Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Je n'suis pas un chien qu'on siffle, esobek. #PV Nymi

Miroir des Silences
Miroir des Silences

Fiche de personnage
force:
105/100  (105/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Dim 2 Aoû - 18:44

Force:
61/100
Agilité:
75/100
Endurance:
54/100



Je n'suis pas un chien qu'on siffle, esobek.Feat Nymi

Le soleil avait tapé toute la journée, comme depuis un certain temps. C'est d'ailleurs pour cela que le solitaire ne sortait quasiment plus de sa tanière. Elle lui procurait un bien fou, avec sa nourriture à foison, sa fraîcheur tendre et le souffle frais de la terre. Mais malheureusement, les proies commençaient à manquer et il allait bien falloir qu'il mette son museau hors de sa tanière. Ce qui tombait par ailleurs très bien, car il avait bien envie de faire un tour au village des bipèdes.

Quant à la louve solitaire qui l'avait appelé...et bien elle n'avait qu'à le rejoindre là-bas pour ce dont elle avait besoin après tout. Ce n'était quand même pas lui qui allait lui courir après à celle là. En l'attendant d'ailleurs, il allait profiter du silence de la nuit -déjà trop chaude pour lui- pour aller piquer quelques bêtes à ses humaines préférés.
Ou plutôt détestés.
Ces bipèdes qui n'étaient même pas capable de partir quand on leur demandait. Bon, en ce moment ils n'avaient pas été trop pénibles.
Et puis, tant qu'on ne touchait pas à son antre, l'ex-hordien ne se considérait pas comme dérangé. C'est qu'il ne se mêlait pas trop de ce qui ne le regardait pas.

Avançant à vive allure vers les terres de l'est, Nocturne en profita pour respirer l'air pur et emplit de hululements divers et variés de la nuit. Un voile bleuté avait recouvert les cieux au-dessus de sa tête, bien qu'il n'y fasse pas attention plus que ça. En tant que prince de la nuit, cet espace se trouvait être son royaume.
Son pas ne ralentit qu'à quelques mètres du village rebattit.
S’aplatissant dans les hautes herbes, le brun attendit que tout se calme pour pouvoir prévoir ce qu'il allait faire.


© Lady sur Epicode

_________________
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 2 Aoû - 19:15

quand on a pas le choix ...
f. 100 - a. 100 - e. 100

L'heure est grave, c'est ce qu'on lui a fait comprendre. Une terre fertile où l'eau coule et où les proies sont abondantes a été repéré et les différentes meutes risquent de tous se mettre en marche vers cette terre semblable au paradis. Bien sûr, les Esobek sont également intéressé et, c'est pour cela que la louve se trouve là, cherchant un loup qu'elle n'a pas vu depuis un moment mais dont elle a eu vent de quelques rumeurs à sont sujet. On parle de mercenaire par endroit, de loup faisant n'importe quelle tâche contre un paiement. Les Esobek sont peu et bien trop jeune ou trop vieux pour certains mais, surtout, inexpérimentés. La conquête de cette dune n'allait pas être chose facile, le manque d'effectif de la meute se fait sentir et beaucoup craignent leur perte. La famine a faillit les frapper alors que la louve ne cessait de chasser pour subvenir aux besoins des autres mais, également leur trouver de quoi boire. Parfois l'ancienne solitaire se demandait comment elle en était arrivé à là, elle qui pensait que la vie en meute serait peut-être bien mais, elle a découvert que les Esobek ne sont pas les plus vaillant des loups.

Flairant l'odeur du loup qu'elle cherche, elle ne mit pas longtemps à le rejoindre, le trouvant là, tapis dans les hautes herbes non loin du village des Hommes, que faisait-il ici ? La louve vint se faufiler à ses côtés, mettant de côté la réticence qu'elle a à être proche d'un autre loup, mettant de côté sa méfiance qui lui donne envie de se tenir suffisamment éloigné de lui. S'aplatissant au sol, son regard posé sur le village, elle finit par briser le silence.

« A croire qu'on est fait pour se rencontrer dans d'étrange condition, Miroir des Silences. »

Leur première rencontre date de quand ils étaient forcés de se terrer comme des rats sous terre et qu'ils ont été prit dans un éboulement, bloqué et obligé de travailler ensemble pour s'extirper de là. La seconde fois ce fut bien après alors que tous deux étaient dans un état bien lamentable, l'ombre d'eux même mais, désormais, c'est différent. La louve a reprit du poil de la bête, gagnant en assurance mais, surtout, bien plus forte qu'autre fois. Si malgré tout à l'intérieur d'elle une part de sa vie de solitaire reste, elle s'est désormais construit une image de louve forte pour pouvoir faire face à toute situation, du moins elle l'espère.

« J'ai entendu dire que tu étais devenu mercenaire, cela te va à merveille je dois dire. »

Elle s'interrompit, laissant planer le silence, attendant la réaction du loup noir à ses côtés.

Code © N3m0
Miroir des Silences
Miroir des Silences

Fiche de personnage
force:
105/100  (105/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Dim 2 Aoû - 19:30

Force:
61/100
Agilité:
75/100
Endurance:
54/100



Je n'suis pas un chien qu'on siffle, esobek.Feat Nymi

-A croire qu'on est fait pour se rencontrer dans d'étrange condition, Miroir des Silences.

Le canidé au pelage corbeau n'avait pas remué en l'entendant arriver. En fait, il s'attendait à ce qu'elle arrive. Malgré qu'il ne soit plus qu'un solitaire, le prédateur avait eu vent de certaines nouvelles. Une nouvelle terre à conquérir, un petit coin de paradis. Tout cela sentait fort les contrats. Et il se doutait qu'en tant que mercenaire, il n'allait pas tarder à être réquisitionner en tant que chair à pâté.

-Je dirais plutôt que tu viens dans un but précis, Etoile damnée.

Alors qu'elle se couchait près de lui, l'odeur musquée des esobeks parvint à son museau. Un léger grognement lui échappa alors qu'il ne quittait pas le village des yeux. Les hommes faisaient des allers-retours, aucune faille ne se présentait pour le moment.

-J'ai entendu dire que tu étais devenu mercenaire, cela te va à merveille je dois dire.

Le mercenaire se retint de rouler des yeux, agacé. Il passa sa langue sur sa gueule légèrement ouverte, plus par habitude que pour une réelle raison et répliqua:

-Ne nous attardons pas en paroles. Il ne sert à rien de me flatter pour avoir ce que tu veux Nyméria.

Son regard vairon dur se tourna vers elle, caressant la fourrure douce et grise de la louve avant de revenir se braquer sur les toits d'ardoises en face de lui.

-Qu'est-ce qui t'amène dis moi?


© Lady sur Epicode

_________________
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 2 Aoû - 20:23

une contrat
f. 100 - a. 100 - e. 100

Il n'avait pas réagit, du moins, elle fut accueillit seulement par un grognement mais est-ce probablement à cause de son odeur, à moins que ça ne soit parce qu'elle l'interrompe, non si c'était réellement le cas il lui aurait déjà fait comprendre mais visiblement, il s'attend à quelque chose venant d'elle. Ce que la diplomatie peut être difficile lorsqu'on en a pas l'habitude et le loup noir raya rapidement les flatteries de la louve pour en venir à l'essentiel, pour une fois que la louve cherchait à se montrait agréable … Enfin elle se doutait bien qu'elle ne serait pas accueillit bras grand ouvert et de toute manière, cela ne lui aurait pas plu. Sentant son regard posé sur elle, elle ne quitta toutefois pas des yeux le village des Hommes. Les Hommes … Rien que de les voir elle sentait son sang bouillir au fond d'elle, elle n'avait qu'une seule envie, leur sauter à la gorge, faire ruisseler leur sang, se délecter de le chaire et les voir souffrir comme eux l'ont fait souffrir. Elle retint un grondement, se perdant un moment avant de reprendre finalement ses esprits, secouant la tête en faisant bouger le collier autour de se cou. Jetant un rapide coup d’œil à l'ex-Hordien, elle détourna bien rapidement son regard ambré ailleurs.

« Tu as du en entendre parler j'imagine, de ce territoire fertile où l'eau coule à flot, où la nature est présente et où les proies se font en nombre. »

Oui, qui n'en a pas entendu parler après tout ? Puis, peut-être a-t-il déjà eu une proposition ? Peut-être arrive-t-elle trop tard ? Elle n'en sait rien et même si elle a du mal avec cette tâche qu'on lui a demandé de remplir, elle n'a pas d'autre choix que de tenter.

« J'imagine que tu l'as deviné, j'ai finalement accepté de rejoindre les Esobek, c'est la seule chose qui me restait à faire de toute manière … Enfin, là n'est pas le sujet. J'aimerais te proposer un contrat. Aide-nous à prendre possession de cette terre et tu auras la nourriture que tu souhaites, sauf si tu souhaites autre chose. Dis moi et je te dirais si je peux te le donner. Qu'en dis-tu ? »

Les yeux fixés droit devant elle, elle se demande comment allait réagir ce loup qui n'aime guère les Esobek. Si à leur dernière rencontre tout c'est bien passé entre eux, qu'est-ce qu'il va en être désormais ? Elle ne préfère pas y penser pour le moment et attend la réponse du mercenaire à ses côtés.

Code © N3m0
Miroir des Silences
Miroir des Silences

Fiche de personnage
force:
105/100  (105/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Dim 2 Aoû - 20:37

Force:
61/100
Agilité:
75/100
Endurance:
54/100



Je n'suis pas un chien qu'on siffle, esobek.Feat Nymi

-Tu as dû en entendre parler j'imagine, de ce territoire fertile où l'eau coule à flot, où la nature est présente et où les proies se font en nombre.

Le tueur hocha distraitement la tête. C'est bien ce qu'il pensait, les rumeurs étaient fondées. Sans interrompre son discours, bien que sentant le regard ambré sur lui, le noireau tendit l'oreille.

-J'imagine que tu l'as deviné, j'ai finalement accepté de rejoindre les Esobek, c'est la seule chose qui me restait à faire de toute manière … Enfin, là n'est pas le sujet. J'aimerais te proposer un contrat. Aide-nous à prendre possession de cette terre et tu auras la nourriture que tu souhaites, sauf si tu souhaites autre chose. Dis moi et je te dirais si je peux te le donner. Qu'en dis-tu ?

Un rire roque échappa de sa gorge, ressemblant davantage à un grognement rocailleux qu'à autre chose. Le regard vairon déstabilisant du mercenaire se tourna vers celui ambré de la nouvelle esobek. Esobek hein... après tout ce n'était pas pire que de voir son aide demandée par un sekmet. Si ça avait été le cas, il était clair que le gros loup aurait montré son refus d'un rapide coup de crocs dans la jugulaire.

-Je me fiche de c'que tu es devenu Nymeria. Quant à ta proposition...et bien j'accepte.

Bien qu'il ne porte pas son alpha dans son coeur, le loup à l'oreille déchiré décidait d'accepter la proposition. Il avait besoin d'action lui aussi. Mais, il avait également des conditions à poser... Soudain, une envie de rire lui traversa l'esprit. Oh, une farce pour voir sa tête ne serait pas de tout refus. Et puis de toute manière, il pouvait bien se le permettre.

-Mais j'ai des conditions. Je veux quelque chose de bien précis en effet, en plus de nourriture...

Il planta son regard destabilisant et dur dans le sien et souffla doucement:

-Je te veux toi.

Intérieurement, le solitaire retenait un fou rire en déviseageant le visage de la louve qui semblait se décomposer.

© Lady sur Epicode

_________________
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 2 Aoû - 21:52

demande étrange
f. 100 - a. 100 - e. 100

Il accepte, la louve en fut étonné, cela était si facile ? Pourquoi avoir accepté ? Juste parce qu'il allait pouvoir manger gratuitement un petit moment ? Elle ne pensait vraiment pas que cela serait aussi facile. Son amie l'a envoyé trouver un mercenaire et ne connaissant que le loup noir, elle s'était directement dirigé vers lui mais, jamais elle n'aurait imaginé qu'il accepte. Facile, c'était vraiment facile, du moins, jusqu'à ce qu'il ajoute une condition … Le regard de la louve se braque sur le solitaire et elle sentie le temps se figer tout autour d'elle. Elle ? Il veut elle ? Comment ça, se fiche-t-il d'elle ? Si soudainement ? Elle le fixe, perplexe, perdu mais également effrayé. Elle imaginait tout en demande mais, pas celle-ci. Que devait-elle faire ? Pour le coup, elle était perdu, elle n'arrivait pas à émettre le moindre son tant cette réponse l'a prise au dépourvu. Est-ce seulement pour cette raison qu'il a accepté ? Mais pourquoi ? Ils n'ont pourtant rien en commun, ils n'ont pas le moindre lien alors, pourquoi ? Est-il devenu fou ? Frustré ? Il se sent seul ? Trop de question jaillissent dans sa tête et les secondes passèrent tandis qu'un silence de mort s'installe entre les deux …

« Je crains ne pas comprendre. »

Ou alors elle ne veut pas comprendre.

« Et je pense que de tout manière cela n'a rien à faire dans cette affaire donc, si tu es prêt à nous aider je compte sur toi mais je ne tolérais aucune trahison sauf si tu veux finir le reste de ta vie amputé d'autre chose que de ton oreille. »

Finit-elle par gronder, n'aimant guère cette situation qui l'a mit mal à l'aise et irrité. Pour ne pas laisser le temps au noir de répondre elle rajoute autre chose.

« Si tu connais d'autres mercenaires, parle leur de ce contrat, si cette terre nous reviens il y aura suffisamment de quoi vous nourrir quelques temps. »

Code © N3m0
Miroir des Silences
Miroir des Silences

Fiche de personnage
force:
105/100  (105/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Dim 2 Aoû - 23:21

Force:
61/100
Agilité:
75/100
Endurance:
54/100



Je n'suis pas un chien qu'on siffle, esobek.Feat Nymi

- Je crains ne pas comprendre.

Intérieurement, le solitaire se délectait de cette stupeur et ce mélange hétérogène de sentiments et d'émotions qu'il voyait défiler dans les yeux de la louve. Finalement, un grondement remplaça le ton troublé, sans qu'il n'y fasse véritablement attention.
Rah... il était certain que si l'esobek avait pu tuer d'un seul regard, il serait mort et enterrer à l'heure qu'il est. Enfin, encore faut-il que quelqu'un l'enterre. C'est qu'il n'avait pas franchement d'amis le noireau.

- Si tu connais d'autres mercenaires, parle leur de ce contrat, si cette terre nous reviens il y aura suffisamment de quoi vous nourrir quelques temps.

Nocturne ricana, sans se cacher. Il ne faisait même plus attention au village animé en face de lui.

-Tu fuis le sujet. Et je ne connais pas d'autres mercenaires qui accepteraient.

Pas mal de vilaines idées tournaient actuellement dans son crâne, mais le brun s'en défit lentement avant de reprendre son attitude froide, agressive. Il était ainsi. Changeant pour un rien. Lunatique. Instable. Son ton se fit plus froid, neutre comme totalement désintéressé de la situation.

-Je veux des proies. Certes. Mais je veux pouvoir arpenter les terres que j'aurais aidé à conquérir, sans en être chassé par le vainqueur.

C'était cela son prix. Et encore, il se retenait de demander plus...il avait une petite revanche à prendre sur l'alpha esobek, mais comptait se retenir encore un peu. Il n'était pour le moment pas de taille, pas besoin de se faire des illusions. Cependant, son regard se tourna vers l'ex-solitaire et lâcha brusquement.

-Même si je t'aime bien Nymeria, il va de soit que si une offre plus intéressante survient, je me rangerais du côté du plus offrant. C'est ainsi que cela marche, ma loyauté ne sera découverte qu'une fois sur le champ de bataille.

Il secoua légèrement sa tête et plaqua ses oreilles sur son crâne au moment où un humain passa un peu trop près de leur cachette. Son oreille en lambeau suivit plus difficilement le mouvement, mais à présent il souffrait moins. Son estomac se faisait lourd, du fait de l'eau pollué qu'il avait été obligé d'ingurgité, mais en vaillant soldat, le mercenaire se contentait de l'ignorer.

-Et pour tout à l'heure... Je me moquais de toi.



© Lady sur Epicode

_________________
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 3 Aoû - 11:32

pas de trahison possible
f. 100 - a. 100 - e. 100

Il n'en connaît pas d'autres ou ne veut pas en connaître voir partager, tant pis, la louve cherchera d'elle même ces autres mercenaires, elle n'a de toute manière pas le choix. Le loup noir changea de comportement, retrouvant ainsi celui qu'elle avait rencontré pour la toute première fois sous terre. Pouvoir chasser sur cette nouvelle terre sans problème ? Soit, cela ne devrait pas poser de problème, elle n'aura qu'à en avertir les autres, tant qu'il ne cherche pas à s'en prendre aux Esobek, tout ira pour le mieux. Elle hocha doucement la tête, son regard rivé sur le village des Hommes et écouta ce que le mercenaire avait d'autre à lui dire. Sa réponse arracha un grondement à la louve mais le ravala bien vite lorsqu'un bipède s'approcha de trop près d'eux. S'écrasant davantage au sol, les oreilles en arrière, elle ne pouvait s'empêcher de garder son regard posé sur cet être qu'elle méprise. S'efforçant de tenir en place pour ne pas bondir à la gorge de l'Homme, elle remua nerveusement la queue alors qu'elle dévore l'Humain du regard. Il finit par reculer, retournant au village et le loup noir reprit mais elle ne l'écoute pas, trop absorbé par la contemplation de cette race similaire à des parasites tant ils sont difficile à repousser, éliminer. Elle finit par reprendre ses esprits.

« Tu auras la permission de chasser sur cette terre si nous arrivons à l'avoir, tu as ma parole mais attaque un seul Esobek et tu en souffriras. De même, si je découvre que tu as changé d'employeur le moment venu, sache que tu seras ma première cible et mes crocs sont la dernière chose que tu risques de voir. Met toi ça dans le crâne, Nocturne. »

La louve ne rigolait pas, elle n'a aucune envie de rigoler. Devoir participer à une éventuelle guerre des territoires ne l'enchante pas, elle redoute même ce moment, elle qui vivait pourtant en paix, loin des guerres des meutes, la voilà désormais prise dedans et, pire, devant être à la tête des Esobek pour aider son amie. Cela ne lui plaît guère mais, a-t-elle réellement le choix ? Elle a accepté ce poste et désormais elle se doit de s'en tenir. Se battre n'a jamais été son fort et elle redoute de devoir se battre de nouveau pour sa survie. Que se passera-t-il ? Son instinct destructrice reprendra-t-il le dessus ? Deviendra-t-elle de nouveau aussi sanguinaire que lorsqu'elle devait combattre ces meutes de chien qu'on lui envoyait chaque jour pour survivre ? Les souvenirs de l'arène jaillisse de nouveau, est-ce que cette conquête va finir ainsi ? En un bain de sang ? Du sang souillant ces terres fertiles ?

« Que tu m'aimes bien ou non, je n'ai que faire de sentiment, trahis moi et tu meurs. »

Code © N3m0
Miroir des Silences
Miroir des Silences

Fiche de personnage
force:
105/100  (105/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Lun 3 Aoû - 18:58

Force:
61/100
Agilité:
75/100
Endurance:
54/100



Je n'suis pas un chien qu'on siffle, esobek.Feat Nymi


-Tu auras la permission de chasser sur cette terre si nous arrivons à l'avoir, tu as ma parole mais attaque un seul Esobek et tu en souffriras. De même, si je découvre que tu as changé d'employeur le moment venu, sache que tu seras ma première cible et mes crocs sont la dernière chose que tu risques de voir. Met toi ça dans le crâne, Nocturne.

Le solitaire grogna légèrement. Bien qu'il la savait plus forte que lui, la demoiselle ne l'intimidait guère. Lui aussi avait un bon nombre de ressources non-négligable, elle ferait mieux de ne pas l'oublier.

-Tes menaces sont vaines Nymeria. Tu ne m'intimides pas. Ma loyauté ira au plus offrant. Cette discussion est à présent terminée.

Sans faire attention plus que ça aux autres paroles de la louve, le mercenaire se redressa un peu, toujours caché par les hautes herbes et l'ombre de la forêt. Cet avantage qu'il avait avec son pelage...
Tournant le dos à la nouvelle esobek, Nocturne quitta ces lieux, laissant seule la louve qui grognait contre lui. Il se fichait bien de ses menaces. Cette louve ne lui faisait absolument pas peur à vrai dire, et ce n'est surement pas en le menaçant de mort qu'elle allait s'attirer ses grâces.
Reprenant un trot doux, l'ex-hordien s'enfonça dans les terres de l'est, s'éloignant du village où grouillaient ces êtres qui le répugnait tant.

Tôt ou tard, eux aussi allaient devoir payer un certain tribut.


© Lady sur Epicode

_________________
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Je n'suis pas un chien qu'on siffle, esobek. #PV Nymi


 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface