Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Save the sun • [chasse continue]

Déchéance Sarcastique

Fiche de personnage
force:
68/100  (68/100)
agilité:
79/100  (79/100)
endurance:
85/100  (85/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Aoû - 17:45


shine on me
chasse solitaire & continue #3
Tableau de chasse :
• 1 faisan
• 1 putois
• 1 biche

Dernier post comptabilisé : tous.

note : ce topic ne sera peut-être pas toujours très actif, mais je le surveillerai toujours alors ne vous embêtez pas à le upper. Si je manque de temps sur une trop longue période ou si je m'en lasse j'irai l'archiver.
Code de la fiche by Helya


Déchéance Sarcastique

Fiche de personnage
force:
68/100  (68/100)
agilité:
79/100  (79/100)
endurance:
85/100  (85/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Aoû - 18:28

•••

j'annulerai si on peut pas faire comme ça

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Aoû - 18:28

Le membre 'Zwey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 4, 11, 9, 4
Déchéance Sarcastique

Fiche de personnage
force:
68/100  (68/100)
agilité:
79/100  (79/100)
endurance:
85/100  (85/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Aoû - 18:31


shine on me
bonus : +3+3 (S02.C04) = +6
malus : 0
Pour une fois, par l'action généralisée d'une flemme royale ou bien d'un sérieux début de tendinite, à moins que cela ne soit par la conjoncture de ces deux coups du sort - Zwey décida de rester dans les limites de son territoire pour chasser. Et cela, sur quelques lunes. Il en avait assez de se balader dans les terres neutres et de tomber sans arrêt sur des solitaires qui se pavanaient sous prétexte qu'ils prenaient désormais des contrats rémunérés.
Comme si tout le monde ne pouvait pas faire ça, eh.
Comme si tout le monde ne savait pas chasser non plus. Fallait pas exagérer.

Cela dit, en se mettant à la recherche de son repas du jour, le loup brun ne pouvait nier qu'envers lui même le fait que, confrontés à ces autoproclamés mercenaires, il n'aurait fait ni une ni deux avant de profiter de leurs services.
Pour peu qu'il ait quelque chose de compliqué à accomplir, ce qui n'était pas vraiment le cas en ce moment.
Il aurait peut-être pu en payer un pour faire son travail à sa place, qui sait. Enfin, le problème restait qu'il n'aimait pas chasser pour quelqu'un d'autre que lui.
En parlant de chasser.
La piste qu'il remontait depuis quelques minutes, celle d'un faisan à priori bien lent et bien gras, s'arrêta d'un seul coup lorsqu'il tomba nez-à-nez avec le volatile. Celui-ci s'envola avec une ridicule balourdise, et Zwey eut le temps de le suivre des yeux avant de bondir, saisissant une aile et ramenant le gros dindon au sol. Où ce dernier ne tarda pas à expirer son dernier soupir, dans une giclée de sang et de plumes.

Le loup brun se pourlécha les babines : et voilà. C'était comme ça qu'on faisait proprement le boulot. Il tira quelques feuillages sur sa proie et se remit en chasse.
Depuis que les hommes avaient réinvesti le coin, paradoxalement, le gibier était revenu en masse, et ce n'était pas pour lui déplaire. Même si, se rappela-t-il alors qu'il progressait à pas feutrés dans les fourrés, cette recrudescence de deux-pattes le forçait à employer la plus grande prudence. Il avait été dans les premiers à remarquer le changement, en sa qualité de sentinelle, mais également un des premiers à se faire courser par ces forcenés armés de carabines à plomb. Le loup multicolore s'avança lentement vers la houpette blanche de la queue d'une biche qu'il traquait depuis quelques minutes. Il s'efforçait de ne faire craquer aucune branche sous ses pattes - tâche ardue, il n'était pas chasseur de métier, lui.
Au final, ce ne fut pas sa maladresse qui lui vola son repas, mais un brutal et définitif coup de fusil qui claqua dans l'air sans préavis. Zwey en sentit quasiment la morsure sur sa nuque, alors que la biche s'effondrait et qu'il s'aplatissait dans les fourrés.
Aux bruits de voix, le loup comprit alors que c'était fini pour cette fois : ils étaient au moins deux ou trois à avoir débarqué sur son terrain de chasse. Et il était rare que les hommes se déplacent sans chien, ces temps-ci : mieux valait choisir la retraite pour cette fois.
Silencieux comme une brise, la sentinelle se rétracta dans les fourrés et revint vers la lisière du bosquet où l'attendait son faisan. Méfiant, les oreilles plaquées sur le crâne, il s'en saisit sans plus attendre et disparut entre les arbres en direction de sa tanière.
Force : 46 - Agilité : 56 - Endurance : 59
Code de la fiche by Helya


Déchéance Sarcastique

Fiche de personnage
force:
68/100  (68/100)
agilité:
79/100  (79/100)
endurance:
85/100  (85/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Aoû - 23:23

•••

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Aoû - 23:23

Le membre 'Zwey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 3, 7, 1, 12
Déchéance Sarcastique

Fiche de personnage
force:
68/100  (68/100)
agilité:
79/100  (79/100)
endurance:
85/100  (85/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 8 Aoû - 23:31


shine on me
bonus : +3+3 (S02.C04) = +6
malus : 0
Zwey dut attendre quelques jours que la folie des grandeurs des singes géants se calme pour pouvoir retourner chasser dans les collines.
Reprenant la route en trottant, le loup boiteux maugréait dans sa fourrure sur l'omniprésence de ces caboches vides sur pattes. Parce que oui, c'était très bien qu'ils fertilisent la forêt sur leur passage, que le gibier reviennent et caetera, mais s'ils avaient pu fertiliser PUIS aller voir ailleurs si Zwey y était, ça aurait été très bien aussi. Beaucoup mieux, même. Quel besoin avaient-ils de stationner sur les aires de gibier, eux qui pouvaient très bien - la sentinelle en avait déjà été témoin - se nourrir de feuilles et d'herbe ? Qu'ils mangent des brindilles et le laissent chasser en paix bon sang de bon soir.

Bref, ces moult plaintes intérieures n'avançaient évidemment en rien l'affaire, et lorsque le loup brun parvint sur les lieux, l'odeur des hommes flottait encore dans l'air ; ténue mais malheureusement bien présente.
Zwey grogna avec tout l'agacement du monde, puis se mit à la recherche d'une proie.
La journée ne pouvant pas commencer mieux vu son humeur, il dénicha un putois qui, non content de dégager à l'avenant son odeur pestilentielle, n'eut rien de plus pressé que d'aller se fourrer sous un tronc d'arbre mort déraciné.
Zwey lui aboya dessus cinq bonnes minutes de frustration avant de se mettre à réfléchir.
Reniflant le tronc, il remarqua qu'il s'agissait d'un petit arbre ; de plus, comme il était mort, sa masse en était allégée. Ce qui ne signifiait pas qu'il ne pesait rien, le bougre ; mais peut-être le loup brun pourrait-il réussir à le faire rouler un peu.
La difficulté étant de ne pas écraser sa proie dans le processus, ce qui aurait tout de même été assez dommage.
Décidé, Zwey appuya une épaule contre le tronc et se mit à le pousser de toutes ses forces, ses pattes solidement plantées dans la terre. Il avait de la chance que celle-ci ne soit pas meuble, ce qui l'empêchait de déraper. Au bout d'un long moment qu'il passa à pester intérieurement, et au prix de quelques échardes fichées dans sa fourrure, le jeune loup sentit le tronc s'ébranler. Avec un sentiment de victoire, l'animal s'efforça de plus belle, et finalement le tronc roula.
Pas beaucoup. Mais assez pour que soudain, Zwey voie un éclair noir et blanc surgir de sous l'abri de fortune.
Sauf que la sentinelle était rapide. En un instant, elle bondit sur le putois et d'un coup sec, lui brisa la nuque entre ses mâchoires.

Malheureusement, Zwey n'eut pas deux minutes pour savourer sa victoire. Ses aboiements - peu discrets - de frustration devaient s'entendre de loin, car les hommes n'avaient pas tardé à rappliquer. En témoigna l'éclat de bois qui frappa soudain la cuisse du prédateur, bouté hors du tronc par l'impact d'une balle.
Un second coup de feu claqua, les balles sifflèrent aux oreilles du loup. Sans attendre et sans prendre le temps de grogner son mécontentement, Zwey ramassa sa proie toute fraîche et s'enfuit à toutes pattes dans les fourrés.
Bon sang, ça devenait insupportable.
Force : 46 - Agilité : 59 - Endurance : 61
Code de la fiche by Helya


Déchéance Sarcastique

Fiche de personnage
force:
68/100  (68/100)
agilité:
79/100  (79/100)
endurance:
85/100  (85/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Aoû - 9:59

•••

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Aoû - 9:59

Le membre 'Zwey' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 2, 6, 12, 5
Déchéance Sarcastique

Fiche de personnage
force:
68/100  (68/100)
agilité:
79/100  (79/100)
endurance:
85/100  (85/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Aoû - 10:00


shine on me
bonus : +3+3 (S02.C04) = +6
malus : 0
Ça commençait à bien faire.

Aplati dans les fourrés, Zwey en était à se dire qu'il en avait marre de ramper comme une pauvre couleuvre à qui on aurait limé les crocs. Il était un prédateur, bon sang ! L'un des plus gros carnivores à qui il fût encore donné de courir - ou ramper, en l'occurrence - sur cette terre ! Il n'aurait pas dû se retrouver forcé à des extrémités telles que se rouler dans la poussière pour ne pas se faire repérer par de stupides deux-pattes !
Nul besoin de préciser que pour le coup, son orgueil était gravement mis à mal.
Mais peu importait son orgueil tant qu'il trouvait quelque chose à se mettre sous la dent.
Malheureusement pour le moment, cette entreprise était on ne peut plus délicate.

Déjà parce qu'il était entouré par une escouade d'humains qui prenait plaisir à faire le pied de grue dans la clairière avoisinante.
Ensuite parce que ces mêmes humains faisaient un boucan de tous les diables.
Ça lui apprendrait à s'endormir n'importe où pendant ses chasses, tiens.

Lentement, trèès lentement, Zwey entreprit de prendre la poudre d'escampette à reculons. Heureusement pour lui, les humains ne parurent pas entendre les brindilles qui craquaient allègrement sous son poids, et il parvint à sortir des fourrés, à bonne distance de la clairière, sain et sauf.
Bon.
Ceci fait, la sentinelle se mit en chasse le plus discrètement possible. Aux aguets, elle remonta la piste d'une biche et de son faon, suivant les traces de salive laissée sur les feuillages mâchonnés. La piste se rafraîchit et il ralentit, jusqu'à se tapir entre les arbres et observer le duo. Le faon n'était pas assez pour ses prétentions ; il allait prendre la biche, pour son petit on verrai plus tard. De toute façon elle resterait sur place pour le défendre. Zwey surgit donc de sa cachette pour sauter sur la biche, évitant de peu une ruade pour lui enfoncer les crocs dans la gorge. Le prédateur et sa proie luttèrent un moment, jusqu'à ce que la biche fatigue de la prise sur sa gorge et tombe à terre, où Zwey l'acheva sans attendre. Les babines encore barbouillées de sang frais, le loup se lança alors à la poursuite du faon éploré, qui s'était enfui entre les arbres. Porté par l'adrénaline, il accéléra rapidement entre les arbres et parvint à la hauteur du petit, qui fit un écart en gémissant de terreur. En quelques secondes, il subit le même sort que sa mère. Cependant, le bruit de cavalcade avait encore une fois attiré l'attention.

Un gémissement s'échappa de la gorge de Zwey lorsqu'il s'aperçut que sa proie était trop lourde pour qu'il la soustraie aux griffes des Traqueurs. Ceux-ci arrivaient à grands renforts de cris et d'aboiements, et le loup devait avant tout penser à sauver sa peau. Avec un regard de regret au faon mort, Zwey décida de les entraîner le plus loin possible du cadavre de la biche : avec un peu de chance, ils prendraient le faon et le suivraient, et une fois qu'il leur aurait échappé le rouquin pourrait revenir chercher sa plus grosse proie.
La sentinelle se redressa donc et attendit ses poursuivants, lançant un hurlement de défi avant de s'enfuir à toutes pattes, priant pour que pour une fois son plan se passe sans accroc.

Et franchement, il en avait marre de ce coin. Beaucoup trop fréquenté.
Force : 46 - Agilité : 59 - Endurance : 61
Code de la fiche by Helya


Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Save the sun • [chasse continue]


 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface