhaitait m'entendre ... mais m'entendre sur quoi ? continuer a faire la guerre ? du vrai du faux ? j'étais rester avec eux un long moment mais de là a tous raconter ... je tourna la tête, il y a certaine personne que je ne souhaite pas voir. M'enfin, comme dit c'est peu être moi le fautif ?

" Découvert n'est pas le mots approprié ... j'ai simplement su rester moi-même, ouvert. Je n'ai pas montrer d'agressivité, j'ai su tenir mon rôle et comprendre, même si au fond de moi oui j'avais envie de rentrer, de revenir parmi vous ... "

Je ne savais pas par quoi commencer ... Mais non, être otage n'était pas pénible, loin de là. Et çà il fallait leurs faire comprendre quoi qu'il arrive.

" Les Navnik comporte des anciens Sekmet et hordien, et aussi des solitaires ... et peu être même des anciens Esobek. Je pense que le fait que ce soit des anciens font que ce que l'on pense d'eux ... il on peu être des paroles fourbe et cru, mais la meute est jeune, elle est majoritairement comporté de petit et ils on peu de guerrier. Cela me surprend de voir qu'il sont encore en vie alors qu'il son en minorité. Ils sont comme nous, ils veulent vivre, et protéger leurs petits. "

Je ne sais pas si ses mots suffirons, je réfléchis un moment, puis je continua.

" Quand j'étais chez eux, pas mal de leurs enfants sont tombé malade ... des adultes aussi. Alors oui je les ai soigné, car c'est mon rôle, et la distinction n'était pas autorisé. Ils on une dette contre moi ... et je crois que la compréhension c'est aussi fait de leurs côté."

Je gloussa ... je ne comptais pas me rabaisser, ou même être un froussard. Non, il y avait une autre raison a ce conseil, autre que les Navnik, et même si je n'ai pas put voir Plume rousse avant, Nymeria est au courant ... et j'ai envie de connaitre la vérité.

" Moi, ainsi que Oma'reth l'otage Sekmet avont été abandonné par nos propres compagnons. Je n'ai pas encore pardonné cette acte ... Je croyais que les Esobek était unis ? qu'elle était votre objectif en vous battant dans cette guerre ? le gains d'une nouvelle terre ? l'extinction d'une autre meute ? je ne reconnais plus la meute ... Vous m'avez délaisser, la menace de notre mort ne vous a même pas fait sourciller ... Ce n'est pas les agissements des Navnik qui m'inquiète mais les vôtres Plume rousse, Freux. Plume, je te croyait mon amie ... Est-ce les paroles de Freux qui t'on convaincu le contraire ? Parce qu'il souhaitait cette guerre plus que tout ? que tu en a oublié nos principes ! les principes de ma sœur Yroen ! Si c'est ainsi que tu perpétue son règne je suis contre. Était-ce ta décision ? a tu pris cette décision de ta propre volonté ? ou t'est-tu laisser influencer par ton compagnon ? Je ne t'ai jamais vu soumise a qui que ce soit ... pourtant a ses côtés tu t'efface, tel un pion, tu accepte ce qu'il te dit sans la moindre hésitation. Oui je vais le dire, Freux est égoïste, il ne pense qu'a sa petite personne. Plume je te respecte, mais je ne respecte plus Freux. voilà j'ai fini. "

J'avais fini mes paroles, je m'étais rapproché de mes alpha, fixant Plume avec des yeux doux, comme si j’essayai de comprendre, voir a travers ses yeux. Puis je tourna la tête vers Freux, la tête haute, je ne baissera pas la tête devant toi ...



_________________

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 16 Nov - 17:14



Freux

posé attend à jamais ...


Force : 100
Agilité : 100
Endurance : 100



A l'époque, un grondement sourd aurait répondu aux paroles d'Emarok. Mais aujourd'hui, le loup Grisâtre ne fit que pencher la tête sur le côté. Alors comme ça, c'était sa faute à lui, si la guerre avait été lancée ? Oh bien sûr, c'était toujours si facile de reporter la faute sur ceux autour de soi. Qui plus est, lorsqu'on ne comprend pas et ne savons pas le pourquoi du comment une frappe a été ordonnée. Freux se fichait plutôt pas mal, qu'Emarok le respecte ou non. S'il continuait dans cette voie, il finirait un jour par en subir les conséquences.

Quoi qu'il en était. Il s'approcha d'Emarok. L'observant de toute sa hauteur et sa carrure. Ouvrant sa gueule, dans une voix grâve. Le regard dur.

- Tu insinues donc que tout est de ma faute, Emarok ? Que je manipule Plume Rousse afin de pouvoir mener la meute comme je l'entend ? Oh. Ce serait une solution si facile, au final. Mais non, je n'ai jamais été un loup manipulateur. Je pense que beaucoup de gens pourront te l'avouer, je n'aime pas ça. Oh, me mettre sur le dos une guerre ? Pourquoi pas, il est vrai que j'ai toujours été un loup capable de foncer dans le tas très rapidement, et très simplement. Mais Plume Rousse n'est manipulée par personne. Nous avons prit la décisions de la guerre tous ensemble. Et pourquoi ? Car les Navniks nous avaient traité de lâches. Tu ne le sais peut-être pas, Emarok, mais lorsque nous avons rencontré les autres Alphas, j'ai proposé de partagé le nouveau territoire équitablement, Plume Rousse et moi même avons tenté de trouvé une solution pacifiste afin d'éviter les conflits. En retour, nous avons gagné des insultes, et ils ont simplement brisé notre discutions en nous riant au visage. Laisser penser que notre meute était faible, aurait très logiquement offert une opportunité aux autres de s'en prendre à nous, et de nous déloger de nos terres.

Il reprit une inspiration, bien méritée après tout ce qu'il venait de dire. Malgré tout, Freux restait fier de chaque paroles qu'il offrait. La faute n'était pas pour lui. Le choix avait été commun. Le choix avait été prit à plusieurs personnes, et pas que part lui. Plume, Empress, etc...

- Quoi qu'il en soit, je me fiche, que tu me respectes ou non. Au final. Nous ne nous moquions pas de ton sort. Mais, après, tu es libre de penser tout ce que tu voudras car, en fin de compte, tu offres simplement le discours de ta perte de confiance envers ta propre meute. Nous avons gardé les idées d'Yroen. Elle n'aurait pas souhaité que sa meute soit vue comme faible, se fasse cacher dessus par les autres.

Il retourna à sa place, tout près de Plume, le regard de jais. Si le conseil tournait aux accusations et au tribunal. Il allait devoir rester calme, très calme.

CODAGE DE LA FICHE PAR REIRA / HELYA


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 16 Nov - 18:53

où va mener cette discussion ?
f. 105 - a. 105 - e. 105

Le hurlement de Plume Rousse avait retenti, l'heure du conseil avait sonné … Débarrassé de sa maladie, Nymeria avait pu enfin profiter d'une bonne nuit de sommeil auprès de ses fils. Se redressant sans un bruit, elle avertie toutefois Keres pour ne pas qu'il s'inquiète et veille sur son petit frère. Trottinant puis, courant jusqu'à l'endroit où avait retenti le hurlement, elle ralentie le pas à la vue de Plume Rousse et Freux. Elle salua d'un signe de la tête ses Alphas avant de prendre place avec les autres arrivant. Emarok était là, convié également. Légèrement en retrait, il attendait. Comment va se passer ce conseil ? Elle l'ignore, elle n'en a jamais fait et se demande comment cela va-t-il se dérouler.

Plume prit parole et, la louve grise l'écoute, attentive. Invitant Emarok à parler, Nymeria tourna la tête vers lui, espérant que tout se passerait bien, que tout s'arrangerait également. Il parla, expliqua son opinion, fit ses accusations et, chercha également des réponses à ses questions. Évidemment, Freux prit la parole juste après mais, en étant calme. Tiens donc, la guerre l'aurait-elle assagit ? Cela ne serait pas un mal si tel est le cas. Elle l'écoutant, baissant ses oreilles avant de jeter un coup d’œil vers l'ancien Prince Esobek. Est-ce que les explications lui suffiront ? Le croira-t-il ? Nymeria se souvient, elle était présente lors de cette réunion pour la dune de sable. Elle se souvient des paroles de Freux, des moqueries d'Atom, de l'alliance qui semblait naître entre les Navnik et les Sekmet. Les Esobek s'étaient retirés, sans un mot, ils n'avaient rien dit mais, Plume et Freux devaient déjà réfléchir à ce moment-là …

Puis vint la décision d'entrer en guerre, puis, le jour où cette espionne a fait appel à eux. Ses moqueries, ses menaces camouflés. Elle avait irrité l'Alpha mâle, celui-ci avait répondu, elle s'était encore payé leur gueule puis était partie. Nul négociation, rien, seul l'appel à la vengeance, à la guerre avaient eu lieu. Tous étaient partisans et Nymeria dût en faire partie également.

Jusqu'où irait cette histoire ? Qu'en est-il de la suite entre Esobek et Navnik ? Qu'en est-il de cette alliance avec les Sekmet ? S'en prendront-ils à eux pour l'échec de ne pas avoir pu mettre une correction à leur anciens hauts gradés ? Elle n'en sait rien, tout cela la dépasse et elle ne peut que se taire et écouter pour le moment. Où va mener cette discussion ?

Code © N3m0
Pierre d'Été
Pierre d'Été

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Nov - 12:09


Conseil
Force : 100 - Agilité : 100 - Endurance : 100


Et voilà qu'il répond a ce mes paroles. Je n'en attendait pas moins ... il prend vite la mouche, quoi que cette fois-ci il est calme et cela me surprend. Je fit de même, je ne perd jamais le contrôle de moi-même et pourtant j'ai bien souvent été titillé ... finalement je peu remercier mon frère.

" Je ne t'ai pas accusé. J'ai demander à Plume si elle acceptait sans réfléchir les décisions que tu avait prise. Je me moque bien de savoir si oui ou non vous continuerez cette guerre absurde. Ce qui m'inquiète c'est que vous avez abandonnez les vôtres ... ne parle pas de ma sœur comme si tu continuait son œuvre. Abandonné les siens, les laissez mourir alors que vous aviez une chance de les sauvé. Voilà de quoi je vous accuse, et ose me dire le contraire ... Finalement si je suis en vie c'est que mine de rien on a reçu plus de compassion chez nos ennemies qu'en vers nos propres allié ... Si vous avez l'intention de continuer dans cette voix je vous en empêcherait. Voilà ce que j'insinue Freux. Je veut savoir si Plume a prix elle-même cette décision, si oui c'est vers elle que je vais me retourner. "

Je ne comptais pas retenir mes paroles, simplement dire la vérité. Je n'ai toujours pas avaler cette trahison. Si maintenant les Esobek sont capable de sacrifier les leurs pour un objectif egoiste alors oui je refuse.

" Ho mais je vois. Notre ennemie de toujours est devenu notre alliés contre un ennemie commun ? qu'elle bonne blague ... je rappelle que si les Esobek, la meute pacifique est entrée en guerre il y a longtemps, c'est cause des Sekmet, ceux qui on assassiné nos alpha fondateur, mes parents. Ce qui me désole et me déçoit, c'est votre comportement à l’égard des vôtres. Vous avez préféré laisser mourir les vôtres plutôt que de les sauvé. Je vais laisser Plume répondre ... Mais si c'est la vérité je n'hésiterais pas a vous arreter. Mais avant je compte bien vous faire changer d'avis, temps que j'ai le pouvoir de parler je parlerais avec ou sans votre accord. "

Je m'arrête là. Je voulais connaitre le point de vue de Plume rousse. Nymeria était là silencieuse, je connaissais son point de vue, mais si Plume avait réellement choisis la vois de Freux alors je les arrêterais ... J’apprécie et je respecte Plume rousse et Nymeria, mais je ne vais pas suivre un alpha qui agis contre ses propres membres. On ne peu pas suivre un alpha qui perd la tête, il faut lui faire changer d'avis, revenir sur le droit chemin, quitte a employer la manière forte ... je ne l'ai jamais employé, mais pour cette meute, pour les Esobek je l’emploierais... je mettrait toute mon âme tous mon coeur dans cette action, car si je n'arrive pas a faire changer d'avis nos alpha la meute va couler ... et mourir sous le coups des action stupide des chefs.






_________________

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 17 Nov - 18:05

Des choses importantes
Hauts gradés et Plume Rousse



Tout était basé sur des malentendus, oui. Toute cette histoire n'était que malentendu. Freux restait légèrement titillé par les paroles d'Emarok, mais il avait le droit de parler, Emarok devait donner son avis, son point de vu de l'histoire. En soit il disait que les Alphas l'avaient abandonné, mais ce n'était pas le cas, Plume n'avait surtout pas eu le temps de demander à la jeune navnik si il était possible de "négocier", ils n'étaient en soi pas les seuls fautifs dans l'histoire, les trois meutes avaient leur part de responsabilité. Elle plongeait alors son regard bleuté dans celui de l'ancien prince, elle avait fait une erreur de jugement concernant les Navniks, et elle en était désormais consciente, la seule chose de "triste" c'était qu'aucune personne n'était venu la voir avant ça... Avant ce massacre. Pourquoi aucun loup de la meute n'avait eu le courage de dire ce qu'il avait sur le cœur ? Pourquoi avait-il fallut attendre qu'ils en soient là pour que certains se dévouent...? Prenant alors la parole elle voulait surtout calmer les choses, et bien sûr assumer cette part de responsabilité qu'elle avait dans cette histoire.

-Je n'ai jamais voulu le "mal" de la meute, j'ai voulu bien faire. Tout est basé sur un malentendu. Tout... Nos espions on dit que les Navniks étaient une future Horde, à cette annonce j'ai voulu agir, agir avant qu'une "nouvelle Horde naisse", qu'on ne souffre de nouveau. Cependant je ne savais pas qu'il n'y avait là-bas que des louveteaux et non des assoiffés de sang... je l'ai apprit trop tard. Pour ton enlèvement je n'ai pas pu négocier, la jeune blanche qui était venu nous voir s'est emportée et est partit trop vite pour que quoi que ce soit soit établis. Je ne t'empêcherais pas de parler, tu as le droit de parler, et tu dois parler. Quand quelque chose ne va pas je préfère que l'on vienne me voir directement, car je suis comme vous, je peux moi aussi commettre des erreurs et si personne n'a le courage d'agir comme tu viens de le faire je ne pourrais m'en rendre compte que trop tard.

Oui, Emarok avait bien fait de venir les voir, de dire ce qui n'allait pas. Elle préférait que les loups de sa meute agissent comme ça, qu'ils lui disent ce qui ne leur plait pas. Elle était là pour leur assurer protection et une vie meilleure, pas pour les contraindre de faire des choses qu'ils ne voulaient point faire. De plus elle était jeune et n'avait pas encore toute la sagesse que peuvent avoir des loups plus âgés qu'elle, elle avait encore beaucoup à apprendre et elle en était consciente. Elle espérait simplement que les choses allaient s'arranger, qu'ils allaient pouvoir retrouver les loups qui avaient été enlevé par les Hommes... Car c'étaient bel et bien eux qui étaient en grand danger pour le moment et qui risquaient leur vie...

Spoiler:
 
Code by Reira
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 17 Nov - 19:10



Conseil

72F | 48A | 46E


Ainsi donc, c'est ici que se tiendrait la réunion. Les plus hauts gradés de la meute avaient ici rendez-vous. Fidèle à lui même, Kornog était arrivé au premier hurlement poussé par l'un des deux alphas. Le général se plaça à proximité de ses supérieurs. Le jeune loup ne se sentait pas tout à fait à sa place, après tout, il était plus un loup fait pour l'action, discuter des enjeux ne faisait pas trop partis de ses attributions. Il se retrouva donc en compagnie de Plume Rousse, Freux, les deux alphas, ainsi que Nyméria la bras droit, Emarok le guérisseur avec lequel il s'était légèrement pris la tête ainsi que Tinûviel. Une belle assemblé, il n'y avait pas à dire. Cependant, le grand loup restait glaciale, les paroles qu'Emarok lui avait tenu il y a quelques temps lui restaient encore en travers de la gorge.

Dans un premier temps, c'est la louve dominante qui prit la parole, établissant les sujets qui serait abordés au cours de la réunion et invitant par la suite Emarok à prendre la parole. Déjà que l'opinion que le loup gris s'était fait de lui n'était pas des plus amiables, mais les propos tenus ainsi que le ton abordé ne le remontait pas dans son estime. Il accusait ouvertement le mâle alpha. Pour qui se prenait il ? Le regard sombre et glacial du grand loup ne lâchait plus le locuteur, un tel manque de respect ne plaisait évidemment pas. Nyméria quant à elle restait muette, qu'attendait elle pour intervenir ? Ces accusations criaient à l’irrespect mais elle ne réagissait pas.

Kornog était partagé, d'une part il voulait défendre la position de son supérieur envers lequel il avait une dette non négligeable, mais d'un autre côté, il ne savait pas grand chose de cette histoire. Il avait du se replier face à l'ampleur de ses blessures et n'avait pas été spectateur de l'enlèvement de masse commis. Que savait il de toute cette histoire ? Lui il n'était qu'un guerrier qui savait en diriger d'autre lors d'un combat, il n'était pas un plaideur comme eux, les belles paroles ne faisaient pas partis de son vocabulaire. Cependant une règle faisait office de directive chez lui, et Emarok, bien qu'il ne soit pas sous sa responsabilité, la transgressait.
Cependant il restait calme, impassible, si on lui demandait son avis à un moment il le donnerait, et tacherait de faire part de ce qu'il pensait de l'attitude d'Emarok par la même occasion. Mais il faudrait attendre son tour.
Mais alors que le guérisseur continuait de déballer sa pensée, Plume Rousse reprit la parole. Et c'est un mea culpa qui sortit de sa gueule. Kornog n'en croyait pas ses oreilles, comment un dominant pouvait il avouer ses faiblesses ? Quel étrange comportement... La suite du conseil promettait d'être houleuse.

(c) made by panic!attack

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 20 Nov - 18:05



Freux

posé attend à jamais ...


Force : 100
Agilité : 100
Endurance : 100



Freux fixait Emarok d'un regard glacial. Il réprima à moitié un grondement de gorge. Ce loup commençait à l'énerver pour de bon. Ami ou pas de Plume, il s'en fichait pas mal. Son comportement n'était pas digne. Il remettait en cause l'autorité, et Freux n'aimait pas ça du tout.

Quoi qu'il en soit, il continuait d'observer sans rien dire pour le moment ...

CODAGE DE LA FICHE PAR REIRA / HELYA


Pierre d'Été
Pierre d'Été

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 23 Nov - 10:22


Conseil
Force : 100 - Agilité : 100 - Endurance : 100


Plume avait écouter mots pour mots ce que j'avais à dire. Elle ne semblait pas très sereine, je voulais écouter ses paroles maintenant. Essayer moi-aussi de comprendre. Je ne comptais sur Freux pour expliquer quoi ce soit, je suis sur qu'il ne c'est pas de quoi il parle.

-Je n'ai jamais voulu le "mal" de la meute, j'ai voulu bien faire. Tout est basé sur un malentendu. Tout... Nos espions on dit que les Navniks étaient une future Horde, à cette annonce j'ai voulu agir, agir avant qu'une "nouvelle Horde naisse", qu'on ne souffre de nouveau. Cependant je ne savais pas qu'il n'y avait là-bas que des louveteaux et non des assoiffés de sang... je l'ai apprit trop tard. Pour ton enlèvement je n'ai pas pu négocier, la jeune blanche qui était venu nous voir s'est emportée et est partit trop vite pour que quoi que ce soit soit établis. Je ne t'empêcherais pas de parler, tu as le droit de parler, et tu dois parler. Quand quelque chose ne va pas je préfère que l'on vienne me voir directement, car je suis comme vous, je peux moi aussi commettre des erreurs et si personne n'a le courage d'agir comme tu viens de le faire je ne pourrais m'en rendre compte que trop tard.

Tous ceci semblait bien vague et irréfléchis. La cause est au espions maintenant ? C'est comme chercher un coupable qui n'existe pas ... Tous le monde peu commettre des erreurs, et Plume l'a bien compris. Pourtant, au fond de moi rien n'était précisez ... Même si Plume me regardais d'un air désoler, on pouvait sentir l'ambiance lourde et froide, Kornog me fixait d'un air énerver ... notre rencontre n'a pas été des plus aimable, la faute que celui-ci mal réveille c'est énerver pour un rien et c'est senti d'humeur a jouer les plus forts ... De l'autre côté Nymeria était silencieuse, il est vrai qu'elle ne comprenait pas la guerre. La princesse était là mais n'avait pas grand chose a faire ici ... J'ai l'impression de ne voir que des poteaux a qui le sujet en question n’intéresse personne. Ni le général et encore moins l'alpha.

" Il était plus facile de préparer le champ de bataille et de lancer l'assaut que de retourner vers Anya. Peu être que tous a été précipiter, sans prendre en compte certain éléments. Pourtant chacun de vous le sais, une guerre précipité ne réussis jamais, et voilà le résultats, des loups tués, gravement blessé, et d'autre capturés. Je me demande bien ce que l'on a gagner a lancer cette guerre ... Lorsque l'on a plus a perdre qu'a gagné c'est peine perdu de se lancer dans une guerre. Je ne suis pas stratège mais j'ai suffisamment vu de guerre pour le savoir. Je n'ai pas pardonné cette trahison, et il me faudra un moment pour l'accepter, si je l'accepte un jour. "

Je me tourne vers les deux autres loups de cet assemblé. L'un semblait bien trop calme, sa tentions était visible a ses poils qui hérissait.

" Kornog a tu quelque chose à dire ? tu semble trop calme dans ton coin."

Peu être que son avis peu être intéressant ... je tourna la tête vers Freux ... je compte bien le surveillé celui-la. De près ou de loin. Tous comme Plume rousse, à partir de maintenant je vais minimiser dans les décision de nos Alpha. Me rapprochant de Plume et Nym, et empêcher l'influence de Freux d'agir sur ses deux là. S'en assez.


_________________

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 24 Nov - 19:48



Conseil

72F | 48A | 46E


L'ambiance était particulièrement tendu, et se rendant ici, Kornog ne s'attendait pas à se retrouver dans une atmosphère aussi instable. Lui était venu pour faire un point sur la guerre, après tout, à quoi bon parler des raisons qui l'avait déclenchée ? Ce qui était fait était fait, ressasser des erreurs, si erreurs il y avait, n'avait pas vraiment d'intérêts aux yeux du général. Mais cependant, quelque chose gênait le grand loup, et c'était l'attitude du guérisseur. Cette insolence envers un supérieur était des plus désagréable. Un alpha n'avait en aucun lieu, le besoin de se justifier quel que soit le passé de l'interlocuteur. Mais ce qui le dérangeait encore plus, c'était cette conversation. Il n'était pas venu ici pour entendre un jugement mais bien pour faire état de l'après guerre.

" Il était plus facile de préparer le champ de bataille et de lancer l'assaut que de retourner vers Anya. Peu être que tous a été précipiter, sans prendre en compte certain éléments. Pourtant chacun de vous le sais, une guerre précipité ne réussis jamais, et voilà le résultats, des loups tués, gravement blessé, et d'autre capturés. Je me demande bien ce que l'on a gagner a lancer cette guerre ... Lorsque l'on a plus a perdre qu'a gagné c'est peine perdu de se lancer dans une guerre. Je ne suis pas stratège mais j'ai suffisamment vu de guerre pour le savoir. Je n'ai pas pardonné cette trahison, et il me faudra un moment pour l'accepter, si je l'accepte un jour. "

Il parlait pour ne rien dire. Si il abordait le sujet des dommages qu'avait causé la guerre, ce n'était que pour mieux amener, ressasser, le fait qu'il ai été laissé derrière. Kornog confortait la mauvaise opinion au fur et à mesure que son congénère parlait. Il se tourne alors dans sa direction. Était-ce à son tour de s'en prendre plein la tête ?

" Kornog a tu quelque chose à dire ? tu semble trop calme dans ton coin."

Au moins il n'aurait pas à contenir un déluge de reproches.

"Pour commencer, tu fais preuve d'un totale manque de respect à l'égard d'un de tes supérieurs. C'est intolérable. Quel que soit ton ressentis tu n'as pas à en faire part, les décisions qu'ils prennent ne sont pas de ton ressort et ces choix ne sont pas discutables. De plus, il me semble que tu n'étais pas présent lors de la rencontre avec Anya. Je ne l'étais pas non plus, mais j'ai eu la décence de ne pas imaginer un contexte alors que je n'en savais rien. Comment pourrais tu savoir si ce n'est pas notre ennemi qui a tourné le dos et qui s'en est allé ? Maintenant que tu as finis de pleurnicher sur ton triste sort peut être que nous allons pouvoir aborder des sujets un peu plus pertinent.

Tout au long de son discours, il ne l'avait pas lâché du regard. Il l'avait vu se placer à proximité de Nyméria et Plume Rousse. Qu'espérait il ? Le soutient de Plume Rousse ? Cette dernière ne lâcherait pas Freux face à une assemblée, et la bras droit suivrait son alpha qui était aussi son amie. Dans une mimique semblable, le grand loup se déplaça en direction de son alpha la tête haute et toujours pointé dans la direction de son homologue guérisseur.

"Et toi Nymeria, possèdes-tu un avis sur la question ? Je ne suis pas le seul à être resté muet ici...

Même si il ne craignait pas les paroles de la louve, il espérait bien ne pas se faire tailler en pièce oralement et que son jugement vis à vis du général ne serait pas altéré par ses paroles assez cru.


(c) made by panic!attack

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 25 Nov - 16:29

parler de respect
f. 105 - a. 105 - e. 105

Nymeria gardait le silence, écoutant. Ce qui devait être dit par l'ancien Prince est dit et, Plume semble ouverte à l'écouter, comme l'avait pensé la louve grise. Sa queue entourant ses pattes, elle suivit la discussion jusqu'à ce que Emarok s'adresse à Kornog. Tournant la tête vers le général, Nymeria l'observe, attend puis, l'écoute. Le mâle a-t-il seulement écouté la conversation depuis le début ? Plume a justement autorisé Emarok à parler alors, pourquoi le lui reprocher ? La grise lança un regard en direction de son amie, quelque peu désespéré, d'autant que la balle lui fut lancé désormais. Elle tourne la tête vers Kornog. Un avis ? Son avis, Plume le connaissait, Emarok le connaissait, pourquoi devrait-elle en faire part une fois encore ? D'autant que, a-t-elle un réel avis sur la question ? Non. Pour elle, elle est sur un terrain instable et inconnu, pour elle, toute guerre est stupide si elle met en jeu une terre.

« Avant de parler de respect, fais en preuve également. Ce n'est pas en te postant auprès de Freux que tu réussiras à t'attirer une quelconque bonne grâce. On est ici pour discuter, Emarok a été invité à discuter, donne son opinion donc, oui, il est en droit de parler, de donner son avis, c'est à cela que sert ce conseil il me semble. Puis, si Plume ne voulait pas l'entendre, elle ne l'aurait pas convié, ni invité à parler en premier. »

Commença-t-elle. Si Nymeria peine encore avec le milieu social, elle sait tout de même comment se comporter. Lorsqu'on est invité à parler, on parle, que les paroles plaisent ou non. Emarok a reçu de Plume l'autorisation de parler et il l'a fait, il était donc dans son droit.

« Pour ce qui est de mon avis, se battre pour une terre est idiot mais ce n'est que mon avis vis à vis de mon propre vécu. Je ne peux pas donner de véritable avis sur la question. J'ai promis à Plume d'être auprès d'elle quoiqu'il arrive, de l'aider et la conseiller quand je le peux. Pour cette guerre je n'ai pas pu l'aider plus que je l'aurais voulu car il s'agit de ma première guerre. Pour le reste, Emarok connaît mes explications, je lui ai déjà raconté comment tout ceci s'est passé de mon point de vue. S'il souhaite l'avis des autres concernés, il est dans son droit car, quoique tu puisses en dire, Kornog, Emarok possède toujours certains droit sur cette meute, dont celle de s'exprimer. Nous ne sommes pas dans une tyrannie, tous peuvent s'exprimer et Plume l'a elle même dit. »

Les yeux dorées de la grise quittèrent Kornog pour se poser sur Emarok puis sur Plume. Avait-elle bien fait ? Elle n'en sait rien mais, c'est ce qu'elle avait à répondre à son interrogation, elle n'a pas à en dire plus. Le sujet a déjà été clos, Emarok a dit ce qu'il avait à dire, a entendu les points de vue de tous, désormais, à Plume de décider si le sujet peut être clos ou non ou si elle a quelque chose à ajouter à tout ceci ...

Code © N3m0
Pierre d'Été
Pierre d'Été

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 26 Nov - 10:37


Conseil
Force : 100 - Agilité : 100 - Endurance : 100


Kornog m'ayant écouter, je savais qu'il avait hâte de parler. Et ses grognement et ses regard noir qu'il me jetè me donne directement le tons et les grandes lignes de ce qu'il allait sortir. Je commençais a comprendre ce qui se passait dans sa tête.

"Pour commencer, tu fais preuve d'un totale manque de respect à l'égard d'un de tes supérieurs. C'est intolérable. Quel que soit ton ressentis tu n'as pas à en faire part, les décisions qu'ils prennent ne sont pas de ton ressort et ces choix ne sont pas discutables. De plus, il me semble que tu n'étais pas présent lors de la rencontre avec Anya. Je ne l'étais pas non plus, mais j'ai eu la décence de ne pas imaginer un contexte alors que je n'en savais rien. Comment pourrais tu savoir si ce n'est pas notre ennemi qui a tourné le dos et qui s'en est allé ? Maintenant que tu as finis de pleurnicher sur ton triste sort peut être que nous allons pouvoir aborder des sujets un peu plus pertinent."

Ne pas faire part de mon opinion ? d'ou est-ce qu'il vient ? est-ce ce loup qu'a élu Nymeria et Plume au rang de général ? un loup qui n'accepte pas les reproches et qui ne souhaite pas que ses "sous-fifre" lui donne un avis ? je lâcha un soupire. Nous ne somme pas en dictature et ici chacun a son mots à dire que cela fâche ou non. Mon comportement un manque de respect ? devrais-je lui rapeller comment il insulte ses compagnons quand il est de "mauvais poils" ? le respect ce fait dans les deux sens, quand on ne comprend pas çà on ne comprend pas les valeurs de la meute. Et si on ne les comprend pas on a rien a faire en temps que Général. Pourtant a ma grande surprise Kornog se retourna vers Nymeria.

"Et toi Nymeria, possèdes-tu un avis sur la question ? Je ne suis pas le seul à être resté muet ici..."

En ce qui concerne le sujet de ma capture et de la guerre je connaissais l'avis de Nymeria. C'était celle de Freux et Plume qui me manquait.

« Avant de parler de respect, fais en preuve également. Ce n'est pas en te postant auprès de Freux que tu réussiras à t'attirer une quelconque bonne grâce. On est ici pour discuter, Emarok a été invité à discuter, donne son opinion donc, oui, il est en droit de parler, de donner son avis, c'est à cela que sert ce conseil il me semble. Puis, si Plume ne voulait pas l'entendre, elle ne l'aurait pas convié, ni invité à parler en premier. »

Nymeria ne semblait pas apprécier le comportement de son général. Et le remis à sa place comme il fallait. Pourtant elle continua tous simplement.

« Pour ce qui est de mon avis, se battre pour une terre est idiot mais ce n'est que mon avis vis à vis de mon propre vécu. Je ne peux pas donner de véritable avis sur la question. J'ai promis à Plume d'être auprès d'elle quoiqu'il arrive, de l'aider et la conseiller quand je le peux. Pour cette guerre je n'ai pas pu l'aider plus que je l'aurais voulu car il s'agit de ma première guerre. Pour le reste, Emarok connaît mes explications, je lui ai déjà raconté comment tout ceci s'est passé de mon point de vue. S'il souhaite l'avis des autres concernés, il est dans son droit car, quoique tu puisses en dire, Kornog, Emarok possède toujours certains droit sur cette meute, dont celle de s'exprimer. Nous ne sommes pas dans une tyrannie, tous peuvent s'exprimer et Plume l'a elle même dit. »

Je sais que Nym sera avec Plume quoi qu'il arrive, mais si elle fessait le mauvais choix il fallait le lui dire, la prévenir. Peu être est-ce le seule défaut que je connais sur Nymeria. Il était temps de clore ce sujet et de remettre a sa place un général qui se croit légèrement au dessus des lois. Je me tourna vers lui, le regardant droit dans les yeux.

" Que tu le veulent ou non j'ai plus de droit sur cette meute que tu ne peu l'imaginer. Si mon avertissement est vu comme un manque de respect alors soit, je l'assumerais. Mais sache une chose, tous les membres de cette meute on le droit de s'exprimer, et ce n'est pas un général qui ne respect pas les siens car celui-ci est sois-disant "supérieur" qu'il nous en empêchera. Est-ce ton grade qui te monte à la tête ? Je n'étais pas là a cette réunion, mais j'ai eu le droit a un très bon résumé. Ne me fait pas croire qu'on a le temps de préparer une guerre et d'envoyer l’assaut et non de sauvé un otage. J'ai plus de respect pour la louve blanche qui a rencontrer nos alpha qu'envers toi Kornog. "

Oui, j'ai plus de respect envers Anya, la louve Navnik qu'envers un général Esobek. Qu'elle ironie. Certe Nymeria et Plume on plus d'importance pour moi que pour Anya. Mais devoir travailler avec des "généraux" qui ne laisse pas s'exprimer les autres et qui les oppresses tel un tyran c'est non.

" Je pense qu'il est temps de passer à un autre sujet. Je pourrais débattre de celui-ci toute la journée mais ce n'est pas l'objectif de ce conseil. Je suis étonné de voir le genre de loup qui son élus comme général de nos jours ... comme quoi le pouvoir monte à la tête de certain. "

Oui je fini par provoquer Kornog. Les alpha on besoin de s'entourer de quelqu'un de confiance, et un loup qui se monte à la tête d'être mieux et plus fort est une tristesse ... Je me tue et recula d'un pas pour laisser Plume rousse parler. Je ne compte plus me taire c'est fini, j'ai trop longtemps aider dans l'ombre. Et voilà le résultat, un général incompétent, et un alpha obséder par le sang ... Lâchant un soupire, c'est de pire ne pire. Que va t'il advenir des Esobek ? c'est ce qui m'inquiète le plus ... les forces son égales, Plume à Nymeria avec elle, mais Freux à Kornog ... si un second loup ou louve prend partie pour les mâles, la meute mourra. Et hors de question de voir çà. Jamais. Je n'ai jamais été partisant de la manière forte, mais elle restera mon dernier recours. Je lançà un regard noir vers Kornog et Freux. Je vous surveille ...

_________________

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 27 Nov - 10:56



Conseil

72F | 48A | 46E


Eh bien c'est ce qui s'appelait s'en prendre plein la gueule dis donc ? Certes il n'espérait pas un traitement de faveur particulier de la part de Nymeria. De là à se faire dérouiller oralement, il est vrai qu'il en prenait un petit coup derrière la tête. Mais de ce qu'il pouvait entendre, ces propos avaient été interprété d'une façon différente à celle qu'il avait voulu partagé. Il s'attisait la haine générale et il ne pouvait laisser une telle chose se faire. De plus le guérisseur commençait à devenir particulièrement agaçant à être insultant à ce point.

"Si vous avez compris que je désirais empêcher qui que ce soit de s'exprimer, je m'en excuse, sans doute me suis-je mal fait comprendre. Cependant je ne vois pas d'intérêt à proférer des insultes envers un alpha. En ce qui me concerne, peu m'importe, tu peux cracher ton venin comme bon te semble. Cela aurait été le cas si j'avais été guerrier, intendant, louveteau, quelque soit le poste ou le grade. D'un point de vue simplement hiérarchique d'une part, car je n'ai aucune responsabilité envers toi, envers un guérisseur. Car pour moi, tu n'es pas un ancien prince, tu es un guérisseur. Et tes droits sont ceux d'un guérisseur non d'un prince. D'autre part je trouve un peu réducteur de parler de mes mouvements, regarde à tes côtés qui vient t’amadouer."

Kornog parlait avec calme, un calme presque désarmant. Il ne pouvait se permettre de perdre la face ici et maintenant, surtout avec Emarok comme interlocuteur. Ce serait bien la pire chose qui pourrait lui arriver. Le temps d'un soupir il reprit.

"Même si je te laisse m'insulter autant que tu le désires et que tu sembles particulièrement doué dans l'art de la provocation. Je vais tacher de rectifier un point. Dans quelle mesure me suis-je montré "supérieur" à autrui ? Est-ce moi qui clame des privilèges ainsi qu'un pouvoir sur la meute ? Si c'est le cas, je pense qu'il serait dangereux de conserver un général avec différentes personnalités dans vos rangs. Mais peut être qu'un jour viendra ou tu te remettra en cause."

Le grand loup ne lâchait plus Emarok du regard. Ce dernier le fixait avec une haine non dissimulé. Kornog, lui, préférait garder son calme. Céder à la tentation était bien trop facile et tentant, mieux valait faire preuve de détachement.

"Tu ne reflètes que la haine, et le mépris. Ils te rongent et tu ne feras bientôt plus qu'un avec, tu ne seras que haine et dédain. Je t'apprendrai à garder ton calme si ça peut t'aider."

Ses babines s'étirèrent, déformant ses cicatrices faciales, et laissant place à un long sourire. Sans doute la parole serait alors laissée à Plume Rousse. Sans doute encourrait il des sanctions, mais il ne pouvait se permettre de laisser ainsi des choses se dire sur lui. Après tout, chacun avait eu le temps pour justifier ses paroles, pourquoi pas lui ?


(c) made by panic!attack

Pierre d'Été
Pierre d'Été

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 27 Nov - 11:26


Conseil
Force : 100 - Agilité : 100 - Endurance : 100


Kornog s’avança continuant de parler, on aurait mal compris ses propos ? il est vrai qu'un guerier n'est pas du genre à parler. Pourtant tu fait parti d'un conseil est la moindre de chose est de dire clairement ce que tu pense, et non de divaguer et de tourner autour d'un pot.

"Tu dis t'avoir mal exprimé, et tu t'en excuse, c'est bien et je ne doute pas la dessus. Pourtant tes paroles était claire, peu être n'a tu pas utilisé les bon mots ? tu a clairement dit que quel que soit nos ressentis il ne fallait pas en faire pars ? alors a moins que te mots ne sont pas ceux auquel tu pense c'est clairement explicite."

Je me tus un moment. Kornog se contredisait totalement, pourquoi suis-je provocant ? parce que tu en a trop usé. Danq quel mesure c'est-il sentis supérieur ? ho mon chère tu l'a été depuis le départ.

" Je crois que ta mémoire est courte Kornog, j'ai suffisamment été patient avec toi, et il me semble que notre rencontre avant ce conseil n'était pas des plus amical. Dis moi, comment en est-on arrivé là ? la seule chose que j'ai garder de ton comportement était que tu t'emporte et que tu n'hésite pas a rappeler ton rang. Considère moi comme tu le veut, guérisseur ou non. J'ai le droit comme tous louveteau ou nourrice dans cette meute de prévenir que vous vous éloigné des valeurs qui on été crée. Je préviens que cette meute cours a sa perte si vous agissez ici. Et que tu le veulent ou non, ou que les alpha le veulent ou non j'ai toujours agis dans l'ombre pour sauver cette meute. Donc si j'ai le droit de prévenir et d'agir avant que le pire n'arrive je le ferait. Quitte a défier un général ou l'alpha en personne. Et çà tous le monde en a le droit. Et ce n'est pas en montrant son calme après c'être monter désagréable et insultant la veille que tu changera quoi que ce soit."

Encore une fois je repris mon souffle. Respirant, gardant un calme, il ne fait que provoquer. Je fixa le loup toujours avec des yeux, ce n'est pas parce que je te surveille que je te hais. Tu ne serais pas là si non. Si je t'ai demander de parler c'est pour connaitre ton point de vue, si non je t'aurais laisser sur le côté comme un moins que rien. Or chacun a une place ici et c'est ce que vous avez oublié.

" Une haine ? j'ai toute les raison pour refléter la haine or je ne le reflète pas. Peut-être devrait-tu te re regarder dans un miroir, quand on préfère regarder les autres loups de hauts comme tu le fais depuis notre rencontre. Et oser me parler de supériorité ? Regarde se sourire sur tes lèvres, tu ressemble à un Sekmet, quel ironie quand on sais que tu est Général Esobek ... Je pense qu'il temps que tu te remette toi-même en cause. Oui je proclame mes droits, car j'ai laisser trop longtemps a ce que chacun fasse ce qu'il veulent, la preuve est que tu n'est pas capable de tenir ta langue. Je ne compte pas adoucir mes paroles, vu qu'en étant doux et respectueux je n'ai recu que du mépris et des provocations. Celui qui souhaite me faire part d'un autre fait viendra me voir en privée. Maintenant si chacun est prêt a continuer ce conseil faissont-le. "

Il est beau de venir au conseil fière et prudent de ses paroles quand on a montrer une animosité l'a veille. Qu'est ce qu'on peu pas faire pour lécher les bottes d'un alpha.

_________________

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 2 Déc - 13:17

Des choses importantes
Hauts gradés et Plume Rousse



Ce n'était pas possible, plus possible... Tous étaient en train de se crêper les poils alors qu'il y avait tellement à faire... Les oreilles dressées la rousse se contentait dans un premier temps d'écouter, après tout ils étaient la pour prendre la parole, mais au final c'était une scène digne des louveteaux qui se déroulait devant-elle. Chacun rejetait la faute sur l'autre, puis par la suite portait un jugement sur l'autre... Non ils n'étaient pas ici pour ça, de plus la meute avait assez de soucis pour que cela se propage jusqu'aux rangs les plus important, jusqu'à ceux qui prennent les décisions. Grognant alors légèrement pour se faire entendre et imposer le silence la rousse se dirigeait au centre du regroupement pour prendre la parole d'un ton se voulant dur, après tout les temps étaient durs et il ne fallait pas en rajouter une couche, surtout que ces comportements commençaient sincèrement à l'irriter.

-Cela suffit, je ne vous ai pas convoqués ici pour avoir le droit à un règlement de compte général. Nous ne sommes pas ici pour rejeter la faute sur qui que ce soit mais bien pour trouver des solutions aux problèmes que nous rencontrons actuellement, donc si aucuns de vous n'est capable de passer outres ses relations conflictuelles avec intel c'est que vous n'avez plus rien à faire à cette réunion. , marquant une pause elle fixait chaque loup, elle attendait de voir si ils avaient compris et si elle allait pouvoir continuer le cours de cette réunion.
, maintenant que nous sommes sur la même longueur "d'onde" je vais pouvoir continuer. Suite à cette guerre des loups de notre meute ainsi que des autres ont été enlevés par les traqueurs, nous allons donc devoir nous organiser pour lancer des recherches. Kornog tu t'occuperas de diriger quelque loup dans ces recherches là qui sont essentielles pour nous. Par la suite j'ai apprit de la part de nos espions que les mercenaires se proposaient pour aider, même si pour ma part je suis d'avis d'entrevoir cette aide j'aimerais votre avis là dessus, que pensez-vous de cette proposition ? Devons-nous l'accepter ? Ou devons nous au contraire continuer nos recherches seuls ?

Leur temps était compté et toutes aides pouvaient être bénéfiques, cependant elle voulait entendre ce qu'avait à dire chacun, et si ils n'étaient pas capable de s'entendre alors elle prendrait ces décisions seul avec Freux, car après tout ces chamailleries coûtaient du temps à la meute et la rousse n'avait pas le temps de prendre de l'un ou de l'autre, de toute façon un alpha se devait de rester "neutre" devant chacun... Ce n'était donc pas son rôle de se ranger auprès d'un des loups lors d'une querelle. S'installant alors assise, elle observait, attendait, il faudrait par la suite agir rapidement pour tenter de faire en sorte que la meute retrouve les disparus avant qu'il ne soit tout simplement trop tard...

Spoiler:
 
Code by Reira
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 2 Déc - 17:34

une aide
f. 105 - a. 105 - e. 105

La discussion dérape. Kornog et Emarok s'envoient chacun leur venin à leur façon. Nymeria les écoute sans les écouter, lançant un regard par moment à son amie. Cette situation ne peut cesser et, elle sait que, bientôt, Plume prendrait les devant pour faire cesser tout cela. Elle pouvait le voir à son expression, à sa posture, cela commence à l'agacer. Elle grogna, ils se turent, elle parla et, Nymeria l'écouta. Elle donna des instructions à Kornog avant de parler de proposition avec les Mercenaires. A ce moment-là, Nymeria prit la parole.

« La dernière fois que nous avons croisé un Mercenaire, Plume, je lui ai proposé de nous aider. Il a accepté l'offre. J'ignore s'il va mettre au courant les autres mais en tout cas, nous avons déjà une aide. »

Son regard fixé sur son amie, elle se souvient fort bien de ce jour. En compagnie de Plume, les deux louves sont tombées sur Sköll, Conseiller des Mercenaires et, loup possédant un passé commun avec la rousse. Lorsque cette dernière les laisse tous les deux, Nymeria avait décidé d'elle même de proposer un contrat au mâle. Son but étant avant tout de dissiper le malaise qu'il y avait entre eux mais, également de trouver de l'aide afin d'aider les captifs.

Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 2 Déc - 19:37



Freux

posé attend à jamais ...


Force : 100
Agilité : 100
Endurance : 100



Freux avait lentement secoué la tête. Il en fallait beaucoup pour énerver sa compagne. Et pourtant, ils avaient tout deux réussit. Et en un temps record. Si Freux en avait eu l'envie, il aurait très bien pu leur offrir un titre honorifique de ''fauteurs de trouble en temps record''. Mais l'heure n'était pas aux blagues de mauvais goût. Quel dommage, qui plus est, celle-ci lui aurait fait rire bien bas.

- Bien. Maintenant que vous êtes tous bien calme. Nous allons pouvoir réellement avoir une discutions digne de ce nom. Et non des informations lancées à la va-vite ainsi que des ''tout ça c'est ta faute car...''.

Freux jeta un coup d’œil à Nyméria, et finit par hocher la tête à la suite de ses paroles. Il s'agissait d'une très bonne démarche que Freux ne pouvait que féliciter. Lui même n'aurait pas fait mieux. Bien qu'il connaissait le Chef des Mercenaire en personne. D'ailleurs, il aurait pu être très intéressant de le rencontrer à nouveau, malgré l'échec de leur premier accord.

- C'est une très bonne démarche Nyméria. Il ne nous reste plus qu'à savoir ce qu'ils demanderont en échange. Certaines choses ne vont pas pouvoir être sacrifiable dans un futur proche. De plus, nous allons devoir nous concentrer sur autres choses. La guerre est terminée. Et nous avons bien vu qu'elle ne nous a rien apportée de bénéfique. Reste donc la solution suivante. Si les conflits ne sont pas la solution. Alors cherchons l'optique de l'inverse. Pourquoi ne pas penser à sceller une paix entre les trois meutes ? Malgré les mauvaises relations d'antan avec les Sekmets, et les soucis récent avec les Navniks. Nous pourrions peut-être cohabiter. Je ne rêve pas d'un monde idyllique où nous serions des camarades. Qu'en pensez-vous ?

Freux redressa le museau. Il avait offert un long discours, dont il gardait le secret. Lui qui passait si souvent pour une bête assoifée de sang laissait rarement apparaître qui il était, au fond. Jetant un regard à Plume. Le grisâtre savait bien qu'Elle, savait qui il était. Et au final, c'était tout ce qu'il pouvait espérer. S'il était là, c'était pour elle, simplement.


CODAGE DE LA FICHE PAR REIRA / HELYA


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 3 Déc - 8:15



Conseil

72F | 48A | 46E


Emarok continua ses accusations à tord. Kornog savait pertinemment qu'elles n'avaient aucun fondement. Il souhaitait seulement trouver du crédit. Peut être même qu'il était désireux de retrouver le pouvoir qu'il avait un jour effleuré du bout de la truffe. Si c'était le cas, le général se mettrait corps et âme en travers de son chemin. Jamais une telle chose ne se passerait. Finalement, une fois que le guérisseur eu finit de faire sa plaidoirie, Plume Rousse intervint pour calmer tout le monde. Conforme à ses paroles, le grand loup fit silence face à la hiérarchie. Elle repositionna le sujet sur les véritables préoccupations de la meute, en outre les prisonniers. Lorsque la louve rousse prononça son nom, il se tourna immédiatement dans sa direction, attentif à la directive qui allait lui être donné. Lorsqu'elle eu finis d'abordé le sujet qui lui était en partis consacré. Il acquiesça calmement. Après tout, il était tout de même à la tête des sentinelles, des guerriers et autres combattants. Il allait falloir trouver leur position dans un premier, et ensuite établir un plan d'attaque. L'alpha relança le sujet, questionnant l'assemblée sur une éventuelle aide de la part des mercenaires.
La bras droit semblait en faveur de cette réponse, et Freux de même.

« En ce qui me concerne je suis assez septique. Nous avons déjà payé un tribut conséquent pour leur aide, serait il judicieux de souffrir de proies en moins? D'autant plus que l'hiver vient et que les proies se feront rares. Pour cette paix durable, je pense que c'est peu envisageable. Nous sortons d'une guerre et les intérêts de chacun diverge. De plus nous n'avons aucune moyen de nous assurer de la confiance des autres meutes. Ce serait pour moi, une façon de baisser notre garde. De plus je tiens à soulever un problème conséquent. Nombre des guerriers ne sont pas apte au combat selon moi, je pense qu'il serait nécessaire de procéder à certains réajustement à ce niveau. On ne peut laisser les guerriers tomber en décadence. »

Kornog s'assit, contemplant l'assemblée de sa taille importante et attendant une réaction de la part de ses congénères.

(c) made by panic!attack

Pierre d'Été
Pierre d'Été

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 4 Déc - 9:58


Conseil
Force : 100 - Agilité : 100 - Endurance : 100


Continuant a poser mon retour autour de moi, et regardant Kornog qui semblait s'amuser. Plume s'avança, peut-être avait-elle quelque chose à dire ? elle n'a rien dit depuis un bon bout de temps maintenant.

-Cela suffit, je ne vous ai pas convoqués ici pour avoir le droit à un règlement de compte général. Nous ne sommes pas ici pour rejeter la faute sur qui que ce soit mais bien pour trouver des solutions aux problèmes que nous rencontrons actuellement, donc si aucuns de vous n'est capable de passer outres ses relations conflictuelles avec intel c'est que vous n'avez plus rien à faire à cette réunion. ,

Rejeter la faute ? n'est-ce pas Plume qui au lieu d'assumer ses actions a rejeter la faute sur nos espions ? enfin il est vrai que Kornog m'ayant trop provoquer nous nous somme emporter et il fallait que cela cesse. Je me posa, baissant la tête, fermant les yeux, soupirant un bout. Je me calma.

maintenant que nous sommes sur la même longueur "d'onde" je vais pouvoir continuer. Suite à cette guerre des loups de notre meute ainsi que des autres ont été enlevés par les traqueurs, nous allons donc devoir nous organiser pour lancer des recherches. Kornog tu t'occuperas de diriger quelque loup dans ces recherches là qui sont essentielles pour nous. Par la suite j'ai apprit de la part de nos espions que les mercenaires se proposaient pour aider, même si pour ma part je suis d'avis d'entrevoir cette aide j'aimerais votre avis là dessus, que pensez-vous de cette proposition ? Devons-nous l'accepter ? Ou devons nous au contraire continuer nos recherches seuls ?

Les mercenaires nous aideraient ? je ne sais pas si leurs utilité a été important depuis la dernière fois. Mais ce n'est pas eux qui importe, mais les prisonier. Ce sont eux notre priorité. Nymeria c'était avancer, toute calme elle ne semblait pas vouloir se faire entendre. Pourtant elle expliqua :

« La dernière fois que nous avons croisé un Mercenaire, Plume, je lui ai proposé de nous aider. Il a accepté l'offre. J'ignore s'il va mettre au courant les autres mais en tout cas, nous avons déjà une aide. »

Un mercenaire aurait déjà accepter ? Si tous ne veulent pas aider ce n'est pas grave, mais si un soutiens en plus pouvait venir on n'allais pas refuser.

- Bien. Maintenant que vous êtes tous bien calme. Nous allons pouvoir réellement avoir une discutions digne de ce nom. Et non des informations lancées à la va-vite ainsi que des ''tout ça c'est ta faute car...''. - C'est une très bonne démarche Nyméria. Il ne nous reste plus qu'à savoir ce qu'ils demanderont en échange. Certaines choses ne vont pas pouvoir être sacrifiable dans un futur proche. De plus, nous allons devoir nous concentrer sur autres choses. La guerre est terminée. Et nous avons bien vu qu'elle ne nous a rien apportée de bénéfique. Reste donc la solution suivante. Si les conflits ne sont pas la solution. Alors cherchons l'optique de l'inverse. Pourquoi ne pas penser à sceller une paix entre les trois meutes ? Malgré les mauvaises relations d'antan avec les Sekmets, et les soucis récent avec les Navniks. Nous pourrions peut-être cohabiter. Je ne rêve pas d'un monde idyllique où nous serions des camarades. Qu'en pensez-vous ?

Et voilà une remarque des plus stupide. Du moins au début. Voilà qui est très drôle, la guerre n'a rien apporté? c'est normal, elle ne nous apporte que blessé et stupidité. Mais apparemment le prouver avant n'a servi a rien. Et voilà qu'il faut leurs donner une giffle pour qu'ils comprennent ? l'idée d'alliance n'est pas mauvaise, mais il en faut une qui dure suffisament longtemps ... et pour çà il va fallioir faire plus que proposer une idée.

« En ce qui me concerne je suis assez septique. Nous avons déjà payé un tribut conséquent pour leur aide, serait il judicieux de souffrir de proies en moins? D'autant plus que l'hiver vient et que les proies se feront rares. Pour cette paix durable, je pense que c'est peu envisageable. Nous sortons d'une guerre et les intérêts de chacun diverge. De plus nous n'avons aucune moyen de nous assurer de la confiance des autres meutes. Ce serait pour moi, une façon de baisser notre garde. De plus je tiens à soulever un problème conséquent. Nombre des guerriers ne sont pas apte au combat selon moi, je pense qu'il serait nécessaire de procéder à certains réajustement à ce niveau. On ne peut laisser les guerriers tomber en décadence. »

Si nous libérons nos prisonnier il y aura plus d'aide pour trouver de la nourriture. Plus on est nombreux mieux c'est.

" On ne peu pas refuser l'aide des Mercenaires. Notre priorité se sont les prisonnier. Ils restent des membres de cette meute et on ne peu les abandonné. Une aide supplémentaire n'est pas refusable. Quant a l'alliance entre les meutes il faudra y réfléchir bien plus longtemps ... il nous faut une alliance sur du long terme, et pas un pacte de non agression capable de se briser à la moindre faute. Pour faire une alliance il faut comprendre les autres meutes, et on ne peu les comprendre qu'en partageant leurs vies. Les temps son trop durs, mais effectuer un échange de quelque membres entre les trois meute, et les laisser vivres ensemble quelque temps permet d'avoir un avis, un vrai avis ! Il est différent de vivre côté à côté que de vivre ensemble. "




_________________

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 5 Déc - 12:52

Des choses importantes
Hauts gradés et Plume Rousse



La louve écoutait attentivement ce que chacun avait à dire, Nymeria annonçait le fait qu'un Mercenaire était déjà au courant et qu'il allait sans doute les "aider", et bien sûr en parler aux autres. Cependant les Esobeks ne pourraient pas les payer en proie, et Kornog avait par la suite appuyé ce point là. Il allait donc falloir discuter avec eux pour voir ce qu'ils voudraient en échange de leur aide... Au pire des cas ils refuseraient, enfin dans tout les cas ils allaient devoir parler avec les Mercenaires. Freux prenait ensuite la parole, annonçant comme proposition une "paix" avec les meutes, mais cela était-il seulement possible ? Il était vrai que les Esobeks étaient généralement vu comme des imbéciles par les autres meutes... Même si avec les Sekmets cette paix semblait désormais envisageable vu que les deux meutes "s'entraidaient". Emarok avait quand à lui proposé d'apprendre à connaître les meutes ce qui n'était pas stupide en soi, même si Plume n'approuvait pas le fait d'envoyer des loups vivre là-bas.

- Pour les Mercenaires nous devrons donc voir ce qu'ils veulent en échange pour "accepter" ou non leur proposition d'aide. Ensuite une paix durable me semble sage, même si je vois plus de la neutralité envers certains plutôt qu'une meute. En effet Kornog nous ne devrons pas baisser notre garde, et il va falloir remettre nos guerriers à niveau, je te laisserais t'en occuper tu es libre d'action concernant ce sujet là. Je ne pense cependant pas qu'envoyer des loups vivre chez les meutes voisines temporairement soit une solution, j'opterais plutôt pour une réunion des alphas de chaque meute à chaque pleine lune, ce qui pourrait en quelque sorte apaiser les tensions étant donné que chacun pourra énoncer les problèmes aux autres, si problèmes il y a.

Elle pensait sincèrement que ses réunions étaient la solution, après tout les alphas Esobeks et Sekmets faisaient déjà ça et la preuve était là, avec leur dernière réunion avec Empress les tensions entre Esobeks et Sekmets s'étaient apaisées, même si les Esobeks restaient toujours méfiant. Il ne fallait jamais baisser la garde, même si la paix était "programmée", car un tout petit changement dans une meute, tel qu'un changement d'alpha pouvait briser cette paix. Maintenant si cette méthode là était acceptée par le conseil il faudrait voir qui irait annoncer ou proposer ça au deux autres meutes... Emarok se chargerait très certainement de prévenir les Navniks tandis qu'elle ou Freux se chargerait des Sekmets.

Spoiler:
 
Code by Reira
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Conseil. [PV Nymeria, Freux, Tinûviel, Kornog et Emarok]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface