Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Travail d'équipe [event flash]


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Aoû - 9:10



Travail d'équipe

Event flash


Un énorme taureau a été aperçu non loin du village des hommes. Il est dans un piteux état, visiblement assoiffé, affamé et malade. Il ne tiendra pas longtemps... Cependant, un loup seul ne parviendrait pas à le chasser, il vous faudra trouver un coéquipier avec qui réaliser cette dangereuse mission! Bonne chance!

Contraintes

– Les louveteaux ne peuvent pas participer
– Votre réponse devra faire plus de 250 mots (comptés ici)
– Une proie par équipe de deux loups.
– Pas de lancer de dé nécessaire, premier arrivé, premier servi !
– Les réponses postées mais non terminées seront automatiquement supprimées. Vous ne postez que quand votre réponse répond à toutes les attentes.
– Pour remporter la récompense, il faut que les deux posts de chaque loup de la même équipe se suivent sans être interrompus par celui d'une autre équipe.

ATTENTION. Il n'y a qu'une équipe de deux loups qui pourront repartir avec la proie, dépêchez-vous!

Gains

– Une proie pour votre meute
– Des gains de points de jauges

Bonne chasse à tous !

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 11 Aoû - 11:12



travail d'équipe

flash-event ft. Hige


F. 100 | A. 100 | E. 100

Le village des hommes était bel et bien un lieu plein d’opportunités, et Palladium l’avait parfaitement compris. Depuis quelques jours, il tournait autour du camp des Bipèdes dans l’espoir de dérober quelque chose à se mettre sous la dent, mais aucune ouverture ne lui avait semblé assez favorable pour qu’il puisse se permettre une attaque. Mais ce matin-là, un véritable don du ciel semblait s’être aventuré spécialement pour lui. Le prédateur distinguait vaguement une forme mouvante, à plusieurs centaines de mètres de découvert. Malgré le peu de cachettes, le chasseur s’aventura avec prudence jusqu’à pouvoir apercevoir ce dont il s’agissait. Ses yeux jeunes se posèrent sur l’énorme carcasse titubante de l’animal et, analysant chaque partie de son corps, il en déduisit qu’il s’agissait d’un taureau. Ses longues cornes dodelinaient au même rythme que son énorme tête bougeait de gauche à droite, et il boitait lourdement. Son état semblait fortement détérioré et le Pantin songea un instant à l’attaquer seul, mais l’animal – bien que très affaibli – était tellement énorme qu’au moindre coup de corne, il pouvait embrocher le loup et l’achever sans même s’en rendre compte.
Voyant que l’animal ne pourrait pas s’enfuir bien loin, Palladium décida de prendre le risque de se faire repérer par lui et, rejetant sa tête en arrière, modula un puissant hurlement pour appeler son allié de toujours à la rescousse : Hige.
[…]
Le loup noir ne tarda pas à arriver, fidèle au poste. Les deux amis se saluèrent brièvement, avant que d’un coup d’œil, le chasseur noir prenne conscience de la situation. Ils s’avancèrent d’un même mouvement vers le taureau qui les couvait d’un œil inquiet et farouche. Se dissociant rapidement, chaque loup se dispersa de part et d’autre du taureau, un sur chaque flanc. Le Pantin fut celui que l’imposant herbivore décida de prendre en grippe, puisqu’il se tourna immédiatement vers lui, prêt cependant à donner un coup de sabot à son autre adversaire, qu’il gardait à l’œil. Les crocs du loup brun se découvrirent et un grondement menaçant se fit entendre face au mufle suintant d’un liquide étrange. Le taureau arma ses cornes et fit mine de charger, mouvement dont Hige profita pour intercepter un de ses postérieurs. Le taureau s’arrêta net, pour se retourner vers le loup noir et tenter de l’embrocher mais sa faiblesse le rendait particulièrement lent, et Palladium en profita pour, à son tour, attraper un de ses postérieurs. Il s’arc-bouta et tira de toutes ses forces sur cette prise providentielle, faisant tituber le taureau qui tentait de se retourner – vainement – vers lui pour l’embrocher.

BY ACCIDENTALE

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 11 Aoû - 11:41


Une belle prise

F : 100 - A : 100 - E : 100

Allongé dans un coin, en retrait des terres Sekmet, tu étais partie en chasse pour te nourrir et, désormais, te voilà en train de digérer tranquillement. Les événements des derniers jours te perturbent, tu as parlé à Helya mais il y a encore quelque chose qui te dérange, comme un mauvais pressentiment. Essayant de chasser ces idées de ton esprit, tu secoues la tête et pose sa tête sur tes pattes, essayant de fermer les yeux pour te reposer ….

Mais ton repos fut de courte durée, le hurlement d'un loup perça le silence et, dressant la tête, tu reconnais immédiatement là le hurlement de ton ami, ton ami en train de t'appeler. Sans chercher plus loin, tu te redresses d'un bond et t'élance dans la direction du hurlement jusqu'à finir par le rejoindre …

Une fois proche de ton ami qui se trouve non loin du village des Hommes, tu hoches la tête pour le saluer avant d'analyser ce qu'il se passe. Pourquoi avoir hurlé ainsi pour t'appeler ? Il aurait bien pu attirer l'attention des bipèdes, à moins que ça ne soit pour cela ? Non, tu finis par découvrir bien rapidement ce qui a attiré l'intention de ton ami, un taureau. Lançant un nouveau regard à Palladium, tu hoches la tête avant de prendre position. Coordonnant vos mouvements, comme d'habitude, tu attendis que ton compagnon de chasse attire l'attention de l'imposant bovin avant de t'attaquer à lui, t'en prenant à ses pattes arrières, attirant à ton tour son attention avant que le brun ne l'attaque à son tour. De par son attaque, le taureau faillit donner un coup de corne qui aurait pu être mortel à ton camarade mais tu le coupes rapidement dans son élan en te jetant à sa gorge, refermant davantage ta mâchoire sur ta prise et essayant de mettre tout ton poids pour le faire chuter. Avec un gros effort tu réussis à le faire tomber au sol et tu laissas le chasseur l'achever ...

-1 taureau

Code © N3m0

Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Travail d'équipe [event flash]


 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface