Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 Aurore. [Pv : Plume Rousse]

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 25 Avr - 22:35






Besoin de parler


Feat



Freux avait passé un bon moment à rechercher Plume. C'était il y a quelques jours de ça. Il ne devait sa survie qu'à son talent pour le combat, une endurance qu'il avait travaillé pendant des jours et des jours. Et à son Alpha. Qui l'avait retrouvé et tiré en lieu sûr. Sans tout ça, il serait mort. Dans une lente, très lente agonie. Et personne n'aurait fait attention à sa disparition, sans doutes. Jusqu'à ce que l'odeur de décomposition de son cadavre n'arrive aux museau de ses compagnons de meute. Il aurait laissé derrière lui des louveteaux sans Père.

Le loup Grisâtre était couché sur le flanc, observant une Lune pleine. Il était seul, à présent. Il s'était exilé. Mais pourquoi ? Le mâle avait besoin de penser. De penser à tout ce qu'il s'était passé depuis qu'il était entré dans cette meute. Les Esobeks.

Cette meute lui avait tant offert. Tant donné. C'était une chose si parfaite. Il avait, grâce à tout ça, retrouvé une nouvelle famille. Quelque chose de si important qu'il ne finirait plus jamais par pouvoir payer sa dette envers eux. Et il continuerait chaque jour, à faire de son mieux pour offrir tout ce qu'il pouvait à sa famille. Confort, Nourriture, Présence, Défense, etc...

Mais certaines personnes étaient plus importantes, dans cette meute, que d'autres. Plume Rousse, par exemple. Une louve importante dans sa meute. Et une louve importante pour le Mâle. Elle avait été si gentille depuis sa rencontre. Ils avaient fait les cent coups ensemble. Et, en l'espace d'un instant. Elle avait disparut. Et sa recherche vaine, lui avait fait croire qu'il l'avait définitivement perdu.

Et à ce moment là, quelque chose s'était brisé dans le corps du loup. Il avait perdu une partie de lui-même. Son regard s'était voilé d'une haine sans nom. Et il avait montré les crocs. Le mâle n'avait pas attendu un instant de plus, et avait prit la première direction qu'il avait trouvé, avant de partir la chercher …

Mais le présent n'était plus le passé. A présent, tout ce qui importait était le futur. Et Freux savait que Plume avait été bouleversée. Et le Grisâtre devait faire quelque chose pour lui en venir en aide. Tout ce qu'il pourrait faire. Se redressant comme il le pouvait, malgré les douleurs qui persistaient dans son corps. Le mâle s'était mit en route pour rejoindre la louve à laquelle il pensait.

Tandis que Freux s'était, discrètement, glissé tout proche de la louve sans doute endormie. Il avait prit le luxe de venir glisser son museau contre son cou, caressant la fourrure jusqu'à rencontrer le froid mordant du collier qu'elle portait à présent. Un élan de rage prit son cœur de plein fouet. Pourquoi les hommes lui avaient-ils fait ça, à elle ? Pourquoi ?!

Mais il s'adoucit lentement. Tandis qu'il regardait la louve. Elle allait sans doutes s'éveiller dans peu longtemps …

- Ce n'est que moi, Plume, ne t'en fais pas.

Lui avait-il glissé à l'oreille. A présent, elle n'aurait pas peur en s'éveillant. Ce qu'elle avait dû vivre devait lui avait laissé un mauvais, très très mauvais souvenir.




Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 25 Avr - 22:58

Que faire ?
Freux & Plume Rousse



La nuit était tombée, le silence régnait désormais dans le campement. La majorité des loups dormaient, lovés à l'intérieur de la cave. Elle, elle ne pouvait pas dormir, quelque chose la hantait, ils la hantaient alors qu'elle n'était plus à leurs côtés... La peur nouait constamment le ventre de la louve qui n'arrivait plus à construire son avenir sereinement. Comment pouvait-elle en même temps ? Elle savait que ses hommes avaient le pouvoir de changer un loup rien qu'en le touchant, comme elle... Elle qui était devenue un "chien". C'était le mot qui définissait le mieux son ancienne situation. Rabattant ses oreilles elle s'était alors dirigée dans un coin, un peu plus loin, seule, elle voulait tenter de se reposer, de réfléchir en soit ce qui n'était pas très facile quand des louveteaux chahutaient juste à côté. Hors là il n'y avait rien, juste le silence et la désolation du paysage qui dévoilait une vérité sur ce monde, sur leur monde.

- Ce n'est que moi, Plume, ne t'en fais pas.

Elle avait alors sentit le museau de son frère de cœur dans son cou, crispée et prête à mordre elle s'était calmée à temps en entendant sa voix. La honte l'envahissait alors, elle était instable et comment une louve instable pouvait-elle servir les siens ? Fuyant du regard Freux elle fixait le sol, celui-ci s'était alors attardé sur son collier, cette chose que les Hommes lui avaient fait en quelque sorte cadeau... C'était désavantageant pour elle en tout cas, en soit elle avait un fardeau. Si elle recroisait les humains ils allaient la reconnaitre et là... Là elle allait-être punie. Des coups de bâton, elle avait encore les cicatrices au niveau du dos, ils la frappaient elle et la crise, les affamaient, et les forçaient à se battre pour pouvoir les dominer une fois "faible". Ils n'avaient aucune douceur, pourquoi dans ses rêves avait-elle alors vu une personne agréable ? Un humain qu'elle affectionnait alors que ce n'était vraisemblablement qu'une illusion ?

- Je... Je suis désolée Freux... Je ne voulais pas partir comme ça... Je te le jure je ne voulais pas vous abandonner...


La voix tremblante elle fixait son compagnon, la grande guerrière n'était plus, elle qui semblait si sûre d'elle ne se voilait plus la face, elle était anéantie et avait du mal à réaliser qu'elle allait réellement avoir besoin d'une aide, de son aide à lui... Pourquoi lui ? Parce qu'il avait toujours été là pour elle et faisait partit des rares loups en qui elle pouvait accorder une entière confiance. Au jour d'aujourd'hui ils n'étaient que deux, Nymeria et Freux. Cela ne changerait sûrement pas, mais en même temps avec des personnes comme ça à ses côtés elle n'avait pas besoin de chercher ailleurs non..? Posant finalement sa tête sur ses deux pattes avant elle replongeait son regard dans le décors, elle fuyait encore une fois la réalité, du moins tentait, car bon tout finissait par la rattraper, comme son passé... Elle ne le cherchait plus et il lui était tombé dessus... Comment allait-elle avoué à Freux qu'elle était une des leurs... Avant ? Une bâtarde créée uniquement pour appâter les loups dans un piège ? Qu'elle adorait faire ça juste parce qu'elle pouvait ensuite voir la fierté dans les yeux de son maître ? Que toute sa vie elle n'avait connu que ça et qu'elle ne méritait rien d'autre que la mort...? Ce passé qu'elle aurait finalement préféré fuir, elle l'avait cherché la majorité de sa vie pour conclure cela...

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 25 Avr - 23:53






Besoin de parler


Feat



La voix de Plume n'avait pas du tout échappé au Grand Mâle Gris. De plus que son comportement. Et l'état déplorable de son corps. Comment une louve si forte, si sûre d'elle, avait pu tomber si bas en si peu de temps ? Qu'est-ce que les Hommes avaient-ils bien pu lui faire ? Même si, les quelques cicatrices qui se laissaient voir au travers de la fourrure de son amie ne laissaient aucun doute. Ils l'avaient battut. Et ils avaient réussit à, Freux ne savait par quel moyen, briser la volonté de cette louve dont il se sentait terriblement proche. La plus proche en ce monde, peut-être. Et cette vision là, venait de serrer son cœur, à tel point qu'il en avait littéralement perdu le souffle.

Pourquoi ? Pourquoi Freux se sentait si mal en observant Plume dans cette situation ? Elle était certes importante pour lui mais … A ce point ? Qui plus est, elle s'excusait de son enlèvement ? Pourquoi ? C'était tout à fait illogique ? Pourquoi s'excuser d'une chose pour laquelle elle n'avait totalement rien à voir ? La Rousse n'avait jamais choisit d'être enlevée. C'était abominable. Le mâle était tiraillé dans toutes les directions, dans tout les sentiments … Que pouvait-il bien faire ?

La réponse était venue naturellement, au final. Son museau continuait de glisser le long de la fourrure de la Rousse, jusqu'à en venir aux marques sur son dos. Le mâle se mit soudain à offrir de tendres coups de langue le long des cicatrices. Comme pour chercher à en retirer les mauvais souvenirs, la douleur, par le simple contact de sa langue.

- Pourquoi t'excuser Plume Rousse … ? Tu n'as en aucun cas besoin de le faire. Tu n'y es pour rien, à t'être fait enlever. Je ne peux pas t'en vouloir. Et même si je le voulais, je ne pense pas pouvoir y arriver plus de dix minutes. Car tu es une louve importante pour moi … Tu as dû le comprendre, depuis le temps.

Freux lâcha un fin soupire. Ayant terminé de laper chaque blessure visible de la louve. Jusqu'à déposer son museau contre son ventre, à l'emplacement où il pouvait sentir le mieux le cœur de la femelle battre. Son odeur avait faiblement changé, en si peu de temps. Mais bientôt , elle retrouverait entièrement la si douce odeur Esobek.

- J'ai lapé les blessures que j'ai pu voir. Mais certaines ne peuvent pas être lavées. Les blessures de ton cœur … Je sais que tu souffres, Plume. Je le sens, comme si je souffrais avec toi. J'aimerai te proposer quelque chose, qui vient du plus profond de mon cœur. Si jamais, je peux t'être utile, d'une façon ou d'une autre. Dis le moi, et je serai là. Pour toi. Comme depuis le début.

Il prit une grande inspiration dans la fourrure de son Amie. Jusqu'à débuter une toilette complète de son corps, à doux coups de langue. Freux avait commencer à en prendre l'habitude, avec tout les petits qu'il avait eu, à présent. Et, pour l'heure, il offrait cette même douceur à celle qui avait été là pour lui depuis le début. Il ne faisait que lui rendre la pareille. Le cœur lourd.

- Tu comptes tellement pour nous tous … Pour moi … Que, quoi qu'il puisse arriver. L'important, est que tu nous reviennes …

Son regard était doux. Mais une lueur de peine dansait dans ses prunelles. Ce n'était pas une peine pour lui, mais pour elle. Il souffrait...




Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 26 Avr - 13:48

Que faire ?
Freux & Plume Rousse



Il était autant stressé qu'elle, au final il ne devait pas savoir quoi faire pour l'aider. En même temps comment aurait-elle réagit elle si Freux s'était retrouvé à sa place ? Aurait-elle risqué sa vie pour tenter de le retrouver, sans avoir aucun indice ? Aucune trace ? Elle ne savait pas réellement, même si elle était sûre que oui, qu'elle aurait agit de la même façon. Ils étaient en quelque sorte liés et agissaient pratiquement de la même manière, l'un était juste plus impulsif que l'autre mais ils se complétaient. Sentant la langue de son ami sur ses plaies, du moins ses cicatrices, la louve se laissait faire, c'était agréable et elle avait besoin de calme, de soutien pour pouvoir se redresser. On lui avait toujours dis que ce qui ne tue pas rendait plus fort, mais était-elle devenue plus forte avec cet évènement ? Elle en doutait car la seule chose qu'elle faisait actuellement c'était se morfondre. Son corps avait subit, son esprit était blessé, elle était perdue et allait devoir redresser la tête si effectivement elle voulait que cet évènement la rende plus forte au lieu de la détruire.

- Pourquoi t'excuser Plume Rousse … ? Tu n'as en aucun cas besoin de le faire. Tu n'y es pour rien, à t'être fait enlever. Je ne peux pas t'en vouloir. Et même si je le voulais, je ne pense pas pouvoir y arriver plus de dix minutes. Car tu es une louve importante pour moi … Tu as dû le comprendre, depuis le temps. J'ai lapé les blessures que j'ai pu voir. Mais certaines ne peuvent pas être lavées. Les blessures de ton cœur … Je sais que tu souffres, Plume. Je le sens, comme si je souffrais avec toi. J'aimerai te proposer quelque chose, qui vient du plus profond de mon cœur. Si jamais, je peux t'être utile, d'une façon ou d'une autre. Dis le moi, et je serai là. Pour toi. Comme depuis le début. Tu comptes tellement pour nous tous … Pour moi … Que, quoi qu'il puisse arriver. L'important, est que tu nous reviennes …

Pourquoi s'excusait-elle ? Parce qu'elle se sentait coupable, mais avait-elle réellement été coupable ? Non elle avait juste refusé d'abandonner une solitaire, une amie, elle avait juste eu un cœur à ce moment là. Combien de loups auraient réagit de la même manière ? Pas beaucoup, la majorité auraient abandonné la solitaire à son sort pour pouvoir prendre la fuite, ils étaient lâches mais sensés, car devant les hommes c'était ce qu'il fallait faire, lutter ne servait à rien. Touchée par ce que venait de lui dire Freux elle venait alors blottir sa tête sous la sienne, il était là pour elle, il allait l'aider, elle n'était pas seule, plus jamais seule... Elle pouvait lui dire ce qu'elle avait sur le cœur, tout lui révéler et ne plus rien lui cacher... Il allait-être le premier à qui elle allait tout dire depuis le début, sa perte de mémoire soudaine, son envie de trouver un foyer, et surtout cette chasse qu'elle avait lancé à son passé.

- Je dois te dire des choses Freux... Beaucoup de chose me concernant.
, elle le regardait marquant une pause avant de reprendre, - Je suis née chez les Hommes, c'est eux qui m'ont créé en quelque sorte... Mon père était un chien et ma mère une louve. Je suis une race bâtarde, les traqueurs m'ont ensuite adopté et élevé comme un chien, j'ai été en soit dressée pour débusquer les loups. J'ai perdu la mémoire lors d'une expédition qui a mal tourné, je ne sais pas encore comment, mais j'étais marquée à l'oreille droite... Là où j'ai perdu un morceau. Ils m'ont reconnu en me retrouvant, et ils... Ils m'ont tout fait oublié rien qu'en me touchant, je ne sais pas comment Freux mais ils sont très dangereux. A ce moment là j'étais prête à tout faire pour voir la fierté naître dans leurs yeux, même à tuer mon amie la solitaire... C'est elle qui m'a ramené à la raison, autrement j'étais perdue.

Même elle n'avait pas réussi à lutter contre la force des Humains, elle avait été un "louveteau", ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient d'eux, comme des vulgaires jouets. Mais pourquoi avaient-ils besoin des loups ? Car la véritable question était là... Ainsi que le problème majeur. Voulaient-ils tous les éliminer ? Non ce serait totalement stupide... Pourquoi prendre autant de précaution si ils ne s'agissaient que d'une "chasse" ouverte aux loups ? Ils voulaient peut-être se servir d'eux pour leur guerre, ce qui n'était pas génial dans le fond, car ils allaient avoir encore plus de problèmes... Puis ils avaient des choses à régler, comme le soucis de la Horde, libérer le pauvre Reaven, et Empress, l'alpha Sekmet. Voilà ce qu'ils devaient d'abord faire, après ils verraient le soucis des Humains, c'était comme ça qu'elle voyait les choses, peut-être avait-elle tort ? Peu importait réellement, ce n'était pas elle qui tirait les rênes de toute manière...

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 26 Avr - 20:51






Besoin de parler


Feat



Freux avait écouté Plume. Sagement. Sans la quitter du regard un seul instant. Même si la fin de son discours lui avait offert un frémissement du bout du museau jusqu'à la queue, il n'avait cessé de lui offrir un regard tendre. Malgré tout ce qu'elle pourrait lui dire, au final, il aimait cette louve. C'était tout ce qui semblait important, en fin de compte.

Secouant alors délicatement la tête, le grand mâle vint apposer son museau aux oreilles de la femelle. Ouvrant alors faiblement la gueule afin de lui susurrer de douces paroles, d'une voix faible. Tout semblait être fait pour que la louve garde son calme.

- Plume. Malgré tout ce que tu pourras me dire. Je ne changerai jamais mon point de vue sur la louve que tu es. Que ton Père soit un Chien, ça, je m'en moque. C'est ton passé, ma grande. Lorsque je t'ai connu, tu n'avais rien d'un chien. Tu étais une louve fière, forte, que j'ai vu progresser. Jour après Jour. Et j'étais là, à chaque fois. A tes côtés. On a tant fait ensemble. Mais je garderai ce secret pour moi. Je te le jure.

Il vint lui offrir une douce lèche sur la joue. Comme pour essayer des larmes. Une de ses lourdes pattes vint se glisser contre le ventre de la Rousse. Le mâle se mettait à l'agiter faiblement en cercle, ses coussinets frôlant la fourrure de son amie.

- Tu sais. Quand j'étais petit, je vivais en solitaire, avec mes parents, mes deux sœurs et mon frère. Nous formions une toute petite meute. Nous vivions dans les montagnes. Je n'étais encore qu'un très jeune loup. Mais j'avais le goût de l'aventure. J'ai quitté notre tanière tôt dans la matinée. J'avais déjà cette habitude à l'époque. Mon père me disait souvent ''Lève toi plus tôt que tes proies, et elles seront déjà dans ton estomac''. C'était plutôt vrai...

Le mâle prit une petite inspiration. Venant délicatement se glisser aux côtés de Plume. Sa fourrure contre la sienne, partageant ainsi leurs chaleurs. Leurs respirations. C'était son moyen de lui montrer qu'il était le plus proche possible qu'elle. Bon, il aurait très bien pu se mettre carrément sur elle, mais là, il l'aurait réduit à l'état de crêpe. Et c'était pas trop le but !

- Quand je suis revenu vers notre tanière. J'ai senti l'odeur du sang. Et en entrant, un énorme loup que je ne connaissais pas se trouvait au milieu des cadavres de mes deux parents. Il était recouvert de leur sang. Il a cherché à me bouffer. Mais je lui ai envoyé un coup de patte de toutes mes forces, je lui ai brisé la nuque. Le lendemain, j'ai jeté son corps dans une crevasse de la montagne. J'ai observé son corps s'écraser en contrebas. A ce moment là, j'ai senti une sorte de bien-être étrange …

Le mâle continuait son petit discours, les yeux perdu dans le lointain. Comme s'il revivait chaque scène qu'il contait à sa compagne. Ses griffes creusaient une petite tranchée dans la terre sous son corps. Chaque mot semblait faire resurgir, à présent, des blessures qui, au plus profond de son être, étaient encore bien hémorragiques.

- Ce jour là, j'ai aussi perdu mes deux sœurs et mon frère. Ils avaient disparut, eux aussi. J'ai fini par devoir vivre en solitaire. Pendant des Lunes. Et alors que j'avais totalement perdu espoir, j'ai retrouvé mes deux sœurs. Mais trop tard. Un groupe de loup s'en prenaient à elles. Le temps d'intervenir, ils avaient tué Aurore. Et tandis que Flocon se battait pour sa survie, deux des loups se sont jeté sur le corps de ma sœur décédée. Et ils ont festoyé de sa chair …

Les crocs du mâle se mirent, dès lors, à crisser faiblement. Et son corps trembler. Fermant les yeux, il lâcha un faible grognement.

- J'ai fuis avec Flocon. Et elle m'a quitté quelques jours plus tard. Et mon Frère ne donnait toujours pas de nouvelle. L'hiver s'est installé, et j'ai commencé à perdre de plus en plus de force. En même temps, les proies étaient de plus en plus rare. Lorsque toutes les forces de mon corps m'ont abandonné, je me suis écroulé dans la neige, et des loups m'ont traîné jusqu'à la meute Esobek. J'y ai retrouvé mon frère, quelques temps plus tard. Même si à présent, il semble encore avoir disparut

Suite à un long soupir, Freux ouvrit à nouveau les yeux, les posant dans ceux de Plume. Celle en qui il n'avait jamais douté un seul instant de placer sa vie, sa confiance, et tout ce qu'il pourrait un jour poser qu'il possédait.

- Tu es la première à qui j'offre mon histoire, Plume. La première. Et sans doutes la seule. Mais souviens toi d'une seule chose, ma Grande. Quoi que tu puisses être. Quel que soit ton passé. Je n'ai jamais douté de toi. Je ne me suis jamais posé de questions sur qui tu étais. Alors pourquoi, toi, devrais-tu douter ? Tu es une grande louve.

Il vint glisser son museau contre son corps.

- Et nous avons tous besoin de toi … Moi, j'ai besoin de toi. Où est notre duo... Où est notre lien … Où sommes-nous, tout deux. Sans toi ?




Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 29 Avr - 21:00

Que faire ?
Freux & Plume Rousse



A ses yeux elle ne changerait pas, à ses yeux elle était celle qui avait toujours été là pour lui, à ses yeux elle semblait-être unique... Rabattant ses oreilles sur son crâne la louve rousse l'observait et l'écoutait. Qu'allait-il lui dire de plus ? Il était hésitant, mais venait de se lancer. En soit il racontait sa vie, oui, il expliquait ça à Plume, lui qui ne parlait habituellement jamais de ça. Comment devait-elle réagir ? Devait-elle se sentir importante à ce moment là ? Elle n'avait rien dit, du moins, elle n'avait pas eu besoin de demander à son ami de lui raconter ça. Il n'avait pas eu une vie facile, ils avaient tout d'eux été des victimes du "sort", en soit ils avaient tout les deux été des monstres à un certain moment de leur vie... Était-ce normal ? C'était ça être un loup ? Être capable de tuer ou de trahir un autre être de sang "froid" ? Passant une patte sur son museau, laissant Freux s'amuser avec son ventre, du moins en quelque sorte, elle tentait de percer cette question...

- Tu es la première à qui j'offre mon histoire, Plume. La première. Et sans doutes la seule. Mais souviens toi d'une seule chose, ma Grande. Quoi que tu puisses être. Quel que soit ton passé. Je n'ai jamais douté de toi. Je ne me suis jamais posé de questions sur qui tu étais. Alors pourquoi, toi, devrais-tu douter ? Tu es une grande louve. Et nous avons tous besoin de toi … Moi, j'ai besoin de toi. Où est notre duo... Où est notre lien … Où sommes-nous, tout deux. Sans toi ?

Il fourrait à ce moment là son museau dans son poils, Plume ne savait plus comment interpréter ses actions... C'était simplement de l'amitier, voilà ce qu'elle se disait. En même temps elle ne pouvait pas imaginer le fait que Freux ait des sentiments autre qu'amicaux pour elle, il ne pouvait pas trahir sa sœur et elle aussi ne trahirait pas sa sœur, tout simplement... Secouant légèrement sa tête, honteuse d'avoir pu imaginer cela, elle restait tout de même sûre d'une chose, oui, il avait raison. Où était-elle passée ? Où était la Plume d'avant ? Elle devait se redresser, reprendre les choses en patte... Puis, leur duo ne pouvait pas s'arrêter là... Tout simplement. Redressant alors sa tête elle regardait une nouvelle fois l'horizon, elle allait se battre, oui, se battre pour redevenir la grande louve qui avait toujours été aux côtés de Freux, elle ne pouvait pas se laisser abattre, pas maintenant, pas tant que la meute avait besoin de tout ces guerriers...

- Tu as raison... Je vais me reprendre, je dois me reprendre. Tu as réussi toi, donc je n'échouerais pas, je ne peux pas, il faut que l'on se serre les pattes et je ne vous abandonnerais plus, Freux.


Freux avait réussi à se reprendre malgré le fait qu'il avait perdu ses parents, ses sœurs, son frère... Il avait tout perdu mais il s'était reconstruit. Maintenant qu'elle connaissait la vérité elle devait se reconstruire, apprendre à vivre avec ce passé qui était le sien, c'était une partie d'elle... Les Hommes, les laboratoires, les élevages, sa famille... Les massacres... Puis, la liberté. Voilà le plus beau moment de sa vie, sa liberté qu'elle avait regagnée grâce à Nymeria. Cette louve était unique, et elle n'en recroiserait sûrement pas une autre comme elle. Mais si elle échouait ? Qu'adviendrait-il d'elle ? Redeviendrait-elle une solitaire ? Ou alors irait-elle d'elle même retrouver son maître...? Ce n'était pas envisageable, si elle retournait sereinement vers celui qui avait osé la battre et manqué tuer son frère de cœur, elle trahissait sa meute et les autres loups... De toute manière cela n'arriverait pas, elle ne ferait pas ça, elle le savait.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 30 Avr - 0:06






Besoin de parler


Feat



Il était heureux. Oui, très heureux. Pour une bonne et unique raison. Il avait réussit à rendre sa férocité à cette louve qu'il aimait tant. Plume promettait de redresser fièrement le museau. Et ça, c'était un grand pas que le mâle venait de faire. Et en un instant, il venait de se demander ce qu'il se serait passé, si ce n'était pas lui qui était venu voir la louve. Ou voir même pire, si personne n'avait remarqué son état, et n'avait agit en conséquence. Car, il se doutait bien que, si personne n'avait agit, l'état de cette louve si importante pour lui se serait aggravé. De jour en jour. Elle se serait détruite d'elle même. Et Plume n'aurait plus jamais été Plume. Plume n'aurai, peut-être, simplement plus été …

Se redressant alors, il vint discrètement glisser son museau contre celui de sa compagne nocturne. Lui offrant dès lors un fin coup de langue. C'était, en soit, un geste réservé normalement mais, le mâle n'avait pas réussit à le garder pour lui. Une pulsion à laquelle il avait trop longtemps mit des barrières. Au final, les souvenirs de nombreuses situations du genre revirent à son esprit. Depuis qu'il avait rencontré Plume, il avait toujours été à ses côtés. Leur lien était-il née simplement du fait d'une très grande amitié entre eux ? Ou d'un sentiment plus profond ? Caché ? Lié dans leur cœur ? Qui n'était pas encore réellement comprit des deux pairs ?

Freux ne savait pas et, en un sens, avait plutôt peur de l'apprendre. Le Grisâtre avait, par nombreuses fois, tenté ses chances auprès de sa camarade Rousse. Sans grand résultats. C'était étonnant d'ailleurs. Peut-être que Plume n'aimait simplement pas les hommes ? Cette pensée fit rire au plus profond de son cœur le mâle.

Mais au final. Cette idée était-elle réellement fausse ? Freux ressentait-il quelque chose de plus profond qu'une simple amitié envers Plume Rousse ? C'était troublant, de pouvoir penser à ça. Il était avec sa Soeur. Même si celle-ci était de moins en moins présente. D'ailleurs, où pouvait-elle bien être, à l'heure actuelle ? C'était une question à laquelle Freux aurait aimé avoir une réponse...

Ce manque commençait à peser à son cœur. Il avait plutôt envie de pouvoir répondre à ses envies de câlin, lui … Et en réponse à cette envie, il vint se blottir contre Plume. Comme s'il s'agissait de cette louve, sa compagne. Il se fichait pas mal de connaître la réaction de la Rousse, peut-être allait-elle mal réagir … Lui, il voulait profiter d'une chose qui lui avait longtemps été refusée.

- Dis moi … Plume Rousse … A ton avis, d'où nous vient ce lien, entre nous deux … ? Il y aurait quelque chose … sous tout ça … ?

Il la regardait, plutôt troublé. Avait-il envie de connaître sa réponse ?




Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 30 Avr - 16:24

Que faire ?
Freux & Plume Rousse



Ils étaient là, tout les deux, ensembles comme avant. Oui, avant que Freux rencontre sa sœur, avant que Patte d'Ivoire ne revienne et que Plume apprenne qu'elle avait une sœur... A vrai dire ce jour lui était tombé sur la tête, elle ne s'y attendait pas elle qui s'était faite à l'idée qu'elle n'avait pas de famille, à part les Esobeks bien sûr, cela allait de soit. Elle n'avait jamais été confiante au sein de cette meute avant de s'y faire une place. En soit, elle avait changé petit-à-petit, prenant par là ses petites habitudes et en se faisant des amis exceptionnelles, comme Freux, Hybride, Qwint... Mais certains s'étaient envolés, comme Qwint qui avait disparu sans laisser de traces. Elle en avait perdu un et avait trouvé Nymeria, c'était un hasard qui tombait "bien". Mais qu'en était-il de sa relation avec Freux ? Etaient-ils seulement des amis ? Comme ils se le disaient souvent...

- Dis moi … Plume Rousse … A ton avis, d'où nous vient ce lien, entre nous deux … ? Il y aurait quelque chose … sous tout ça … ?

Sursautant légèrement, elle sentait Freux se blottir contre elle. Elle ne savait que faire même si au final le sentir là, contre elle n'était point déplaisant... Mais que penserait sa sœur si elle les voyait, comme ça, tout les deux ? Et surtout, comment allaient réagir les petits de son frère de cœur ? Rabattant ses oreilles elle était en train de prendre conscience qu'elle n'était pas la seule à se poser cette question, à être perturbée par le fait qu'ils étaient très proches... Cependant, le risque de continuer dans cette direction était de perdre cette amitié qui valait de l'or, cette amitié qui en soit était des plus uniques. Elle ne montrait donc pas de signes affectifs au loup gris, elle préférait attendre, réfléchir avant de faire quoique ce soit, de peur de se tromper, de faire en soit une connerie... De toute manière elle se trompait peut-être, car si cela se trouvait Freux lui posait simplement la question... Comme ça.

- Notre lien est des plus uniques Freux, cependant je ne sais pas si il y a quelque chose derrière tout ça... Je ne pense pas... Enfin, je ne veux pas savoir...


Elle soupirait légèrement, cela montrait bien qu'elle était anxieuse à cette idée là. Elle ne pouvait pas être "amoureuse" du loup de sa sœur, c'était une trahison et l'avouer était des plus dur, du moins si c'était le cas... De toute façon elle allait bien devoir ouvrir les yeux à un moment ou un autre, mais comment cela allait-il se passer avec le reste de sa famille ? Allaient-ils tous s'en prendre à eux ? Enfin de toute manière elle ne pouvait pas y songer, elle ne voulait pas s'occuper de tout les louveteaux qu'avait pondu Patte', car si sa sœur n'était plus là et qu'elle avait bel et bien disparue elle aussi, encore une fois, il n'y aurait plus de nourrice... Cela était en quelque sorte un beau bordel, mais bon ils étaient déjà dans la merde, donc ils ne faisaient que s'y enfoncer... Ils finiraient bien par en sortir, enfin, elle l'espérait.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 30 Avr - 20:50






Besoin de parler


Feat



Elle ne voulait pas savoir ? Réellement ? Mais pourquoi ? C'était pourtant quelque chose d'important. Du moins, aux yeux du mâle Grisâtre. Avoir une réponse à une question si existentielle était une chose qu'il voulait. Même s'il avait peur de la réponse. Surtout peur de la répercution de la réponse, en fait, au final. Car comment pourrait réagir la louve à tout ça ? Partageait-elle un peu ce que pouvait sentir le loup ? Ou bien n'avait-elle rien de plus spécial envers lui ? Qu'une simple amitié. Enfin, simple amitié. Ce n'était pas du tout le mot, étant donné qu'ils avaient, l'un pour l'autre, un sentiment quasi fusionnel, car ils pouvaient comprendre d'un seul regard les sentiments de l'autre. C'était un bon point. Mais parfois, un mauvais point, car Freux venait de déchiffrer ce qui était une sorte d'angoisse, une peur, que sa compagne semblait vouloir cacher.

Mais elle ne pouvait rien lui cacher, à lui. Et malheureusement pour Elle, le Grisâtre n'avait jamais eu sa langue dans sa poche, elle était bien pendue et lui servait en toute occasion. Surtout lorsqu'il avait besoin de dire ce qu'il pensait. Car lui, il n'allait que rarement prendre un détour pour offrir le fin fond de ses pensées. C'est ainsi qu'il prit la parole. D'une voix, malgré tout, toujours très douce. Qu'il réservait pour Plume Rousse.

- Tu as peur de répondre. Et tu as peur de savoir. Mais dans un sens, tu ne penses pas que ça pourrait nous être utile, de savoir, mh ? Même si, au final, il n'y a rien là-dessous, et si au final, il y a quelque chose. Qu'est-ce que ça pourrait bien changer ? A nous de nous adapter, ensemble. Depuis le début, on agit l'un pour l'autre, et ensemble. Ça ne changera pas. Jamais.

Le loup hocha faiblement la tête, sûr de ses paroles. Et ce n'était pas un mensonge. Peut-être avait-il, depuis le début, des sentiments cachés pour Plume Rousse. Mais au final, sa réponse allait-elle réellement changer les choses ?

- Il faut être curieux, dans la vie, ma Belle.

Et sur ces mots, il vint lui offrir un autre coup de langue affectueux. Profitant de cette soirée.




Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 1 Mai - 11:47

Que faire ?
Freux & Plume Rousse



Freux n'avait pas perdu le "nord" son ami était très franc et têtu il n'allait pas abandonné avant d'avoir eu une réponse concrète. Mais devait-elle lui donner une réponse concrète ou devait-elle attendre ? Elle préférait attendre mais elle savait très bien que cela ne servirait à rien, en soit elle était perdue et avait vraiment besoin de réfléchir, de se poser et de penser au pour et le contre de cette situation. Enfin elle l'avait déjà remué plusieurs fois dans sa tête, elle savait qu'il n'y avait majoritairement que des ennuis si elle s'embarquait dans ce genre de situation, sa famille lui en voudrait, la meute la verrait d'un sale œil... Les enfants de Freux et de Patte' ne verraient plus leur tante de la même façon... Devait-elle continuer à tout énoncer dans sa tête ou devait-elle s'arrêter là ?

-Tu as peur de répondre. Et tu as peur de savoir. Mais dans un sens, tu ne penses pas que ça pourrait nous être utile, de savoir, mh ? Même si, au final, il n'y a rien là-dessous, et si au final, il y a quelque chose. Qu'est-ce que ça pourrait bien changer ? A nous de nous adapter, ensemble. Depuis le début, on agit l'un pour l'autre, et ensemble. Ça ne changera pas. Jamais. Il faut être curieux, dans la vie, ma Belle.

Oui elle avait peur de répondre, pourquoi ? Parce que le futur de sa sœur allait dépendre de sa réponse... Mais en quoi cela allait-être utile de savoir ? Elle ne voyait réellement pas en quoi... Ça allait juste poser des tonnes et des tonnes de problème et de situations délicates, voilà ce que ça allait changer... Pourtant elle en avait envie, elle ne pouvait pas se cacher ça, mais encore une fois ses bonnes intentions la retenaient pour de bon à se lancer. Pour ce qui est de sa curiosité Freux savait très bien que la louve l'était. Mais ce qui l'avait surprit et mise un peu mal à l'aise était bel et bien ce coup de langue affectueux. Plume avait besoin de temps et là c'était trop précipité pour elle, comme ci le ciel lui tombait une nouvelle fois sur la tête. Elle regardait alors le loup gris avant de prendre calmement la parole.

-Écoute, j'ai besoin de réfléchir, là c'est trop pour moi... C'est trop précipité, j'ai besoin de temps pour savoir.


Elle se redressait alors légèrement pour s'assoir, voilà, elle lui avait fait comprendre qu'il y avait peut-être bel et bien quelque chose derrière tout ça, mais qu'elle devait prendre son temps, Plume prenait toujours son temps et ce n'était pas ce soir qu'elle allait agir sans avoir longuement réfléchit avant... Mais l'amour devait-il être un acte réfléchit ? Elle ne savait pas, mais les conséquences qui en suivaient oui. Se redressant entièrement elle commençait alors à marcher, suivit de Freux, elle avait besoin de respirer et une balade nocturne était bien placé pour permettre de se changer les idées, de "réfléchir" et de songer à un avenir stable pour elle et sa meute, pas foutre en l'air la vie de quelqu'un, qui en plus lui était chère, d'un coup de tête et à cause d'une envie égoïste à ses yeux.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Dim 3 Mai - 13:50






Besoin de parler


Feat



Freux observait Plume d'un drôle d'oeil. Se demandant, finalement, pourquoi elle réagissait de la sorte. Et tout ça, c'était plutôt louche. La femelle semblait cacher quelque chose. Et c'était un peu gênant, au final. Avait-il eu tord de poser toutes ces questions à sa meilleure amie ? Sa sœur de cœur ? Celle qui était si importante pour lui ? Bah... Ce n'était qu'un moment un peu compliqué à passer, après tout, non ? Le mâle n'avait jamais eu sa langue dans sa poche, mais c'était la première fois qu'il troublait réellement sa compagne de toujours. Mince, c'était plutôt chiant, en fait.

Se glissant alors à ses côtés, tandis qu'ils débutaient une petite balade nocturne. Son regard se glissait de temps en temps sur la Rousse. Jusqu'à ce qu'il se décide, enfin, à nouveau, à briser le silence qui pesait à présent entre eux.

- Écoute Plume... Je ne voulais pas t'obliger à me répondre dans les minutes, hein. Et … Je ne voulais pas non plus te perturber. Tu comptes beaucoup pour moi et ça me met mal à l'aise de te voir dans l'état que je viens de te mettre. Alors je voulais m'excuser d'être un peu … brutal sur mes paroles. Voilà.

Il lui offrit un petit coup de museau, sympathique, amical. Comme à chaque fois. Le loup taquin qu'il était ne se cachait jamais avec elle.

- Aller ! Garde la tête haute ma belle ! Te laisse pas perturber ! Même par moi ! Tu es une louve forte ! Et je n'avais jamais réussit à te perturber. Aller, me dit pas que c'est aujourd'hui que je vais enfin réussir après tout ce temps !

Il lui offrit un regard brillant de malice. Jusqu'à bondir un peu devant elle.

- Aller ! Le premier arrivé au camp de la meute gagne ! Et le perdant servira de coussin au gagnant !

Et sur ces simples mots. Le Grisâtre prit ses pattes à son cou. Courant vers leur tanière.




Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 6 Mai - 13:30

Que faire ?
Freux & Plume Rousse



Tout était redevenu calme, il semblait réfléchir au pourquoi du comment la louve avait réagit de la sorte, mais pour elle cela avait été trop précipité et il devait le comprendre, elle ne pouvait pas envisager de construire une vie avec son beau frère, c'était trahir sa famille tout simplement. Même si dans le fond elle savait qu'elle tenait beaucoup à Freux... Elle avait juste besoin de réfléchir, de voir comment cela allait se terminer, se passer, et si oui ou non elle pouvait songer à faire cela... Non Patte avait trop souffert, elle était trop adorable pour qu'elle lui fasse ce coup là. Mais ce qu'elle ne comprenait pas, c'était pourquoi son frère de cœur voulait tromper sa compagne ? Ne s'entendaient-ils plus ? Ils avaient tout, une famille, de nombreux petits, une bonne place... Alors pourquoi ? Rabattant ses oreilles elle ne posait cependant pas la question, si on ne lui avait rien dit cela voulait dire que ça ne la regardait pas, point final.

-Écoute Plume... Je ne voulais pas t'obliger à me répondre dans les minutes, hein. Et … Je ne voulais pas non plus te perturber. Tu comptes beaucoup pour moi et ça me met mal à l'aise de te voir dans l'état que je viens de te mettre. Alors je voulais m'excuser d'être un peu … brutal sur mes paroles. Voilà. Aller ! Garde la tête haute ma belle ! Te laisse pas perturber ! Même par moi ! Tu es une louve forte ! Et je n'avais jamais réussit à te perturber. Aller, me dit pas que c'est aujourd'hui que je vais enfin réussir après tout ce temps ! Aller ! Le premier arrivé au camp de la meute gagne ! Et le perdant servira de coussin au gagnant !

Là elle retrouvait son Freux, celui avec qui elle faisait toujours des conneries, son frère et elle comprenait qu'il devait rester son frère, elle ne voulait pas briser cette amitié qui était si unique, une amitié qui valait de l'or, tout simplement. Lui rendant son regard complice elle le suivait alors, tentant tant bien que mal de le rattraper, ce qu'elle fit vu que lui il était blessé à cause... D'elle, si elle n'avait pas été enlevée il n'aurait jamais été dans cet état et ça, elle s'en souviendrait toujours, la prochaine fois elle ferait plus attention mais elle n'avait pas pu abandonner cette louve qui aujourd'hui était son amie, Nymeria. Plume avait fait preuve de compassion ce jour là et cela lui avait valu tout ces mauvais traitements qu'on lui avait infligé depuis... Mais aujourd'hui elle était rentrée, aujourd'hui était un autre jour elle devait donc apprendre à tourner la page. La louve était alors rentrée au camp avec son frère, finissant par aller s'allonger pour tenter de dormir.

Spoiler:
 
Code by Reira


-->
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Aurore. [Pv : Plume Rousse]


 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface