Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Blood on the sand (Chasse solo)

Aller à la page : Précédent  1, 2

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Aoû - 19:44

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 11
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 5 Aoû - 20:18

Force : 68 Agilité : 73 Endurance : 71
11+2+3=16 (Chasse réussie)

Après avoir emmené mes deux proies au garde manger. Je reviens sur mes pas et décide de patrouiller à travers les terres Navniks. Si je tombe sur une proie tant mieux. Sinon tant pis, je rentrerais les pattes vides pour une fois. J'arpente ainsi le territoire pendant une bonne demi heure avant de sentir une effluve bien étrange. Je n'arrive pas à déterminer de quoi il s'agit. Je remonte la piste intrigué. Cette dernière me conduit au pied d'un arbre ou se trouve un être risquant sans patte rampant. Un serpent, je n'en avais plus vu depuis très longtemps. Je ne sais pas si j'ai envie de me frotter à cette saleté. Sérieusement, Ebène tu n'as peur de rien ni personne depuis que tu as frôlé la mort mais un pauvre petit serpent t'effraie. Comme c'est pathétique. Je fais taire la voix de ma conscience et m'approche de l'animal. Trésor me racontait que si les serpents rampaient c'est parce que mère nature les avait privés de leurs pattes afin de les punir pour je ne sais plus quelle raison. Je ne suis pas sur que ma mère avait raison sur ce point. Mais, une chose est sure ces créatures sont abominables. Enfin, bon je ne vais pas le tuer pour délit de faciès. Les petits gouteront des saveurs exotiques au moins. Je bondis sur le serpent verdâtre et bloque sa tète d'une patte. Puis, je plante mes crocs dans sa chair et tire de toutes mes forces. J'arrache ainsi la tète de l'animal. Je rentre finalement au camp avec ma proie décapitée entre les crocs.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 6 Aoû - 18:51


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Aoû - 18:51

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 9
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 6 Aoû - 19:25

Force : 68 Agilité : 73  Endurance : 71
9+3+2=14 (Chasse réussie)

Je quitte lentement les ruines de la chapelle en trottant. Je bondis de débris en débris avant de me mettre à courir dans le but de dévaler la colline sur laquelle se tient notre abri de fortune. Une fois arrivé au pied de la colline, je me dirige vers la clairière ou je m'entraine avec Djall depuis peu. Je laisse mes pas me guider. Ils connaissent le chemin désormais. Je préfère observer les environs. Les plantes refleurissent, l'herbe repousse et la nature elle même semble reprendre des couleurs. C'est comme si la nature renaissait de ses cendres. Je suis émerveillé devant ce spectacle. Mais ne peux m'empêcher de le trouver suspect. Les bipèdes ont ils quelques choses à voir là dedans. Cela ne m'étonnerais pas mais je me pose une seule et unique question. Pourquoi ? Pourquoi reconstruisent ils tout ce qu'ils ont détruits. Ont ils des remords ou est ce juste un mouvement opportuniste aux motifs obscurs. J'arrive enfin au milieu de la clairière et repère très vite une odeur de cervidé. Et bien, je n'ai même pas eu besoin de me mettre au travail qu'une opportunité s'est présentée. Décidemment, j'adore notre territoire et il me le rend bien. Sans perdre une seconde, je remonte l'odeur de ma proie sans me précipiter. Je lève tantôt le museau en l'air tantôt vers le sol afin de ne pas perdre la piste du cerf. J'arrive après une bonne demi heure de traque à quelques pas d'un cerf de belle taille. L'animal me repère aussitôt et semble hésiter entre prendre la fuite et me charger. Il faut dire que chasser un cerf seul peut s'avérer particulièrement dangereux mais j'ai confiance en mes capacités. Je dévoile mes crocs et me mets à grogner. La bave dégouline le long de mes sombres babines. Et, je me rapproche du cerf en marchant au pas. Ma proie décide finalement de détaler, me facilitant ainsi la tache. Je m'élance à sa poursuite et galope à ses trousses. Le cerf parvient à mettre un peu de distance entre nous mais je redouble d'effort et donne tout dans un ultime sprint qui me permet de revenir à sa hauteur. Mais, il se retourne au moment ou je m'apprêtais à lui bondir sur le dos. Il abaisse ses ramures et semble vouloir me charger. Ce qu'il fait finalement. Je bondis sur le coté afin de ne pas mourir piétiné avant de le charger à mon tour. Je le percute de toutes mes forces ce qui le fait légèrement chanceler. Je pense avoir foiré mon plan jusqu'au moment ou un crac sonore retentit. Le cerf pousse un cri de douleur et moi de triomphe car il vient de se briser une patte. Profitant de la situation, je bondis sur son flanc ce qui le fait basculer puis je plante mes crocs dans la chair. Je m'approche finalement de sa gorge et l'égorge d'un coup de griffe précis et acéré. Je traine ensuite ma prise jusqu'au garde manger de la meute.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 6 Aoû - 20:12


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 6 Aoû - 20:12

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 6
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 6 Aoû - 20:13

Force : 68 Agilité : 73 Endurance : 71
6+3+2=11 (Chasse réussie)


Une dernière proie et je rentre au bercail. Je parcours lentement les terres Navniks à la recherche d'une proie, le museau plaqué au sol. J'avance ainsi, traquant la moindre senteur qui passe dans mon museau de chasseur. Une odeur de volatile atteint mon museau au bout d'une bonne demi heure. Ma connaissance de ces créatures est trop limité pour que j'arrive à déterminer de quelle espèce d'oiseau il s'agit mais cela n'a pas la moindre importance. Je m'élance dans sa direction à toute allure. Il ne faudrait pas que ce maudit piaf s'envole avant que j'ai pu tenter quoi que ce soit. Une fois arrivé suffisamment prêt pour avoir ma proie en visu mais suffisamment loin pour qu'elle ne me repère pas, je m'arrête et me cache dans un buisson. J'observe en silence ma proie qui volète de droite à gauche. Je suis coincé car si je sors il s'envole et mets les voiles et si je ne sors pas je n'ai aucune chance de l'attraper. J'attends ce qui me parait être une éternité avant de voir le pigeon se rapprocher de ma planque. Il se pose à quelques pas de moi et se mets à picorer un vers de terre de son bec. Je n'hésite pas et bondis hors de ma cachette. Le pigeon prend son envol mais je bondis une nouvelle fois et l'attrape entre mes crocs. J'ai bien fait de ne pas le manquer. Je n'aurais pas eu de deuxième chance. Je lui broie les os d'un coup de croc puis rentre au camp de la meute, mon pigeon se balançant entre mes crocs.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 7 Aoû - 17:32


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Aoû - 17:32

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de chasse' : 8

--------------------------------

#2 'Dé de chasse' : 8
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 7 Aoû - 18:25

Force : 68 Agilité : 73 Endurance : 71
8+2+3=13 (Chasse réussie)

Je me lève le plus discrètement possible et quitte la chapelle en faisant le moins de bruit possible afin de ne pas réveiller le reste de la meute endormie ca et là. Une fois à l'extérieur, je ferme les yeux afin de savourer la brise matinale faisant ébouriffer mon pelage noir comme la nuit. Je jette un coup d'œil vers la chapelle ou du moins ce qu'il en reste. Ces ruines sont notre foyer à tous, notre maison. En observant le vieux bâtiment, je me rends compte que mon raisonnement sur la vie a radicalement changé depuis quelques semaines. Désormais, je vois le monde d'une manière manichéenne et radicale. Il y a désormais pour moi d'un coté la meute et son territoire qui représente la sécurité, la paix et la tranquillité et de l'autre le reste du monde. Le reste du monde est un endroit hostile peuplé d'ennemis potentiels ou il n'y a que deux types de gens. Les alliés et les ennemis. La neutralité n'existe pas. Elle n'existe plus depuis que cette meute est devenue ma nouvelle famille depuis que mes petits sont venus au monde. Et, j'ai toujours protégé ma famille. Je balaie finalement mes pensées du moment afin de me mettre en chasse. Je dévale la colline à toute allure avant de lever le museau vers les cieux d'un bleu pur dans l'espoir de tomber sur une proie. Mais, je tombe sur autre chose. Une chose qui n'est pas à sa place ici. L'odeur d'un chien. Je renifle afin de m'assurer qu'il ne s'agisse pas de nos alliés canins. Mais, ce n'est pas le cas. Cet intrus ne fait pas partie de la meute du massif tibétain connu sous le nom d'Usuro. Je m'élance à toute allure vers la source de l'odeur. Je galope de toutes mes forces pour atteindre l'intrus le plus vite possible. Un chien sauvage n'est qu'un faible danger pour la meute mais un danger important pour mes petits et les princes et princesses qui sont encore relativement jeunes. De plus, si ce clébard s'imagine qu'il peut chasser sur nos terres il se fout le doigt dans l'œil. Plus que quelques foulées et je suis arrivé. Quelques minutes plus tard, je vois enfin l'intrus. Un berger allemand de belle taille qui a l'air mal en point. Et oui mon ami la vie sauvage est bien plus difficile que celle d'un toutou. Il se retourne et se mets à grogner. Je le percute violement de l'épaule. Ce qui le déstabilise. L'intrus chancelle mais parvient à ne pas tomber. Je lui bondis dessus et nous roulons dans un enchevêtrement de pelage et de bave. Les coups de crocs et de griffes fusent sauvagement des deux cotés et je sens le sang couler mais ne sens rien pour le moment. L'adrénaline je suppose. Je me libère de son emprise d'un coup de patte dans la gueule. Et profite de ce moment de relâchement de sa part pour lui bondir dessus et planter mes crocs dans sa carotide. Alors que la vie quitte le canidé, je prononce les mots rituels " Pardonne lui et aie pitié de lui. Protège le du châtiment de la tombe et du tourment du feu. Rends sa réception honorable." Mais de tombe il n'aura point car même les prédateurs peuvent se nourrir de prédateurs. Je traine donc la carcasse du chien jusqu'au garde manger de la meute.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 7 Aoû - 18:47

Force : 68 Agilité : 73 Endurance 71
8+3+2=13 (Chasse réussie)

Une fois la carcasse du chien errant déposé dans le garde manger. Je reviens sur mes pas et me positionne au même lieu que ce matin. Puis, je lève le museau à l'affut d'une effluve de proie. Mes oreilles sont grandes ouvertes et tout mes sens sont attentifs à la moindre trace de gibier. Je ferme finalement les yeux par habitude alors qu'une brise de vent m'apporte un fumet de rongeur. Je prends le temps d'analyser l'odeur afin de déterminer l'animal auquel il appartient ainsi que la direction à prendre pour le trouver. Le nord. Je rouvre les yeux et me précipite dans la direction de mon lapin. Je galope à une vitesse modérée car je ne voudrais pas manquer ma proie ou la faire fuir en l'alertant de ma présence. Je m'enfonce dans le petit bois bordant la colline. Je me mets au pas, le museau rasant l'humus de la modeste foret. Je ne suis plus très loin. Je relève la tète quelques instants plus tard et aperçois ma proie en train de creuser un terrier à quelques mètres de là. L'herbivore blanc comme neige ne semble pas avoir remarqué ma présence tant il est obnubilé par sa tache. Je me rapproche silencieusement puis bondis à deux pas du rongeur qui se retourne en sursautant. Je bondis de nouveau alors qu'il s'apprête à prendre ses pattes à son cou et ma patte droite atterris droit sur son crane. Je lui brise la colonne de la patte et enfourne le lapin dans ma gueule. Je m'apprête à ramener ma prise à la chapelle lorsqu'une odeur m'interpelle.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 7 Aoû - 18:48


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 7 Aoû - 18:48

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 5
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 7 Aoû - 19:03

Force : 68 Agilité : 73 Endurance : 71
5+3+2=10 (Chasse réussie)

Oui, je n'ai pas rêvé. J'ai bel et bien senti quelque chose. Je dépose le lapin à mes pattes et renifle les environs. Il semblerait que je ne suis pas le seul chasseur des environs. Seulement, je suis le seul à être dans mon bon droit. Alors montre toi petit renard. Allez sors de ta cachette cela nous évitera de perdre du temps. Enfin, surtout moi il faut bien le reconnaître. Je cache mon lapin dans un coin et suis l'odeur du chasseur roux. J'arrive finalement dans la clairière que je connais désormais comme ma poche et aperçois le renard à quelques pas en train de dépiauter un volatile. Je m'élance vers ma proie de fortune et la percute de toute mes forces ce qui la projette plusieurs mètres plus loin. J'hésite entre me battre contre le renard ou juste lui voler sa prise et le laisser fuir. Les blessures du combat contre le chien ont beau être superficielles, la douleur être légère je ne suis pas à cent pourcent. Je devoir faire un tour chez Rake Maar un peu plus tard. Non, mais attends ! Sérieusement, tu penses qu'un renard peut arriver à te battre. Ebène voyons, un peu de sérieux. Je fais taire la voix sarcastique de ma conscience et percute de nouveau le renard qui est projeté contre une branche. Il semble assommé puisqu'il vacille sur ses pattes. J'en profite pour lui bondir dessus et l'éventrer d'un coup de griffe. Je dévore sa prise avant de le trainer jusqu'à la chapelle.
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Blood on the sand (Chasse solo)

Aller à la page : Précédent  1, 2

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface