Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Calmer ses nerfs ... [Alone]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Mai - 7:20

Le membre 'Nymeria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 10
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 4 Mai - 22:41

essayer d'oublier
f. 45 - a. 54 - e. 43

Lâchant sa proie, la louve passa sa langue sur ses babines avant de regarder autour d'elle. Dans un coin, recroquevillé sur lui même, le faon était là, ses yeux affolés posés sur la louve, tétanisé par la peur. La femelle s'approcha doucement vers le jeune cervidé qui tremblait de peur alors que ses membres refusent de lui obéir, impuissant. Une fois assez proche, le faon réagit enfin, poussé par un élan de survie et, se mit à fuir. Le pourchassant, la louve n'eut aucun mal à le talonner et, se jette sur lui, l'attrapant à la gorge et le fit chuter. Entraîné dans sa chute, la louve roula, resserrant sa mâchoire sur sa proie avant de cesser de rouler sur le sol. Se redressant, elle lâcha sa prise, pencha la tête d'un côté puis d'un autre en constatant que le faon était mort, son cou a probablement dû se rompre lors de leur chute et de leur roulade. Enfin, au moins, cela aura été facile.

Attrapant le faon par une patte, elle se mit à le tirer, le menant jusqu'à la tanière des Esobek, informant les loups passant qu'une biche se trouvait non loin de là, qu'ils n'ont qu'à suivre l'odeur du sang pour aller la récupérer et la ramener, voir la dévorer directement. Continuant de tirer son butin, elle vint l'offrir à la meute qui eut la gentillesse de l'héberger sur leurs terres.

Le faon et la biche rajouté au garde-manger, la louve s'éloigna en trottinant, passant avant tout voir où se trouve son louvard. S'assurant qu'il allait bien et, qu'il n'avait besoin de rien, la louve frotta son museau contre le pelage noir de son fils adoptif avant de le laisser à ses occupations et, retourna chasser. Elle chassait pour s'endurcir, pour payer sa dette envers les Esobek mais, aussi, afin de penser à autre chose ...

10 - 4 (malus) + 3 (bonus) + 4 (bonus pâques) = 13 (réussi)
+1 faon
Dé utilisé 1|3

Code © N3m0

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Mai - 22:41

Le membre 'Nymeria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 10
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Lun 4 Mai - 23:17

retour en enfance
f. 45 - a. 54 - e. 43

L'esprit ailleurs, la louve trottinait sur les vastes terres des Esobek sans chercher à savoir où elle allait, en fait, à ce moment-là, son esprit vagabondait malgré elle, ils vagabondaient vers un passé qui lui semble si lointain …

Elle était là, blottit au fond de la tanière, assise en boule à observer le loup qui se trouvait face à elle, ce loup qui a toujours été près d'elle depuis son premier souffle, ce loup qui l'aime, son modèle, son père … La petite loupiote observait le mâle, dressé fièrement sur ses pattes.

« De quoi as-tu peur Nymeria ? Je croyais que tu aimais explorer ? »

« Je veux pas tuer ... »

« Il faut bien pour se nourrir pourtant. »

« Mais … Et si je rate … ? »

« Ce n'est pas grave si tu rates ma petite étoile, le but est de t'apprendre, tu ne veux pas voir ce qu'il y a au delà de cette forêt ? »

« On va sortir de la forêt ? C'est vrai ? Chouette !! On y va ?! »

La loupiote s'était redressé, sa petite queue remuant dans tous les sens, ses yeux pétillant en regardant son père qui semblait satisfait d'avoir réussir à aiguiser le côté aventurière de sa progéniture. Les deux loups quittèrent la tanière. Les rares fois où la loupiote pouvait sortir ce n'est que en présence de ses parents mais, cela n'est pas rare qu'elle échappe à leur surveillance pour pouvoir aller explorer seule et cela malgré qu'elle se fasse réprimander à chaque fois.

Suivant son père, les deux lupins quittèrent la forêt et, foulèrent une nouvelle terre que la petite loupiote n'a jamais pu explorer jusqu'à aujourd'hui. Émerveillé, son regard passant d'un endroit à un autre, ses oreilles gigotant au moindre petit bruit, son museau flairant la moindre petites odeurs inconnus. La petite était fasciné et heureuse de pouvoir sortir des limites de leur « territoire ». S'arrêtant à bondir pour sautiller plus loin, son père l'attrape par la peau du cou la faisant couiner sous la surprise et, l'amena plus loin. La déposant doucement sur le sol, il posa sa patte sur son dos et appuya tout doucement pour lui faire comprendre de se coucher, lui même se coucha et, les yeux rivés sur quelque chose, demanda à sa fille d'observer. Au début, la petite ne voyait rien mais, à force de concentration, elle finit par percevoir les deux grandes oreilles dépassant d'un rocher avant qu'un lapin blanc n'en sorte. Des étoiles dans les yeux, la petite regardait ce mammifère s'approcher d'une petite touffe d'herbe qu'il se hâta de manger. Tournant la tête vers son père, celui-ci observe toujours le lapin.

« Te souviens-tu de ce que je t'avais expliqué quant à la chasse ? »

La loupiote se mit à réfléchir avant de hocher la tête.

« Bien, passons à la pratique … Montre moi ce que tu sais faire. »

Face à cette demande, la loupiote ne savait quoi faire et, regardant tantôt le lapin, tantôt le loup, finir par s'avancer vers ce qui semblait être sa proie, rampant sur le sol et, jetant quelques coups d’œil derrière elle. Le mâle ne bougeait pas, attendant, observant. La loupiote gonfla ses poumons d'air avant de l'évacuer et, se remit à avancer. Lorsqu'elle ne fut plus très loin du lapin, elle leva seulement son petit derrière du sol, le gigotant avant de bondir sur le lapin qui la sentie venir et, s'enfuit. Dressant les oreilles, elle jeta un nouveau coup d’œil vers son père avant de se mettre à poursuivre le lapin et, peu à peu, elle en oublie la leçon de chasse, se mettant à japper joyeusement tout en poursuivant le lapin. De son côté, son père secouait la tête mais, malgré tout, laissa la petite s'amuser.

Une fois que le lapin disparu, la petite revint en trottinant vers son père mais, pas la gueule vide. Entre ses petites dents, une longue tige se terminant par une fleur pendait, une des rare fleur qui osait encore pousser. Elle dépose sa fleur devant son père avant de s'asseoir, levant la tête pour le regarder, sa queue balayant le sol. Son père resta quelques secondes sans rien dire avant de réagir.

« Et bien, voilà une bien belle prise dis-moi ! Qu'en dis-tu de l'offrir à ta mère ? »

« OUIIII ! »

La loupiote reprit la fleur dans sa gueule avant de se redresser et, suivit son père qui rebroussa chemin vers leur tanière, abandonnant l'idée de chasser pour aujourd'hui ...


Perdu dans ses pensées, la louve ne fit même pas attention au fait qu'elle venait d'attraper un lapin. Sa proie pendant dans sa gueule, chasser alors qu'elle repensait au louveteau qu'elle était autrefois mais, surtout à ses parents ...

10 - 4 (malus) + 3 (bonus) + 4 (bonus pâques) = 13 (réussi)
+1 lapin
Dé utilisé 2|3

Code © N3m0

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Mai - 23:17

Le membre 'Nymeria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 3
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 5 Mai - 19:26

chasseur chassé
f. 51 - a. 61 - e. 46

De garde aujourd'hui, l'homme fumé tranquillement, assit à même le sol, adossé à une grosse caisse qui contient plusieurs vivres et armes. L'homme se met à chantonner un air en rêvassant, ses deux chiens couchés à ses pieds, visiblement agacés par le chant faux de leur maître. Cela devait être une journée comme une autre, ennuyante à en mourir, veillant sur les ressources du camp tandis que les autres sont partie ratisser les lieux. Replaçant sa casquette kaki sur la tête, l'homme ferma les yeux, cherchant à dormir pour faire passer le temps. Attaché à de lourde chaîne, les molosses ne bronchent pas, profitant que leur maître se soit tût pour tenter de se reposer aussi.

Une odeur fit bouger le museau de l'un d'entre eux, relevant la tête, ses babines se retroussèrent et, un grondement alerta les deux autres qui levèrent la tête à leur tour. Se redressant d'un seul coup en essayant de s'élancer on ne sait où, les deux molosses fut stoppé net par la chaîne, ce qui réveilla l'homme.

« Quoi ?! Il s'passe quoi ?! P'tain mais v'z'avez quoi là ? Bouclez là les clebs ! »

Grommelant, l'homme tira un coup sec sur l'une des chaînes, ce qui fit couiner le chien qui chuta au sol sous la surprise. Essayant de se replacer pour dormir, l'homme finit par se lever sous l'assistance de ses chiens, qu'est-ce qui peut bien les mettre dans un pareil état ? S'avançant jusqu'à eux, il leva la tête et, vit alors le loup qui se trouvait là, essayant de se faufiler discrètement entre les tentes, de la viande en gueule, quelle saloperie ! Ni une, ni deux, l'homme attrapa son arme juste à côté de lui et, tira en l'air, alertant ainsi le loup gris qui se tourna vers lui, les yeux plaqués sur le haut de son crâne et, détala en vitesse. Hors de question de laisser ce loup filer avec des vivres ! L'homme détacha ses deux chiens et leur ordonna de poursuivre le chapardeur. Courant à leur suite, l'homme hurla des ordres aux chiens pour qu'ils ne perdent pas de vue le loup. Essayant de ne pas se faire distancer, l'homme regretta soudainement de ne pas avoir prit la peine de prendre son véhicule pour aller plus vite mais, il est trop tard maintenant pour faire demi-tour.

Ne perdant pas de vu ses deux molosses, l'homme continue de courir puis, s'arrête, sifflant en direction des deux canidés domestiques, leur hurlant de nouvelle instruction. Restant sur place, l'homme pointe son fusil de chasse vers le loup. Ses chiens se dispersèrent, essayant de forcer le prédateur à se rabattre vers l'homme. Voyant celui-ci foncer dans sa direction, il fut surpris de voir le collier qui orne le cou de cet animal sauvage et, sur le coup, oublia de tirer. Le loup le bouscule en passant le faisant presque tomber mais, il réussit à se rattraper, toutefois, il ne vit pas ses deux chiens arriver et, se cassa la figure lorsqu'ils passèrent entre ses jambes. Injures diverses, l'homme se redressa en grognant, pointant de nouveau son arme vers l'animal. Qu'importe que celui-ci ai un collier ! Il est hors de question de le laisser filer avec la bouffe ! Ordonnant de nouveau à ses chiens de rabattre le loup dans sa direction, il attendit, visant, son doigt se rapprochant de la gâchette et, appuya dessus. La balle fila en direction du loup mais, malheureusement, il ne réussit pas son coup, le projectile passa à quelques centimètres de la tête du lupin, ce qui le fit enrager.

« BORDEL ! Saloperie de loup !! »

Il se mit de nouveau à tirer mais, cette fois-ci, sans prendre la peine de viser et, au risque de blesser l'un de ses chiens. Cette fois-ci, le voleur ne semblait plus se laisser berner par les molosses et fila en accélérant sa course, distançant peu à peu les chiens.

« MERDE ! »

L'homme balança son arme au sol, lançant mille injures dans le vent alors que ses chiens tentent de rattraper le loup mais, probablement en vain ...

3 - 4 (malus) + 3 (bonus) + 4 (bonus pâques) = 6 (raté)
Dé utilisé 3|3
New day !

Code © N3m0

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Mai - 19:26

Le membre 'Nymeria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 12
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 5 Mai - 20:45

souvenir de l'arène
f. 51 - a. 61 - e. 46

Épuisé par sa fuite, la louve ne s'était pas attendu du tout à tomber sur un campement Humain, toutefois, l'envie d'aller voir ce qu'il se passait là-bas était trop forte, sa curiosité d'antan refaisait surface, elle s'en est approché et, la délicieuse odeur de nourriture lui a chatouillé le museau, lui faisant alors chaparder un morceau de viande, malheureusement, des molosses étaient présent et ont donnés l'alerte. Un coup de feu et la louve fuit. La scène de ce fameux soir lui revint à l'esprit lorsque les chiens la font aller là où ils souhaitent. Paniquant, elle avait tenté de trouver un échappatoire et finit par y arriver. Elle dut courir un long moment avant de réussir à échapper aux canidés, l'Homme ayant abandonné depuis un moment. Une fois sûr qu'elle n'était plus suivit, elle s'était rendu jusqu'à sa tanière pour s'y reposer pour le restant de la journée …

Lorsqu'elle se réveil, la nuit venait tout juste de tomber. Relevant la tête, encore endormi, elle remarque l'absence de son fils … Il doit encore être avec les Esobek ... Se redressant doucement, la louve s'ébroua avant de quitter sa tanière. Levant le museau vers le ciel, elle l'observe un moment avant d'en sortir complètement, décidant d'aller faire un tour. Les événements de la journée ont ravivé de récente blessures en elle, ce qui eut pour effet de faire renaître sa haine qu'elle avait pourtant réussit à canaliser.

Marchant tranquillement entre les cratères qui déforment les collines, elle évita de se rapprocher du camp des Hommes, ne voulant plus avoir affaire à eux. Tandis qu'elle marchait sans but précis, elle finit par sentir une odeur qu'elle connaît plutôt bien. Levant la tête dans l direction de cette odeur, elle s'en approche doucement, se cachant comme elle le pouvait et, aperçu le chien qui se trouvait là, en train de boire à un petit point d'eau. Humant l'air, la louve vérifie qu'il n'y a aucun autre chien dans les parages ou des Hommes mais, rien, strictement rien, il est seul … Les babines de la louve se retroussèrent alors qu'elle se souvient de l'arène, de ces moments où elle fut forcé de se battre pour sa survie contre ces molosses, elle se souvient de la rage qui brillaient dans leurs yeux, cette envie meurtrière qui les motives. Oui, elle s'en souvient comme si c'était hier et, son poil se hérissa. Les souvenirs se ravivent de plus en plus et, sans même s'en rendre compte, elle s'approcha du canidé …

Flairant sa présence, le molosse se retourna vers le prédateur qui s'approche de lui, retroussant ses babines en se mettant à grogner. Les deux canidés se mirent à se tourner autour sans se quitter du regard et, l'un d'entre eux fit le premier pas … Se jetant l'un sur l'autre, la louve tente d'attraper le chien à la gorge mais, celui-ci était expérimenté et, l'attrapa en première, la faisant rouler au sol. La louve tente de le pousser de ses pattes, lui attrapant l'un de ses membres supérieur, le mordant jusqu'à lui arracher un couinement et le faire lâcher prise. Elle se redresse habilement et se jette de nouveau sur lui, le saisissant à la gorge. Resserrant sa mâchoire sur sa gorge, les grognements du chien se transformèrent par moment en une plainte mais, malgré tout, il continuait de se défendre tant bien que mal. Ne faisant plus attention à ce qui l'entoure, la louve voyait désormais rouge, sa haine l'aveuglant, le goût métallique du sang du chien augmentant sa fureur. Entre sa gueule, le chien n'avait plus la moindre chance maintenant, elle était devenu un redoutable prédateur, motivé par la haine et la rage, aveuglé par ses souvenirs et l'odeur du sang.

Lorsqu'elle reprit « connaissance », le chien gisait à ses pieds. Elle le fixe sans la moindre expression dans ses yeux. Son regard semble lointain, voilé. Elle saisit le chien par une patte et, se mit à le traîner ...

12 - 4 (malus) + 4 (bonus) + 4 (bonus pâques) = 16 (réussi)
+1 chien
Dé utilisé 1|3

Code © N3m0

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Mai - 20:45

Le membre 'Nymeria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 6
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mar 5 Mai - 21:07

une rage meurtrière
f. 51 - a. 61 - e. 46

Machinalement, la louve ramena cette proie peu commune au garde-manger des Esobek et, sans un mot, fit demi-tour. Son regard toujours vide, ses idées confuses face à ce qu'il venait de se passer, la louve ne savait pas quoi penser de tout cela. Serait-elle capable de témoigner autant de rage envers un loup qui l'attaque ? Deviendrait-elle complètement incontrôlable si elle devait se défendre face à un agresseur ? Elle n'en savait rien et, commençait à être effrayé à l'idée de ne pas réussir à se maîtriser. Secouant la tête, elle tente de retirer ces pensées de son esprit. Il lui faut se calmer, faire le vide dans son esprit, se ressaisir. Gonflant ses poumons d'air, elle expira le tout avant de reprendre sa route.

Quelque peu perdu, la louve marcha sans pour autant prendre le chemin de retour vers sa tanière, non, entre ce qu'il s'est passé plus tôt dans la journée et, là, cette nuit, la louve a besoin de s'isoler, essayer de se calmer, de comprendre ce qui cloche. En fait, cela lui est déjà arrivé, de perdre les pédales. Lorsqu'elle se trouvait sous terre, que son loup est partie, l'a abandonné, elle s'est sentie seule, abandonnée, impuissante et, la rage commençait à prendre le dessus sur la tristesse, la plongeant peu à peu dans les ténèbres … Aujourd'hui, là voilà en train de s'enfoncer de nouveau mais, cette fois-ci, qu'est-ce qui fera qu'elle réussira à garder la tête hors de cette océan de ténèbres . Keres peut se débrouiller sans elle, accueillit et protégé par les Esobek, il n'est plus le frêle louveteau qu'elle a recueillit. Kenshin ? Elle ignore de où il se trouve et, si seulement un jour il reviendra, si il est toujours vivant ou mort quelque part. Non, elle n'avait plus rien pour lui faire tenir le coup …

Dans sa marche, la tête basse, les oreilles plaqués sur le haut de son crâne, elle finit par se retrouver nez à nez avec une belette. Celle-ci l'observe, hors de son trou et, les babines de la louve se retroussèrent alors qu'un grondement sort de sa gorge. Se jetant sur l'animal, celui-ci plongea dans son terrier. La solitaire se mit à creuser avec hargne le trou pour pouvoir l'agrandir et y passer la tête. Cherchant à s'emparer de la belette qui se terre tout au fond de son terrier, la louve se remit à creuser. Elle choperait cette proie qui avait osé se dresser devant elle à l'observer sans la craindre, elle le choperait et, briserait ses os de sa puissante mâchoire, de nouveau animé par une rage qu'elle ne remarqua pas directement alors qu'elle réussit à atteindre enfin la belette pour la sortir de force. Jetant l'animal avec rage, elle lui saute dessus et, le tue sans qu'il ait eu le temps de se défendre …

6 - 4 (malus) + 4 (bonus) + 4 (bonus pâques) = 10 (réussi)
+1 belette
Dé utilisé 2|3

Code © N3m0

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Mai - 21:07

Le membre 'Nymeria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 1
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 6 Mai - 21:33

amnesia
f. 51 - a. 61 - e. 46

Les paupières lourdes, les sens et les membres engourdis, la louve ouvrit difficilement les yeux, relevant lentement la tête en clignant plusieurs les yeux. Regardant autour d'elle avec la lenteur d'une tortue, cherchant à savoir où elle se trouve mais, elle n'en sait rien … Se redressant non sans mal, la louve faillit perdre l'équilibre mais, se ressaisit juste à temps. Secouant la tête pour chasser essayer de chasser le vertige qui tente de l'assaillir, la louve tente de retrouver un peu de sa lucidité. Où est-elle ? Tel est la question mais, pas la plus importante … Qui est-elle ? Elle n'en savait rien … Elle se mit à marcher, d'un pas lent, posant avec précaution une patte après l'autre sur le sol sableux. Celui-ci est chaud, étrangement chaud et, pourtant, le reste semble si glacial … Que fait-elle ici ? Comment est-elle arrivé ? Elle se remit à scruter les lieux, cherchant quelque chose qui pourrait l'aider à se repérer mais, rien, strictement rien … Que se passe-t-il ?

Elle avançait, toujours aussi lentement qu'au début, essayant de comprendre ce qu'il se passe, essayant de reconnaître ce qui l'entour mais, rien ne semble vouloir lui revenir, seul le néant semble l'habiter. S'arrêtant pour lever les yeux au ciel, elle n'arrivait pas à savoir si il faisait nuit ou jour. Le ciel est sombre mais, à la fois clair, étrange … La lune et le soleil sont tous deux à l'opposé l'un de l'autre, baignant d'un côté la terre de soleil et, de l'autre, l'engloutissant dans les ténèbres. Est-ce normal que le ciel soit ainsi ? Elle n'en sait rien, elle ne sait plus rien. Baissant son regard vers le sol, elle se remit à marcher …

Faisant halte près d'un petit point d'eau, elle s'en approche doucement pour humer sa surface mais, se retrouve face à ce qui semble être son reflet. Est-ce réellement elle ? Et ça ? Qu'est-ce ? Elle se mit à gratter la chose qui se trouve autour de son cou. Le collier se mit à tinter sous les coups des griffes mais, resta en place. L'a-t-elle toujours eu ? Trop de question sans réponse … Elle secoua la tête avant de tremper sa langue dans l'eau, faisant ainsi disparaître son reflet dans les petites ondes qu'elle créait. Elle but mais, ne se sentait nullement désaltéré, elle ne ressentait pas même la fraîcheur que cette eau aurait dû lui procurer. Tout autour d'elle semble sans goût, sans vie … Se rendant soudainement compte de sa solitude, elle redressa la tête mais, ne sentie nul tristesse à se savoir seule.

Qu'est-ce que la tristesse d'abord ? Et la solitude ? Ces termes ne lui disent rien, en fait, elle ne comprend rien à ces pensées qui surgissent dans son esprit, pourquoi pense-t-elle à des choses dont elle ignore la signification ? Est-elle en train de perdre la tête ? Fort possible étant donné qu'elle n'est même pas capable de se souvenir d'elle même … Elle se remit en marche, peut-être que marcher lui permettra de se souvenir, mais de quoi ? Doit-elle se souvenir de quelque chose ?

Peu à peu, le paysage change, le sable laisse place à une grande étendue d'herbe, est-ce une prairie ? Elle n'en sait rien, elle ne s'est même pas ce qu'est une prairie et, qu'est-ce que ces étranges fleurs qui semblent scintillé ? Elle s'en approche, observe, ces fleurs l'attirent mais, elle ignore pourquoi, elle ne se souvient pas de ce que c'est et pourquoi cela semble lui être familier, elle détourne alors la tête et, croise le regard de ce qui semble être un loup au loin, en train de l'observer. Figé, les yeux posés sur cette silhouette sombre au loin, elle se demande qui il est et, pourquoi il est là, à l'observer mais, elle n'arrive pas à émettre le moindre son, elle se contente de le regarder. Pourquoi a-t-elle l'impression de le connaître ? Pourquoi a-t-elle envie de l'approcher ? Qu'est-ce que cet endroit et, pourquoi tout est si noir dans son esprit ? Elle ressent des choses mais, en même temps, elle ne ressent rien, étrange sensation … Comment savoir si on ressent quelque chose lorsqu'on ignore ce qu'est ressentir ? Rien ne semble avoir d'importance autour d'elle mais, en même temps, tout a de l'importance.

Plaçant une patte devant elle, puis la seconde, elle cherche à s'approcher de cette silhouette mais, la terre se dérobe sous ses pattes et elle se mit à chuter dans un trou noir sans fin ...


Elle se réveil en sursaut, cherchant à savoir où elle est et ce qu'il se passe. Le cœur battant, elle reprend doucement ses esprits et comprend qu'une fois encore, elle a été victime d'un cauchemar, lâchant un gros soupir en expirant l'air de ses poumons, la louve se redresse et, s'éloigne de la carcasse de l'animal qu'elle avait mangé avant de se reposer, elle a besoin de s'occuper l'esprit avant de se mettre à cogiter sur le rêve qu'elle vient de faire ...

1 - 4 (malus) + 4 (bonus) + 4 (bonus pâques) = 5 (raté)
Dé utilisé 3|3
New day !

Code © N3m0

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Mai - 21:33

Le membre 'Nymeria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 10
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 6 Mai - 21:43

face à la rage
f. 51 - a. 61 - e. 46

Encore ensuqué par le repos qu'elle a tenté de prendre et, ébranlé par son rêve plus similaire à un cauchemar, la louve se met en quête de quelque chose pour se défouler, quelque chose qui lui permettra de penser à autre chose, une fois encore … En fait, ses journées se passent toute de la même manière … Elle se réveil d'un cauchemar, part chasser, passer ses nerfs et sa haine sur un pauvre animal qu'elle donnera au Esobek car elle n'en voudra nullement pour avoir déjà mangé. Malgré tout, son état a un avantage, toutes ses émotions négatifs lui ont permis de progresser, de devenir plus robuste afin de cacher la louve fragile qui se cache sous cette fourrure grise.

Elle se mit à flairer le sol et, remonta la piste d'un lapin, accélérant le pas, elle finit par ralentir en s'en rapprochant et, se déplaça sans faire le moindre bruit. Une fois suffisamment proche, elle se jeta sur sa proie, l'attrapant dans sa gueule, ne lui laissant aucune chance. Resserrant sa mâchoire, elle broya les os du lapin sans qu'il puisse tenter de se défendre. La rage de la louve faisant une fois encore surface sans qu'elle n'arrive à se contrôler, donnant la mort à ceux qui passent sur son passage mais, fort heureusement, il ne s'agit que de proie pour le moment et, espérons qu'il en reste ainsi …

10 - 4 (malus) + 4 (bonus) + 4 (bonus pâques) = 14 (réussi)
+1 lapin
Dé utilisé 1|3

Code © N3m0

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Mai - 21:43

Le membre 'Nymeria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 7
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 6 Mai - 21:54

goûte à ma soif de sang
f. 51 - a. 61 - e. 46

Abandonnant le lapin là, la louve tente de se ressaisir mais, les visions de sa captivité l'assaillissent de nouveau et, si ce ne sont pas sa captivité auprès des Hommes, il s'agit de ses douloureux souvenir dont elle n'arrive pas à s'échapper. Pourquoi faut-elle que le passé la rappel toujours à l'ordre ? Pourquoi ne peut-elle pas être tranquille ? Pourquoi ne peut-elle pas vivre en paix ? La paix existe-t-elle seulement pour elle ? Elle n'en sait rien et commence à sérieusement en douter … Tête baissé, la louve resta assise auprès du lapin qu'elle venait de tuer avant qu'un bruit ne lui fasse relever les oreilles. Tournant la tête, elle se mit un gronder en se redressant. Quelque chose approche, un prédateur …

Le prédateur finit par pointer le bout de son nez mais, il s'agit plus d'un charognard que d'un prédateur … La louve fit face au renard qui ne semble pas vouloir reculer, visiblement la faim dictant ses pas vers une mort certaine s'il tente d'approcher davantage, ce qu'il fit … La louve s'élance sur lui sans chercher plus loin, une agressivité qu'elle ne connaissait pas, ou plutôt, une agressivité qu'elle ne possède que lorsqu'elle se trouve au plus profond de la détresse. Attrapant le renard dans sa gueule, elle le jette plus loin, fonçant de nouveau dessus sans lui laisser le temps de se redresser. Elle le secoua en tout sens, le jette, le reprend, le balance une fois encore. Le renard tente de se défendre, mordant la louve aux babines, passant entre ses pattes, attaquant son ventre, ses pattes, sa queue. Plus ce manège durait et, plus la louve voyait rouge, perdant peu à peu contrôle et, lorsqu'elle réussit à l'attraper enfin, elle ne le lâche plus avant de lui faire craquer le cou ...

7 - 4 (malus) + 4 (bonus) + 4 (bonus pâques) = 11 (réussi)
+1 renard
Dé utilisé 2|3

Code © N3m0

Fiche de personnage
force:
100/100  (100/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 6 Mai - 21:54

Le membre 'Nymeria' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

'Dé de chasse' : 3
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 6 Mai - 21:57

avoir peur de soi ...
f. 51 - a. 61 - e. 46

Le renard gisant dans sa gueule, la louve le ramène vers le lapin et, le déposant, fit en sorte de pouvoir attraper les deux avant de prendre le chemin vers la caverne des Esobek pour leur donner ces deux nouvelles proies. Les a-t-elle chassé pour eux ? Non, elle a seulement cédé à cette pulsion qu'elle n'arrive pas à contrôler et, qui l'effraie. Alors qu'elle marche vers la caverne, elle reprit petit à petit ses esprits, se rendant compte de ce qu'elle venait de faire et, se demande ce qui serait arrivé si ce renard avait été un loup voir même un louveteau, aurait-elle agit de la sorte ? Cette seule pensée lui fit baisser les oreilles et, c'est avec cette horrible pensée qu'elle se rapproche de la tanière des Esobek ...

3 - 4 (malus) + 4 (bonus) + 4 (bonus pâques) = 7 (raté)
Dé utilisé 3|3

THE END

Code © N3m0
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Calmer ses nerfs ... [Alone]

Aller à la page : Précédent  1, 2

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface