Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Entrainements solo d'Ebène

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 29 Mai - 18:28


I Must Become Stronger

Force : 24 Agilité : 20 Endurance : 25


Nous avions vaincu l'ennemi, la horde n'était plus. Sans leur chef, les hordiens n'étaient que des loups solitaires perdus et sans but. Enfin, ce n'était pas comme si le sort de ces meurtriers m’intéressait ou me préoccupait outre mesure. Mais, j'avais un peu l'impression d’être dans la même situation que ces derniers. Ma vie de Sekmet n'avait plus de sens. Malgré la présence d'Elerina, je ne me sentais plus à ma place dans cette meute. Heureusement pour moi, le destin semblait m'avoir pris en pitié. Puisque' Atom l'ancienne général Sekmet avait pour projet de créer sa propre meute. Quoi de mieux qu'entrer dans une nouvelle meute pour prendre un nouveau départ. Seulement, je ne voulais plus être un loup sans envergure. Non, je devais être fort pour cette nouvelle meute. Fort pour ma future Alpha, fort pour protéger les nôtres, fort pour protéger ma compagne et nos futurs petits. La bataille contre la horde m'avait montré que je n'étais pas au niveau de mes frères de meute. Et, je devais absolument changer cela. Voilà, la raison pour laquelle je me rendis dans la foret charbonneuse. Une foret qui n'a désormais plus rien à voir avec la foret que j'avais découvert lors de mon arrivée sur ces terres. Mais qu'importe ces enfoirés de bipèdes payeront pour leurs crimes un jour. Néanmoins, je trouvais que c'était le lieu parfait pour un entrainement intensif. Je prends le temps d'observer les environs afin de m'assurer qu'il n'y a pas d'homme dans les parages. Les sillons de chars sur le sol et les empruntes de pas indiquent que la présence de ces foutus bipèdes s'était accrue de façon exponentielle ces dernières semaines. Une fois sur d’être bien seul, je m'étire longuement. Ce serait idiot de se froisser un muscle n'est ce pas. Puis, une fois prêt je m'élance comme un dératé à travers les fourrés. Je cours de plus en plus en vite en tentant d'esquiver les souches et les troncs d'arbres. Les branches et les morceaux de bois éparpillés sur le sol me fouettent le pelage et griffent ma peau mais je ne m’arrête pas. La douleur dans mes muscles tendus m'indiquent que je devrais ralentir un peu l'allure. Je diminue le rythme de ma course, ce qui me permets de souffler un peu. Je continue de courir et décide de rendre l'entrainement un peu plus difficile en sautant par dessus les troncs d'arbre qui jonchent le passage. Je bondis par dessus les troncs avec agilité. Et bien c'est moins difficile que ce que je croyais. J'arrive devant un tronc un peu plus imposant que tous les autres, je prends de la vitesse avant de sauter par dessus. J'ai failli me rater mais j'ai réussi à le passer de justesse. Je m’arrête pour souffler un peu. La langue pendante, je m'assois et inspire tout l'air possible. Puis, après m’être suffisamment reposé je me relève et grimpe sur un tronc. Il y a un autre tronc à quelques mètres. Je vais tenter de l'atteindre en bondissant. Je m'élance et bondis du mieux que je peux mais je manque ma cible de quelques centimètres et chute lourdement sur le sol couvert de feuilles mortes. Je me relève lentement et péniblement soulagé de constater que je n'ai rien de cassé.            

Code By AFTERGLOW

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 29 Mai - 19:06


I Must Become Stronger

Force : 24 Agilité : 20 Endurance : 25


Je venais de me relever péniblement d'une chute pour le moins honteuse mais sans conséquence. Oh et puis après tout, il n' y avait aucune honte à tomber en s’entraînant. N'est pas à cela que sert un entrainement, à tomber pour se relever plus fort et ne plus jamais tomber. Enfin bref, je ne suis pas ici pour disserter mais pour m’entraîner. Alors, je m'approche de l'arbre le plus proche. Puis, je visualise l'arbre comme s'il s'agissait d'un loup. Un loup belliqueux et enragé. Oui, je vous l'accorde cela demande un minimum d'imagination bon d'accord beaucoup d'imagination. Je me place en position de combat puis m'élance vers l'arbre et me jette sur le tronc. Je mords comme une furie dans le bois résineux. Les éclats de bois s'accrochent à ma langue et je m’arrête un instant le temps de recracher tout cela. Puis, je repars à l’assaut comme un forcené, les morsures de mes crocs sont complétés par des coups de griffes lancés dans tous les sens. Mes griffes s'enfoncent dans le bois sec comme une lame dans du beurre. Puis, je recule et me jette sur le coté. Un combat ne se joue pas qu'à l'agressivité et la force. Non, il faut être habile pour triompher alors je reprends mon manège tout en me jetant à droite à gauche pour esquiver des coups de crocs et de griffes imaginaires. Le tronc ne ressemble plus à grand chose au bout d'une douzaine de minutes d'exercice Je tourne alors autour de l'arbre en grognant, le poil hérissé. Et ben voilà, je n'ai qu'à m'en prendre à l'autre coté du tronc. Je bondis juste devant ma cible et claque des mâchoires puis je recule et répète le processus une bonne dizaine de fois avant de me jeter sur le pauvre arbre n'ayant rien demandé. Je griffe puis bondit en arrière, à droite puis à gauche. Puis comme après avoir guetté le bon moment pour attaquer, je plante mes crocs dans l'écorce et secoue la tète dans tous les sens de manière frénétique comme si je voulais détacher la tète de l'ennemi de son cou. Puis, une fois que j'en eu assez d'avoir des copeaux de bois dans la gueule écumante de bave, je m’arrête. Je recrache une nouvelle fois l'immonde résidu de bois. Et sans crier gare, la fatigue m'envahit et la douleur me contraint à m'allonger un instant. J'avais oublier ce que cela faisait de s’entraîner de la sorte. C'est agréable de suer pour la bonne cause mais c'est terriblement épuisant. Il faut que je me trouve un petit coin calme pour roupiller. Je me lève quelques minutes plus tard et me dirige en marchant vers le camp de la meute. 

Code By AFTERGLOW

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 30 Mai - 11:52


I Must Become Stronger

Force : 24 Agilité : 20 Endurance : 25


Un nouveau jour sur ces terres dévastées, une nouvelle journée de travail qui m'attends. Car désormais, je n'aurais de cesse de m’entraîner avant d'avoir atteins mon meilleur niveau. Et peu importe que je rentre courbaturé au camp. Qui a dit que le progrès était indolore. Personne que je sache, au contraire il faut souffrir pour être fort. C'est pourquoi un sourire orne mes sombres babines alors que je trotte vers la foret charbonneuse et ses arbres calcinés à l'écorce aussi noire que mon pelage. Une fois sur les lieux, j'observe suspicieusement les environs. Les bipèdes sont encore dans les parages, se pavanant sur nos terres, les souillant de leur présence donc la prudence est de mise. Une fois que je me suis assuré d’être bel et bien seul, je m'avance vers une branche d'une fracture assez imposante qui traîne près d'un tronc. Et y enfonce mes crocs durement. C'est désagréable et cela fait assez mal pour être honnête mais je laisse mes crocs dans le bois. Je vais tenter de faire le plus de dégâts possible à cette branche. Qu'il n'en reste plus que du petit bois. Je retire mes crocs du morceau de bois pour recracher les copeaux qui envahissaient ma gueule. Une fois cela fait, je replante mes crocs dans le tronçon de bois et le secoue frénétiquement dans tous les sens. Je transpire tant je mets d'énergie dans cette tache pourtant d'apparence simple et basique mais bien plus éprouvante que l'on ne l'imagine. Je m’arrête de nouveau pour recracher les résidus de bois qui se collent sur ma langue. Pff ! Quel gout immonde. M'enfin bref, ce n'est pas censé avoir un agréable gout de mouton. Je plante brusquement mes crocs dans le bout de bois déjà bien abîmé. Mauvaise idée, cette fois je crois que je me suis pété un croc. Malgré cela, je continue de mordre furieusement le bâton à mes pattes. Oh et puis zut, mes crocs ont assez soufferts pour aujourd'hui. Je lacère le morceau de bois de mes griffes, le piétine et l'écrase de tout mon poids. Après dix bonnes minutes d'acharnement, le morceau de bois n'est plus qu'un tas de poussière. Je m'assois sur mon séant essoufflé. Qui aurait pu imaginer que détruire un simple morceau de bois serait si difficile et épuisant, pas moi en tout cas.             

Code By AFTERGLOW

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 30 Mai - 12:30


I Must Become Stronger

Force : 24 Agilité : 20 Endurance : 25


Une fois remis de l'exercice et suffisamment reposé, je me relève prestement et réfléchis à ce que je pourrais faire pour la deuxième partie de mon entrainement. J'arpente les lieux de long en large et en travers tout en cherchant le meilleur exercice possible. Soudain, je m’arrête car je viens d'entendre un drôle de bruit. Mes oreilles se plaquent sur mon crane alors que je recule prudemment jusqu'à être caché dans un buisson. J'attends un bon moment l'oreille attentive mais il ne se passe rien alors je sors de ma cachette. Je m'étire avant de me mettre à trotter entre les troncs calcinés qui sont à l'origine du nom de cette foret lugubre. Je trotte ainsi dix bonnes minutes, sautant par dessus les fourrés et les quelques obstacles que je trouve sur ma route. Puis, j’accélère peu à peu la cadence. Je vais de plus en plus vite mais je suis loin de ma vitesse de pointe. Je travaille mon endurance plutôt que ma vitesse pure. Les branches cinglent mon visage et lacèrent mes flancs encore endoloris par la récente bataille mais je ne m’arrête pas et souffre en silence. Je poursuis ma course à un rythme soutenu sur une bonne centaine de mètres puis j'accélère pour atteindre ma vitesse maximale quelques minutes plus tard. Je me sens presque voler, mes pattes effleurent à peine le sol. Je m’arrête avant de manquer de souffle et réitère tout le manège dans l'autre sens. Je fais ainsi un aller retour dans les bois. Je m’arrête haletant devant un tronc. Depuis combien de temps suis je dans cette foret ? Je suis arrivé il y a une bonne heure. Enfin, je n'en suis pas tout à fait sur. Je perds la notion du temps lorsque je produis des efforts physiques. Je m'allonge sur le sol de la foret et pose ma tète sur mes pattes avant. Mon poitrail se soulève au rythme de ma respiration saccadée. Je m'endors fatigué de cet entrainement mais satisfait. Je me réveille brusquement une bonne demi heure plus tard. Non ce lieu n'est pas sur pour piquer un roupillon. Si, je veux dormir il vaut mieux que je rentre alors je me lève et m'ébroue avant de prendre la direction du territoire Sekmet. 

Code By AFTERGLOW

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 31 Mai - 23:12


I Must Become Stronger

Force : 24 Agilité : 20 Endurance : 25


Je commençais à m'habituer à ces entraînements journaliers et mieux à y prendre définitivement gout. Je ne vais pas cacher qu'au début, j'en ai littéralement bavé et que je m'effondrais dans un coin relativement sur des terres bordant les ruines de la chapelle sur la colline de verre après mes premiers entraînements. Ce n'était évidemment pas le vrai nom de cette petite colline mais c'est ainsi que je l'avais surnommé en raison des morceaux de verre qui jonchaient les alentours de la vieille et imposante bâtisse qui trône à son sommet. Le refuge tant attendu pour la nouvelle meute dont je suis membre. Ce refuge qui est à portée de griffes et pourtant si éloigné. Il était évident que ce refuge synonyme de sécurité et de paix pour les miens n'allait pas nous tomber tout cuit dans le bec. Nous allions devoir nous battre. J'allais devoir me battre et je ne comptais pas vraiment me faire écraser comme ce fut le cas lors de cette fameuse bataille qui restera dans les mémoires pour des générations. C'est en pensant à tout cela que je me rendis dans la foret charbonneuse. Le fait qu'elle soit en territoire Sekmet ne me posais aucun problème bien au contraire. Une fois sur les lieux, je vérifie rapidement que je suis bien seul. Je n'aimerais pas tomber sur un foutu bipède ou un ancien frère de meute, je n'aurais pas la force de devoir me justifier pour mon départ. Fort heureusement, je ne croise personne. Alors, je me mets à courir à une allure soutenue mais pas à ma vitesse maximale. Je cours en esquivant habilement les troncs et les débris que je trouve sur ma route. Les branches cinglent mon pelage et griffent ma peau. Mais, l’adrénaline me pousse à continuer sans me préoccuper de la douleur. Alors, je cours et je savoure pleinement la sensation de mes muscles tendus pour l'effort. Mes foulées sont rapides mais mesurées, je ne dois pas aller trop vite. Si je vais trop vite, je risque de ne plus être suffisamment concentré pour esquiver. Et bien, que j'adore aller le plus vite possible, la perspective de me manger un arbre en pleine de tronche ne me réjouis pas outre mesure. Alors, je cours à ce rythme intermédiaire entre le trot et la course tout en me jetant à droite ou à gauche selon la position de l'obstacle se trouvant devant moi. Puis, après une bonne douzaine de minutes d'exercice, je m’arrête et me repose un peu. Avant de laisser cours à mon amour pour la vitesse. Je m'élance au milieu des bois et cours de plus en plus vite. Jusqu'à sentir mon cœur battre à toute vitesse dans mon poitrail. La langue pendante je cours comme un fou comme si ma vie en dépendait et tout cela pour le plaisir. Nul doute que cela va travailler mon endurance mais ce n'est pas le but premier ici. Une fois suffisamment essoufflé et satisfait, je m’arrête et m'allonge sur la terre. Puis, après m’être bien reposé je quitte la foret.      

Code By AFTERGLOW

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 1 Juin - 16:01


I Must Become Stronger

Force : 24 Agilité : 20 Endurance : 25


Je me rendis comme à mon habitude vers la foret charbonneuse afin de m'y entraîner. Un nouvel entrainement journalier. Une fois sur les lieux, je répète la même routine. Une inspection en règle des lieux afin de ne pas avoir de mauvaise surprise ou de faire de mauvaise rencontre. C'est bon, je suis bel et bien seul. Je m'approche d'un vieux tronc calciné aussi noir que la nuit et observe le sol. Je cherche un morceau de bois assez lourd pour qu'il soit difficile à traîner. Mes yeux balayent les environs à la recherche de la pièce parfaite. Le voilà ! Je m'avance vers un morceau de tronc assez imposant avant de planter mes crocs dedans. Puis, je le traîne derrière moi sur une petite distance. Je retire mes crocs du bois et aspire une goulée d'air avant de replanter mes crocs dans le bois et de le tirer sur une distance plus longue. J'avance au pas, incapable d'aller plus vite que cela avec ce morceau de tronc accroché à mes crocs. Je tente de courir avec mais n'y parviens que difficilement. La douleur dans ma mâchoire me pousse à arrêter. Je retire une nouvelle fois mes crocs de l'objet et me repose un peu. Puis, je replante mes crocs dans le morceau de bois et entreprends de le traîner sur une plus longue distance. Je sens mes muscles se contracter durement sous l'effort. J'avance ainsi mètre après mètre, transpirant et les crocs endoloris mais je suis trop borné pour cela alors je continue ainsi pendant une bonne dizaine de minutes jusqu'à ce que je n'en puisse plus. Puis, une fois cela fait, je me laisse tomber sur le flanc.     

Code By AFTERGLOW

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 1 Juin - 16:44


I Must Become Stronger

Force : 24 Agilité : 20 Endurance : 25


Je me relève prestement après m’être suffisamment reposé. Je m'ébroue pour enlever la poussière de mon pelage ébène. Puis, je me mets à trotter au milieu de ces tristes bois ou les troncs calcinés ne sont plus que le sombre reflet d'une foret qui du être majestueuse à une autre époque. Je trotte ainsi pendant un certain temps avant de me décider d’accélérer un peu a cadence. Je cours de plus en plus vite tout en esquivant habilement les obstacles sur ma route. Mes foulées sont ponctuées de bonds. Je bondis au dessus d'un débris métallique puis d'un tronc. Cette foret est un terrain de jeu idéal pour entraîner les muscles des pattes. Et améliorer sa souplesse et sa détente. Je cours, cours encore et toujours pendant plus d'une dizaine de minutes. Je ne compte pas sprinter aujourd'hui. Non, je me contente d'une course de fond au milieu des derniers arbres décrépis. Les quelques bonds que j'effectue permettent de rendre l'effort plus intense. Mes foulées sont amples et mesurées, je maîtrise ma vitesse du mieux que je peux. Néanmoins, je sens que je ralentis peu à peu au fur et à mesure que la fatigue me gagne alors je m’arrête et après avoir soufflé, je prends la direction de la colline.      

Code By AFTERGLOW

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 2 Juin - 11:10


I-M-B-S

Force : 24 Agilité : 20 Endurance : 25


Après cette chasse ratée dans la foret aux pendus, j'avais bien besoin de me défouler. Me défouler pour me calmer les nefs, nerfs bien tendus depuis ce matin. Car voilà qu'après avoir envahit nos terres, volés nos proies et détruit le paysage ces enfoirés de bipèdes nous empoisonnent. Mais pourquoi ne peuvent ils pas tous mourir dans d'atroces souffrances. Ce sont eux les responsables de tout ce chaos mais ce sont eux qui s'en sortent le mieux. C'est d'une injustice à me donner des envies d'égorger quelqu'un. C'est peut être mieux pour les proies que je n'ai pas eu de chance ce matin car cela n'aurait vraiment pas été beau à voir. Me voilà maintenant dans la foret charbonneuse, je m'avance jusqu'à un tronc d'arbre calciné et lui tourne autour en grognant. Si lors de mes premiers entraînements, j'ai eu du mal à m'imaginer faire face à un ennemi. C'est aujourd'hui très facile et j'imagine avoir un de ces stupides bipèdes devant moi. Je bondis sur le tronc et le lacère furieusement et frénétiquement de mes griffes. Des copeaux de bois volent ça et là. J'enfonce mes crocs profondément dans le bois mort et secoue la tète. Puis,j’arrête et recule de quelques pas. Je mime plusieurs esquives. Avant de foncer vers le tronc qui est la victime innocente de ma fureur matinale. Je bondis par dessus la souche de l'arbre avant de me retourner et de décocher un coup de patte dans l'écorce. Je sens la douleur envahir ma patte avant mais je n'y prête aucune attention. Je grogne avant de planter mes crocs dans un morceau de bois qui traînait à coté du vieux tronc. Je secoue la gueule dans tous les sens, aspirant à briser le bout de bois que j'imagine être le bras d'un de ces bipèdes. Je balance le morceau de bois au loin avant de griffer l'écorce forestière de toutes mes forces. Mes mouvements perdent peu à peu en hargne et en vigueur au fur et à mesure que la fatigue me gagne. S'acharner ainsi sur une chose inanimée est bien plus éprouvante que ce à quoi je m'attendais. Je ma laisse tomber sur le flanc et ferme un instant les yeux en haletant. 

Code By AFTERGLOW

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 2 Juin - 11:36


I-M-B-S

Force : 24 Agilité : 20 Endurance : 25


Je me relève après une bonne demi heure de repos. Je me relève prestement et m'ébroue. Cette petite sieste m'a requinqué. Qu'est ce que je pourrais faire avant de rentrer ? Une petite course pour travailler les muscles de mes pattes arrières. Oui, pourquoi après tout. J'adore courir, cela permet de se vider l'esprit et de se focaliser sur le présent. Alors, je m'élance au milieu de ces bois courant à toute vitesse à travers les troncs. Restes d'une antique foret qui dut être bien différente à une autre époque. Les branches et les buissons griffent ma peau ou effleurent mon pelage selon leur nature mais je m'en moque. J'ai toujours adoré ce sentiment de liberté que la course me procure. Mes pattes touchent à peine le sol, j'ai l'impression de voler. Mes foulées sont rapides et amples. Je cours ainsi pendant une bonne dizaine de minutes. Le sang pulsant à toute vitesse dans mes veines, la langue pendante je cours encore mais à une vitesse qui se réduit à chaque foulée. Puis, je m’arrête au bout d'un moment trop épuisé pour continuer de placer une patte devant l'autre. Je m'assois et aspire une grande goulée d'air frais avant de m'allonger sur le flanc et de respirer du mieux que je peux. Après avoir repris mon souffle quelques minutes plus tard, je me relève péniblement et quitte la foret en marchant.   

Code By AFTERGLOW

Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Entrainements solo d'Ebène


 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface