Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Aussi blanche que la neige... [PV Gallya]

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 23 Mai - 12:53

Aussi blanche que la neige
Gallya et Torka



Il était sortit aujourd'hui comme d'habitude finalement... Notre loup noir avait besoin de prendre l'air et il s'était dirigé en dehors du camp des Sekmets puis finalement des terres de ceux-ci pour s'éloigner dans une prairie où se trouvaient encore quelques plantes, à croire que tout n'avait pas été dévastés finalement... A la grande joie de Torka. Car malgré ses airs de gros dur il avait parfois besoin de cette tranquillité, c'était pour ça qu'il fuyait le camp aujourd'hui, uniquement pour ça. Puis il l'avait aperçu, celle qui était aussi blanche que la neige, un véritable "ange" tombée sur cette terre. Dressant ses oreilles il avait alors reconnu la nouvelle nourrice, Gallya, celle à qui il n'avait jamais prêté d'attention avant cela... S'approchant doucement d'elle il avait décidé de la saluer pour pouvoir discuter un peu.

Bonjour Gallya, belle journée n'est-ce-pas ?

S'installant aux côtés de la louve il la détaillait avant de s'allonger et de fixer le paysage qui s'offrait à eux. Tout était si calme ici, difficile de croire qu'une guerre avait fait rage quelque temps avant... Qu'il avait mit fin à la vie d'une louve importante, que de nombreux loups étaient morts dont un jeune nommé Aion... Enfin en soit il était difficile de croire qu'un massacre d'une telle ampleur avait pu se faire en ses terres où la paix régnaient pour le moment... Le calme avant une nouvelle tempête, Torka voyait les choses de la sorte et savait que ce n'était que temporaire et qu'il risquait de devoir se battre à nouveau. La nourrice elle, ne connaissait pas ça étant donnée qu'elle restait au camp pour garder les louveteaux, heureusement pour elle te toute manière autrement vu sa carrure elle se ferait manger toute crue...

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 23 Mai - 14:18






Coucou toi


Feat



La louve était plongée dans ses rêveries les plus folles. Aujourd'hui, il n'y avait pas eu d'humains. Hier, il n'y avait pas eu de guerre. Et des années avant, il n'y avait pas eu toute ces destructions. Les loups n'avaient pas eu à se cacher. Ils n'avaient pas eu à se retrouver encerclé de toutes part par des humains étranges qui capturaient les leurs, ou qui les tuaient à vue simplement. Là où elle s'était enfuit. Elle vivait dans un monde idyllique. Dans un monde paisible. Pour eux.

Mais ce rêve fut de très courte durée. La voix d'un loup tout proche d'elle lui fit ouvrir les yeux. Elle n'en avait pas eu peur. Elle savait bien que les Hordiens n'étaient plus par ici. Ainsi, aucun loup ne lui aurait sauté au cou pour la dévorer. Et à quoi bon ? Elle n'était qu'une simple louve qui prenait un peu de repos ici. Ses oreilles avaient vibré depuis les premières minutes où le soleil s'était levé. Réveillant par la même occasion toute la petite tripotée de diables dont elle devait s'occuper.

Elle avait donc bien mérité un peu de calme. Levant ses yeux vers le loup qui venait d'approcher, elle n'avait pas directement fait le liens avec la belle fourrure d'ébène du Prince Sekmet. Mince. Qu'elle bourde. Se relevant alors délicatement, elle lui offrit une salutation digne de son rang. Inclinant le museau vers lui.

- Bonjour Prince. En effet, une très belle journée ! Surtout pour se reposer. C'est une bénédiction. Il faut en profiter.

Elle reprit place. Couchée sur le flanc. Comme elle l'était au début. Torka. C'était son nom. Elle s'en souvenait très bien. Il avait participé au sauvetage de leur Alpha. Et il avait tué l'Alpa Hordienne, dispersant par la même occasion les rebus restant de cette fausse meute. C'était un loup brave. Un loup fort. Que venait-il faire ici ? Dans cette verdure, ces petites fleurs et ces bourdonnements d'insectes ? Surtout auprès d'une simple nourrice ? En tout cas, il avait l'air inquiet. Ou songeur ? Ou les deux ?

Gallya prit l'initiative de la parole.

- Vous n'avez pas à avoir peur, vous savez. Enfin... Peur... Je voulais dire. A penser au futur, ou quoi que ce soit. Vivez pour l'instant présent. Demain est un autre jour. Chaque instant peut être notre dernier. Un arbre calciné peut vous tomber sur la tête. C'est un peu idiot, mais malheureusement ... C'est réel ! Vous devriez... Vous détendre !

Elle rit, faiblement. Les yeux clos. Ses propres paroles l'amusaient. Se détendre. A ses yeux, c'était une chose essentiel dans un bon équilibre. Elle ne pouvait pas se vanter de comprendre tout ce qui pesait sur le dos du mâle à ses côtés. Oh non, loin de là même. Mais son passé lui avait prouvé les rudeurs de la vie telles qu'elles le sont. ça, elle pouvait s'en vanter. Alors si elle pouvait aider un minimum son Prince pour aller un petit peu mieux. Ce serait un honneur.
Jauges : 7/6/7




Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 23 Mai - 20:33

Aussi blanche que la neige
Gallya et Torka



Il la regardait faire sa révérence, amusé. Pour une fois qu'il était amusé lui qui paraissait-être des plus sérieux, impassible. Cette louve lui avait en quelques secondes redonné le "sourire", était-ce possible ce genre de chose ? Apparemment oui. S'allongeant elle aussi elle s'était mise sur le flanc l'observant, et si cette louve avait bien raison sur une chose c'était le fait qu'il fallait profiter de cette journée qui était si calme en ces temps durs. C'était bien une "bénédiction" et ça ils ne devaient pas l'oublier. Posant sa tête sur ses pattes avant, attentif et à la fois temporairement silencieux il se demandait ce qu'ils allaient devenir, oui, les Sekmets... Ils allaient devoir faire attention à ce futur qui approchait à grand pas... Ils avaient tellement d'ennemis que le reste risquait d'être difficile et ça malgré la mort de Skull.

- Vous n'avez pas à avoir peur, vous savez. Enfin... Peur... Je voulais dire. A penser au futur, ou quoi que ce soit. Vivez pour l'instant présent. Demain est un autre jour. Chaque instant peut être notre dernier. Un arbre calciné peut vous tomber sur la tête. C'est un peu idiot, mais malheureusement ... C'est réel ! Vous devriez... Vous détendre !

Se détendre, comment pouvait-il se détendre avec ce qui leurs planaient juste au dessus de la tête...? Comment pouvait-elle être aussi calme, ainsi que joyeuse alors qu'ils pouvaient tomber à tout moment ? Que les Esobeks pouvaient rapidement s'en prendre à eux ? Eux qui étaient en train de panser leurs plaies... Eux qui n'étaient pas prêt à un nouveau combat ? Comment... Oui comment pouvait-il être ce qu'il n'est pas ? Il était d'une nature anxieuse et cela ne changerait pas, non pas avec ce qu'il avait enduré et ce qu'il avait vu... Pas avec toute cette haine planant en ces terres, en leurs terres accompagnée d'une soif de vengeance sans fin. Il ne pouvait tout simplement pas et ne le pourrait jamais.

- Je n'ai pas peur, je me prépare tout simplement à un avenir difficile, des hivers sans fin, des période de pénurie en proie... Notre quotidien en soit, je pense que c'est normal.

Même si il avait apprécié son exemple de l'arbre calciné il n'en restait pas moins sérieux, il était comme ça et malgré un léger regard amusé il ne se détendait pas pour autant. Ils étaient en terres neutres et un solitaire pouvait s'en prendre à eux, même un ancien Hordien étant donné qu'ils ne les avaient pas tous tués... Malheureusement, aux yeux du Prince ils auraient du, mais les Esobeks encore une fois trop sympathiques avaient décidé de leur laisser la chance de se reconstruire une vie et tout ce qui allait avec... C'était tout simplement des foutaises, ils auraient du payer pour leurs erreurs. Plaquant ses oreilles, agacé, il fixait une espèce de fleur qui se trouvait sous son museau, elle était jaune et était en train de captiver l'attention du jeune loup noir qui ne semblait pas en avoir vu avant celle là.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 23 Mai - 22:59






Coucou toi


Feat



Elle pencha délicatement la tête sur le côté, la cachant un instant dans la verdure si rare. Il était troublant, ce mâle dans un sens. Il se dévorait la santé pour eux tous. C'était une âme noble. Mais cachée dans un corps rongé par la colère. C'était réellement triste. Elle se redressa et vint se glisser tout près de Torka. Son museau à quelques centimètres du sien.

- Eh bien. Prince. Vous n'avez jamais vu de fleur, avant ça ? Moi, quand j'étais petite. Je me souviens que j'avais trouvé une rose. Ce sont de magnifiques fleurs écarlates. Avec des pétales énormes.

Elle afficha un sourire en coin. Tournant autour du mâle. Dans une démarche lente et taquine.

- J'ai une idée, pour vous aider à vous sortir un peu de votre quotidien. Au moins quelques instants ! Vous verrez, ça vous fera un bien fou ! C'est un bête jeu de louveteau.

Venant tapoter du bout d'une patte le flanc du mâle, elle fit un bond en arrière. Amusée.

- Celui qui est touché, doit attraper l'autre ! Bonne chance, Prince !

Sur ces simples mots. Elle fit un demi-tour et parti rapidement un peu plus loin dans la plaine. Profitant du décors agréable, coloré et saint pour cacher sa fourrure immaculée parmi les nombreux endroits où l'herbe et les fleurs prenaient leur source. C'était reposant, comme paysage.
Jauges : 7/6/7




Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 24 Mai - 11:57

Aussi blanche que la neige
Gallya et Torka



Elle était toujours de bonne humeur cette louve, car malgré l'air froid du Prince elle ne se démontait pas et gardait un regard jovial. Il en était étonné, il se demandait même comment cela pouvait-être possible, oui, comment pouvait-on être aussi gaie ? C'était quoi son truc ? Ne pas penser au lendemain ? Ou alors n'avait-elle tout simplement pas grandie..? Pensait-elle toujours qu'elle n'était qu'un louveteau ? Ce qui était sûr c'était qu'elle ne le laissait pas indifférent, qu'il soit perplexe ou assez frustré cette louve avait un certain effet sur lui, et ça, ça le perturbait au plus haut point... Remuant son museau, où se trouvait une belle cicatrice laissée par sa chère tante, il continuait de fixer sa fleur, silencieux, jusqu'au moment où la louve avait de nouveau prit l'initiative pour tenter de communiquer avec lui.

- Eh bien. Prince. Vous n'avez jamais vu de fleur, avant ça ? Moi, quand j'étais petite. Je me souviens que j'avais trouvé une rose. Ce sont de magnifiques fleurs écarlates. Avec des pétales énormes. J'ai une idée, pour vous aider à vous sortir un peu de votre quotidien. Au moins quelques instants ! Vous verrez, ça vous fera un bien fou ! C'est un bête jeu de louveteau. Celui qui est touché, doit attraper l'autre ! Bonne chance, Prince !

Non, il n'avait jamais vu de rose... Elle la décrivait comme une fleur splendide avec des pétales énormes, mais le loup doutait de la possibilité d'en croiser un jour, il avait déjà du mal à voir une simple fleur comme celle qui se trouvait devant son museau donc une rose cela relevait de l'impossible. Puis se redressant la louve avait fait quelque chose d'incompréhensible pour le loup noir, pourquoi voulait-elle jouer avec lui ? Ne comprenant pas trop au départ il se redressait suite à la tape un peu dépassé, puis il la fixait s'éloigner en sautillant, elle, elle était heureuse et c'était déjà ça non...? La perdant de vue il s'était décidé à la chercher, marchant doucement pas très serein bon... Il n'allait pas non plus tirer la gueule toute la journée... Si..?

- Hey attends !

Il n'avait pas eu de réponse, il s'était finalement décidé à jouer le jeu et il s'élançait dans la plaine, cherchant l'odeur de la louve ce qui au final n'était pas gagné étant donné que celle des fleurs la masquait parfaitement. Il allait jouer avec sa chance, tout simplement. Se tapissant au sol il n'avait pas le bonheur d'être blanc comme la louve, étant une énorme tache noire sur ce paysage virant sur le pâle on ne pouvait que le voir. Bondissant en apercevant une silhouette au loin il avait trouvé la louve, tout deux roulaient alors dans le champ de fleur. Torka se redressait ensuite, légèrement gêné tout en se secouant, le loup était recouvert de pissenlits ce qui lui offrait un look assez original !

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 24 Mai - 13:43






Coucou toi


Feat



Gallya se trouvait sur le dos, le grand mâle sombre au dessus d'elle. Bon, du coup, il avait largement réussit à la retrouver. De si près, elle arrivait à voir la marque qui trônait sur le museau du Prince. Ce n'était pas beau à voir, mais était-il fier de sa blessure de guerre ? La jeune femelle n'en savait rien. Et au final, ça ne l'importait guère. Elle et les batailles, ça faisait largement deux. Elle était venue en aide pour les camps humains et au final, elle n'aurait pas dû. Elle n'avait fait que se mettre en danger, la petite. Un boulet lâché dans un camp humain, ça pouvait faire des gros dégâts ! Mais pas les même que sa meute espérait. Au pire, elle aurait pu faire tomber les camps portables des humains en fonçant dedans lors qu'un moment de fuite. Et continuer de courir comme une idiote avec la toile sur le visage.

Approchant son museau de celui du mâle, elle lui offrit un petit coup de langue. Il avait gagné. Trop vite même. C'est triste, elle perdait toujours à son propre jeu ! Mais elle n'en perdait pas sa bonne humeur. Bien au contraire. Et elle aurait donné cher pour voir Torka comme il l'était à l'heure actuelle. C'est à dire, recouvert de plantes un peu partout. ça donnait un effet comique à la scène. C'était parfait !

Pouffant de rire, elle tirait le bout de sa langue entre ses babines. Comme une gamine taquine.

- Vous devriez voir votre fourrure Prince ! On dirait un loup venant de naître en plein milieu d'une prairie ! Mais au moins, ça rajoute encore plus de beautée à votre belle fourrure sombre.

Elle lui offrait un petit clin d'oeil. Restant ainsi sur le dos. Que comptait-il faire, mh ? Continuer le jeu ? Ou continuer de discuter ? Le petit artifice de la louve lui avait peut-être fait changer un peu d'esprit. De pensées. Peut-être allait-il pouvoir penser à des choses plus agréables !
Jauges : 7/6/7




Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Aussi blanche que la neige... [PV Gallya]


 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface