Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Ceux de l'autre monde. [Défi]

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 25 Mai - 17:49

Un autre monde
Torka


Ce jour là le loup noir avait attrapé un animal mort sur le tas de gibier, comme les autres jours finalement. C'était un petit lapin, oui, il aimait beaucoup les lapins et dès qu'il le pouvait il saisissait l'un d'eux dans la réserve pour pouvoir se régaler de leur chair. S'allongeant alors avec cette bête inerte dans sa gueule il commençait à le dévorer, jusqu'à le finir totalement pendant qu'une idée était en train de germer dans sa tête. Pourquoi ne pas déposer une proie devant l'antre de Gallya ? Cela ne pourrait que lui plaire et notre loup noir gagnerait en quelque sorte des "points". Saisissant donc un autre lapin dans la réserve il se dirigeait vers l'antre en question, regardant à l'intérieur avant de déposer le lapin juste à l'entrée. La louve blanche devait se trouver autre part avec les louveteaux, ce qui expliquait sa non présence aujourd'hui. Quelque peu déçu il ne s'en démotivait pas moins, il allait trouver quelque chose à faire aujourd'hui... Pourquoi ne pas chasser ? A vrai dire il avait l'habitude de faire ça quand rien d'autre ne se présentait, donc c'était ce qu'il allait faire aujourd'hui, tout simplement chasser.

Sortant doucement du campement il s'étirait, monsieur le Prince ne voulait pas trop se précipiter, après tout il avait tout son temps alors pourquoi ne pas le prendre ? Il marchait doucement à l'intérieur de la forêt qu'il connaissait si bien, la forêt des Sekmets en soit, son territoire, l'endroit où il finirait pas régner même si pour le moment il ne le souhaitait pas, son envie de pouvoir était de moins en moins présente avec ce qu'il avait du affronter chez la Horde. Il avait vu et tué une alpha, il savait qu'un jour son tour arriverait... Que sa mort serait bien dû à un combat et que seulement quelques loups seraient là, à le pleurer. Finalement on avait beau être accompagné, à la fin on était toujours seul et le loup noir en avait conscience. Quand il quittera ce monde il sera le seul à s'en souffrir, le seul à passer de l'autre côté... Si il y en avait un autre. En tout cas si c'était le cas il était sûr que l'au delà ne pourrait-être pire que le monde où il se battait actuellement pour survivre alors que les dés étaient déjà jetés et que les vainqueurs, quoiqu'ils fassent, seraient les Hommes.

Un bruissement s'était alors fait entendre, le loup noir s'était mit en position de chasseur prêt à bondir, seulement ce n'était pas le bon "animal" en effet il se trouvait face à un oiseau d'une couleur anormalement blanche... Les oiseaux blancs n'existaient que très rarement, mais en plus d'avoir une couleur sortant de l'ordinaire, Torka avait pu apercevoir sur cet animal une troisième pattes... Comment était-ce possible ? Il ne comprenait pas et cela attisait sa curiosité. Constatant alors qu'une odeur "humaine" planait dans l'air et qu'elle avait été présente au niveau de l'arbre où l'oiseau était sans doute niché, il se dirigeait vers l'origine de cette odeur. Qu'allait-il découvrir ? Était-ce sage d'agir de la sorte ? N'aurait-il pas du rentrer au lieu de parcourir cet endroit à la recherche de réponses qui ne se présentaient que très rarement ? Secouant sa tête pour chasser toutes ces idées il se hissait avec mal sur un objet humain, une espèce de caisse. Il avait fait ça pour avoir une vue plus dégagée, et en effet au loin il pouvait apercevoir de nombreux objets Humains avec des espèces de bâtiments, l'odeur continuait dans cette direction et il se préparait mentalement à y aller.

Descendait d'un bond de sa hauteur il se dirigeait vers ce monde qui n'était plus le sien... Il en avait conscience, et pourtant cela ne l'arrêtait pas. Il était stressé et à le fois ébahit par ce qu'il pouvait voir, toutes ces choses que les Hommes avaient faites... Il voulait les "toucher", mais à l'odeur il savait que ce n'était pas possible, que c'était nocif pour lui. Étant louveteau on le lui avait rapidement apprit et heureusement pour lui. Marchant calmement à l'intérieur de cette ville "fantôme" il observait les vieilles tanières des Hommes, cela mettait une ambiance pesante sur le lieu... Mais bon, il n'allait pas fuir comme un louveteau, si il était là c'était bien pour comprendre l'origine de cet animal qu'il avait croisé. Et comme ci le Destin l'avait entendu, au loin se profilait une espèce de silhouette, un monstre énorme faisant le double de notre loup noir. Ne comprenant pas de suite de quoi il s'agissait il le détaillait, c'était un canidé, même si il n'en avait pas l'air... Ses membres étaient "grossis" comme-ci une infection était présente en permanence chez le monstre. La tête restait celle d'un chien, mais il n'avait plus que ça pour rappeler au loup qu'au départ, il était l'un de ses concurrents...

Reculant alors doucement il n'avait pas fait attention à ce qui se trouvait derrière lui, un objet qu'il avait involontairement touché et poussé. Le bruit avait alors alerté la bête qui se trouvait en face de lui... Il aurait préféré éviter ça, étant donné qu'il pouvait remarqué que de profil cet animal gardait son allure canin mais de face s'en était tout autre. Sur la gauche de sa gueule se trouvait des trous visiblement causés par la radiation des lieux, Torka pouvait même y voir les crocs de l'animal en sortir... C'était affreux. Puis comme-ci cela n'avait pas suffit, comme-ci un seul monstre n'était pas assez dangereux pour lui... Il en apercevait plusieurs, tous aussi difformes les uns que les autres. Ne demandant pas son reste le Prince n'avait même pas prit le temps de dévoiler ses crocs, il s'était contenté de fuir comme un lâche ne voulant pas être contaminé par ces choses. Mais ce n'était pas aussi simple que ça, les bestiaux le suivaient et étaient relativement rapides malgré leurs difformités. Il ne savait que faire, et s'était jeté sur une espèce de caisse énorme pour escalader les déchets des Hommes, il y en avait en masse en ces lieux et avec son poids plus léger que celui des canins derrière lui, il avait pu les distancer. C'était avec le souffle haletant qu'il s'en était sortit, se dirigeant vers le camp Sekmet, jetant un dernière regard en direction de ce monde qu'il éviterait à l'avenir...

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Pierre d'Été
Pierre d'Été

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Juin - 13:22

Si ce défis est terminé merci de faire une demander d'archive !

_________________

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 30 Juin - 0:27

Huhu j'ai oublié x), je l'archive ^^
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Ceux de l'autre monde. [Défi]


 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface