Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Le râle du Bourreau [RP évènement]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 18 Mai - 21:17



Le râle du Bourreau
RP ÉVÈNEMENT - Attaquants, furtifs et Hordiens

74/54/61

Après avoir écouté son discours, Freux demanda à ce qu'on fasse venir le prisonnier. Skull plissa les yeux quelques instants puis acquiesça lentement. Isha prit l'initiative d'aller le chercher. Le guérisseur apparut bientôt, chancelant sous ses pattes maigres. Sa vue n'inspirait plus rien à Skull, si ce n'est du dégoût. Isha reprit sa place, stoïque et imperturbable. Reaven était maigre à faire peur, blessé et exténué. Aussitôt à la porte de la cabane, il s'effondra. Tybalt se releva alors péniblement et vint attraper le prisonnier par la peau du cou: il le traîna sans ménagement vers la foule, sous le regard impassible de Skull. Le laissant gésir sur le sol de la clairière, Tybalt reprit sa place à son tour.

La Leader s'approcha de Reaven d'un pas mesuré et tourna sa tête vers le Bras-droit Esobek.
_ Voici votre guérisseur. Allez-vous honorer votre part du marché, désormais ? demanda Skull d'une voix dure et froide, elle qui savait que plus les choses s'éterniseraient, moins leurs chances de survie seraient grandes.

Ses pensées dérivèrent un instant vers Isha. Il avait été son plus loyal acolyte, celui en qui elle avait pu avoir toute confiance. La Skull d'autrefois aurait tout fait pour sauver sa propre peau, et pas celle des autres. Mais aujourd'hui, elle se sentait responsable des Hordiens survivants et surtout d'Esprit du Dragon. Elle savait que la notion de fraternité était importante pour lui, et que ses compagnons l'étaient aussi. En mémoire de leur alliance passée, elle avait donc décidé de tous les admettre dans son plan de repli. Elle espérait juste, à présent, que ce plan fonctionnerait. En quel cas, elle affronterait la mort.


Code by Reira
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 18 Mai - 21:35

Je te vois
Esobeks, Sekmets, Hordiens et Torka



Ils allaient sortir Reaven, enfin, le prince était parcouru de légers frissons. L'un des Hordiens, le plus imposant s'était alors redressé pour aller à l'intérieur de la cabane d'où sortait par la suite le loup en question suivit du guérisseur, maigre il avait du mal à se déplacé, si bien qu'il venait de trébucher. Un second Hordien peinant à se lever venait le trouver pour le trainer comme un vulgaire "cadavre" jusqu'aux autres loups. Palladium s'était "collé" contre le loup noir, agacé par ce spectacle il ne semblait comprendre pourquoi les Sekmets étaient là. Le fixant un bref moment, le regard enflammé Torka lui laissait imaginer ce qui allait se passer quand celui-ci se relevait les muscles tendus... Ils allaient Honorer leur part de marché, oui, les Esobeks les Sekmets eux n'avaient rien promis et une fois que le guérisseur fut en "sécurité" derrière Freux Torka se jetait d'un bond dit magistral sur Bourreau d'Agonie.

Combien de temps avait-il attendu ça ? Combien de temps avait-il souffert en silence ? Combien de temps avait-il perdu avec sa mère à cause d'elle ? Combien de temps comptait elle rester à sa place si personne n'était intervenu...? Il ne laissait paraître que de la haine, autant dans son regard que dans ses mouvement. Plongeant ses crocs dans la joue droite de la louve qu'il secouait ensuite avec violence il n'était plus lui... Il avait laissé sa rage le porter, il allait se battre contre Skull, voilà son désir le plus profond, affronter son pire cauchemar. La louve n'était cependant pas faiblarde et il avait été forcé de se reculer, montrant ses crocs luisants il lui tournait autour. Qu'allait-elle faire ? Se défendre bien sûr, et lui allait-il pouvoir lui faire face ? Ou allait-il tout simplement être massacré devant sa meute et les Esobeks...? Il n'en savait rien, mais il ne pouvait pas laisser ce moment passer alors qu'il avait l'occasion de tous les venger... Il allait se battre, tout simplement, quitte à mourir ici autant tenter d'atteindre son but, la mort de Skull par ses crocs.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 18 Mai - 21:36

Jauges : 100 // 100 // 100

Tout semble se passer au mieux, comme si nos rêves de liberté pourraient avoir, finalement, un exutoire. Il semblerait à quiconque que, si quinze meurtriers sanguinaires peuvent être exemptés de culpabilité sans même avoir nié, alors tout est possible en ce monde. Mais si le soulagement devrait poindre à mesure que Reaven se rapproche des siens, si nous devrions tous nous sentir mieux et prêts pour une nouvelle vie, tandis que celle-ci touche à sa fin, c'est un tout autre sentiment qui nous habite. Moi, en tout cas. Je sens la tension, je ressens l'électricité de l'air, menaçante et chargée de promesses funestes. Le sombre jour n'apaise pas mes ressentis, et si j'ai le sentiment que tout sera bientôt terminé et qu'une nouvelle excistance s'offrira à moi, je ne peux m'empêcher de garder cette impression d'incertitude, la pression du doute planant autour de ma cage thoracique. Quelque chose, juste devant moi, se prépare. Un monde fou est présent autour de cette cabane, et si la majorité est gravement blessée, il existe une infime partie qui est en parfaite santé.

Je pense à Atom. Pourquoi n'a-t-elle pas participé à la guerre ? Etait-elle dans le groupe qui a sorti Empress de son cachot ? Où est Appledore ? Il devrait être ici, avec nous. Quelque chose cloche, ça ne fait aucun doute. Ma compagne n'aurait pas oublié mon appartenance à la Horde. Mon jeune hordien n'aurait pas manqué à ses devoirs, il n'aurait pas déserté. Alors où sont-ils, maintenant ? Non décidément, j'ai un mauvais préssentiment. Je détaille l'assemblée du coin de l'oeil, feignant l'indifférence parfaite. Je ne peux m'empêcher de sentir chacun des mouvements de cet animal sombre qui, finalement, ne devrait probablement pas être là. Pourquoi les Sekmets soutiendraient-ils encore les Esobeks alors qu'ils ont récupéré leur Alpha ? Pourquoi autant de ces chiens galeux sont-ils encore présents, alors que Freux saurait aisément maîtriser Skull a lui seul, même si ça m'engagerait dans un corps à corps mortel avec lui ? Je plisse les paupières, imperceptiblement. Il y a un détail que je n'ai pas anticipé, et contre mon gré je sens que Bourreau d'Agonie, contrairement à moi ne l'a pas manqué.

Quand brutalement, tout s'éclaire dans ma tête. La flamme sombre passe devant moi sans que j'aie le réflexe de l'arrêter, autant parce que je me suis douté de ses projets, que parce que je suis surpris par son attaque. La masse percute Skull de tout son poids et les corps se fondent l'un dans l'autre. Ma Leader réagit aussitôt, et dans un pur élan de sauvagerie, je m'interpose entre les combattants et le reste de l'assemblée. Je montre les dents férocement, comme une mère couverait sa progéniture. Je suis certain que tous veulent la mort de mon Alpha, mais d'aucun ne pourra la combattre sans me passer sur le corps -ce qui, véritablement, est chose impossible pour la grande majorité d'entre eux. S'ils veulent qu'elle meurt, elle ne le fera que loyalement. Je décide de ne pas intervenir dans ce combat sanglant. Je sais où est ma place, et quel Leader est respecté s'il est protégé pas l'un de ses sous-fifres ? Non. J'ai toute confiance en mon Chef, je sais qu'elle saura vaincre l'ennemi. Ou Alors ... Ou alors elle connait déjà la fin de ce conflit, et elle l'avait prévu depuis le départ ... Le doute s'empare de moi, mon regard se charge d'horreur lorsque je les regarde, mais je ne peux interférer dans les plans de Bourreau d'Agonie parce que d'aussi loin que je me souviens, elle est celle qui ordonne et je suis celui qui exécute.

Avec fureur, je défends ma position, empêchant tout contact entre les combattants et un quelconque autre loup.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 18 Mai - 22:26



Le râle du Bourreau
RP ÉVÈNEMENT - Attaquants, furtifs et Hordiens

74/54/61

Le ciel se couvre peu à peu, grondant, contenant sa masse d'éclairs vibrants à grand peine. Le temps semble s'être suspendu et la tension dans la clairière est presque palpable. Le poil de Skull s'hérisse tout seul, comme mue par une volonté propre. Elle sent la chose venir vers elle mais ne fait rien pour l'arrêter. Qu'aurait-elle pu faire, alors que personne, même une partie d'elle-même, n'avait pu prévoir cette attaque si soudaine ? Le temps d'une respiration, Torka est sur elle. Il la percute avec la force d'un boeuf. Grognant de douleur, le choc lui coupe la respiration et l'envoie à terre brutalement. Elle sent ses propres crocs pénétrer dans sa langue et faire jaillir l'hémoglobine. Ses réflexes restent rapides et la Hordienne se retourne. D'un coup de patte dans l'abdomen, elle repousse son attaquant. Isha s'interpose sauvagement, ses grognements se confondant avec ceux du tonnerre. Torka se laisse faire et vient tournoyer autour de l'Alpha, le regard hagard et les crocs dévoilés. Il ne laisse planer aucun doute: c'est du sang de sa tante qu'il veut goûter. Skull se redresse péniblement et crache un filet de sang. Sa babine est entaillée et sa hanche gauche déboitée. Elle scrute Isha un moment, et refuse son aide d'un bref jappement. Elle entend la foule s'agiter autour d'eux. Le guerrier Hordien a déjà compris, il s'écarte, impuissant, et se décide à empêcher quiconque de venir interférer.
Bourreau d'Agonie se concentre désormais sur son neveu. Le vent se lève peu à peu et les éclairs fusent dans le ciel. Ses oreilles s'aplatissent sur son crâne cependant qu'un sourire moqueur - aussi léger qu'il peut l'être - vient orner les traits de la louve brune.
_ Tu as plus de cran que je ne le pensais, jeune Torka, remarque-t-elle d'une voix rauque. Tu te trompes sur ta mère, petit. Au fond, tu me ressembles plus que tu ne le crois.
Elle lui sourit désormais de toutes ses dents pointues, de ce sourire si caractéristique, teinté de mépris et de folie. Elle est consciente que c'est de la pure provocation. Que c'est folie d'attiser ainsi la haine d'un jeune loup enragé. Et si cela doit être son ultime combat, alors soit, elle se battra aussi vaillamment qu'elle le pourra, avec l'acharnement du désespoir. Ce sentiment qu'elle n'a jamais connu, et qui pourtant réveille ses muscles et lui picote l'échine. Et tant qu'à faire, ses dernières paroles de haine seront pour le fils de sa soeur, à défaut d'avoir la soeur elle-même en face d'elle…


Code by Reira
Mange Lumière
Mange Lumière

Fiche de personnage
force:
105/100  (105/100)
agilité:
105/100  (105/100)
endurance:
105/100  (105/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 18 Mai - 22:59



Le râle du bourreau

Force :92 - Endurance : 81 - Agilité : 71


Tu ne fit pas trop attention a la suite des évenements. Tu maudissait Rake maâr, Ne pouvait t-elle pas vous aidez? Car oui tu savait quelle était la tu avais apercus sont pelage blanc en ramassant Reaven. Ce fut soufainement que tu entendit un bruit de bataille. Skull face a Torka. Tu resta stoike. Pourquoi aiderais tu la louve que tu planifiaient de tuer depuis bien longtemps pour prendre sa place? Cette lâche restée cacher suite à la bataille? Tu observa la scene froidement, ce n'était plus ton problème. Mais quand Isha s'interposa tu decida de faire genre. Même si il ne te rester assez de force que pour te battre une dizaines de seconde tu te placa à côter de ton meilleur ami. Tu dévoila les crocs férocement. La bave de rage aux lèvre, tes crocs claquèrent. Je n'ai que ça à faire, risquer a nouveau ma vie pour une louve qui nous auraient laisser crevé sans scrupule. Les autres hordiens ont-il aveugler par leur loyauté? Ne savent-il pas que nous somme que des pions sur l'échiquier de Skull pour qu'elle se venge? Après quoi elle nous jettera comme des vieux restes? Pensa tu, tendis que crocs dévoilez et yeux fixant ton adversaire tu grognait. Mais Skull vous fait signe de ne pas intervenir, de vous pousser. Alors sans broncher, bien au contraire tu t'assoie, observant la scene. Plus vite Skull mourra, plus vite vous seraient libre, alors tu ne souhaite que ça.
Code By Reira
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 18 Mai - 23:09






Petit saligot


Feat



Freux fixait avec froideur Torka. Lui qui venait de briser ses paroles. Le mâle avait fait son possible pour offrir un réel discours. Quelque chose qui avait de la gueule ! Il avait mit son HONNEUR en jeux ! Et l'autre truc là, ce truc noir qui ne ressemblait à rien, venait de foncer comme un bel abrutit dans le tas. Qu'il crève. Que Skull profite d'un dernier repas avant de partir vers les landes où elle pourrait se cacher avec ses Hordiens.

Le Grisâtre s'approcha, simplement. Toisant du regard Isha et Tybalt. Avant de lâcher quelques simples paroles.

- Les Esobeks ont tenu leur parole. Et nous ne prendrons pas part dans cette … Mascarade. Nous emportons Reaven.

Freux observa vaguement la scène, puis les deux protecteurs. C'était idiot. Ils empêchaient les gens de venir en aide à leur Chef. N'avaient-ils donc pas peur que le mâle prenne le dessus ? Et qu'il plante ses crocs au mauvais endroit ? Le bras Droit Esobek n'était pas dupe. Le combat, sous ses yeux, était un règlement de compte. L'un ou l'autre allait mourir. Et, posant son regard sur Torka. Il espérait que ce serait lui.

Quoi qu'il en soit. Freux ne pouvait plus rien pour les loups présent ici. Sauf défendre la personne qu'ils étaient venu cherché. D'un mouvement de la queue, et d'un regard en arrière. Il fit signe aux Esobeks de reprendre leur Reaven et le protéger griffe et crocs. Ainsi, la meute agissait et prenait place autour de leur guérisseur.

Le Grisâtre s'accorda un dernier regard vers le duo en prise. Lâchant quelques basses paroles.

- C'est navrant … Je serais bien intervenu pour arrêter le bain de sang qui s'est déjà produit. Mais vous m'empêchez de passer. J'aurais bien aimé tiré cet imbécile du dos de votre Alpha. Même si je suis certain que vous l'auriez fait avec joie à ma place. Je reste navré par la tournure des choses. Je ne pensais pas qu'un benêt profiterai du calme de notre échange pour intervenir...

Il se détourna, et rejoint sa meute, en position défensive. Restant encore une fois en avant d'eux.

- La Meute Esobek décline toute implication dans cette attaque.




Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 19 Mai - 9:55

J'auges : 100 // 100 // 100

Les crocs claquent, le sang goutte déjà sur le sol froid et humide. Autour, le temps semble s'arrêter. Tous observent, aucun ne bouge, mais je suis certain qu'ils meurent tous d'envie de prendre leur part. Je continue de gronder, de menacer. Et au fond, je souhaite que l'un de ces idiots tente quelque chose, pour me donner une raison de passer mes nerfs sur lui. Je me sens trahi par ma Leader, parce que même si je me répète inlassablement qu'elle va gagner, je sais au fond de moi qu'elle a déjà choisi l'issue de ce combat. Et ce que je regrette, c'est qu'elle n'ait pas partagé cela avec moi. Nous ne sommes pas amis, mais elle est probablement ce qui s'en est le plus rapproché pour moi qui ne me suis jamais lié à quiconque. Alors peut-être, aurais-je souhaité pouvoir l'aider. Et puis, je me dis qu'elle a eu raison de ne pas m'en parler. De ne pas m'exposer ses plans. Parce que tout comme je l'ai menacée et contrainte à rester ici, en sécurité pendant que la guerre faisait rage, je l'aurais empêché de combattre ce salaud de Sekmet. Et j'aurais tué pour elle.

- Les Esobeks ont tenu leur parole. Et nous ne prendrons pas part dans cette … Mascarade. Nous emportons Reaven.

Je reporte mon attention, tous crocs dehors, sur le mâle gris. Le corps tendu à l'extrême, les griffes plantées dans la terre, les oreilles plaquées contre mon crâne et le poil hérissé de toutes parts, je le fixe dans les yeux tandis que ses frères de meutes encerclent leur guérisseur. Bien. Qu'ils partent tous, cela me fera moins d'ennemis potentiels.

- C'est navrant … Je serais bien intervenu pour arrêter le bain de sang qui s'est déjà produit. Mais vous m'empêchez de passer. J'aurais bien aimé tiré cet imbécile du dos de votre Alpha. Même si je suis certain que vous l'auriez fait avec joie à ma place. Je reste navré par la tournure des choses. Je ne pensais pas qu'un benêt profiterai du calme de notre échange pour intervenir...

Et moi, je n'suis pas surpris. Il me paraissait trop beau que cette journée se termine avec des fleurs et des lapins pour tout le monde. Il fallait bien que notre plan dérape, ou justement qu'il ne se passe que trop bien. Mais que croit cet imbécile ? Que nous ne sommes pas assez fort pour tirer notre Leader de là ? Pense-t-il que nous sommes trop faibles ? Tybalt, peut-être. Fjorgur, sans aucun doute. Mais moi, je le tuerais volontiers, s'il n'y avait pas tous les hordiens pour voir de leurs yeux la défaite de leur Alpha. Je ne peux sauver Skull sans massacrer son Honneur, et l'Honneur d'une Leader est sa force la plus puissante.

- C'est son combat.

Il s'éloigne déjà, prenant la tête de son propre cortège désormais. Les alliances sont terminées, la guerre touche à sa fin, et le quotidien reprend déjà ses droits sur leurs vies.

- La Meute Esobek décline toute implication dans cette attaque.

Je ne prends pas la peine d'acquiescer, mais il est évident que tout le monde est d'accord. Aucun malentendu ne sera au moins présent dans nos têtes : Les véritables ennemis sont et resteront les Sekmets. Alors que les Esobeks quittent les lieux, je continue de toiser et de menacer chaque Sekmet présent, les défiant tous d'oser approcher un peu trop prêt. Je préfère me concentrer sur la haine qui me pousse à les menacer, plutôt que sur le combat qui fait rage derrière moi. Même si, à la vérité, mes oreilles guettent chacun des sons qui émanent des deux corps emmêlés.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 19 Mai - 15:56

Skull mit un moment avant de répondre. À croire qu'elle se fichait de nous. Un léger grognement, à peine perceptible m'échappa.

-Je ne suis pas certaine de pouvoir satisfaire toute votre curiosité, brave guerrier, cependant, quant à la question de votre cher guérisseur, je peux vous répondre. Voyez-vous, vous n'avez plus rien à craindre de nous désormais. Vous l'avez vaillamment montré: nos maigres ressources ne valent rien face à vos forces combinées. Ironique s'il en est, jamais encore les deux Meutes ne s'étaient ainsi associées. Vous dîtes avoir oeuvré pour le bien commun; la Horde oeuvrait pour son propre bien. Etait-ce chose mal ? Les Meutes elles-même n'ont-elles pas eu quelques désaccords quand chacune voulait préserver son intégrité ? Vous l'avez jugé ainsi, et nous nous inclinons devant tant de puissance et d'intelligence. Je reconnais devant vous, que la Horde n'est plus une menace. Il est si désolant de voir qu'ainsi les choses se terminent, de nous voir rattrapés si rapidement par nos natures de loups... Les malheurs n'ont que trop duré, qu'en pensez-vous ? La victoire vous est assuré, et vos vies reprendront bientôt leur cours. En soit, vous avez tout gagné, et nous, Hordiens, nous avons beaucoup perdu. Laissez-nous faire amende honorable et partir loin d'ici. Laissez-nous quitter vos terres pour ne jamais y revenir. Telle est la chose que je demande en l'échange de votre guérisseur Reaven.

Tout le monde avait écouté en silence. Personne n'avait dit quoi que ce soit. Et puis, Freux prit la parole :

-Tu demandes donc votre survie à tous. Contre la vie de notre camarade. Si je comprend bien. Ce doit pouvoir être faisable, en effet. Mais avant de prendre une décision. J'aimerai être sûr et certain que je ne me fais pas rouler. Faites venir Reaven. Et vous pourrez partir. Chacun dans son coin. Sans soucis. D'accord ?

Il nous regarda tous, nous défiant du regard. Personne ne broncha. Seul Isha se leva. Il entra dans la cabane, ressortant peu après. Et un loup sortit. Reaven était dans un état déplorable. On voyait au premier coup d'oeil qu'il était à bout de force. Il s'écroula sur le seuil de la porte, et Tybalt se leva, le prenant par la peau du cou et le déposant devant Freux.

-Voici votre guérisseur. Allez-vous honorer votre part du marché, désormais ? nous demanda ensuite Skull d'une voix froide.

Une fois que Reaven fut en sécurité derrière Freux, un Sekmet, que je ne connaissais pas bondit sur Skull. Mes yeux suivaient les mouvements des combattants, sans qu'aucun de mes muscles ne réagisse. Ce fut Isha qui s'interposa le premier entre eux, suivit de Tybalt. Ils se mirent en position de combat, grondèrent. Isha nous fixa d'un regard horrifié dont je ne comprenais pas le sens, puis repris sa position initiale. Skull leur aboya dessus, et ils durent s'éloigner. Mais Isha ne s'était pas détendu quand même. Tybalt, lui, s'était assis, tranquillement, comme si il n'y avait pas de combat.

-Les Esobeks ont tenu leur parole. Et nous ne prendrons pas part dans cette … Mascarade. Nous emportons Reaven. lâcha froidement Freux qui semblait en vouloir au loup noir.

Il fit signe aux Esobeks de se placer autour de Reaven et de le protéger. Toute la meute s'approcha. Il s'approcha ensuite des loups Hordiens, et lâcha :

-C'est navrant … Je serais bien intervenu pour arrêter le bain de sang qui s'est déjà produit. Mais vous m'empêchez de passer. J'aurais bien aimé tiré cet imbécile du dos de votre Alpha. Même si je suis certain que vous l'auriez fait avec joie à ma place. Je reste navré par la tournure des choses. Je ne pensais pas qu'un benêt profiterai du calme de notre échange pour intervenir...

- C'est son combat. laissa froidement tomber Isha.

-La Meute Esobek décline toute implication dans cette attaque.

Et dire que c'était censé être des négociations. C'est loupé à cause du Sekmet. Je suis sûre qu'il a de bonnes raisons, mais il aurait peut-être pu attendre. Mouais... Attendre quoi? Que tous les Hordiens soit là pour protéger leur chef? Pour ne plus la retrouver? Oh, qu'il se débrouille, c'est leur règlement de compte. Freux a raison, les Esobeks n'ont rien à voir là-dedans.
Mémoire des Mondes
Mémoire des Mondes

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Mai - 17:15



Le râle du bourreau
I can see above the sky's getting clearer


War

F 36 | A 34 | E 39

Tout se passe vite. Trop vite.

En un clin d’oeil, Torka est sur Skull, l’envoyant valser dans la boue. Par réflexe, Fjorgur veut bondir sur ses pattes, porter secours à son Alpha, mais il reste cloué au sol, incapable de bouger, obligé de regarder la scène sans pouvoir intervenir. Isha s’interpose entre les combattants et l’assemblée, de même que Tybalt qui le rejoint un peu plus tard. D’un grognement, Skull leur signifie de s’écarter. Tybalt est le premier à obéir, avec un peu trop de précipitation au goût de Fjorgur ; puis c’est au tour d’Isha de reculer. Des mots de provocations fusent de la gueule de Skull, déjà désavantagée. Comment Isha et Tybalt peuvent-ils ne pas intervenir ? Fjorgur le ferait, il se sacrifierait pour elle s’il le fallait, qu’importe ce qu’elle en pense, sa survie à elle compte avant tout. Sans elle, la Horde n’est plus rien.

L’Esobek gris regarde la scène avec ce qui semble être du désappointement. Il lâche quelques mots que Fjorgur n’arrive à comprendre, puis d’un mouvement invite ses frères de Meute à aider le Guérisseur à se remettre sur patte, et les Esobeks s’en vont. Ne restent plus que les Sekmets et les quatre Hordiens, plus Rake Maar qui se terre dans son abri de bois. Torka s’est jeté sur Skull, pourquoi est-ce que les autres ne le suivent pas pour achever les Hordiens qu’il reste ? Fjorgur n’est pas si dupe, si tous s’y mettaient, ils pourraient mettre Isha à terre en peu de temps ; et avec les Esobeks partis, plus personne ne les retient.

Et pourtant ils restent là, à regarder le combat singulier en espérant que leur Prince en sortirait vainqueur. Peut-être est-ce là ce qu’ils attendent. Ils le laissent tuer Skull avant de s’en prendre aux autres Hordiens ...


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 19 Mai - 17:25


Crocs déployés

F : 66 - A : 68 - E : 63

La discussion commença et le Bourreau vous fit le « plaisir » d'un récit qui n'a pas la moindre importance à tes yeux. Partir comme ça ? Croyait-elle réellement que vous serrez suffisamment idiot pour la laisser s'en tirer de la sorte après les mois passés sous son règne de sang ? Hors de question, tu ne peux l'accepter, que ça soit d'elle ou d'un quelconque autre Hordien, pas après ce que tu as vu sur le champ de bataille, ils ne méritent aucune clémence de votre part, ils ne méritent que la mort. Depuis combien de temps n'as-tu eu ce genre de pensée ? Toi qui pensait avoir laissé ce côté de toi loin derrière en revenant parmi les tiens mais, visiblement, cette situation fait renaître certaines choses en toi, des choses que tu aurais préféré laisser à l'écart.

Palladium était venu se réfugier auprès de toi, tu en avais profité pour le sondé, ton ami ayant participé à cette guerre tu t'assures qu'il n'a aucune blessure grave, même si tu n'es pas le mieux placé pour juger de l'état de ses blessures. Tant qu'il tient debout c'est que tout va bien après tout. Tes yeux se posent de nouveau sur la chef Hordienne puis, sur celui qui semble avoir prit la tête des Esobek. Il acceptait son marché ? Est-il fou ? Oui, après tout, ce ne sont pas eux qui se sont retrouvés tel des marionnettes entre les pattes de cette louve, ce ne sont pas eux qui ont subit ce que vous avez injustement subit. Les parole la vie d'innocent ? Non, ce n'est que de l’égoïsme et de la barbarie de leur part, rien de plus. Tes babines se retroussent alors que tu sens quelque chose en toi commencer à bouillonner. Un grondement sourd s'élève, un grondement perceptible que par ceux qui sont proche de toi. A tes côtés, tu peux sentir Torka et Palladium bouillir eux aussi et le prince doit l'être bien plus que tous les autres loups réunis en ce lieu actuellement.

Tu n'écoutes plus, tu n'as plus envie d'écouter, tu restes juste en alerte, tu sens que ton prince se prépare à quelque chose et, quoiqu'il fasse, tu lui prêterais main forte si il le faut, après tout tu n'as encore subit aucune blessure en ce jour macabre, tu es d'aplomb pour défendre les tiens si il le faut ..

Le guérisseur Esobek fut sortie, traîné puis rendu à sa meute et, c'est à ce moment-là que le loup sombre à tes côtés bondit. Il se jette sur Skull sans se soucier de ceux qui se trouve autour, sans se soucier de la promesse qu'a fait le Esobek à ces cabots galeux. Dressé sur tes quatre pattes, les crocs visible, tu t'apprêtais à réagir en voyant les Hordiens bougeaient mais, ceux-là semble se contenter d'empêcher quiconque de s'approcher des deux combattant, une réaction bien étrange mais peut-être ont-ils leur raison, pour sûr, tu ne quittes aucun d'entre eux des yeux, prêt à te jeter sur le premier qui tenterait de toucher au prince ou à l'un des Sekmet présent ...


Code © N3m0

Mange Lumière
Mange Lumière

Fiche de personnage
force:
105/100  (105/100)
agilité:
105/100  (105/100)
endurance:
105/100  (105/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Mai - 17:45



Le râle du bourreau

Force :92 - Endurance : 81 - Agilité : 71


Tu n'écoute pas vraiment le combat derrière toi. Tout comme Isha tu as deviner la suite des évènement et n'y prête plus aucune importance. Tu te contente de marcher le long de la ligne de loup qui commence à s'agiter en montrant les crocs, tu force à faire reculer certains d'un claquement de dents tandis que tu oblige tes membre à continuer d’avancer malgré la terrible fatigue et douleurs que tu ressent. Te souviens tu quand tu as rencontré Skull? tu fut le troisième membre à rejoindre la horde suite à un combat entre elle et toi. Elle et tu avais gagner son respect par la force. Puis vous vous étiez rassemblé aussi cette autre fois. Et puis aussi ce jour ou tu t'étais entrainer avec elle et que vous étiez monter tout en haut de la grande roue de la fête foraine. Des souvenirs. Maintenant arrivé ses dernières minutes n'es pas? Les bruits de batailles pouvais s'entendre dans toute la forêt tandis que tu continuer de faire reculer au besoin les loups ennemis tout crocs dévoiler.
Code By Reira
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 20 Mai - 16:11


Un ultime face à face

La fin d'une époque


Je regarde les événements d'un œil morne et détaché. Mes blessures me font vraiment mal mais je ne le montre pas. Par fierté ou amour propre enfin peu importe au final. Toujours est il que j'agonise en silence à coté de mes frères de meute. Bon, je reconnais que le terme agoniser est peut être exagéré. Cependant, il ne fait aucun doute que ma place devrait être au camp chez le guérisseur. Je crois que c'est officiel, je suis un imbécile. J'écoute à peine la tirade de Skull. De toute manière, tout ce qui sort de sa bouche est du venin ou du poison. Je comprends néanmoins qu'elle tente de négocier la liberté de la horde. De toute la horde, elle y compris. En gros, elle pense que l'on va laisser partir les hordiens comme cela pour la vie d'un seul loup. Non, c'est hors de question! Pas après tout le mal qu'ils ont fait, qu'ils nous ont fait. Quand, je pense que j'ai faillis soutenir la vielle louve. Je me dis que j'ai fait le bon choix. Non, en guise de réparation la vie d'un membre de la horde doit s'éteindre ce soir. Peu importe lequel. Mes paupières se ferment légèrement pendant un petit moment. La fatigue est le contrecoup logique d'une bataille aussi intense. Lorsque je les rouvre, je vois les Esobeks se mettre en position défensive autour de leur guérisseur. Je l'observe un instant et me dis que je ne vais pas si mal finalement. J'espère qu'il s'en sortira. C'est tout ce que je lui souhaite. Car, à mon avis un emprisonnement aussi long laissera forcément des séquelles. J'ai failli devenir fou en étant contraint de vivre sous terre. Notre espèce n'est pas faite pour l'immobilité et les souterrains. Alors, je n'imagine même pas ce que cela a du être pour lui. Je lui adresse un regard plein de compassion avant de jeter un coup d’œil à mes compagnons Sekmets. La tension est presque palpable tant elle est écrasante. Je sens que le prince, Palladium et Hige sont prêts à tenter quelque chose. Un léger sourire étire mes babines lorsque je vois le prince d'ébène percuter Skull de toutes ses forces. Je me concentre alors sur le combat devant moi. Ne prêtant nullement attention ni aux interventions des Hordiens pour maintenir l'assemblée à distance, ni au discours méprisant du guerrier Esobek. Qu'ils rentrent donc chez eux la queue entre les pattes. Cette affaire concerne les Sekmets. On lave son linge sale en famille. Et, les alliés d'hier ne sont pas de la famille. Les yeux fixés sur les deux combattants engagés dans un dernier face à face mortel dont j'attends patiemment le dénouement. 

Code By AFTERGLOW

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 20 Mai - 19:31



le râle du bourreau

rp évènement


F. 65 | A. 69 | E. 63

Ce fut comme si le temps s’était arrêté de battre. Palladium avait croisé le regard de Torka, qui avait enfin daigné lui accorder un peu d’attention, et il avait comprit. Dans cette lueur sauvage qui dansait au fond de ses yeux, quelque chose lui avait hurlé que les Sekmets n’étaient pas venus pour rien. Le temps sembla s’arrêter, une fraction de seconde durant laquelle son cœur manqua un battement, et le bond de Torka fut comme dispersé dans le temps. Tout sembla irréel, et lorsque l’information monta enfin au cerveau du Pantin, le loup noir était déjà sur le Bourreau. Sa haine enfla à nouveau dans sa poitrine, soulevant son cœur dans un mouvement de victoire. Le Prince Sekmet était donc bel et bien venu pour achever cette misérable vermine ! Un grondement de triomphe franchit les babines du loup brun. Tout son corps voulut se mouvoir vers cette victoire, ses dents voulurent se planter dans la chair du Bourreau, au moins pour goûter quel senteur elle pouvait bien avoir. D’un seul mouvement, l’élan l’emporta vers la bataille. Comme s’il n’en avait pas eu assez. Comme s’il en redemandait, encore et toujours plus. Skull était le Graal de cette guerre, sa mort n’avait pas de prix. Mais l’élan du Pantin est coupé net par les crocs de l’Esprit du Dragon qui luisent à quelques centimètres de son nez. Isha est terrifiant. Isha ferait trembler même le plus courageux des loups.
Palladium n’a pas peur, cette fois. Il n’ira pas au devant de la mort, mais ses crocs se dévoilent et il fait face au Dragon, dans un grondement de rage menaçant. Pour la première fois depuis des lunes, il ose s’opposer à la force qui l’effraie et qu’il respecte le plus. Mais la bataille a éveillé en lui des instincts qu’il ne soupçonnait pas jusqu’alors. Quelque chose s’était renversé en son for intérieur, chamboulant toutes les choses qui le définissaient. Le loup brun jeta un bref coup d’œil autour de lui. Personne, chez les Sekmets, ne semblait déterminer à bouger. Tous attendaient que Torka décide de leur sort. Fallait-il donc rester là sans rien faire, attendre que le combat finisse pour qu’on sache si oui ou non, la Horde serait écrasée ? Cette passivité rendit le Pantin fou de frustration. « C’est son combat. » La parole d’Isha avait sonné comme un ordre : tous les loups, de quelque meute qu’ils soient, se devaient de rester assis sagement en rond. Son combat ? Seuls les plus hauts gradés avaient donc droit à la vengeance ? Un grondement de dépit fuit de ses babines. Ainsi fait. Il se rassoit, aux côtés d’Hige qui a le pelage hérissé et la canine prête à entailler la moindre chair qui l’approcherait d’un peu trop près. L’électricité de l’air rend les deux loups nerveux, et Palladium trépigne encore de colère, comme un enfant à qui on aurait refusé un caprice.
Suffit les bains de sang, avait dit Freux. Suffit la guerre et ses horreurs. Sages paroles, avait pensé le Pantin. Il y avait pensé du mieux qu’il avait pu, mais il savait à présent qu’il n’en croyait plus un mot. Il n’avait plus envie que de bains de sang et de terminer cette guerre et ces horreurs, par l’éradication totale et complète de cette tripotée de Hordiens misérables. Vous touchez à votre fin.
Ses yeux enflammés ne quittaient pas le corps noir de Torka qui se mouvait, enlacé dans celui de sa tante. Alors, résigné, le loup brun se mit du mieux qu’il pu à sa place, s’imaginant à son tour enfoncer ses crocs dans sa fourrure galeuse.

BY ACCIDENTALE
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 21 Mai - 13:40

Je te vois
Esobeks, Sekmets, Hordiens et Torka



Ils les fixaient tous, les loups autour de lui... Sa meute, les Esobeks ainsi que les Hordiens, chacun se demandaient certainement pourquoi il avait fait ça alors que le mot "paix" avait été prononcé... Mais qu'était-ce la paix ? Devait-il renoncer à sa dite "vengeance" pour que celle-ci soit possible...? Il n'y aurait jamais de paix avec Skull en vie de toute manière... Elle haïssait tellement sa sœur qu'elle recommencerait éternellement ce qu'elle venait de faire si elle le pouvait, sur ça il était sûr de ne pas se tromper. Les deux loups se tournaient autour, Torka reconnaissait la démarche boiteuse de sa tante, c'était Empress qui lui avait laissé ça comme souvenir, enfin d'après ce qu'il s'en disait il n'avait jamais véritablement fait attention à cette histoire n'étant qu'un jeune "ignorant" à cette époque.

_ Tu as plus de cran que je ne le pensais, jeune Torka. Tu te trompes sur ta mère, petit. Au fond, tu me ressembles plus que tu ne le crois.

Comme un serpent elle venait de lui cracher son "venin" à la figure... Dévoilant ses crocs Torka observait l'assemblée qui s'excitait. Certains loups cherchaient à venir l'aider mais les Hordiens bloquaient le passage, ils voulaient laisser toutes ses chances à Skull de mettre une raclée monumentale à son "neveu". Mais si cela se finissait autrement comment allaient-ils réagir les... Hordiens ? Il ne savait pas et il n'en avait que faire, pour le moment c'était elle et seulement elle qui l'intéressait. La violence allait monter d'un cran, oui, car il ne pouvait accepter le fait qu'elle lui dise qu'il lui ressemblait, c'était faux, certes pour le moment ce qu'il montrait était de la haine pure et dure mais lui n'était pas un "monstre" prêt à faire payer tout ceux qui l'entoure pour les erreurs d'un seul loup...

- Du cran... Je crois que c'est de "famille", hein ma tante ?
, il soulignait ses paroles d'un grognement sourd avant de reprendre, Tu veux savoir pourquoi je ne te ressemble pas ? Parce que je finis toujours ce que je commence, moi.

Un regard haineux, puis le loup s'élançait de nouveau en direction de la louve grise, lui rentrant dedans de plein fouet. Les deux "monstres" se faisaient alors face, c'était un combat violent dans lequel on ne pouvait réellement savoir qui était le "gentil" de l'histoire... Peut-être qu'il n'y en avait tout simplement pas. Il avait une nouvelle fois tenté de la renverser, mais elle n'était pas dupe et sa tentative était devenue un échec, alors il s'était contenté de lui agripper la peau de la nuque avec ses crocs, il avait lâché prise seulement au moment où il avait sentit les crocs de sa tante s'enfoncer dans sa chair, la douleur avait été si intense qu'il en avait été forcé. Se décalant alors par conséquence sur le côté il grognait comme un beau diable, il luttait pour avoir le dessus, tout simplement, et cette lutte allait-être des plus fatiguante et non sans risques.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 22 Mai - 18:11



Le râle du Bourreau
RP ÉVÈNEMENT - Attaquants, furtifs et Hordiens


74/54/61

Torka lance de brefs regards autour de lui puis se tourne à nouveau vers Skull, la détaillant elle, sa démarche et son expression farouche. La louve brune remarque le départ de Freux et du reste de ses moutons. Sans doute ont-ils eu ce qu'ils voulaient et ne voulaient pas s'attarder dans les parages. Alors comme ça, ils ne veulent pas assister à la chute d'un de leurs ennemis ? Quoi, ils sont saoul de sang et de bataille ? Décidément, ce ne sont pas des loups digne de ce nom.

- Du cran... Je crois que c'est de "famille", hein ma tante ? , souligna-t-il d'un grognement sourd avant de reprendre, Tu veux savoir pourquoi je ne te ressemble pas ? Parce que je finis toujours ce que je commence, moi.

Skull resta silencieuse, un sourire sinistre suspendu à ses lèvres. Sa hanche déboitée envoie des décharges de douleur le long de son dos tandis qu'elle suit le cercle que dessine le Sekmet. Après un échange de regards brûlants, Torka grogne et repart à l'assaut. Il est ivre de haine, ça se voit autant dans ses yeux que ça se sent dans ses paroles. Il fut une fois où la Hordienne se comportait de la même façon: elle suivait ses impulsions et laissait ce qui lui restait de sentiments guider ses actes. Empress n'avait décidément pas assez de cran - ni plus assez - pour l'affronter en face à face, comme autrefois. Et Torka s'en chargeait désormais, comme pour porter haut un flambeau qui n'avait jamais existé: celui qui illuminait la gloire de sa mère. Car celle-ci n'en avait jamais eu, car Empress avait les pattes aussi souillées de sang que celles de Skull. Mais encore une fois, alors que les deux soeurs avaient vu leurs chemins vers le pouvoir se séparer, Murmure d'Agonie était en passe de remporter cette bataille et sans y contribuer. L'injustice était totale pour la louve brune.
Le bond puissant du loup noir renverse Skull à nouveau, la projetant au sol avec une puissance inouïe. Encore une fois, la louve aurait pu l'éviter, mais elle n'en a rien fait. Elle se relève à nouveau et un voile rouge recouvre le monde. Ses mâchoires claquent, ses pattes s'agitent avec frénésie. Torka tente de la mettre à terre, comptant à nouveau sur son buste large et puissant, mais la Hordienne esquive sur le côté et se jette sur lui. Elle sent des mâchoires se refermer sur son échine, provoquant des éclairs de douleur dans tout son corps. Un liquide chaud coule entre ses épaules, collant son pelage et tâchant la terre noire. Skull tord son cou, aplatissant ses pattes avant sur le sol et arquant son corps pour atteindre le museau de son neveu. Elle ne désire qu'une chose: que la douleur s'arrête. Sa vision se trouble mais ses autres sens la guident. Sans réfléchir, elle ouvre la mâchoire et agrippe un morceau de peau. La douleur s'atténue, la louve brune en déduit qu'elle a blessé son adversaire. Elle roule sur le côté, se relève avec moins de vivacité qu'elle l'aurait souhaité et attaque à son tour. Pendant quelques instants, il lui semble qu'elle prend le dessus: elle parvient à faire reculer Torka de quelques pas. Leurs corps emmêlés se heurtent avec brutalité, leurs crocs arrachent poils et peau, le sang coule à flot. Mais en fin de compte, c'est Skull la plus blessée. Sa hanche ne la soutient presque plus et la blessure de son échine lui provoque une douleur telle que des tâches noires apparaissent devant ses yeux. Un moment d'hésitation lui coûte un coup sur le crâne. Elle tombe à la renverse sur le sol qui semble l'attirer comme un aimant. Mais elle n'abandonne pas. Pas encore. L'Alpha se relève. Elle est tremblante et mal assurée, mais son regard affirme tout le contraire. Tordu par la colère, il lui donne un visage de démon.

_ Je m'attendais à mieux, crache-t-elle d'une voix sourde.


Code by Reira
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 22 Mai - 20:50

Jauges : 100 // 100 // 100

Les grondements sonnent à mes oreilles comme une douce mélodie. Mais elle serait d'autant plus douce si elle n'était pas si menaçante. Les Sekmets sont tous aux aguets, la plupart est prête à entrer en action. Si ma Leader gagne, nous seront tous tenus d'affronter une nouvelle bataille, et peu en sortiront vivants cette fois. Je continue de menacer tous ceux qui s'approchent trop prêts, mais ils semblent tous avoir compris ma mise en garde face à ce loup trop aventureux qui a failli goûter son propre sang sous mes crocs puissants. Je vrille de gauche à droite comme un loup en cage, je ne supporte pas cette incertitude qui me tiraille de l'intérieur et me brûle les entrailles. Skull va gagner. Elle tuera cet enfoiré de Sekmet, et tous ceux présents repartiront la queue entre les pattes. Nous n'aurons pas perdu la guerre, nous repartirons demain pour de nouveaux entraînements, une nouvelle période de calme durant laquelle les plus en forme d'entre nous massacreront les loups de meutes sans aucun scrupule. Oui, je veux croire en elle, en ses capacités. Le problème, c'est que ses capacités ne sont plus les seules en jeu. Sa détermination, ses choix le sont aussi. Et j'ignore tout de ce qu'elle a prévu pour la suite. Quand j'estime que les plus agités sont relativement posés malgré leurs dents extériorisées et leurs crocs à découvert, je jette un oeil furtif sur les combattants. Je vois ma Leader rouler au sol, mon regard se charge d'une haine puissante, viscérale. Ils ont pris ma mère, ma vie, ont détruit ma soeur et mes espoirs. Et maintenant, ils veulent prendre mon Alpha. Je ne les laisserais pas faire. Mais que faire ? Chaque regard implorant que je lance à Bourreau d'Agonie reçoit une réponse brutale, un coup d'oeil tout aussi violent que les coups qui s'échangent. Je n'ai pas le droit d'agir, ce n'est pas mon combat. Pourtant, je sens malgré moi la fin inévitable, et fatale autant pour Skull que pour la Horde. Mais non, je m'y refuse. Je continue d'y croire, faisant les cent pas de gauche à droite, claquant des mâchoires par-ci, par-là pour remettre à leur palce les toutous d'Empress et de son maudit fils. Je les tuerais. Je les tuerais tous.
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 23 Mai - 12:43

Je te vois
Esobeks, Sekmets, Hordiens et Torka



Skull ne l'avait pas loupé, son sang perlait au niveau de son encolure. Mais qu'en avait-il à faire ? Son rêve se réalisait il était face au bourreau de sa mère, il touchait de si prêt sa vengeance qu'il était en train de se laisser porter par celle-ci. La louve grise était puissante, certes, mais elle n'était rien face à la rage que lui portait le jeune loup noir... Elle avait tenté de détruire sa vie il allait donc détruire la sienne, c'était aussi simplement que ça. Dans ce combat il n'y avait qu'elle et lui, ils étaient tout deux aussi haineux... Ils étaient seuls, les autres loups ne comptaient plus pendant l'espace de quelques secondes, minutes qu'allait durer ce combat. C'était "son" combat et celui de personne d'autre, s'en était ainsi. Sa tante avait gardé un certain honneur en acceptant en quelque sorte de se battre seule contre lui, autrement il n'aurait pas eu sa chance.

_ Je m'attendais à mieux, elle avait craché cela d'une voix rauque, lui offrant un visage des plus maléfiques.

Juste avant elle avait hésité et Torka avait pu s'attaquer à son crâne, la louve souffrait et semblait encore plus haineuse qu'au départ, cependant elle continuait de le provoquer... Savait-elle que ce jour allait marquer sa fin ? Savait-elle depuis le départ que son neveu comptait s'en prendre à elle ? Si oui pourquoi n'en avait-elle rien fait ? Parce qu'elle acceptait tout simplement son sort... C'était une belle preuve de courage, à croire que cette vieille louve n'avait pas que des défauts... Mais pourtant le loup noir comptait bien aller jusqu'au bout, il savait que si Skull s'en sortait vivante la Horde préparerait une belle vengeance. Grognant donc de plus belle, il lui offrait de nouveau un regard haineux et provocateur avant de lui balancer à son tour au visage une belle phrase.

- Et moi dont ! Surtout venant de Bourreau d'Agonie, celle dont tout le monde parlait comme la terreur de ces terres !


Il venait de la bousculer avant de la mordre entre les deux épaules, le sang giclait sur son visage mais la louve ne s'était pas laissé faire et l'avait cette fois-ci atteint au niveau de la nuque, grognant mais ne lâchant pas de suite prise il s'arrangeait à lui faire plus de mal qu'elle ne lui en faisait avant de lâcher de nouveau et de se dégager, essoufflé il la fixait. Malgré la douleur il n'abandonnerait pas et le lui faisait comprendre, oui malgré son sang qui coulait au niveau de son dos et de sa nuque il irait jusqu'au bout dans ce combat... Pour mettre fin à ses peurs il fallait apprendre à les affronter et ça, jusqu'au bout... Il se battrait contre sa peur jusqu'à son dernier souffle, contre ce démon qui hantait ses rêves les plus profonds... Contre ce démon qui était pourtant comme lui dans le font...

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 23 Mai - 16:29



Le râle du Bourreau
RP ÉVÈNEMENT - Attaquants, furtifs et Hordiens


74/54/61

_ Et moi dont ! Surtout venant de Bourreau d'Agonie, celle dont tout le monde parlait comme la terreur de ces terres !

Skull accueille ces paroles d'un sourire froid. Ses yeux plissés mêlent folie et lucidité. La terreur ne se répand pas que par la violence, mon petit, pense la Hordienne en son fort intérieur. Certes, son passé la rattrape et elle ne peut qu'avouer être le fantôme de ce qu'elle était autrefois. Mais que veux Torka au fond ? Etre un héros, ou devenir comme elle ?
Le loup de charbon se jète sur elle à nouveau, attaquant déloyalement sa blessure à l'épaule. La Hordienne se retient de hurler de douleur; elle contient sa douleur et grogne rageusement. Elle se retourne brusquement, ôtant les mâchoires de Torka de sa peau. Elle fait face à son adversaire couvert de sang et de blessures mais toujours bien debout. La lueur meurtrière de ses prunelles n'a nullement diminuée. Sans attendre, Charbon de Lune repart à l'attaque, martelant le sol de ses pattes musclées. L'Alpha a tout juste le temps de lever les yeux et d'apercevoir les éclairs zébrant le ciel. La nue n'est qu'une voûte sombre et tourmentée. La pluie ne va pas tarder à tomber. Sans plus de tentative d'esquive, Skull est à nouveau renversée au sol. Son regard est figé dans celui de Torka. Elle claque des mâchoires; elles se referment comme des étau impitoyables sur la peau de son rival. Ses pattes s'abattent avec méthode sur l'échine, les membres, le museau. Il est sur elle, tel un monstre surpuissant. Il ne lui laisse aucun répit. La louve aurait peut-être pu s'en sortir, mais la volonté n'y était pas. N'y était plus. Elle se surprit elle-même en pensant qu'elle était lasse de cette bataille. Lasse de tout cela. Sa haine envers le monde, envers ce vermisseau d'Empress n'est pas le moins du monde diminuée, mais son corps réclame la délivrance. Le pelage de la louve brune est plus fait de sang que de poils; ses pattes trop faibles tremblent et s'apprêtent à lâcher. La terre, rendue charpie, est rouge de son sang plus que de celui de son adversaire.

On dit qu'un animal a un sixième sens. Peut-être que celui de Skull est de prévoir la mort.

Peut-être qu'il est temps de laisser sa vieille amie l'emporter. Voilà ce que pense la Hordienne. La lutte est inégale désormais. Autrefois, c'était Skull qui triomphait de tout, même de la Mort. Elle aurait déjà du mourir, lorsqu'Empress et elles s'étaient battues pour le trône Sekmet. Peut-être que la Mort venait réclamer son dû, après tant d'années de patience.
Torka ne faiblit pas: il frappe, mord, bouscule, renverse. Jamais la Leader n'avait vu pareil combattant, excepté Isha peut-être. Si elle avait laissé Isha s'interposer, elle n'aurait pas douté de la victoire de son guerrier. C'est pourquoi, quand la louve brune est mise au sol une ultime fois, elle se sent presque honorée. Elle ne sera pas morte de la patte de n'importe qui. Sa chute se passe presue au ralenti. Charbon de Lune est campé sur ses pattes, dominant et elle, projetée au sol, lance sa patte une dernière fois. Ses griffes s'abattent sur le museau du loup noir et lacèrent la chair tendre. Si elle doit mourir, autant laisser un souvenir de ce jour funeste gravé sur le visage de son assassin. Cette cicatrice serait à la fois son fardeau et l'insigne de sa gloire.
Le choc se répercute sur sa colonne vertébrale, sur ses os, sur ses muscles et ses pattes frappent le sol, impuissantes. Skull n'arrive plus à les commander. Elle ne pourra pas se relever, cette fois-ci. La terre est froide est dure: son corps exsangue le devient peu à peu. Allongée sur le côté, ses yeux fous sont rivés sur ceux de son bourreau. Déjà il se rapproche, lui et ses crocs infâmes, de sa jugulaire. A ce moment, Skull connait déjà sa fin. Son sixième sens l'avait prévenu.



Code by Reira
Mange Lumière
Mange Lumière

Fiche de personnage
force:
105/100  (105/100)
agilité:
105/100  (105/100)
endurance:
105/100  (105/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 23 Mai - 17:36



Le râle du bourreau

Force :92 - Endurance : 81 - Agilité : 71


Tybalt releva la tête, es l'odeur de la peur qu'il sentait? Il lança un regards vers le combat qui fait rage, non cela ne viens pas d'eux. Mais il remarqua alors que l'effluve provenais d'Isha. Il n'as pas peur pour lui, le connaissant, mais pour Skull. Mange lumière gronda et dit claquer ses dents tout prêt de la joue d'un Sekmet, qui recula. Dans les yeux d'esprit du dragon on pouvais lire l'inquiétude, la frustration et la haine, tout comme dans ceux du loup à terre, Fjorgur. L’expression de Tybalt demeurais pourtant vide de tout sentiments, seul ses babines retroussé montrais qu'il ne laisserais personne approcher, par simple sens du devoir. Il n'écoutais pas les paroles qui fusait des babines des deux combattants, de l'alpha et du prince. Pourtant les bruits de bataille diminuait, l'expression des spectateurs se mouvait en des sourires victorieux. L'agitation cessait. Le grand loup brun tourna alors la tête. L'ennemi dominait la louve, ensanglanté, les yeux brillant d'une rage meurtrière profonde. Ses babines retroussé s’approchèrent de la jugulaire de la leadeuse et le sang gicla. L'hordien fit mine de grogner, mais au fond il était soulagé, Plus de promesses, plus de pactes. Plus rien ne le reliais à Skull désormais. Un petit sourire minuscule se dessina sur ses babines, en plus de sa cicatrice qui le rendait éternel. Plus d'ordre, cette louve était morte. Il n'avais rien contre la horde, au contraire il lui était loyal, mais c'était sa leadeuse qu'il rêvait d’éliminés, pourquoi? simple question de pouvoir. Et la voir ainsi au sol était ironique à ses yeux. Mai ce sourire presque moquer s’effaça aussi tôt, d'un pas boiteux, du à la bataille, il s'approcha de Fjorgur, prêt à partir à n'importe qu'elle moment tandis qu'il pouvais déjà voir Isha s'approcher du corps sans vie de la louve brune, mais qui pourtant, laisser percevoir rythme respiratoire saccadé.
Code By Reira
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 23 Mai - 19:14

Jauges : 100 // 100 // 100

Je suis né dans un monde où la Mort était le quotidien. Les entraînements étaient vicieux, la hierarchie farouchement tenue et menée. Chacun respectait sa place sans mot dire, par peur de représailles de son supérieur. J'ai grandis entre les crocs d'un monstre assoiffé de sang et de pouvoir. J'ai eu pour Père un être cruel et dur. Mais, toujours, Kaya a été ma lueur d'espoir. Toujours, elle a su faire ressortir le meilleur en moi. Rappeler au tueur que j'étais, qu'il n'y avait pas que la Mort pour l'accompagner sur le chemin de la vie. Et j'ai aimé Kaya. Plus que ma propre vie. Je l'ai aimée, choyée, protégée. Je l'ai suivie lorsqu'elle a été bannie, et j'ai promis de venger cette trahison de notre meute natale. Nous avons alors erré de longues années, à nous entraîner et à prendre soin de l'autre. A se battre pour survivre, pour que l'autre soit encore là le lendemain matin. J'ai fais la connaissance de Bourreau d'Agonie alors que ma haine était à son zénith. Je ne pouvais haïr plus les membres de ma meute natale, et je ne pouvais rêver d'une plus grande vengeance. Alors, parce qu'elle a su me prouver qu'elle était celle qui méritait de m'avoir sous ses ordres, j'ai rejoins les rangs de la Horde. Contre la protection de ma soeur, je suis devenu le pire tueur que j'ai pu. Le plus cruel, le plus fort et surtout, le plus loyal. J'ai été ses crocs assassins pendant de longs mois. J'ai été ses pattes meurtrières pendant plus de la moitié d'une année. Et aujourd'hui, je suis contraint de voir de mes propres yeux, s'éteindre le règne de ma Reine. Lorsque je comprends dans son regard, qu'elle a décidé d'en finir, je refuse de le croire. Et pourtant, je n'ai pas le choix. Elle a fait son choix. Alors, dans un ultime élan de haine furieuse, je bondis sur le Prince de mes Ennemis. Je le roule violemment à terre, le balance à plusieurs mètres. Pas de griffure, pas de morsure. Un écart, que je l'oblige à garder d'un simple regard, lourd de sens. Les derniers mots de ma Reine sont pour moi. Je m'approche lentement du corps endolori, et je fixe son regard avec une intensité nouvelle, jamais encore apparue dans mes yeux de saphir.

- Dis-moi, Bourreau d'Agonie, qui je dois être sans toi ...

Pas de "pourquoi ?", pas de regrets, pas d'effusions d'affection. Parce que ça n'a jamais été ce qui nous liait. Nous sommes des alliés, nous avons partagé une vie, et nos chemins se séparent ici. Je ne la supplie pas de rester, parce que ses choix ne m'appartiennent pas. Mais je veux un dernier ordre, l'ultime commandement d'un Leader à son Soldat.
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Le râle du Bourreau [RP évènement]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface