Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Le fantôme. [PV Nymeria - Ghost]

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 4 Aoû - 16:46

Le fantôme
Nymeria, Ghost et Plume Rousse



Aujourd'hui était un grand jour, la meute avait la possibilité d'acquérir une nouvelle terre... Le seul soucis, c'était que cette terre était convoitée et qu'il risquait d'y avoir du challenge, beaucoup de challenge. Allaient-ils réussir ? Le doute planait au dessus du crâne de la louve rousse, c'était trop facile, il allait y avoir un retournement de situation dans tout les cas les empêchant d'avoir ces terres si belles... Si enviées. Agacée, perturbée, elle était alors sortit du campement pour se changer les idées. Nymeria l'avait sans doute aperçu partir, peut-être que la grise allait la rejoindre, qui sait. Enfin elle s'était éloignée humant l'air des environs pour tenter de percevoir l'odeur d'une brave bête à ramener dans le garde mangé... Seulement l'odeur en question était celle d'un loup, un loup blanc comme neige relativement maigre, un loup qu'elle connaissait vaguement, c'était celui qui avait tenté de manipuler un loup de sa meute et il avait donc des comptes à lui rendre.

-J'espère que vous prenez vos aises ici.

Grognant sans pour autant dévoiler ses crocs la louve affirmait par ce comportement sa place d'alpha au sein de la meute, ce que confirmait ensuite sa queue dressée. Ce petit venait de plus en plus ici pour faire ses manigances et il allait rapidement comprendre qu'il devait se calmer, autrement elle allait lui faire regretter ses aventures en terres Esobeks... Tournant alors autour de lui la louve au pelage d'un roux relativement rare plongeait son regard bleu glacial dans les pupilles marrons du loup blanc. Peut-être que ce loup allait, dans un futur proche pouvoir lui être utile... Enfin ça elle en jugerait après avoir discuté brièvement avec lui. Car si il était borné, ou si il avait un caractère trop fort ce n'était même pas la peine d'y songer et par conséquent elle lui réserverait un tout autre sort qui ne lui plairait très certainement pas. Son collier autour de son cou ne l'agaçait plus tellement, à vrai dire si le loup d'en face n'y avait pas jeté un bref regard elle l'aurait oublié... Gardant ses oreilles dressées en sa direction elle avait hâte d'entendre sa réponse.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 4 Aoû - 22:16

solitaire indésirable
f. 100 - a. 100 - e. 100

Allongé à l'extérieur de la cave, profitant des rayons du soleil qui pointaient parfois le bout de leur nez entre deux nuages, la louve se repose d'une oreille. Réfléchissant à ce qui allait bientôt avoir lieu, sa rencontre avec le loup noir devenu désormais mercenaire. Allait-il être de leur côté ou allait-il se tourner vers un autre contrat ? De toute manière, de qui l'accepterait-il ? Il n'aime guère les meutes et il doit avoir les Sekmet en haine depuis la mort de son ancienne Alpha, enfin, qu'en sait-elle ? Elle espérait juste qu'il soit dans le camp, rien de plus …

Ses oreilles s'agitèrent sous le mouvement d'un loup passant non loin d'elle et, à l'odeur, elle reconnu immédiatement son amie. Levant la tête, elle vit la rousse s'éloigner, visiblement perturbé, est-ce à cause de la guerre qu'il risque d'y avoir ? Car cela ne fait aucun doute qu'il y en aura une et, c'est bien pour cela que les Esobek cherchent des alliés. Leurs guerriers sont peu nombreux et, ils sont peu nombreux tout court à être apte à se battre, cela risquerait d'être difficile puis, les Esobek sont réputés pour être des loups calmes et non d'action, cela risquerait d'ailleurs de leur faire défaut à force … Même si la jeune louve n'est pas du genre agressive, elle n'est pas idiote au point de ne pas se rendre compte qu'à force ils finiront par se faire réellement marcher dessus, il est peut-être temps pour eux de changer certaines choses et se trouver de nouveau allié …

Inquiète pour son amie, la grise se leva, s'étirant avant de s'ébrouer, elle marcha sur les pas de son Alpha. En acceptant le poste de Bras Droit, elle a accepté avec le fait d'être toujours auprès de son amie en cas de besoin et, même sans cela, elle se l'était promis.

S'arrêtant en sentant l'odeur inconnu d'un loup, la grise leva la tête et remarque que son amie faisait face à l’intrus. Elle l'observe un moment lui tourner autour puis la rejoignit. Tout en s'approchant elle secoue la tête, faisant tinter son collier de fer qui enserre son cou depuis bien trop longtemps maintenant mais elle n'y prêtait presque plus attention, les soins prodigués parfois par l'apprentie guérisseur l'avait soulagé des irritations plus d'une fois.

Elle s'arrête près de la rousse, observant le loup blanc devant elle. Qui est-il ? Plume semble le connaître, elle cherche à savoir, à comprendre la situation. Un loup blanc … Est-ce celui qui cherche à enrôler certains jeunes ? Possible, elle resta silencieuse près de son Alpha, attendant d'en savoir davantage quant à la situation. Pour sûr, elle reste en alerte, prête à changer de posture si le solitaire tente quoique ce soit …
Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 10 Sep - 21:02

5 || 12 || 10
Un jour comme un autre. La faim, la soif, le manque de sommeil et la peur continuelle. La même chanson de cette vie de solitaire qu'il mène, comme un misérable cabot abandonné des meutes et des loups. De toute façon, qu'y auraient-ils compris, ces hypocrites prétentieux? Rien. Il n'avait rien à leur donner, eux n'avaient rien à lui donner, et c'était tant mieux ainsi. Et il n'avait pas à leur obéir. Il n'obéissait à personne. Surtout pas à quelques odeurs qui se veulent menaçantes entourant un territoire aussi dévasté qu'un autre qu'une bande des siens s'étaient accaparées. Le loup est un homme pour le loup. N'importe quel autre animal ou presque avait tout droit de passage ici. Pas lui. L'ironie se jouait bien du blanc décharné.

Le fantôme n'était pas spécialement chez les Esobeks parce que ces derniers se disaient gentils et accueillants - ou du moins pour ceux qui le valaient, entendons-nous - ni qu'il n'était pas allé chez les Sekmets parce qu'ils avaient une réputation d'impulsifs agressifs. Ou alors ne voulait-il pas l'avouer, ça. Meute ou pas meute, il allait où il le voulait. Après tout, il voulait pas d'amis plus qu'un autre. De toute façon, les amis, ça fait trop mal. Il n'en veut plus, d'amis. Des ennemis lui suffisent. Il s'en serai bien passé, cela dit, mais non. Il n'est de toute façon pas en état de mettre à terre qui que ce soit et sûrement pas les deux louves qui viennent de surgir non loin de lui. Il n'avait pas vraiment cherché à dissimuler ses traces ou lui-même. Il ne pourrait s'en prendre qu'à lui même cette fois.

« J'espère que vous prenez vos aises ici. »

Que c'est touchant, mais il ne fallait pas se déranger pour prendre de ses nouvelles ainsi. Vous êtes trop bonne. La louve en question est d'un étrange roux blanc, avec un joli collier de fer autour du cou et deux yeux bleus. Il n'avait jamais compris pourquoi certains loups étaient aussi fiers de leurs couleurs d'yeux. Il associait bien souvent ceux qui le sont et ceux qui ne le sont pas. Le tintement de l'instrument métallique s'associa d'un deuxième. Une autre louve. Elles venaient peut-être de là, les rumeurs sur la gentillesse des membres. Que des femelles. Il ne voulait plus entendre parler de femelles. Il en avait déjà assez vu avec Nahira. Ca ne servait à rien de s'attacher. Puisqu'on parle d'attaches, la seconde avait aussi un collier en fer autour du cou. La marque des hommes, la marque de la servitude.

Des femelles mais visiblement pas réputées pour leur gentillesse, celles-là.

« Visiblement, je comprends ça comme une menace d'être chassé de ce territoire à coup de croc. »

Rien dans la voix. Rien dans les deux pupilles qui lui servent d'yeux. C'est explosif et c'est refroidissant à la fois. Pas de sarcasme mais pas d'innocence. Pas d'émotions. Il en a assez vu des émotions. Il en veut plus. Même malgré tout ce que ça peut lui causer comme problèmes. Il veut plus avoir mal, même si ça signifie faire mal aux autres.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 12 Sep - 14:25

Le fantôme
Nymeria, Ghost et Plume Rousse



Ce loup avait l'air de vagabonder sans réel but, il était là parce qu'il semblait errer. La rousse voyait en lui une pauvre âme perdue, comme elle, oui comme elle avant. Elle cherchait un "but", ce petit truc qui lui redonnerait une envie de vivre... Ce second souffle. Mais elle, elle ne s'était pas aventurée sur les terres des loups de meutes pour tenter de "comploter" contre celles-ci... Pourquoi ce loup avait-il fait ça ? Pour quelles raisons ? Avait-il besoin de se venger...? Étouffant ses grognements la rousse se contentait de l'observer tout en jetant un regard à son amie. Elles n'allaient pas s'en prendre à lui comme ça, elles ne pouvaient pas attaquer un loup sans tenter de comprendre ses "motivations".

- En effet, mais dites moi, pourquoi avoir tenté de "comploter " avec l'un des nôtres solitaire ? Vous qui êtes si seul quel intérêt en auriez-vous tiré ? De l'amusement ? Un passe temps ? Ou alors était-ce simplement par satisfaction personnelle.

Oui peut-être que ce loup était foncièrement mauvais, qu'il avait tenté de faire ça simplement pour "s'amuser" et ça peu importe les persécutions que ça aurait pu avoir... Mais bon, il avait l'air d'être si pitoyable... Le jugement de la rousse à son égard allait dépendre de sa réponse, si il les provoquait ou se montrait ingrat en effet il allait recevoir des coups de croc, enfin dans tout les cas il allait devoir partir d'ici et la rousse espérait de ne pas le recroiser en ces lieux, auquel cas elle serait beaucoup moins tendre envers lui.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 14 Sep - 16:16

un complot ?
f. 100 - a. 100 - e. 100

Restant calme, silencieuse, elle écoutait l'échange entre le solitaire et son amie. Les grondements de la rousse s'étaient arrêtés tandis qu'elle cherchait à savoir pourquoi ce loup était là, sur leur terre, non, plutôt, pourquoi il cherchait à retourner certaines Esobek contre leur propre meute. Y avait-il une information que la grise ne connaît pas ? Possible après tout, elle n'est pas Esobek depuis si longtemps que cela et certains détails ont pu passer. Quoique, de ce qu'elle entend, le loup blanc ne semble pas avoir une âme des plus pur malgré qu'il semble pathétique, aussi pathétique qu'elle il fut un temps alors qu'elle errait seule, sans but, abandonné, traînant durement sa carcasse affaiblit par la faim. Oui, la solitude ne sied pas à tout le monde et, le blanc semblait avoir quelque peu de mal avec cela, ou du moins à se garder en forme.

Attentive, la grise reste auprès de son amie et Alpha, ne montrant aucun signe d'agressivité si ce n'est de la méfiance, prête à bondir si danger il y a car, qu'importe ce que la rousse décide, elle la suivra. Si elle se montre agressive envers ce solitaire, c'est qu'il y a une raison, si elle doit l'attaquer, c'est qu'il y a une raison. Une confiance aveugle ? Oui, une confiance comme elle n'en a jamais eu, enfin, si, il fut une période où elle avait une confiance aveugle en son compagnon disparu mais, il a trahit sa confiance et depuis, elle peine encore plus qu'avant à se rapprocher des autres, sauf exception de la rousse ainsi que de son fils.

Attendant patiemment, elle voulu savoir le fin mot de cette histoite de complot ...

HRP. C'est pas top mais j'ai pas grand chose à dire pour le moment ='(

Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 15 Sep - 22:06

5 || 12 || 10
«En effet, mais dites moi, pourquoi avoir tenté de "comploter " avec l'un des nôtres solitaire ? Vous qui êtes si seul quel intérêt en auriez-vous tiré ? De l'amusement ? Un passe temps ? Ou alors était-ce simplement par satisfaction personnelle.»

La réponse n'avait au moins pas tardé à venir. Il sembla y réfléchir, comme perdu dans une lointaine rêverie. C'était vrai ou du moins en partie, et la raison pour laquelle il était rentré dans le jeu du brun était bien floue. Répondre quoi alors hein? "Je suis impulsif"? Haha très drôle. Il n'avait aucune envie de partir d'ici en semant des gouttes de sang derrière lui. La vie de solitaire était déjà bien assez dure comme ça, avec une patte invalide ou une épaule douloureuse, il ne voulait même pas l'imaginer. Il ne voulait pas l'imaginer, parce qu'il ne vivrai pas ce cauchemar. Il ne VIVRAI pas cette torture-là. Même si il devait s'enfuir pour ça, tentative au bord du gouffre face à deux poursuivantes plus ou moins bien nourries et bien plus en forme que lui. L'honneur ne voulait rien dire, de toute façon. Sauf se sacrifier pour des raisons futiles. Il en a rien à faire de l'honneur.

« P't-être qu'il était au moins aussi taré que moi? P't-être... P't-être aussi que de museau à oreille z'avez tendance à exagérer les choses? »

Peut-être bien tout ça? Peut-être aussi que c'est une autre de ses impulsions plutôt négatives. Il ne savait même pas vraiment pourquoi. Il avait eu envie de s'amuser, c'était une possibilité, ou voulait-il échapper au châtiment qui l'attendait pour avoir pénétré sur leurs terres? Les pensées se mélangeaient dans une espèce de soupes d'options, de réponses, de questions. Il n'en pouvait déjà plus de tergiverser. Sans la moindre réflexion, il balança la première idée qui lui fut venue à portée.

Ce qui s'avéra sans doute comme une mauvaise idée.

« Mais j'sais pas! D'mandez à lui, aussi! Pourquoi est-ce qu'il faut que ce soit toujours sur le solitaire que ça tombe, hein? Pourquoi que je serais l'unique coupable dans toute l'affaire? »

Lunatique. Impulsif. C'est bien deux défauts qu'on ne peut pas lui enlever. Et si ses yeux étaient toujours un abysse, un abysse vide et dénué de tout sentiment, la colère et la frustration perçaient dans sa voix, dissimulant une lointaine note de peur. Il en avait marre d'être le méchant dans l'histoire! Il en avait marre d'être le fantôme, puis le solitaire qui complote contre une meute toute entière! Certes dans l'affaire il avait une -oh si légère, hein? - tendance à oublier tout de même le rôle qu'il avait joué. Mais zut, les affaires des meutes ne le concernaient pas! Qu'est-ce que ça peut lui faire qu'une troisième meute s'est incrustée à partir d'ex-hordiens et de solitaires, qu'une dune florissante de proies qui ne lui reviendra de toute façon pas soit disputée par ces hypocrites? Lui en avait bien assez de la faim, de la soif et de la fatigue de cette vie de solitaire, d'exil qu'il menait! L'expression d'indifférence qu'il arborai avait disparu, remplacé par une pathétique tentative d'hérisser sa pelisse raide. Il laissa une de ses pattes reculer, suivie d'une autre. Qu'il devait avoir l'air effrayant, tiens. Un vrai squelette avec un peu de peau autour. Qu'aurait-il put être d'autre, après tout? La guerre avait tout détruit. La guerre avait tout dévasté.

Et lui avec.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 16 Sep - 11:12

Le fantôme
Nymeria, Ghost et Plume Rousse



L'agacement se faisait entendre dans la voix du loup, pourquoi ? Parce qu'il avait peur, cela se sentait et la rousse comprenait qu'il n'était que pathétique. Il n'était pas un réel danger pour sa meute ou ses jeunes, la seule chose que ce loup cherchait réellement semblait-être de la nourriture et au vu de son air squelettique il devait avoir beaucoup de mal à trouver des proies... Peut-être n'était-il pas très bon chasseur ? Certainement, ou alors c'était les proies en dehors des terres de meute ne devaient pas être très présentes... Enfin, elle savait qu'elle n'allait pas attaquer ce "fantôme", si elle le blessait avec Nymeria elles signeraient l'arrêt de mort de ce loup blanc, elle allait donc simplement tenter d'en savoir plus sur lui et le laisser partir en lui demandant de ne jamais revenir sur leurs terres, auquel cas elle ne serait plus aussi clémente.

-Je n'ai jamais dis de telles choses, cependant je vois que vous avez du mal à vous nourrir, vous devez avoir la vie dure.

S'asseyant devant lui elle ne paraissait plus du tout agressive contrairement au solitaire qui hérissait le peu de poils qu'il avait sur son corps, il ne savait très certainement pas ce qu'elle allait lui faire, mais heureusement pour lui il n'était pas chez les Navniks ou les Sekmets qui étaient eux moins clément avec les Solitaires et n'hésitaient très certainement pas à les massacrer. Mais Plume n'avait rien contre eux, sa meilleure amie et la louve en qui elle avait une confiance aveugle avait été solitaire avant et c'était l'une des plus belles rencontres qu'elle avait faite... Heureusement qu'elle n'avait pas été agressive ce jour là, c'est pour ça qu'elle ne le serait pas aujourd'hui, du moins pas sans réelles raisons car peut-être que ce loup était malgré lui "sympathique" ? Qui sait...

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 16 Sep - 19:47

dur vie de solitaire
f. 100 - a. 100 - e. 100

Elle pencha légèrement la tête sur le côté en fixant le loup blanc. Que cherchait-il ? A se mettre dans une mauvaise situation ? A essayer de jouer les loups robustes alors qu'il n'est pas en position de force ? Jouer de façon ironique ? Aucune idée mais il devrait faire attention car, qui sait comment cette rencontre pourrait se terminer si jamais il l'ouvrait trop ? Et pourtant il continua et de plus belle … Le voilà en train de s'énerver, ou de paniquer, voir peut-être les deux. Il cherche un échappatoire ou peut-être se sentait-il réellement telle une victime ? Il est vrai que la faute retombe souvent sur les solitaires, elle ne le sait que trop bien, elle ne sait que trop bien que, lorsqu'un loup appartenant à une meute est mal luné, il ne se dérangera pas à coller une rouste au premier solitaire qui passe là car, le solitaire ne fera que la fermer, tandis que s'il s'attaquait à un loup de meute, il risquait de bien trop grosse représailles, pour lui mais surtout pour sa meute …

Ce loup est pathétique mais ne l'a-t-elle pas été elle aussi lorsqu'elle n'était qu'une solitaire ? Bonne à rien, se nourrissant avec bien du mal et, lorsqu'elle s'était trouvé un compagnon, elle avait dû le nourrir aussi lorsqu'il était au plus mal. Et lorsqu'elle a adopté ce louveteau ? Elle a dû se débrouiller également mais, tout ceci est du passé … Désormais, son fils pouvait jouir d'autant de nourriture qu'il le voulait, tant qu'il n'en abuse pas et, elle n'est plus la misérable solitaire qu'elle était autrefois. Que de souvenir à chaque fois qu'elle rencontre un solitaire ! Sur chaque solitaire, elle se revoit, seule, voulant sa liberté mais, ayant bien du mal à se tenir sur patte. Oh bien sûr, certains solitaires s'en sortent mieux que d'autres, les plus fort, pas comme elle enfin, forte, elle l'est devenu avec le temps et suite à ses mésaventures …

Tournant la tête vers son amie qui s'était assise, celle-ci semblait chercher quelque chose mais, quoi ? Que voulait-elle voir de ce loup ? Que voulait-elle savoir ?

Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 20 Sep - 15:15

5 || 12 || 10
Il permit quelques instants à son regard à vagabonder vers la seconde louve, qui n'avait pas dit un mot de toute la conversation. Grise d'ailleurs. Lui était blanc, l'autre rousse, et une grise. Un patchwork de fourrures différentes. Le contexte n'était pas idéal pour ce genre de réflexions mais il ne put s'en empêcher. Deux secondes, tout au plus, avant qu'il ne soit arraché à ses pensées par la voix de la première.

«Je n'ai jamais dis de telles choses, cependant je vois que vous avez du mal à vous nourrir, vous devez avoir la vie dure.»

La vie dure. Sans blague. Ce n'était quand même pas pour rien, en temps normal, que les loups vivaient en meute. Ce n'était pas pour rien qu'ils s'alliaient pour mettre à terre de grandes proies. Et quand les humains commençaient à s'en mêler avec leur foutue guerre... Comment cette vie-là pouvait être supportable, hein? Comment vivre quand votre univers tout entier était détruit, comment survivre quand la mort vous guettait dans n'importe quel élément, le ciel, l'eau, vos congénères? Il serra les crocs à la phrase de la femelle. Combien de fois l'avait-t-on regardé avec pitié ou avec mépris?

« Comme si elle pouvait être facile. »

Encore une fois, les mots lui avaient échappé et la colère perçait dans ses paroles, même si il avait tenté de rattraper son erreur en la masquant comme il pouvait. Il se força à essayer de formuler un peu mieux ses prochaines réponses. Et alors qu'il réfléchissait à la meilleure façon de déguerpir d'ici, il changea subitement d'avis.

« Mais j'veux plus de meute. »

« Je veux plus être entouré de faibles qui mouront en me laissant le coeur meurti. Je veux plus obéir, exécuter les ordres, se soumettre en permanence. Je veux plus de sentiments. » Voilà peut-être ce qu'il pensait, le fantôme. Voilà peut-être ce qui l'avait repoussé à l'idée de rejoindre à nouveau une de ces meutes, contre une pseudo liberté. Les solitaires ne sont pas libres. Les solitaires sont enchaînés par la faim et la peur. Les solitaires n'ont jamais étés libres d'ordres et de lois. C'est peut-être ça aussi qui le révolte. Il n'a jamais goûté au plaisir de se savoir libre de ses mouvements. La faim lui ordonne de chasser. La peur d'éviter les meutes, de rester à l'écart de leurs fichues frontières. La soif d'arpenter les campagnes, les yeux révulsés par le manque d'eau. Il n'a jamais décidé lui-même ce qu'il ferai. Les sentiments le faisaient à sa place. Ça n'a jamais été nouveau tout ça.

Qu'ils sont malins les idiots et les inconscients qui vantent les mérites de la liberté de solitaire.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 23 Sep - 14:24

Le fantôme
Nymeria, Ghost et Plume Rousse



Le solitaire était un loup assez "agressif" verbalement, comme les jeunes en fin de compte... Peut-être qu'il était jeune, enfin dans tout les cas la rousse avait assez perdu de temps avec lui et allait lui demander de partir, bientôt. Ce loup avait déjà connu la vie en meute mais ne semblait plus en vouloir, peut-être avait-il été déçu par celle-ci, ou alors il avait perdu celle-ci, car oui les temps étaient durs et les meutes n'hésitaient pas à se faire des guerres pour obtenir ce qu'elles voulaient... Tout comme eux avec les Navniks. Mais c'était plus une histoire de "vengeance" et de "peur" qu'une troisième meute consomme trop les "proies" du coin...

-Bon va-t'en, j'espère simplement de ne pas te revoir sur les terres Esobeks autrement je ne serais pas aussi clémente.

Elle regardait alors le loup blanc puis son amie, oui elle le laissait partir mais si elle le recroisait en terres Esobeks elle ne se comporterait pas pareil... Il en payerait le prix fort en soit. Une fois le solitaire assez loin elle se redressait pour rentrer à la tanière, les deux louves avaient beaucoup de choses à faire au camp et elles ne pouvaient donc pas se permettre de rester éternellement ici en ayant pour excuse "il y avait un intru..."

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 26 Sep - 0:08

de la compassion
f. 100 - a. 100 - e. 100

Agressif, voilà ce qu'il est mais, n'est-ce pas normal ? Quel solitaire ne l'est pas quand il se retrouve face à d'autres ? La solitude mène à la méfiance et la méfiance mène à l'agressivité … Nymeria ne comprenait que trop bien sa réaction et, elle ne comprenait que trop bien ce qu'il disait, enfin … L'ancienne solitaire n'a jamais été dans la moindre meute avant de rejoindre celle des Esobek mais, nul doute que quelque chose a dû déranger le loup blanc lorsqu'il en faisait partie de l'une d'entre elle. Après tout, bien des meutes se montrent plutôt méprisant envers les autres mais, également envers leur propre membre. Les Esobek ont toujours été une meute plutôt pacifiste, du moins, elle n'a jamais entendu de mal venant de cette meute si ce n'est qu'elle ne s'entend pas du tout avec les Sekmet pour une raison qu'elle ignore et, qui fait probablement partie du passé. Mais les temps changent et les meutes se doivent de s'adapter également.

Et les solitaires dans tout cela ? Ils ne sont que les dommages collatéraux des autres. Des souffres douleurs, des loups qu'on hésitent pas à écraser lorsqu'ils se trouvent sur votre chemin. Nymeria ne peut être que compatissante envers les solitaires, ayant elle même vécu ainsi. Même si elle n'en a jamais côtoyé car, elle préférait rester seule, méfiante, elle ne sait que trop bien à quel point la vie est dur lorsqu'on est seul sur une terre aussi hostile …

Le fixant avec une certaine compassion dans son regard, Plume mit fin à cet échange et demanda au solitaire de partir. Attendant à ses côtés, elle finit par retourner à la cave en compagnie de son amie, toujours sans un mot … Au moins cette rencontre n'aura pas mal tourné, c'est l'essentiel ...

Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 28 Sep - 21:55

« Bon va-t'en, j'espère simplement de ne pas te revoir sur les terres Esobeks autrement je ne serais pas aussi clémente. »

Ce n'était pas lui qui remettrai en cause ses paroles. Pour avoir autrefois fait la même chose sur les terres de sa meute natale, il savait bien qu'une fois était déjà une fois de trop. Et alors? Peut-être bien reviendrai-t-il, un de ces jours. Savait-on jamais. Il préférait ne rien promettre là dessus, comme de toute façon, il ne promettait jamais rien. Il avait vu beaucoup trop de promesses oubliées, comme de minces fils d'araignées dits solides et perdus dans le vent pour les imiter. Le solitaire laissa son regard glisser quelques instants sur les deux louves avant d'enfin faire volte-face, les sens à l'affut. On serai bien capable de l'attaquer après lui avoir permis de partir. Les tensions couvaient, menaçantes. Tout ça pour un petit tas de sable.

Se croyaient-ils meilleurs que les humains, hein? Evidemment, un timide vert commence à peine à réapparaître, les humains tentaient maladroitement de réparer leurs erreurs (par intérêt personnel mais ils ne tarderaient peut-être pas à en profiter aussi), et les guerres étaient déjà de retour. Quand ça n'était pas quelque part, c'était ailleurs. Au final, c'était presque mieux quand le monde était quasiment détruit, pour lui solitaire c'était du pareil au même. Ca les tenaient occupées, au moins. Il ne recommença à respirer normalement que quand ses pattes eurent enfin dépassé cette foutue frontière. Un petit tas de cailloux jaunes apparait et ça y est faut tous se sauter dessus pour l'avoir. Valent pas mieux que les humains. Il ne voulait pas être mêlé à leurs histoires. Il en avait déjà bien assez avec sa vie à lui.

END.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 1 Oct - 18:20

(Du coup j'archive ? =)
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 1 Oct - 18:41

(yup, vas-y :3)
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Le fantôme. [PV Nymeria - Ghost]


 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface