Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archives MAJ 2017 :: Terre Neutre :: Zone Est/Sud de la Fissure :: La prairie de Grenats

 Sujet DEFI Delta /NE PAS ARCHIVER SVP\

Démon Masqué
Démon Masqué

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Lun 19 Oct - 13:38



«Chasseur chassé»

Force:3; Agilité:7; Endurance: 10


Heureusement que j'avais décidé de me lever tôt de matin. Le fusil à l'épaule, la veste attachée et Rin et sa soeur Junky à la main, j'étais sortit de ma maison barricadée. Ces foutus loups nous faisaient la misère ces derniers temps, et je ne voulais pas qu'ils risquent de nous prendre encore autre chose. Mes deux croisés rot' aboyaient forts, comme à leur habitude, mais d'un coup se stoppèrent, les oreilles dressés, avant de reprendre leur vacarme.
Quelque chose n'allait pas. Tout à coup, je vis une forme fine s'enfuir de la réserve, courant à toute allure vers la forêt. Je lâchais un cri d'avertissement et je me mis à sa poursuite. Je sentais mes bottes claquer durement contre la pierre mêlée à la terre, alors que mes deux bestiaux tiraient furieusement sur leur chaîne, la bave aux lèvres.
Finalement, je me décidais à lâcher les laisses alors que mes bêtes s'élançaient au devant de moi. Mais je n'allais pas les laisser seuls, d'autres loups pouvaient roder. Satanés bestioles.

Mes jambes commençaient à être douloureuses, alors que j'armais mon fusil, tirant deux coups en direction de la forme mouvante qui prenait de la vitesse. C'est que c'est rapide ces trucs là. Un couinement se fit entendre, et comme un idiot, je tirais à l'aveuglette.
Un pignement retentit, et je m'arrêtais, devant Rin qui boitait légèrement. Cet idiot ne s'était pas poussé, et ma balle était venu se loger dans sa patte arrière. Couinant, je laissais là mon chien, je viendrais le chercher à mon retour.
Junky était toujours sur la trace de la sale bête.
Puis des aboiements furieux me parvinrent. J’accélérais le pas, alors que mon œil était attiré par quelques traces de sang, ça et là. J'espère que c'était celui du voleur.
Mais aujourd'hui, je ne devais pas avoir de chance, car je retrouvais ma chienne au pied d'une falaise, la tête fourrée dans un trou, pignant et aboyant, alors que son sang dégoulinait le long de son flanc. Elle s'était fait mordre. J’espérais sincèrement qu'elle n'avait pas attrapé la rage.
J'observais la falaise. Le voleur s'était enfuit, et je n'avais pas pu le rattraper.

D'un coup de pied rageur, je tapais dans la falaise à m'en faire mal. Au moins, sans doute ne reviendra-t-il pas. Enfin, je l'espérais. Maintenant, il fallait que je décoince ma chienne, et que je récupère son frère, qui devait très certainement encore pisser le sang.
On se retrouvera loup. Et cette fois, je ne te louperai pas.
Codage by TAC

_________________
Démon Masqué
Démon Masqué

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Mar 27 Oct - 18:18



«Défi de Pandé' - CERF»

Force:6; Agilité:16; Endurance: 10

Il commence à faire faim ces derniers temps... Et puis les proies ne sont pas si rares que ça, pourquoi ne pas tenter sa chance ? Attrape deux grosses proies (cervidés ou sangliers) en moins de 24h en faisant des RP de minimum 400 mots. Bonne chance !

J'avais faim. Cela faisait à peine quelques heures que j'avais quitté la tanière de ma chaleureuse dame blanche, pour aller faire un tour dans la mienne. Je me souviens m'être éveillée aux côtés d'une douce fourrure neige, qui se mêlait à la mienne, charbonneuse. Je m'étais redressée, avais fait quelques pas, vérifiant que mon amie dormait profondément, avant de quitter l'accueillant nid douillet.

A peine avais-je rejoint l'extérieur qu'un vent glacé s'engouffrait dans mon pelage. Un frisson me parcourut, alors que j'hésitais à faire demi-tour. Mon regard vairon se fixa en arrière, sur un bout de pelage blanc fantomatique, avant que je secoue ma tête. Il était temps que je lui foute la paix à ma petite fantôme.
A mon non-étonnement, je constatais que mon garde-manger était aussi vide que le cerveau d'un bipède gueulard. C'n'est pas que je détestais les humains, non... A vrai dire j'en avais pitié. Je les méprisais, eux et leurs machines de ferrailles, leurs chiens stupides, et leur langage incompréhensibles. Le seul mot que j'avais réussi à comprendre de cette langue barbare était "loup" qui désignait ma race. Enfin, j'imagine que c'est ça.

Il était tôt, j'avais choisi de disparaître de la tanière de Manithil en pleine nuit. Oui, ce choix n'était certainement pas approprié ou adapté aux règles de politesse habituelle, mais j'étais ainsi, imprévisible. Et j'avais les crocs, pour ainsi dire.
Une légère brume fraîche et blanche recouvrait la plaine de grenat.
En fait, je n'avais même pas les crocs. Pire. Mon estomac criait, hurlait famine.
Un bruit attira mon attention, comme un murmure. C'était le vent qui me parlait, m'appelait, me tirait par la gorge jusqu'au milieu de la plaine.

Un groupe de cervidé se tenait juste là. Ces paisibles animaux, royaux pour les mâles adultes, doux pour les femelles. Ma langue passa sur mon museau.
Qu'elle devait être goûteuse cette viande de cerf...j'en avais l'eau à la bouche en fait.
Les plus petits étaient trop maigres pour ma faim de loup, et les biches, je ne comptais pas leur faire du mal. Elles avaient leurs petits à nourrir. Qu'est-ce que vous croyez? Je ne suis pas une louve stupide. J'ai un cerveau, je l'utilise. J'ai en face de moi un garde-manger sur pattes, et comme actuellement j'avais les yeux plus gros que le ventre, j'avais bien l'intention de m'en prendre au roi.

Codage by TAC

_________________
Démon Masqué
Démon Masqué

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Mer 28 Oct - 15:33


_________________

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Oct - 15:33

Le membre 'Delta' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 5
Démon Masqué
Démon Masqué

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Mer 28 Oct - 15:59



«Défi de Pandé' - CERF»

Force:6; Agilité:16; Endurance: 10

Il commence à faire faim ces derniers temps... Et puis les proies ne sont pas si rares que ça, pourquoi ne pas tenter sa chance ? Attrape deux grosses proies (cervidés ou sangliers) en moins de 24h en faisant des RP de minimum 400 mots. Bonne chance !

Je passais un long moment à observer ce groupe. L'adrénaline montait dans mes veines lentement, je l'entretenais ainsi. Mon cerveau, je l'avais mis sur pause. Vous voyez, avec ce petit bouton sur lequel on appuie. Oui, ce petit cercle rougeoyant qui n'attend que ça. Qu'on appuie dessus.
Les biches broutaient les quelques touffes d'herbes qui voulaient bien jaillir de la terre craquelée, les cerfs, plus rares faisaient de même, guettant malgré tout. Je ne pense pas qu'il ait capté ma présence malgré tout.
Quand aux faons, ces petits bestiaux fins et agités, ils jouaient entre eux, embêtant leur mère, oui reniflant ces fleurs rougeoyantes.

Le vent sembla changer de direction, et mes babines se relevèrent sur mes crocs. Merde.
Ils risquaient de sentir mon odeur prédatrice. Que faire... Je n'avais que peu de temps.
Risquer l'effet de surprise maintenant, ou attendre et me faire découvrir. Je n'avais malheureusement pas énormément de choix.
Bondissant de mon abri de pierre, les dents découvertes, je me jetais par-devant ce troupeau.
C'était clair, je n'avais aucune chance, ou presque d'attraper cette saleté. Si seulement le vent avait été cool avec moi, ça m'aurait arrangé à vrai dire.

Du coin de l'oeil, je sus que les femelles hâtaient leurs petits aux airs effrayés. Les plus jeunes cerfs les accompagnaient, mais le roi resta sur place, me toisant, l'air noble.
Un grognement m'échappa. Je savais n'avoir aucune chance de l'attraper, mais autant essayer.
D'un coup de patte puissant, je m'élançais sur cette chair dure.
Mon saut était calculé, mais pas assez rapide. Le cervidé l'esquiva sans trop de mal, avant de se cabrer dans tous les sens.
Baissée, les crocs découverts et grognant, je bondissais sur la croupe charnue de l'animal, plantant mes crocs et m'accrochant avec mes griffes.
Le roi majestueux rua, se cabra dans tous les sens, donnant de puissants coups de bassin, avant de réussir à m’éjecter. Mon corps charbonneux roula dans la poussière, avant que je me redresse, grognant légèrement.

Il commença à s'éloigner en direction des siens, mais pas question que je le lâche. Mais d'un coup de sabot, le roi m'envoya de nouveau au tapis. C'est vrai, je n'étais certainement pas la louve la plus forte, en fait, là tout de suite, j'étais complètement en position de faiblesse. Et il s'éloignait encore.
Un grognement enfla dans mon abdomen, alors que mon regard vairon suivait sa position. Je me redressais. Je n'étais pas prête de l'avoir celui-là, et ça m'agaçait plus qu'autre chose.
Ma fourrure noirâtre était couverte d'une couche de poussière marron qui me collait désagréablement. M'ébrouant, je songeais que mon amie blanche allait bien se moquer de moi quand elle prendrait connaissance de mon échec. Enfin, tant que celui-ci ne se reproduit, ce ne devrait pas être trop trop grave...

Codage by TAC


deuxième lancé de dés

_________________

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 28 Oct - 15:59

Le membre 'Delta' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 10
Démon Masqué
Démon Masqué

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Mer 28 Oct - 16:33



«Défi de Pandé' - CERF»

Force:6; Agilité:16; Endurance: 10

Il commence à faire faim ces derniers temps... Et puis les proies ne sont pas si rares que ça, pourquoi ne pas tenter sa chance ? Attrape deux grosses proies (cervidés ou sangliers) en moins de 24h en faisant des RP de minimum 400 mots. Bonne chance !

Du coin de l'oeil, je vis le groupe s'éloigner. Il me sembla même que le roi de la troupe se retournait vers moi, lançant de son air noble, un air sarcastique. Le genre d'expression qui me collait à la peau. Je détestais ça. Un grognement enfla dans mon abdomen, et un aboiement jaillit avant que je ne me précipite sur ce cerf provocateur.
Je sentis plus que ne vis le groupe partir au galop, alors que le roi se retournait vers moi. Juste à l'instant où je sautais, toutes mes armes au-dehors, capturant sa gorge dans ma gueule hérissée.

Toi chéri, tu n'allais pas t'en sortir. Tu m'avais légèrement agacé, et ton sang allait en payer les conséquences.
Mes dents goûtèrent à cette chair tendre, alors que le cervidé me repoussait brutalement à terre. Mais cette fois-ci, je ne lui laissais pas le plaisir de me regarder, moi, étendue à-même cette terre craquelée. Mon corps élancé se redressa, l'adrénaline emplit mes veines, et mes muscles se tendirent.
Une fois de plus, je me trouvais sur son dos, mes griffes tailladant la peau, mes mâchoires claquant toujours plus près de cette chair trop parfaite, trop propre.

Le liquide vital coula autour de ma gueule, et sur ma langue, alors que j'en savourais l'odeur. Un fumet qui m'excitait davantage. A cette odeur s'ajoutait les effluves de peur qui provenait ainsi du roi déchu. J'en voulais plus. Plus de sang, plus de peur, plus. Mon sang battait dans mes tempes, mes dents claquaient, encore, encore et encore sur cette peau odorante.
Les sabots claquaient sur le sol, alors que le roi m'expulsait une nouvelle fois avant de me charger. D'un bond je l'esquivais, sans doute pas assez vite, car je me retrouvais entre ses bois, me débattant pour fuir de là avant d'être jeté à terre. Une de mes griffes vint racler l'oeil du cerf, le faisant se cambrer de douleur, et me faisant me retrouver ainsi dans la poussière, encore une fois.
Cette fois, je n'allais pas attendre d'être piétiné, et je me mis à tourner autour de lui, dévorant à chaque claquement de mâchoires, un morceau de chair qui dépassait.

Le cervidé se débattait, mais rien à faire. D'un coup vif, usant du peu de force que je possédais, je me jetais sur son encolure, transperçant son cuir de mes crocs salivant, affamés. Un bruit échappa à mon adversaire alors que je trouvais la veine vitale, tirant dessus, la massacrant pour l'achever. Le poids s'effondra d'un coup, alors que je m'expulsais de là, d'un bond rapide, trébuchant en retrouvant une certaine adhérence avec le sol. L'avais-je eu? Oui, il ne bougeait plus.
Le roi était tombé sous mes crocs.

Codage by TAC


Cerf attrapé

_________________
Démon Masqué
Démon Masqué

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Jeu 29 Oct - 14:36



«Défi de Nom - Type»

Force:6; Agilité:16; Endurance: 10

Défi

J'avais traîné bien que difficilement le cerf dans ma tanière. C'est que mon trou n'était pas trop loin. Mais néanmoins ce rapatriement m'avait bien pris une à deux heures. Je ne faisais pas franchement attention. C'est que c'était lourd ces bestioles là. Mon trou était assez large mais pas assez pour passer l'animal. Que faire ... Je décidais finalement de le "ranger" dans le repli d'une falaise. Là il serait protégé. Sans doute aménagerais-je bientôt ma tanière dans cette montagne. Ainsi, je serais protégée des autres, et Manîthil n'aurait pas de mal à me trouver. Enfin, je l'espérais. Je laissais le roi déchu reposer là, et m'ébrouais prestement. Ma soif n'était pas inassouvie. Je ressentais dans mon for intérieur comme une lourde envie de retourner pister ce groupe de cervidés. Mais cette pensée m'échappa bien vite. On devait laisser l'effort se faire, le bétail se reproduire. Ainsi, et seulement ainsi la nourriture perdurerait.

Mes pas me menèrent aux abords d'une forêt agonisante. Une odeur vint lécher le bout de mon museau alors que le vent s'infiltrait lentement entre mes poils bruns et fins. Chasse numéro deux, prête à partir.

Codage by TAC


Résultat

_________________

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 29 Oct - 14:36

Le membre 'Delta' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 3
Démon Masqué
Démon Masqué

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Mar 24 Nov - 19:29



«Amnésia»

Force:8; Agilité:25; Endurance: 15


J'ai froid. Le vent file entre mes poils ébènes, et mord ma peau sauvagement. Des muscles engourdis remuent faiblement, alors que mes paupières dévoilent mon regard perdu et froid.
Qu'est-ce que je fais ici? Quelle heure était-il?
Tentant doucement de me redresser à quatre pattes, je sens mes membres trembler. Quelle sensation étrange.... La tête me tourne, mais je tente de me maintenir debout.
La plaine sur laquelle je suis est complètement vide, et terne, à l'exception près des quelques fleurs aux pétales rougeoyants qui parsèment ça-et-là le sol givré.
Un souffle d'air me fait vaciller, me ramenant à la réalité.

Et soudaine, je m'affole. Je marche, m'arrête, vacille et recule. Stop.
Je suis où là?
Où que mes yeux regardent, aucune touffe d'herbe, aucun pan de montagne, aucun arbre n'évoquent en moi un quelconque souvenir. Puis, je baisse la tête et sursaute. Cinq secondes. C'est quoi ces pattes toutes fines, toutes noires? Il y a quelque chose en dessous de moi? Je sursaute et m'écarte. Les pattes me suivent, et il me faut un instant à comprendre que se sont les miennes.
Je me laisse finalement tomber en position assise, sans faire attention à la sensation glacée qui remonte de mon arrière-train jusqu'à mon échine. J'ai froid... ma fourrure ébène n'est pas assez épaisse pour bien me protéger de l'hiver.
Mais je ne sais pas où aller, je n'sais même pas si je suis réveillée.

ME creusant la tête, je recherche au fin fond de ma mémoire le moindre souvenir de mon arrivée en ces lieux. Voyons avant j'étais...chez moi certainement. Puis, mon museau se redresse. Au fait, j'suis qui moi?
Inconsciemment, mes prunelles vairons font des va-et-viens sur la ligne d'horizon, cherchant une réponse. Hum...une bestiole poilue, mais après...non, sincèrement j'ai bien du mal à me souvenir à quelle espèce j'appartiens. Encore plus, de mon nom.

Soudain, un jappement attire mon attention, et je me retourne d'un bond. Quel est cet animal roux qui me regarde au loin, avant de fuir la queue entre les pattes. C'est moi qui lui ai fait peur? Je dois être son prédateur...naturel peut-être? Donc, je suis plus gros que celui-là. Pourtant, je ne me sens pas assurée sur mes quatre pattes, ni quand je marche, ni même quand je m'essaye enfin à la course. Mais je me force, et mes foulées m'entraînent loin de là où je me suis laissée aller, m'entraînant toujours plus loin sur cette plaine inconnue.
Au fur et à mesure des mètres avalés par mes pas, des odeurs se glissent jusqu'à mon museau. De la chair...du sang, du givre. Du mulot. Du mulot?
Ma course s'arrête nette. Mais oui bien sur!

Les souvenirs me reviennent en rafales, alors qu'au loin, j'aperçois le soleil se lever. C'est pour ça qu'il fait si froid, c'est l'aube qui se pointe enfin. Et moi, je chassais certainement ce renard qui m'a fuit. En tant que louve solitaire, et affamée.
Secouant ma tête, je laissais échapper un léger grognement. Je devais être véritablement fatiguée pour ne pas me souvenir de mon identité. Ce n'est pas comme sic 'était quelque chose d'aisé à oublier...Delta. C'est comme ça qu'on m'a appelé oui.
Je suis une démone.
Une démone masquée.

Codage by TAC

_________________
Démon Masqué
Démon Masqué

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Sam 23 Jan - 14:28



«Défi de Manithil»

Force:40; Agilité:49; Endurance: 49


Pas évident d'être solitaire surtout quand l'hiver approche à grand pas. Et si cette fois-ci, la proie c'était toi ? Deux pumas te prennent en chasse, tente de les fuir ! 600 mots minimum.

On ne peut pas dire que la période était spécialement gaie. Alors que la solitaire avait eu l'espoir de voir les dernières neiges tomber, celles-ci s'étaient rebellées et avaient repris leur tumulte incessant, recouvrant ainsi ces terres d'un manteau duveteux et glacial.
Son pelage s'était épaissit, mais ne lui empêchait quand même pas de sentir la totalité du froid, promené par le vent ou par la neige qui tombait à gros flocons sur la prairie de grenats.

Encore une fois - et comme de plus en plus souvent -, la démone avait eu du mal à laisser seule la petite rouquine qui somnolait bien au chaud dans sa tanière. Elle ne pouvait pas l'emmener avec elle après tout, c'était trop risqué. Sachant qu'elle pouvait tomber sur un prédateur, comme sur un autre loup affamé, Delta allait déjà avoir du mal à se défendre soit-même, alors une gosse en plus non merci.
Enfin, bien qu'elle ronchonnait à l'idée qu'une gamine se prélassait dans sa tanière, la Démone Masquée ne pouvait s'empêcher d'avoir un minuscule sourire tendre au coin de la gueule en pensant à cette boule de poil, d'énergie, et d'amour. Après tout, la p'tite sortie nul part l'avait accepté comme sa 'maman' de substitution.
Et au lieu de la bouffer -comme elle aurait certainement dû faire -, Delta avait accepté sans dire un mot. C'était l'influence innocente de ce regard jaune clair, il faisait naître en elle une tendresse insoupçonnée.

Au final, après quelques heures à tourner dans la neige, s'enfonçant plus ou moins par endroit, la louve gelée décida de faire demi-tour. C'est en ce tournant dans le sens du vent qu'elle le vit. Ce prédateur amaigrit mais redoutable qui s'était rapproché à son insu, dissimulant son odeur contre le vent. L'animal s'approchait d'elle en se léchant la gueule, son regard jaune fixé sur elle. Bien que de base, le félin devait être moins corpulent qu'elle, Delta ne possédait pas une carrure assez imposante pour le dissuader d'approcher. Elle rivalisait à peine à vrai dire.
Sentant le combat approcher, elle plaqua ses oreilles sur son crâne, et sortit les crocs en hérissant son poil.
Et c'est à cet instant qu'un autre puma, plus gros -un mâle au premier coup d'oeil- sortit de derrière le premier. Les deux paires de prunelles la fixait comme un met particulièrement intéressant.

Un d'accord, deux surement pas. Son sang ne fit qu'un tour: la solitaire tourna les talons et bondit en avant en détalant à toute vitesse.
Derrière elle, la démone entendait le talonnement des pumas qui lui crachaient dessus. Ils se rapprochaient dangereusement, mais au cours de ses jeux avec Daren, la louve s'était endurci et avait gagné en rapidité et en endurance.
Elle poussa sur ses muscles pour accélerer sa course, gagnant peu à peu de la vitesse pour distancer les félins.

Finalement, Delta arriva au bord d'une falaise. Elle s'introduit dedans sans attendre, gravissant des roches escarpées alors qu'elle entendait les feulements de ses assaillants. Son coeur battait plus vite à cause de l'adrénaline qui faisait pulser son sang dans ses veines. Son regard cherchait une issue, jusqu'à tomber sur une étincelle de lumière plus haut. Elle n'avait pas le choix.
La démone sauta sur un plateau et commença à escalader durement les roches abruptes en direction du faisceau lumineux. Elle trébucha et se rattrapa, continuant son avancée. Mais presque arrivée en haut, Delta se fit faucher par un des félins. D'un coup d'oeil, elle remarqua que l'autre était plus bas. Son corps roula avec celui de son adversaire. Le regard jaune qui croisa le sien lui fit penser à celui de Siska, et la brune sortit les crocs, les abattant avec férocité sur l'épaule de son adversaire, déchirant son abdomen avec ses griffes arrières. La fureur battait dans ses veines par pulsions saccadées, alors que le félin tentait de lui administrer des coups de crocs brutaux.

Ses griffes attinrent la prunelle du puma, alors que celui-ci reculait en pignant. La louve bondit et reprit son ascension. Finalement, elle parvint en haut, ressortant à la lumière du jour. Son épaule et son dos lui faisaient mal, surement que des bleus étaient en train de se développer tout le long de sa colonne vertébrale. Mais elle n'avait pas le temps de s'occuper de ça, l'autre puma arrivait.
Delta entendit le rugissement de l'animal affamé derrière elle, et elle reprit sa course. L'autre ne tarda pas à la talonner de près, cherchant par tous les moyens à la faire chuter. Finalement, la démone fit mine de trébucher, et se glissa sous le ventre du félin, déchirant l'abdomen à coups de griffes avant de se redresser pour pourfendre sa gorge de ses crocs.

Essoufflée, la démone contempla un instant le corps sans vie de son adversaire. Finalement, elle se détourna et s'enfonça dans les terres conduisant à sa tanière.

Codage by TAC

_________________
Démon Masqué
Démon Masqué

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Mer 3 Fév - 17:00



«Défi de Athos»

Force:40; Agilité:49; Endurance: 49


Qu'il était beau ce champignon ! En plus, il avait un goût excellent. Pourtant au bout d'une petite demi heure, tu te demandes s'il n'aurait pas été plus raisonnable de te méfier. Tu commences à halluciner et tu t'imagines , dans ton délire, que tu te trouve face à une louve: toi. Imagine une discussion avec un autre toi qui serait en fait ton subconscient, qui connaît tes agissements, tes pensées et tous tes secrets...
Tu devras écrire un RP de 800 mots, dont au moins 300 de dialogue.


Mon repas de tout à l'heure? Un champignon, couplé d'une patte de blaireau. Peu certes, mais je n'avais jamais eu grand besoin de nourriture. En tout cas, Siska avait l'air rassasié, ce qui me convenait plus que de raison. Quoiqu'il en soit, j'étais sortit de ma tanière pour se balader, histoire de digérer un peu pendant que la rouquine piquait un somme. Il était bizarre ce champignon n'empêche. Blanc et rouge, on aurait dit une amanite-tue-mouche mais au chapeau beaucoup plus long. Enfin, je n'en étais pas morte, c'est que cela ne devait pas être dangereux.
Quoique j'aurais sans doute mieux fait d'allez consulter 'Thil avant de le gober. Mais bon, ce qui est fait, est fait. Après tout, il n'était pas mauvais.

Je me laissais couler sur le sol, m'allongeant pour poser ma tête sur mes pattes avant. Mes oreilles frémirent au contact d'un souffle d'air. Je me sentais bien ainsi, en paix et reposé. Enfin, ce jusqu'à ce qu'une voix me tire de ma somnolence.

-Tu peux arrêter de roupiller? C'est pas franchement poli je te signale.

En sursaut, je me redressais d'un coup pour me retrouver face à face avec une autre louve noire, en position défensive. Enfin, jusqu'à ce que ce que j'avais en face de moi m'interpelle.
Je n'étais pas du genre à passer des heures à m'admirer. Mais je savais tout de même me reconnaître quand je me voyais. Et là, la louve qui me faisait face, avec son regard vairon et son air ennuyé, ne pouvait pas être quelque chose d'autre que mon reflet. Parlant. Oui, car je n'avais pas imaginé les mots douceâtre qui m'avaient été accordé non.

-Tu es devenu muette? Remarque, à force d'être toute seule, ce n'est pas franchement étonnant. Lâcha-t-elle.

Et voilà, encore une chieuse. Agacée, je finis par m'asseoir en face d'elle, planta mon regard froid dans le sien, totalement neutre et insaisissable.

-Ne fais pas cette tête. On s'est déjà vu tu te rappelles? Genre, quand tu dors ou quoi. Et ouais, chérie, je suis ton subconscient, et tu dois m'obéir et me respecter.

Mes yeux roulèrent dans mes orbites. Je ne me savais pas si chiante avec moi-même.

-Tu parles trop. Ca m'agace qu'on se prenne pour moi. Il était si dégueulasse que ça, ce champi'?

Un sourire sembla étirer le museau de mon subconscient.

-On peut dire ça. Il semblerait qu'on soit tombée sur un champignon pas très saint. Et comment on est un peu gourde bah...miam miam quoi. Heureusement qu'on l'a pas filé à la môme, t'imagines? Il aurait fallu l'amener chez 'Thil, ça aurait été un carnage.

La-dessus, elle tira une moue incertaine, que je m'empressais d'imiter par réflexe. Imaginer mon amie se retrouver face à ma gamine malade... ce n'était pas du meilleur effet certes. Je secoua ma tête, avant de reporter mon attention sur mon reflet, qui avait repris un sourire moqueur.

-Je n'aime pas cette tête. Je ne ressemble pas à ça quand même. Et puis de toute manière, dès qu'elle sera en âge de se débrouiller toute seule, je la virerai. Manithil n'en saura jamais rien.

-Pourtant sa jalousie est fondée en quelque sorte. Une autre a 'pris sa place'. Et puis, ne me fait pas croire que Siska partira, c'est faux. Je le sens, même si toi tu t'entêtes à songer le contraire, on s'est pris d'affection pour cette môme. T'as fait ta connerie, va falloir l'assumer jusqu'au bout ma vieille. Quand à Manithil, ça ne m'étonnerait pas qu'elle soit allez voir ailleurs, après tout, on est pas mariées.

Bon, il faut admettre que mon deuxième moi savait où taper, et comment. Un grognement m'échappa, avant que je ne reprenne mon regard neutre. Après tout, je discutais avec moi-même que risquais-je. Et puis, elle avait sans doute raison, l'autre conne. Il fallait que j'arrête de croire que je jeterais la rouquine dehors dès ses un an. C'était totalement faux.

-Ouais, admettons. Puis, 'Thil... t'as raison on est pas mariées. Mais ça m'saoulerai quand même qu'elle aille voir ailleurs. Puis, on sort même pas ensembles, j'vois pas pourquoi on parle de ça. C'est mon amie, point barre. Juste qu'elle aime bien me gueuler dessus. Et puis sincèrement, faut pas se mentir, Manihil n'aime qu'elle-même, et éventuellement sa soeur. Par rapport à nous, c'est de l'affection vague, si ça se trouve on est qu'un simple jouet pour elle, alors pourquoi s'emmerder à être chiante avec elle?

Curieuse, j'entendis mon reflet rire. Rauquement. Un rire franc qui venait des tripes. Ma tête se pencha à 130° vers la droite, et mes paupières se plissèrent.

-C'est incroyable comment tu arrives à te mentir. Mani... notre dame blanche nous aime bien certes. C'est une certitude. Mais tu crois vraiment qu'on n'est qu'un jouet pour elle? Pourquoi aurait-elle pris la peine de nous soigner tant de fois, de nous apporter une proie la dernière fois, et surtout d'être jalouse? Non, Del', nous ne rendons pas Manithil indifférente, et tu le sais. Comme elle ne nous rend pas indifférente. Elle ne joue pas avec nous, car elle ne joue pas ainsi. Et c'est pareil de notre côté. Tu te souviens la petite Feu, ce côté séducteur que nous adorons utiliser qui a si bien marché sur elle? Et bien, 'Thil utilise exactement le même, tu le sais bien. Et à aucun moment, on ne se rappelle avoir eu à faire à ça.

Je restais silencieuse. Dur dur de parler à son subconscient lorsqu'on sait parfaitement qu'il a et aura toujours raison sur tout. Et même à ce niveau là, je ne peux pas la contredire. Je secouais ma tête et me redressais en m'ébrouant.

-Et pour Koschei? On fait quoi? Et pour Kali?

Du coin de l'oeil, je vis mon reflet étirer ses babines en un sourire à la fois ravageur et terriblement cruel.

-Koschei ne nous est d'aucune utilité pour le moment. Il faut qu'il en apprenne le moins sur nous, et nous le plus sur lui. Quand à la guérisseuse...

Nos souffles se mêlèrent pour n'en former qu'un alors que je dirigeais mon regard vers l'horizon, mon faciès reflétant celui du miroir derrière moi:

-Nous allons jouer encore un peu avec elle...

Nos deux vois à l'unisson avait lancé la chasse, et le jeu.

Codage by TAC

_________________
Mirage Ardent
Mirage Ardent

Fiche de personnage
force:
13/100  (13/100)
agilité:
5/100  (5/100)
endurance:
9/100  (9/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 30 Mar - 14:33

up

_________________
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Sujet DEFI Delta /NE PAS ARCHIVER SVP\


 :: Archives :: Archives MAJ 2017 :: Terre Neutre :: Zone Est/Sud de la Fissure :: La prairie de Grenats