Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Blood on the sand (Chasse solo)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 3 Aoû - 19:51

Force : 59 Agilité : 62 Endurance : 58

La meute avait vu de nouvelles recrues entrer en son sein. Ce qui était plus qu'une bonne chose. En effet, elle est pour le moment composée de beaucoup de jeunes loups. Il nous faut définitivement bien plus d'adultes dans nos rangs. Toute cette jeunesse constituait bien sur un symbole évident. Les Navniks symbolisent le renouveau, la renaissance à l'extrême opposé des meutes vieillissantes comme les Sekmets et les Esobeks. Cependant, aucun mouvement composé uniquement de jeunes n'avait jamais gagné de guerre ou crée d'empires. La jeunesse est un moment précieux dont il faut faire bon usage. Mais, l'expérience est l'élément qui fait gagner une guerre. Or d'expérience nous manquons cruellement. Enfin, nous avions un ex hordien pouvant transformer n'importe quelle recrue en machine de guerre comme alpha. J'imagine que cela peut peser dans la balance mais pour le moment je dois me détourner de toutes ces questions de guerre car j'ai une tache à accomplir. C'est la première fois que je vais chasser sur notre nouveau territoire. Et, je dois bien reconnaître que ce nouveau terrain de chasse ne me parais pas désagréable bien au contraire.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 3 Aoû - 19:54


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Aoû - 19:54

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de chasse' : 8

--------------------------------

#2 'Dé de chasse' : 7
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 3 Aoû - 20:21

Force : 59 Agilité : 62 Endurance : 58
8+3=11 (Chasse réussie)


Je lève le museau vers les cieux et laisse les effluves entrer dans mon museau. Je ferme les yeux afin de me focaliser sur mon odorat. Balayant les odeurs inintéressantes et habituelles, je capte celles qui m'intéresse le plus. Je repère l'odeur d'un herbivore dans les environs. Je me concentre afin de déterminer la nature de ce fumet. A vue de nez, je dirais qu'il s'agit soit d'un lièvre soit d'un lapin. Mais, je pencherais plus pour le lièvre. Allez, il est temps de se mettre au travail. Je me place en position de chasse. Le museau à ras du sol et le corps frôlant la terre meuble des environs de la chapelle. Je suis la piste le plus discrètement possible et je remonte la piste assez lentement, il faut bien l'avouer. Mais tout vient à point à qui sait attendre. J'arrive dans un bosquet quelques minutes plus tard. La proie, un lièvre d'une fort belle taille est en train de boire dans une sorte de flaque d'eau. L'animal ne semble pas remarquer ma présence. Et bien, le retour de la verdure et d'un climat "sain" semble avoir rendu tout le monde bien euphorique. Mais, le châtiment ne dort jamais, il frappe encore et toujours au moment ou l'on s'y attend le moins. Je me rapproche encore un peu de ma proie. Silencieusement, tel un serpent rodant prêt à dévorer sa cible. Mais, ce beau mouvement est mis à mal à cause du craquement d'une foutue brindille sous mes pattes. Le lièvre tourne la tète dans ma direction et détale à toute allure. Cela ne pouvait pas être aussi facile, je suppose. Je me redresse et bondis à sa poursuite. Je cours de plus en plus vite jusqu'à atteindre ma vitesse de pointe quelques minutes plus tard. Les entrainements ont vraiment portés leurs fruits. Le lièvre tente de me semer en changeant très souvent de trajectoire mais il reste dans ma ligne de mire malgré tout ses efforts et quelques dérapages de ma part. Je continue d'accélérer et parviens finalement à revenir à sa hauteur. Sans hésiter, je bondis et atterris sur l'herbivore qui se débat faiblement sous mes pattes. Un coup de croc dans la carotide et la vie a quitté le petit animal que j'enfourne dans ma gueule et cache dans un coin avant de reprendre la chasse.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 3 Aoû - 20:26

Force : 59 Agilité : 62 Endurance : 58
7+3=10 (Chasse réussie)

Je reprends ma position initiale, le museau bien droit, levé vers le ciel. Les effluves sont emmenées vers mon museau par un coup de vent plus que bienvenue. Comme d'habitude, je ferme les yeux afin de me concentrer uniquement sur mon sens olfactif. Je détaille rapidement chacune de ces effluves et balaie celles n'ayant aucun intérêt. Une seule et unique odeur retient toute mon attention. L'odeur d'une grosse proie. Il s'agit d'une odeur porcine. Encore un sanglier, il semblerait que ce soit mon jour de chance. Cependant, cette odeur ci est bien plus forte et plus marquée que celle de la dernière fois. Il doit s'agir d'un adulte en pleine force de l'âge. La prudence est donc de mise. Je traque donc l'odeur le plus discrètement possible, faisant cette fois bien attention à ne pas faire un bruit à cause d'un accident stupide. J'arrive finalement à quelques mètres du sanglier. Je l'observe de dos et il m'a l'air tout bonnement massif. Je décide de tenter d'en finir le plus rapidement possible car un face à face prolongé tournerait irrémédiablement à son avantage. Je m'élance et bondis sur son dos. Je plante durement mes crocs dans la chair épaisse du sanglier. Ce dernier rue dans tous les sens, complètement furieux tant et si bien qu'il parvient à me projeter à plusieurs mètres. Je bondis sur mes pattes et lui fait face. Je grogne et lui tourne lentement autour. Il me suit du regard tout le long. J'attends sagement qu'il me charge. Ce qu'il fait quelques instants plus tard. Je bondis sur le coté au moment critique. Puis, je m'élance et le percute violement par derrière. Ce qui le déstabilise légèrement. J'en profite pour enfoncer mes crocs dans sa jugulaire. Je cherche la carotide mais ne l'atteins pas. Le sanglier m'envoie un coup de défense que j'esquive trop lentement. Ce qui me blesse légèrement au niveau du flanc droit. Je saigne mais merci mon dieu la blessure est superficielle. Ce n'est qu'une égratignure. J'enfonce mes crocs plus profondément et atteins enfin la carotide que sectionne d'un coup de croc rageur. Je m'assois à coté du cadavre et me repose un bon moment. Je lèche ma plaie afin d'enclencher la cicatrisation. Puis, je traine la carcasse jusqu'au garde manger de la meute.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 3 Aoû - 20:28


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Aoû - 20:28

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 7
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 3 Aoû - 21:09

Force : 58 Agilité : 62 Endurance : 59
7+3=10

Après avoir emmené le sanglier au garde manger et fait examiner ma blessure par Rake Maar qui m'a assuré que ce n'était rien, je suis de retour sur mon terrain de chasse. Je m'apprête à effectuer la manœuvre habituelle afin de trouver une proie lorsque des bruits de piafs m'interpellèrent. Des croassements pour être exact. Je suis tranquillement la piste et la remonte jusqu'à la source de cette nuisance auditive. Je tombe finalement sur un groupe corbeaux en train de picorer une charogne. Saleté de rapaces, toujours à profiter du labeur des autres. Je m'élance à toute allure vers les volatiles et bondis dans le tas. La plupart des oiseaux s'envolent à temps pour m'échapper mais l'un deux décolle un cheveu trop tard. Je le blesse d'un revers de la patte et le maintient sous mes pattes, le temps de le snober de haut en bas. Tu pensais pouvoir m'échapper et me narguer comme d'habitude. Dommage pour toi, la chance a tournée et tu vas mourir. Je lui broie la colonne d'un mouvement de patte et l'enfourne dans ma gueule. Je passe récupérer le lièvre là ou je l'avais laissé avant de ramener mes deux prises au garde manger.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 4 Aoû - 18:08


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Aoû - 18:08

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de chasse' : 9

--------------------------------

#2 'Dé de chasse' : 10
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 4 Aoû - 18:46

Force : 61 Agilité : 62 Endurance : 60
9+3=12 (Chasse réussie)


Il est temps de retourner chasser. Le garde manger se remplit peu à peu et je suis satisfait de constater que tout le monde y mets du sien et se bouge pour l'approvisionner. Ainsi, la chasse n'est donc plus à mes yeux une corvée répétitive et ennuyante mais est redevenu un plaisir. Le fait que notre territoire soit si abondant en proie n'y est pas pour rien non plus. Il faut bien le reconnaître. La prise de ce territoire a été assez facile quand on y pense. Nous ne devons pas nous arrêter en si bon chemin et nous étendre. Mais pour s'étendre, il faut des troupes et nous ne sommes pas encore assez nombreux pour faire face à deux meutes. Ce n'est à mes yeux qu'une question de temps. La meute grandira cela ne fait aucun doute. En parlant de la prise de ce territoire, il me semble que nous avons un accord avec la meute de chien que nous avions combattu. Ne pourraient ils pas nous donner un coup de main dans la conquête à venir en échange de certains avantages. Malgré mon mépris pour mes lointains cousins, ces chiens sauvages sont différents des toutous des bipèdes. Ils ont choisis la liberté à l'obéissance aux hommes et pour cela ils ont mon respect. Oui, certains d'entre eux feraient de très bon renforts. Mais, j'imagine que recevoir de l'aide canine entacherait notre réputation. Pourtant, il n'y a pas de honte à avoir. Dans une guerre, il n'y a qu'une seule chose qui compte, la victoire. Enfin bref, il est temps que je fasse ce pourquoi je suis ici. Je trotte à travers le territoire en reniflant afin de capter des odeurs de gibier. Cela ne donne rien pendant une bonne heure alors je m'arrête un instant. Je lève le museau en l'air et ferme les yeux. Une légère brise m'envoie toutes sortes d'effluve. Je les détaille une à une et rejette celles qui se révèle inutile. Une m'interpelle en particulier. Je pense qu'il s'agit d'une belette. Je décide d'opter pour une approche discrète. C'est pourquoi je me plaque contre le sol et remonte la piste de ma proie en rampant. J'arrive finalement à quelques mètres de la proie. Je l'observe un moment avant de décider de passer à l'acte. Je sors de ma cachette et bondis sur mes pattes. Le mouvement alerte mon gibier qui prend la fuite. Je m'élance à sa poursuite et la rattrape en quelques foulées amples. Une fois à sa hauteur, je bondis et ma patte avant atterrit sur le crane de la belette qui se fracasse sous l'impact. Je ramasse ma prise et vais la déposer au garde manger avant de revenir à mon point de départ.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 4 Aoû - 19:14

Force : 61 Agilité : 62 Endurance : 60
10+3=13 (Chasse réussie)

Je viens de déposer la belette au garde manger et en ai profité pour m'abreuver dans un point d'eau bordant les ruines de la chapelle. Il est donc temps de se remettre au travail. Je lève le museau en l'air et laisse les différentes effluves et senteurs des lieux entrer dans mon museau de chasseur. Il ne faut pas une minute avant que je capte une odeur forte et marquée. L'exacte jumelle de celle d'hier. Un autre sanglier dans les parages. A croire qu'ils pullulent par ici. J'hésite un instant car il s'agit d'une grosse proie et que mon dernier face à face avec un porcin massif a failli me couter cher. Mais, je balaie rapidement mes doutes et suis l'odeur en marchant tranquillement. Pourquoi se presser ? Mieux vaut que j'établisse un plan d'action digne de ce nom avant de lui tomber dessus. Je sais je vais tenter de ruser. Dans le pire des cas, je finirais le travail comme hier. Une fois à une courte distance de ma proie mais suffisamment loin pour qu'il ne me voie pas et que je ne le voie pas, je pousse un hurlement puissant. Je vais donc ainsi attirer son attention et prendre un avantage psychologique. Il pourrait imaginer que toute une meute va lui tomber sur le râble. La peur le déstabilisera et le poussera à faire des erreurs. Ce qui m'ouvrira des failles dans lesquelles je m'engouffrerais. Une fois cela fait, je contourne la position du sanglier en faisant un détour. Puis, je remonte l'odeur jusqu'à arriver à une bonne dizaine de mètres du gibier de belle taille. Il se retourne vers moi et je vois la frayeur dans son regard. Il croit que je ne suis pas seul. Parfait, je charge le sanglier et m'arrête juste devant lui. Il recule de quelques pas. Je grogne et montre les crocs. Mon plan est stupide. Il aurait été intelligent si j'avais des partenaires qui auraient pu profiter du fait que je l'occupe pour l'attaquer par derrière. Et merde ! Je bondis devant lui et esquive de justesse un coup de défense. Profitant de cette ouverture je mords violemment sa patte avant puis je recule. Le sang coule abondamment. Le sanglier pousse un cri de douleur et charge. J'esquive au dernier moment et bondis sur mes pattes. Je m'élance afin de lui bondir dessus avant qu'il n'ai pu se retourner. Ce que je fais alors que ma proie se retourne. Mes crocs se plantent dans son flanc. Je tire violement de toutes mes forces et arrache un morceau de peau. L'animal décide de prendre la fuite et s'élance. Je le pourchasse à toute allure pendant un bon moment. Jusqu'à que ses blessures l'empêchent de continuer. Il ralentit et je saisis ma chance et le percute de toutes mes forces. Ma proie chancèle et chute lourdement sur le flanc. Je bondis et plante mes griffes dans sa gorge. La vie quitte le sanglier en quelques instants. Je prends un moment pour me reposer avant de trainer la carcasse jusqu'au garde manger.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 4 Aoû - 19:16


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 4 Aoû - 19:16

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 11
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 4 Aoû - 19:40

Force : 61 Agilité : 62 Endurance : 60
11+3=14 (Chasse réussie)

La traque du sanglier m'a bien fatigué mais il me reste encore suffisamment de forces pour continuer ma besogne. Je parcours le territoire en trottant à la recherche d'une ultime proie. Cette fois, je ne vais pas me focaliser sur mon odorat. Je vais utiliser tout mes sens pour cette chasse. Je trotte les oreilles et les yeux grandes ouvertes. Je parcours les lieux sans rien trouver pendant une bonne demi heure avant de repérer l'odeur d'un cervidé. Je peux entendre ses bruits de sabots. Je suis la piste grâce à cette odeur et à ses bruits de pas m'indiquant que ma proie, un daim à vue de museau n'est pas bien loin. Je me rapproche à pas de loup et m'élance dès que je l'ai en visuel. Il ne perd pas une seconde pour détaler à toute allure. Un petit sprint ne fait jamais de mal. Je galope à toute vitesse derrière le daim qui me distance dans une belle accélération. Je n'abandonne pas pour autant et tout en le pistant grâce à son odeur, je coupe à travers champs pour couper sa course. Cette manœuvre me permet de le rattraper. Je suis presque à sa hauteur. Je redouble d'efforts et pousse une belle accélération afin de me retrouver juste derrière lui. Au moment propice, je bondis sur sa croupe et plante mes crocs sur son dos. Le daim s'écrase sous mon poids et je n'ai plus qu'à aller chercher la jugulaire. Puis, je traine ma prise jusqu'au garde manger de la meute.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 5 Aoû - 14:43


Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 5 Aoû - 14:43

Le membre 'Ebène' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'Dé de chasse' : 10

--------------------------------

#2 'Dé de chasse' : 7
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 5 Aoû - 18:49

Points récupérés pour les posts précédents

Force : 68 Agilité : 73 Endurance : 71
10+3+2=15 (Chasse réussie)

Rien de tel qu'une bonne chasse en solitaire histoire de se mettre en jambe. Je vais surement aller passer le bonjour à ces saletés de bipèdes un peu plus tard. Un bon mouton bien gras ferait un délicieux festin pour Elerinna et les petits. J'en salive d'avance. Mais, pour le moment je vais devoir me contenter de ce que je trouverais dans les environs. Oh, je ne me fais pas de soucis. Ces terres  regorgent de proies qui n'attendent que de tomber sous mes crocs acérés. Je me dirige vers la clairière en trottant un sourire sur les lèvres. La conquête va bientôt commencer. Il se pourrait que le plan d'Atom fonctionne parfaitement auquel cas je n'aurais même pas besoin de me battre. Je ne sais pas si cette perspective m'enchante ou me déçois. D'un coté, je n'aurais pas craché sur un peu d'action. Mais, de l'autre, c'est peut être une bonne chose. Je ne risque pas d'être blessé. Je suis un père de famille désormais, mes choix ont des conséquences plus grandes que ce que je voudrais. Enfin, pour l'instant le conflit n'a pas débuté. J'ai du temps devant moi. Alors autant faire quelque chose d'utile tant pour moi que pour la meute. Voilà pourquoi, j'arpente ces terres désormais verdoyantes à la recherche d'une proie. Je tombe rapidement sur une piste car une odeur de rongeur vient délicatement me chatouiller le museau. Un écureuil se trouve dans le coin. Je me plaque au sol en position de chasse et traque l'odeur en rampant le plus discrètement possible à travers les fourrées. Je traverse la foret ainsi et arrive finalement devant un arbre au pied duquel se trouve un petit être roux qui amasse une quantité de noisette. Cliché sur les écureuils détecté, enfin peu importe ce qu'il fait il finira dans mon ventre ou celui d'un autre membre de la meute. Je bondis hors des fourrées et m'élance vers ma proie qui commence à grimper afin de m'échapper. Je bondis une nouvelle fois et lance un coup de griffe aérien. Je touche ma cible de justesse et savoure la chute de l'herbivore. Je lui brise le cou de mes crocs et l'enfourne entre mes crocs avant de le cacher sous une souche.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 5 Aoû - 19:43

Force : 68 Agilité : 73 Endurance : 71
7+3+2=12

Une fois le cadavre du petit herbivore à l'abri, je me remets immédiatement en chasse. Une légère brise m'envoie les effluves des alentours en plein dans le museau. Je balaie machinalement celles qui sont tout à fait à leur place ici et qui accessoirement ne sont pas comestibles. Je lève le museau afin d'humer une nouvelle fois les senteurs de la foret. J'en capte une qui pourrait se révéler intéressante. C'est une odeur de cervidé. Je dirais qu'il s'agit d'un chevreuil. Mais, j'imagine que je n'en aurais le cœur net qu'une fois qu'il sera tombé sous mes crocs. C'est pourquoi je traque l'odeur et remonte la piste de ma succulente proie au petit trot. Je traverse ainsi la moitié des terres avant de voir le chevreuil à quelques mètres de moi en train de s'abreuver dans un petit point d'eau. L'eau n'est désormais plus un problème bien au contraire le retour de cette denrée si précieuse rend le gibier plus stupide qu'il ne l'a jamais été. Je m'approche à pas de loup de la proie qui se retourne finalement alors que je ne suis plus qu'à quelques pas. Je dévoile mes crocs dans un sourire carnassier avant de bondir sur le chevreuil qui détale et m'échappe de peu. Je m'élance sans attendre à sa poursuite. Je savoure la mécanique bien huilé de mes muscles roulant sous ma peau. Que voulez vous, il faut savoir profiter des petits plaisirs de la vie. Je cours à vive allure en accélérant entre chaque foulée. Le chevreuil n'est plus très loin. Je redouble d'effort et continue de galoper à la suite de ma proie. Il bondit au dessus d'un mur en ruines et je l'imite quelques instants plus tard. Lorsque j'atterris de l'autre coté, je suis pris de stupeur. Je viens d'atterrir sur le dos de ma proie qui s'est cassé une patte en retombant dans un petit trou. Profitant de cette aubaine, je plante mes crocs dans sa gorge et une fois la besogne terminée. Je traine le chevreuil jusqu'au garde manger de la meute.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 5 Aoû - 19:44

Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Blood on the sand (Chasse solo)

Aller à la page : 1, 2  Suivant

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface