Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 A l'aventure ! [PV: Nymeria.]

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 30 Avr - 21:25

Partir à l'aventure !
Nymeria & Saphir



Elle ouvrait tout juste les yeux, le silence était installé dans le camp, tous dormaient encore. Regardant rapidement sa mère ainsi que sa sœur Saphir se redressait discrètement, elle voulait sortir mais ses parents étaient toujours contre cette idée, du moins quand elle était seule. Remuant sa truffe ainsi que sa petite queue elle sortait alors de la cave, elle avait rejoins l'extérieur du camp sans se faire repérer, il ne lui restait donc plus que quelques pas à faire et cette fugue serait parfaite. La Nourrice n'était pas là, du moins elle semblait trop occupée avec les autres louveteaux, les sentinelles devaient patrouiller c'était donc le bon moment. Un... Deux et enfin trois, elle s'élançait dans la forêt à toute vitesse ! Enfin, à la vitesse maximale que pouvait atteindre un louveteau aussi jeune.

Elle découvrait le monde extérieur, ce monde qui était si dangereux d'après les adultes... Pour elle il ne semblait pas l'être. Tout était si "beau" si elle comparait cette vue à ce qu'elle avait constamment vue dans les sous sols. Marchant, cependant prudente, elle continuait de s'enfoncer dans ce monde inconnu, des trous, il y avait pleins de trous ici... Pourquoi ? Elle ne savait pas, puis toutes ces odeurs l'empêchaient de réfléchir... Du moins d'essayer de réfléchir. Sautant sur ce qui semblait-être un insecte elle venait de tenter de l'attraper, sans succès, mais un autre bruit venait d'attirer son attention. Au loin elle apercevait un loup gris, était-il méchant comme le lui disait souvent sa mère ? Se cachant alors comme elle le pouvait elle observait le loup en question qui l'avait sûrement remarqué vu sa discrétion légendaire.

-V... Vous-êtes un méchant ?

Elle relevait ensuite la tête se rendant compte qu'elle connaissait le loup qui était en fin de compte une louve elle la baissait ensuite, honteuse. C'était la maman du petit loup trouvé dans les sous-terrains, elle vivait depuis peu chez les Esobeks et allait sûrement la réprimander... Enfin, elle pensait qu'elle allait se faire gronder, après aller savoir si cela allait-être le cas ou non. Ne bougeant cependant pas la petite attendait donc la sentence, allait-elle devoir rentrer alors qu'elle mourait d'envie de découvrir ce monde qui l'entourait ? Mais le pire restait sa mère qui allait encore la punir... Se tapissant totalement au sol elle laissait ses oreilles plaquées sur son crâne, à quoi bon tenter de chercher des excuses alors qu'elle n'en avait pas ? En général cela aggravait la situation de toute manière...

Spoiler:
 

Code by Reira


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 30 Avr - 23:21

des choix difficiles
f. 42 - a. 47 - e. 35

Depuis combien de temps maintenant se trouve-t-elle chez les Esobek ? Combien de temps restera-t-elle encore ? Malgré l'accueil qu'elle a eu pour pouvoir rester parmi eux, la solitaire ne se sent toujours pas à sa place ici et, encore moins autour de tant de loup. Restant bien souvent en retrait, dans une petite tanière qu'elle ne connaît que trop bien, qui lui rappel tant de souvenirs à la fois bon et tristes, la louve ne sait quoi faire. Et si elle restait parmi eux ? Et si elle devenait l'une des leurs ? Mais, et si il revient ? Que se passera-t-il ? Acceptera-t-il seulement ou va-t-il l'abandonner ? Depuis son évasion de chez les Hommes, la louve possède de lourde séquelle, plus mental que physique. Et si elle n'avait pas réussi à fuir cet endroit, que serait-il advenu d'elle ? Serait-elle morte ? Auraient-ils réussi à la rendre docile ? Elle n'en sait rien et, ne veut pas y penser mais, malheureusement, son subconscient lui y pense, dans chacun de ces rêves ou cauchemars. Ses moments de repos sont bien souvent agités et sa méfiance redoublé.

Pourquoi a-t-elle accepté de rester ici ? Pour le protéger, lui, son étincelle de vie, celui qu'elle a adopté, prit sous son aile, celui pour qui elle donnerait tout. Pour sa survie et sa sécurité, elle ne pouvait que le laisser auprès de cette meute qui avait su le recueillir lorsqu'il s'est retrouvé seul alors que elle se retrouvait enfermé chez les Hommes. Au début, elle voulait le laisser, partie seule dans son coin mais, elle ne pouvait se résoudre à abandonner cette petite boule de poil noir, elle ne pouvait se résoudre de le laisser alors qu'il a besoin d'elle … Ainsi, elle est resté, resté le temps de refaire ses forces, le temps de se sentir mieux mais, surtout, de savoir quoi faire, quoi décider, pour le moment, son esprit est bien trop embrouillé pour savoir quoi décider …

Couché sur le haut d'une des rares collines encore à peu près normal, la louve observait devant elle, sans bouger. Seule, le louveteau étant probablement en train de jouer avec les autres louveteaux des Esobek, la louve essayait de démêler son esprit mais, en vain. Elle ne cesse de penser à sa vie, à lui, à ce qu'il lui est arrivé chez les Hommes et, à ce qu'elle va faire désormais. Elle ne cesse de se demander si il est toujours en vie et si un jour, elle le reverra. L'incertitude lui pèse, tout comme sa présence. Elle aurait tant aimé qu'il soit là pour la soutenir mais, il ne l'est pas, il est partie et ne reviendra peut-être jamais … Elle lâche un soupir et, se redresse doucement, traînant alors la patte en avançant doucement dans ce paysage difforme.

Dans sa marche, une odeur vint effleuré son museau qui se mit à bouger doucement avant qu'une petite voix non loin d'elle n'attire son attention. Tournant la tête, elle remarque la petite loupiote qui se terrait là, les oreilles plaqués sur le haut de son petit crâne. Doucement, elle se rapproche de la petite, l'a-t-elle déjà vu ? Possible, elle ne s'en souvient plus vraiment, il faut dire que rare sont les fois où elle se mêle aux Esobek et, bien souvent, lorsque cela arrive, ce n'est pas pour bien longtemps. Ses yeux ambrés observent la petite chose tapis sur le sol d'un regard tendre, l'un de ces regards qu'elle réserve d'habitude à son petit mais, ne peut s'empêcher d'en faire de même avec les autres.

« Non, je ne le suis pas. »

Lui répondit-elle, même si la loupiote semble avoir reconnu la solitaire.

« Que fais-tu ici seule ? »

Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 1 Mai - 22:33

Partir à l'aventure !
Nymeria & Saphir



La petite continuait de se tapir au sol, silencieuse et toujours aussi honteuse, cependant en se risquant de lever les yeux elle venait de remarquer que la louve grise n'était pas énervée. Donc, elle n'allait pas être sermonnée, enfin dans la logique des choses, alors elle se redressait, doucement mais sûrement tout en continuant de l'observer. Est-ce-que cette louve était désormais l'une des leurs ? Ou alors venait-elle juste comme ça parce que son fils était dans la meute ? A vrai dire elle ne comprenait plus trop ce qui se passait avec cette solitaire, sa mère lui disait qu'elle était trop jeune et que c'était pour ça qu'elle ne devait pas se mêler de cette histoire, mais elle avait affreusement envie de poser la question à la louve maintenant qu'elle était là, seule, avec elle... Puis si elle ne voulait pas rentrer tout de suite elle devait bien trouver un sujet de conversation non ?

« Non, je ne le suis pas. Que fais-tu ici seule ? »

Bon déjà elle devait répondre à sa question, qu'allait-elle lui dire ? Lui mentir en lui disant qu'elle s'était juste... Perdue ? Non ce n'était pas du tout crédible, ce lieu était bien trop loin de la tanière pour qu'elle se soit perdue... Du moins involontairement. Alors elle songeait plutôt à lui dire la vérité, qu'elle avait envie de visiter les alentours et qu'en soit, elle n'avait pas voulu le dire à sa mère étant donnée que celle-ci aurait obligatoirement refusée... S'en était de même avec son père, il avait trop peur de tomber sur un autre loup que ceux de sa meute, pourquoi ? Parce que son père, avant d'être ici, était un esobek et que du coup... Bah il n'était pas aimé de tous vu qu'ils le voyaient tous comme un traitre... Donc elle n'avait pas eu le choix et elle avait du y aller seule, voilà ce qu'elle devait répondre.

-Bah en fait je voulais juste me promener... Puis ma maman elle dort... Et mon papa il n'était pas au camp...

Niveau courage elle avait encore du progrès à faire, elle n'avait pas réussi à tout lui dire et à lui demander pourquoi on disait d'elle qu'elle était une solitaire alors qu'elle vivait avec la meute. Mais au moins elle n'était pas restée planté là sans répondre, ça aurait encore été pire. Regardant autour d'elle elle observait toujours les trous qu'il y avait sur les terres, c'était quelque chose qui la fascinait, elle se demandait en soit comme un être vivant pouvait faire un trou aussi grand... Et profond, car bon elle s'était approchée de ce genre de chose et c'était assez immense, on pouvait même y tomber dedans et avoir du mal à en ressortir ! Passant donc une patte sur son museau avant de reporter son regard sur la louve qu'elle avait en face d'elle, elle attendait de voir comment elle allait réagir, pour le moment elle avait l'air tendre, mais comment allait se passer la suite..?

Spoiler:
 

Code by Reira


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 2 Mai - 14:16

un rêve lointain
f. 42 - a. 47 - e. 35

Ses yeux ambrés posés sur la petite loupiote, celle-ci semblait quelque peu effrayer, n'est-ce pas normal après tout à son âge d'être effrayé par ceux qu'elle ne connaît pas ? Mieux vaut cela plutôt qu'elle aille sympathiser avec le moindre loup qu'elle croise, au risque de faire une mauvaise rencontre. La femelle s'assit devant la petite, attendant que celle-ci lui réponde. En même temps, elle tente de se souvenir de la bouille de la petite. Elle avait croisé plusieurs louveteaux lorsqu'elle allait pour récupérer son petit mais, elle n'avait pas enregistré tout leur petit minois encore.

La loupiote lui avoua avoir voulu se promener, seule, sans surveillance, est-ce réellement prudent ? Quoique, la louve laisse son louveteau aller seul jusqu'à la tanière des Esobek pour retrouver ses amis, en même temps, il est plus âgé que la petite qui se trouve devant elle. Comprenant que la petite a faussée compagnie à ceux de la meute pour pouvoir se promener, la louve ne peut se permettre de la laisser seule sans surveillance, devait-elle la ramener auprès de ses parents ? Ou alors, elle pouvait tout simplement rester avec elle un peu et, la ramener ensuite pour être sûr qu'elle rentre en toute sécurité. Pour le moment, la solitaire décide de se renseigner quant à la boule de poil.

« Je vois. Je suis Nymeria, et toi, quel est ton nom ? »

La louve garde son regard sur la petite, un regard quelque peu protecteur. Dire que peut-être elle n'aura jamais le plaisir d'avoir des petites, des louveteaux partageant son sang et sa chaire … Si il ne revient pas, que fera-t-elle ? Pourra-t-elle seulement accepter un autre loup que lui ? Elle n'en sait rien … Ces sentiments qui avaient naquit en elle lors de leur rencontre l'avait tant bouleverser qu'elle ne savait pas si elle serait capable de revivre ça. Ignorante quant à ces choses là, elle espérait seulement de tout cœur que, un jour, il revienne auprès d'elle et que, ensemble, ils pourront avoir leur propre famille … Est-ce là un rêve ? Pour le moment, oui, un rêve inaccessible et qui peut-être n'aura jamais lieu.

Refoulant ces tristes pensées, la louve s'adressa de nouveau à la petite. Elle ne peut se permettre de s'enfoncer de nouveau dans les ténèbres, s'enfoncer de nouveau dans la tristesse qu'elle pensait avoir réussi à se débarrasser lorsqu'elle avait fait la promesse de s'occuper du louveteau quoiqu'il arrive mais, parfois certains promesses sont bien difficile à tenir …

« Puis-je t'accompagner dans ta promenade ? »

Elle ne voulait pas laisser la petite seule, elle préférait rester auprès d'elle afin de la surveiller, veillant à ce qu'aucun mal ne lui arrive, elle leur doit bien cela après tout ...

Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 3 Mai - 11:49

Partir à l'aventure !
Nymeria & Saphir



Elle ne la grondait décidément pas, c'était plutôt bien non ? Reprenant alors peu à peu confiance en elle la petite louve grise ne fuyait plus le regard de la grande louve qui était toujours là. Allait-elle partir et la laisser seule ? Non ce n'était pas possible, tout adulte croisant un louveteau le ramenait chez-lui où alors restait avec. Mais Saphir avait encore du mal à comprendre pourquoi elle n'avait pas le droit de rester seule... Pour elle il n'y avait pas de danger, le monde était "beau", comme pour tout les louveteaux en fin de compte, sauf l'une des petites filles de Freux qui avaient peur de sortir à cause d'un Hordien. Mais elle n'en avait pas dit plus, pourquoi ? Peut-être parce qu'il avait été méchant avec elle ? Enfin Saphir avait du mal à croire qu'un loup pouvait-être méchant, ça n'existait tout simplement pas à ses yeux, elle qui avait pour habitude d'être entourée d'adultes bien aimant.

« Je vois. Je suis Nymeria, et toi, quel est ton nom ? Puis-je t'accompagner dans ta promenade ?»

Nymeria, Saphir en avait bien entendu parler, c'était bien elle la solitaire qui était chez-eux pour le moment car elle avait sauvé une Esobek, enfin ça c'était son papa qui lui l'avait dit. Voilà pourquoi notre petite loupiote avait du mal à croire qu'il était possible qu'un loup, inconnu ou non, soit un monstre. Enfin en tout cas elle voulait l'accompagner, et non la ramener immédiatement vers sa mère, c'était plutôt bien ça non ? Elle allait pouvoir se promener ! Elle était tellement heureuse que cela devait se voir dans son regard, même si au final elle ne le montrait pas, du moins elle ne sautait pas de partout alors qu'elle en mourait d'envie tellement elle ne tenait plus en place. Mais elle devait avant cela se présenter, c'était la moindre des choses non ?

-Moi c'est Saphir ! Et oui tu peux venir c'est super gentille de t'être proposée ! Et aussi de ne pas m'avoir grondé...

La dernière phrase lui avait échappé, en soit elle n'aurait pas du la dire, du moins à ses yeux car peut-être que la louve allait y songer maintenant. Se redressant donc comme-ci de rien n'était, elle commençait à marcher suivit de la grande louve bien sûr. C'était un drôle de paysage cet endroit, alors elle regardait autour, marchant le plus rapidement que le pouvait un louveteau de son âge. C'était un monde qu'elle ne connaissait pas, mais elle savait déjà ce qu'elle voulait devenir au sein de sa meute, une Sentinelle, oui, c'était le rôle qu'elle préférait, son rôle à elle en fait ! Patrouiller toute une journée pour surveiller c'était pas super ? Pour elle si, cela voulait dire promenade sur promenade donc c'était quelque chose de génial, tout simplement.

Spoiler:
 

Code by Reira


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 3 Mai - 21:15

méfiance ...
f. 42 - a. 47 - e. 35

La petite se présenta à son tour, heureuse de pouvoir se promener en compagnie de la louve, du moins, c'est ce que son regard laisser percevoir. Elle fit aussi un commentaire sur le fait qu'elle ne s'est pas faites grondé. Intérieurement, la louve sourit, il est vrai que, si la loupiote était tombé sur un autre loup, il l'aurait probablement réprimandé, comme elle elle l'aurait fait si son fils serait partie seul mais, désormais, le louveteau était désormais un jeune loup et, il lui fallait apprendre à se débrouiller seul, quoique, malgré cela la louve n'arrive pas à le laisser, probablement parce qu'elle a peur de le perdre de nouveau, qu'elle souhaite rattraper le temps perdu mais, cela n'est plus possible, il arrivera bientôt à sa taille adulte et, le louvard n'aura plus besoin de la protection de sa mère, même si actuellement, ce sont les Esobek qui s'occupent de la protection des deux solitaires …

La louve emboîta le pas à la petite qui filait devant elle, visiblement, elle n'a jamais pu se promener comme bon lui semble et, cela est compréhensif après tout … Marchant d'un pas tranquille, son regard posé sur la petite pour ne pas la perdre de vu, le reste de ses sens en alerte pour être sûr que rien ne vienne perturber cette promenade, qu'aucun loup extérieur aux Esobek ne viendra s'en prendre à elles. Secouant la tête, elle fit tinter le collier de fer qui orne son cou, se remettant en marche, trottinant jusqu'à rattraper la loupiote avant de marcher à ses côtés. Elle resta un moment silencieuse, observant ce paysage défiguré par les Hommes, les Hommes … Sa haine pour eux ne cesse de croître et, elle espère ne pas croiser de nouveau leur route, toutefois, si cela est le cas, la louve se tient prête, prête à se défendre ou, du moins, essayer. La force n'a jamais été son fort malgré qu'elle tente de corriger cela en s'entraînant un peu chaque jours. Même si elle sait que certains Esobek l'aiderait si elle en a besoin, elle préfère pouvoir se débrouiller seule et, n'avoir rien à devoir à qui que ce soit …

« Qui sont tes parents au fait ? »

Elle lui posa soudainement la question alors qu'elle marchait aux côtés de la petite qui tente de ne pas traîner derrière la solitaire. Si la loupiote semble la connaître, elle ne s'en souvient pas mais, peut-être a-t-elle déjà croisé ses géniteurs ? Possible, même si elle reste éloigné d'eux, elle a pu en croiser certains, échangeant parfois avant que chacun ne continue son chemin. La solitaire n'est pas une grade bavarde et, encore moins une louve très sociale, ce qui change de quand elle n'était qu'un louveteau, autant dire que cela semble dater d'il y a des années maintenant ...

Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 6 Mai - 14:13

Partir à l'aventure !
Nymeria & Saphir



Marquant un arrêt elle fixait un espèce d'insecte, c'était un papillon et la petite venait de le découvrir pour la première fois, bien sûr elle n'avait pas conscience que cette chose était un être "vivant", du moins pas pour le moment, jusqu'à ce qu'elle essaie de l'attraper dans sa gueule. Voyant que la chose bougeait pour finalement s'envoler elle eut un mouvement de recul. Puis elle reprenait ensuite son chemin comme ci de rien n'était... Elle voulait voir le monde, voir les autres meutes aussi ! A ses yeux tout ne pouvait-être que "jeu" et "joie", rien n'était moche et méchant... Les autres meutes pour elle s'était rencontrer d'autres loups et donc avoir la possibilité de se faire plein d'autres amis ! Elle n'en avait pas beaucoup des amis elle... Juste Lindorie et sa sœur en fait... C'était très, très peu, mais bon elle n'avait d'autre choix que de faire avec.

« Qui sont tes parents au fait ? »

Elle se retournait alors légèrement pour voir la grande louve gris, pour elle cette louve était son "idéal" celle à qui elle voulait finalement ressembler physiquement. Elle était pour le moment plus grande qu'elle certes, mais elle n'était pas immense à côté des loups de son âge elle au moins... Saphir avait ce problème là, elle était beaucoup plus grande que la moyenne et elle avait peur d'être une géante par la suite... Et plus elle grandissait plus cette différence commençait à être pesante pour elle, mais le pire ça restait tout de même Nohy qui avait une patte toute minuscule... Saphir se disait tout de même qu'elle allait bien finir par grandir et que ce n'était que passager ! Elle ne réalisait pas encore que le petit était "handicapé" depuis la naissance mais elle n'était pas la seule dans ce cas là.

-Euh... Mon père c'est Asak et ma maman c'est Minuit ! Mon papa il était Prince avant, des méchants ! Ma mamie apparemment elle est cheffe mais elle est en prison... Je crois que je ne pourrais jamais la voir de toute façon, car avec ma sœur elle risque de nous manger. Elle voulait pas que papa il soit amoureux d'une louve qui était pas comme lui. Ma maman elle, bah elle est trop forte car elle a réussi à trouver la prison en première ! C'est une espionne !

Dressant sa petite tête elle semblait-être fière de ce qu'elle venait d'annoncer, en soit tous les secrets qui n'étaient plus des secrets à partir d'aujourd'hui, sur son père et sa mère. Les deux loups n'avaient jamais parlé de leur rencontre en détail, et cela était sûrement pour une bonne raison, mais la loupiote venait de briser ça, inconsciemment bien sûr ! Mais en tout cas elle voulait faire comme ses parents, avoir une histoire mouvementée, faire comme sa mère, découvrir des secrets, enfin des endroits cachés... Mais si elle devenait sentinelle tout ça ne serait pas réellement son travail, voir pas du tout sauf en cas d'extrême nécessité. Remuant sa truffe avant de reprendre son chemin elle se concentrait à nouveau sur ce qu'elle pouvait observer, le décors en soit même si ici il n'y avait pas grands choses d'exceptionnels.

Spoiler:
 

Code by Reira


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 6 Mai - 21:01

car je resterais seule ...
f. 42 - a. 47 - e. 35

La louve écoutait, son regard posé sur la loupiote qui lui disait qui sont ses parents et ce qu'ils font. De par la description que donnait la petite, la louve réussit à comprendre la situation. Si elle parle de méchant alors, c'est que son père est soit un Sekmet soit un Hordien. En y repensant bien, elle a parlé de prince, un prince Sekmet avec une Esobek ? Décidément, elle ne comprendra jamais rien aux meutes, tantôt elles se bouffent, tantôt elles s'allient, tantôt elles s'unissent. Enfin, tout cela ne la regarde pas, ces histoires ne l'intéresse pas, elle préfère rester loin de tout cela, loin de ces guerres idiotes, comme si ils avaient besoin de cela, avec tout ce qu'il se passe autour d'eux … Une perte de temps que de jouer à la guerre pour des territoires qu'ils sont en train de peu à peu perdre à cause des Hommes. La véritable menace, ce ne doit pas être les meutes mais, les Hommes, c'est sûr eux que tous devraient se concentrer, mais non, ils ont visiblement mieux à faire … Peut-elle seulement un jour vivre auprès d'une meute ? Peut-elle seulement un jour vivre avec les Esobek qui ont bien voulu d'elle ? Elle n'en sait rien …

Toute sa vie elle est resté dans son coin depuis la mort de son ami, toute sa vie elle est resté seule, se laissant aller, ses parents comme seul soutient. Elle n'a jamais su vivre avec les autres, même si parfois elle les aidait mais, en quoi les aidait-elle ? Elle s'occupait seulement de leurs progénitures quant ils partaient chasser ou chercher un nouvel endroit où vivre. Auprès d'eux, elle ne s'est jamais sentie à sa place, auprès d'eux, elle s'est toujours sentie comme une étrange. Et aujourd'hui ? Aujourd'hui qu'on lui a tendu la patte ? Toujours la même chose … Elle aide, donne un peu du sien pour leur montrer sa gratitude mais, elle n'arrive pas à se lier avec eux, elle n'arrive pas à les approcher, les esquivant comme la peste. En fait, elle ne se sent pas à l'aise auprès de loup adulte, peut-être parce qu'elle n'a pas l'impression d'en être une au fond d'elle …

Une fois seulement elle s'est sentie à sa place, une fois elle savait que cette vie était faites pour elle mais, cette vie, elle l'a perdu … Avec lui elle était bien, seul tous les deux, rien ne comptait hormis leur présence mutuel. Pas de responsabilité envers les autres, pas de chef à suivre, pas de guerre, seulement une immense paix en elle … Oui, c'est ainsi qu'elle a toujours voulu vivre sa vie et, ainsi qu'elle souhaite la vivre mais, à quel prix ? Les conflits touchent les solitaires, les Hommes s'en mêlent, elle n'est pas assez forte pour lutter seule et, pourtant, elle persiste à vouloir rester seule … Que peut-elle faire de sa vie maintenant ? Maintenant qu'elle est seule ? Marqué par l'Homme et, en train de sombrer ? Elle n'arrive plus à voir d'avenir, si ce n'est un avenir seule oui, peut-être est-ce sa son avenir, rester seule, comme elle l'a toujours été …

Ses yeux scrutant la petite, elle se dit que, malgré ce qu'elle reproche aux meutes, les louveteaux ont au moins de quoi manger tous les jours, des loups pour les protéger alors, elle pourrait partir, laissant son fils ici, avec eux. Peut-elle seulement l'abandonné comme on l'a abandonné ? Non mais, tôt ou tard, il leur faudra prendre une décision, du moins, la sienne semble être prise, qu'en est-il du jeune louvard ? Elle n'en sait rien et, préfère ne pas y penser, son esprit bien trop embrouillé …

« Et bien, cela veut dire que tu as du sang de princesse. Dois-je m'incline princesse Saphir ? »

Oui, devra-t-elle un jour s'incliner, si elle venait à accepter de devenir l'un des leurs ? Jamais elle ne le pourrait, elle le sait … Continuant de marcher près de la petite, son regard effleurant le paysage ravagé autour d'elle, quelque peu perdu dans ses pensées.

« Ton père est prince, ta mère espionne, et toi, as-tu une idée de ce que tu veux être lorsque tu seras aussi grande que moi ? »

Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 8 Mai - 13:40

Partir à l'aventure !
Nymeria & Saphir



Est-ce-que ses parents allaient la sermonner si ils savaient qu'elle avait dit ça ? Si oui, comment allait-elle faire ? Bah juste être punie et accepter sa punition au final... D'être partit du camp sans prévenir et d'avoir étaler toute leur vie à la solitaire... Bon c'était comme ça, c'était fait et maintenant elle ne pouvait rien y changer. Même si certains voyaient la solitaire d'un sale œil, Saphir la trouvait gentille, puis elle au moins ne l'avait pas ramener directement au camp comme l'aurait fait la majorité des loups si ils avaient été ici, là, à sa place. Continuant donc de trottiner aux côtés de la louve grise elle l'observait quelques instants, elle était surtout interloquée par la chose grise qui se trouvait autour de son cou, c'était quoi ? Elle allait donc le lui demander... Voilà ce qu'allait-être sa prochaine question.

« Et bien, cela veut dire que tu as du sang de princesse. Dois-je m'incline princesse Saphir ? Ton père est prince, ta mère espionne, et toi, as-tu une idée de ce que tu veux être lorsque tu seras aussi grande que moi ? »

Amusée par ce que venait de dire la louve et aussi ramenée à la réalité grâce à ses propos elle y réfléchissait. Il était vrai qu'elle avait du sang de "princesse" mais qu'est-ce-que cela changeait étant donné que son père avait renoncé à tout pour elles ? Rien, et puis nom Saphir ne voulait pas qu'un loup s'incline devant elle, elle n'était pas une alpha et en être une ne l'intéressait réellement pas. Elle, elle voulait-être Sentinelle comme elle y avait songé juste avant, puis décidée des jours bien avants... Sentinelle c'était être "libre", ne pas être obligé se suivre constamment les membres de la meute pour chasser ou pour se battre, il fallait juste surveiller les terres et attendre que les choses se fassent.

-Bah non tu ne dois pas t'incliner, je suis pas une alpha moi ! Je veux être Sentinelle, parce qu'être sentinelle c'est être libre !, elle marquait une pause avant de reprendreDiiis, c'est quoi ce que tu as au cou ?

Des choses comme ça elle n'en avait jamais vu, c'était unique à ses yeux... Plume Rousse, l'impérial de la meute, avait la même chose autour du cou. Est-ce-qu'elles les avaient trouvé ensemble ? Si oui, pourquoi ce les mettre là ? A quoi ça servait ? A faire jolie ? Ce n'était pas magnifique mais bon on lui avait toujours dis que chacun avait ses goûts et qu'il ne fallait pas juger les plus improbables... Donc elle attendait simplement que Nymeria lui réponde avant de donner son avis sur la chose, comme sa maman le lui avait sagement apprit. Quand on ne sait pas, on se tait, elle devait donc savoir pour "parler", enfin c'était comme ça qu'elle imaginait le "truc" après aller savoir si c'était réellement le cas.

Spoiler:
 

Code by Reira


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 8 Mai - 22:33

souvenir gravé
f. 42 - a. 47 - e. 35

Au moins, la petite ne perd pas le nord, elle ne perd pas qui elle est malgré le sang qui coule dans ses veines et, possède ses propres rêves. Tant mieux, mieux vaut vivre de ses rêves plutôt que de ceux des autres. Et elle ? A-t-elle seulement possédait un rêve un jour ? A-t-elle seulement imaginé un avenir ? Peut-être que oui, une fois mais, cela lui semble si lointain maintenant qu'elle ne s'en souvient même pas. Cette petite rêve de liberté, elle souhaite être libre comme la solitaire l'a toujours voulu aussi mais, différemment. La loupiote souhaite être libre par ses responsabilités visiblement alors que la solitaire souhaite l'être de l'emprise des meutes. Dans les meutes, sont-ils réellement comme emprisonné ? Perdent-ils réellement leur liberté ? Impossible de le savoir, poser la question à cette petite ne servira à rien, à un autre Esobek ? Non, si elle tombe sur un natif de cette meute, il risque de lui dire que non alors, comment savoir ?

Détourné de ses pensées, la petite voulait savoir ce qui orne le cou de la louve, celle-ci s'arrête, baisse la tête comme pour essayer de regarder. Le collier l'intrigue, que peut-elle lui répondre ? Doit-elle dire la vérité ? Mentir ? Pourquoi mentir après tout, elle ne peut pas lui dire qu'elle l'a trouvé d'autant qu'elle n'est pas seule à en avoir un et, si la petite venait à tomber nez à nez avec un autre loup qui en possède un voir même un chien, il lui faudrait se méfier car, probablement que ces canidés là appartiennent à des bipèdes … Non, elle ne peut pas mentir quant à sa provenance, il faut que la petite sache que le danger est partout en ce moment avec la présence des Hommes non loin de la tanière des Esobek …

« Un douloureux souvenir. Ce sont les Hommes qui m'ont mit ça lorsqu'ils m'ont attrapé afin de reconnaître les loups qu'ils ont capturé, leurs chiens en possèdent également. Tu dois te méfier lorsque tu vois un collier comme le mien, un Homme peut se cacher non loin de là. »

Oui, bien souvent, les chiens sont accompagnés par leurs maîtres qui se cachent pour mieux attraper ou tuer les loups pendant qu'ils sont cernés par leur molosse.

« Plume et moi nous sommes enfuit mais, malheureusement, nous ne pouvons pas nous débarrasser de ces colliers ... »

Tout en lui expliquant cela sans savoir si la petite comprendrait ou non, la louve perdit son regard ailleurs, songeuse. S'en débarrassera-t-elle seulement un jour ? Comment réagiront les autres loups en voyant ce collier ? En même temps, elle s'en fiche pas mal si cela peut les tenir à distance mais, et lui, si un jour il revient, comment réagira-t-il ? Elle ne peut imaginer se faire repousser mais, en même temps, elle ne peut imaginer son retour, pour elle ce n'est qu'un doux rêve ou, plutôt, un rêve transformé en cauchemar … Elle reprit la marche avec la loupiote à ses côtés ...

Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 9 Mai - 11:45

Partir à l'aventure !
Nymeria & Saphir



Elle regardait la solitaire baisser la tête, avait-elle dit quelque chose qu'il ne fallait pas ? Pendant l'espace d'un instant la petite louve se sentait coupable... Parfois, elle devrait apprendre à se taire ce serait mieux pour tout le monde, mais l'envie de savoir était plus forte que tout, elle voulait apprendre... Mais si la louve grise ne répondait pas elle comprendrait, après tout elle commençait à se mêler de ce qui ne la regardait pas et nombreux auraient été ceux qui lui l'aurait fait remarqué de suite. Restant silencieuse elle attendait donc de voir si oui ou non Nymeria allait lui répondre, après la réponse qu'elle allait avoir elle n'en savait rien, en même temps comment pouvait-elle le savoir ? Elle ne connaissait pas la louve, elle l'avait rencontré aujourd'hui et seulement aujourd'hui, elle ne savait même pas si elle allait pouvoir la revoir ensuite... Car après tout elle était une solitaire, et donc elle était libre.

« Un douloureux souvenir. Ce sont les Hommes qui m'ont mit ça lorsqu'ils m'ont attrapé afin de reconnaître les loups qu'ils ont capturé, leurs chiens en possèdent également. Tu dois te méfier lorsque tu vois un collier comme le mien, un Homme peut se cacher non loin de là. Plume et moi nous sommes enfuit mais, malheureusement, nous ne pouvons pas nous débarrasser de ces colliers ...»

Les Hommes, Saphir en avait souvent entendu parler mais de là à savoir qu'ils pouvaient entrer en contact avec eux, du moins physiquement pour leur mettre des choses, non... Plaquant ses oreilles sur son petit crâne elle semblait réfléchir, à quoi ressemblait un Homme ? Et un chien...? Elle ne le saurait que le jour où elle en croiserait un, mais avait-elle réellement envie d'en croiser un avec les dires de la grise...? Non, sachant que Plume avait-elle aussi été "victime" des hommes, elle qui était l'une des plus grandes guerrières de la meute, elle ne faisait certainement pas le poids étant une petite louvette d'à peine quelque mois... Mais les chiens obéissaient-ils aux hommes ? Il y avait tellement de questions qui lui venaient à l'esprit qu'elle ne savait pas par laquelle commencer... Au pire elle disait toutes en même temps et c'était réglé !

-Ça ressemble à quoi un Homme ? Et un chien ? Pourquoi est-ce-qu'on ne fait pas comme avec les loups méchants ? Les chasser...

Pour elle tout était aussi simple, il suffisait de trouver les Hommes et les chiens pour les chasser et c'était finit, ils retrouveraient grâce à ça leur tranquillité. Ce qu'elle ne savait pas c'était qu'il était impossible de les déloger aussi facilement, les Hommes c'étaient quelque chose de dangereux, un être qui n'était à la porté de personne, si ils mouraient c'était simplement parce qu'ils s'entretuaient... Comme eux finalement, oui, comme les loups mais ça notre Saphir était trop jeune pour le savoir, elle baignait encore dans l'innocence, comme tout les louveteaux. Pour eux, le monde était beau, gentil, il était bon de vivre, le danger ils ne connaissent pas, du moins pas jusqu'à leur six mois environs, voir plus pour certains.

Spoiler:
 

Code by Reira


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 10 Mai - 13:34

être méfiant
f. 42 - a. 47 - e. 35

D'un pas tranquille, prenant leur temps, la louve et la loupiote marchaient, parlaient. La petite ne semble rien connaître de la vie et, cela est normal après tout, jeune qu'elle est, elle ne doit pas se rendre compte du mal qui se trouve partout autour d'elle, surtout en étant protégé constamment par d'autres loups. Les louveteaux solitaires apprennent la vie bien plus rapidement que ceux appartenant aux meutes, probablement par ce que comparait à eux ils n'ont pas autant de loup pour les protéger de la menace qui rôde. Malgré tout, la petite est curieuse et lui pose plusieurs questions à la suite quant à savoir comment est un Homme ou un chien et pourquoi les loups ne peuvent pas tout bonnement les chasser, si c'était aussi simple … Les Hommes sont les plus redoutables de tous les prédateurs, les loups eux-même ne peuvent leur faire face et encore moins seul. Même lors d'un duel opposant un loup à un Homme, l'Homme risquerait de gagner si le loup ne fait pas suffisamment attention aux armes redoutables que possède le bipède.

« Les Hommes sont grand et marche sur deux pattes. Ils ne possèdent pas de fourrure mais plutôt des peaux qu'ils changent quand ils le souhaitent. Ils possèdent visiblement une grande intelligence donc, toujours se méfier d'eux. On ne peut pas les chasser, ils possèdent des armes bien plus résistant et mortel que nos crocs ou nos griffes. Certaines craches du feu qui peuvent nous ôter la vie en un rien de temps, d'autres sont capables de trancher la chaire sans le moindre problème. »

La solitaire s'interrompit, est-ce bon de raconter ce genre de chose à une si petite loupiote ? Elle ne veut nullement l'effrayer mais, en même temps, si la petite se remet à échapper à la surveillance de sa meute et qu'elle se retrouve face à un Homme, il lui faut savoir comment ils sont et ce dont ils sont capables.

« Les chiens sont des canidés comme nous mais, soumis aux Hommes et possédant différente morphologie. Ils sont dressés pour nous traquer et nous tuer si les Hommes leur ordonnent de le faire. J'ignore pourquoi ils leur obéissent ainsi mais en tout cas, ils sont dangereux même si plus gérable que les Hommes. »

Malgré sa captivité, la louve n'a rien vu de bon en ces Hommes qui ne cessaient de battre les chiens qui n'obéissaient pas ou qui ne réussissaient pas à faire ce que les Hommes semblent leur demander. Pas une marque d'affection, rien, la louve ne comprend pas leur loyauté envers eux et ne la comprendra probablement jamais. Se perdant de nouveau dans ces souvenirs, la solitaire continuait d'avancer, pensive. Tournant doucement la tête, elle pose son regard sur la petite loupiote. Dire que son fils était aussi petite qu'elle lorsqu'elle l'a trouvé, dire qu'il était aussi innocent ou, presque. Est-ce réellement un monde pour des louveteaux ? En même temps, si les loups ne se reproduisent pas, ils courront à leur perte et à l’extinction de leur race. Hors de questions que les loups disparaissent de ce monde, pas tant qu'ils auront cette envie de survivre mais, elle, a-t-elle cette envie là ? Cette force ?

« Tu dois apprendre à te méfier de ceux que tu ne connais pas, loup comme Homme. »

Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 15 Mai - 11:18

Partir à l'aventure !
Nymeria & Saphir



Elle gardait ses oreilles dressées, elle avait tellement envie de savoir... Elle n'avait jamais été aussi attentive à ce que pouvait lui raconter un adulte au passage, finalement elle l'aimait bien cette louve, oui, cette solitaire qui n'était pas de leur meute. Était-ce normal d'apprécier un loup qui n'était pas de sa meute ? Elle ne savait pas et à vrai dire elle s'en fichait un peu, les histoires de conflits entre les adultes n'étaient pas son problème, c'était sa mère qui le lui avait si bien fait comprendre donc elle le prenait à la lettre. Enfin, pour le moment elle se contentait d'imaginer un Humain, un animal terrifiant déjà... Ça elle en était sûre, ensuite... Méchant ! Avec des chiens à leur côtés, donc pour elle les chiens étaient des "loups", oui... Ils ressemblaient à des loups, en même temps comment pouvait-elle les imaginer autrement alors qu'elle n'en avait jamais vu ?

« Les Hommes sont grand et marche sur deux pattes. Ils ne possèdent pas de fourrure mais plutôt des peaux qu'ils changent quand ils le souhaitent. Ils possèdent visiblement une grande intelligence donc, toujours se méfier d'eux. On ne peut pas les chasser, ils possèdent des armes bien plus résistant et mortel que nos crocs ou nos griffes. Certaines craches du feu qui peuvent nous ôter la vie en un rien de temps, d'autres sont capables de trancher la chaire sans le moindre problème. Les chiens sont des canidés comme nous mais, soumis aux Hommes et possédant différente morphologie. Ils sont dressés pour nous traquer et nous tuer si les Hommes leur ordonnent de le faire. J'ignore pourquoi ils leur obéissent ainsi mais en tout cas, ils sont dangereux même si plus gérable que les Hommes. Tu dois apprendre à te méfier de ceux que tu ne connais pas, loup comme Homme.»

Ils n'avaient pas de poils...? Saphir tirait des yeux ronds, comment ne pouvait-on ne pas avoir de poils ? Et puis ça devait-être moche ! Mais ils avaient une peau qui pouvait changer d'apparence, ils étaient forts ces Humains, comment faisaient-ils pour changer de peau ? Si ils le pouvaient pourquoi pas eux ? En tout cas la louve grise lui disait de se méfier d'eux, comme tout les adultes quand elle leur posait ce genre de question... Pourquoi tout les êtres extérieurs à sa meute lui voulaient-ils du mal ? Qu'avait-elle fait au monde pour que tout le monde soit méchant ? Enfin, dans tout les cas elle était en sécurité actuellement... Redressant sa tête en entendant qu'ils pouvaient cracher du feu elle se demandait de nouveau comment ils faisaient, ils étaient forts, plus fort que la Horde en plus ! C'était peut-être pour ça que les chiens étaient avec eux... Parce qu'ils étaient forts, très forts.... Et intelligent apparemment !

-Dis tu crois que les Humains ils pourraient nous aider à faire partir la Horde ?

C'était une question "débile" d'un louveteau qui entendait constamment parler de la Horde dans son camp. Ils ne parlaient que de ça tous, si bien que les louveteaux s'en trouvaient eux aussi préoccupés alors qu'ils vivaient encore dans la "pouponnière". Plaquant alors ses oreilles elle venait de se rendre compte de la stupidité de sa question... De plus elle connaissait déjà la réponse, "non les Humains n'aident personne", ce qui devait-être vrai étant donné que la louve lui avait dit juste avant de se méfier d'eux et de ce qu'elle ne connaissait pas. En tout cas si elle croisait un Humain elle savait qu'elle devait vite partir, au moins elle avait retenu ça, il en allait de même avec les chiens qui étaient aussi des méchants dans l'histoire.

Spoiler:
 

Code by Reira


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 20 Mai - 16:36

pas d'aide
f. 42 - a. 47 - e. 35

A-t-elle était aussi innocente que cette loupiote, petite ? Oui mais, pas longtemps, lorsqu'on né et grandit solitaire, on apprend très vite que la vie n'est pas aussi rose que ce que les louveteau de meute pensent croire. On apprend très vite que la vie est cruel et, qu'il faut grandir rapidement pour ne pas se faire avoir. Malgré tout, la solitaire n'a pas su suffisamment se méfier et à jouer avec le feu et un grave accident a eu lieu, un accident qui ne cesse de la ronger jour après jour, l'une des raisons qui fait qu'elle veut rester loin des autres mais, aussi suite au mépris de ces loups qu'elle pensait être sa famille, sa meute. Tous lui on tourné le dos et, elle s'est retrouvée seule avec seulement ses parents en soutien. Comment avoir confiance en des individus qui, du jour au lendemain, peuvent vous tourner le dos ? Non, elle n'a aucune envie de revivre cela. Malheureusement, elle le revit, elle le revit avec le loup qui a su briser ses chaînes qui lui servait de protection, ce loup qui a su lui faire croire de nouveau en quelque chose mais, ce loup l'a abandonné, comme tous les autres et, elle ne sait plus quoi penser de tout cela …

Marchant toujours, cette fois-ci en direction de la tanière des Esobek en prenant tout son temps, la louve se mit à réfléchir à la question de la loupiote, ou plutôt, à se souvenir. Non, aucun espoir pour que ces êtres puissent les aider et, de toute manière, comment feraient-ils pour leur demander ? Non, ces bipèdes ne pensent qu'à eux et, qu'importe de quelle meute provient le loup, tout ce qu'ils veulent c'est leur mort.

« Non, ils ne nous aideront pas. »

Répondit-elle simplement en regardant devant elle. Si seulement les Hommes pouvaient servir à quelque chose mais, cela est impossible, impossible de pouvoir leur demander quoique ce soit, de toute manière, si ils tuent la Horde, ils s'en prendront ensuite aux autres loups après tout, leurs chiens sont dressés pour chasser les lupins et les tuer, pas pour faire ami-ami avec. Non, si les meutes veulent se débarrasser de eux, ils vont devoir se débrouiller et, la louve ne compte pas intervenir dans leur guerre, Ô que non, elle préfère rester loin de toutes ces querelles, cela ne la concerne nullement et, désormais, elle fait tout pour esquiver tout Hordien qu'elle pourrait croiser …

« Je pense qu'il est grand temps pour toi de retourner auprès de tes parents, avant qu'ils ne s'inquiètent. Je vais t'escorter jusqu'à là-bas, ça t'évitera de te faire gronder au moins si ils voient que tu n'es pas seule. »

Code © N3m0
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 21 Mai - 14:18

Partir à l'aventure !
Nymeria & Saphir



Nymeria semblait avoir prit le temps pour réfléchir à la question de la louvette, pourquoi ? Cette question était "bête" à la base... Enfin aux yeux de la petite qui en avait toujours aussi honte, mais la louve grise semblait réellement la prendre au sérieux ce qui était rare chez les adultes, oui, le truc là... Être prit au sérieux en soit, c'était la chose la plus rare qui soit pour Saphir qui ne savait pour le moment plus où se mettre. Être prit au sérieux ça voulait aussi dire ressentir de la honte et là pour le moment ce n'était pas un réel avantage pour elle, enfin la louve grise avait marqué un arrêt avant de fixer les alentours, évasive. S'installant à ses côtés la loupiote observait ce qu'elle observait, en soit l'horizon, c'était quelque chose d'agréable... Enfin elle pensait.

« Non, ils ne nous aideront pas. Je pense qu'il est grand temps pour toi de retourner auprès de tes parents, avant qu'ils ne s'inquiètent. Je vais t'escorter jusqu'à là-bas, ça t'évitera de te faire gronder au moins si ils voient que tu n'es pas seule.»

Oui ils ne les aideraient pas, de toute manière ils étaient les seuls à s'entraider, oui les loups les autres espèces préféraient être égoïstes pour survivre, c'était une drôle de façon de faire mais c'était comme ça et chacun vivait comme bon lui semblait de toute manière alors elle n'avait pas à chercher plus loin. Puis elle comprenait qu'il se faisait tard en voyant le soleil se cacher petit-à-petit, elle allait se faire sermonner, bon un peu moins car la grande louve allait l'accompagner mais tout de même... Sa mère avait du s'inquiéter tout comme son père, elle allait sûrement être punie, encore une fois, comme d'habitude de toute façon.

-Merci !

Elle avait marmonner un petit merci, après tout la louve avait prit le temps de tout lui expliquer, de l'accompagner et maintenant elle la ramenait à son camp, elle était gentille Nymeria ! Alors elles se dirigeaient toutes deux vers le campement des Esobeks, la petite, une fois à l'intérieur cherchait du regard sa mère qu'elle avait rapidement aperçu, à ce moment là elle s'était contentée de baisser ses oreilles avant de la suivre jusqu'à la cave.

Spoiler:
 

Code by Reira


Contenu sponsorisé
En savoir plus

 A l'aventure ! [PV: Nymeria.]


 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface