Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs

 Pour rester en vie, il faut se battre. [Entrai. ft nocturne]

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 8 Avr - 1:17


Entrainement I


«Un paysage complètement dévasté, la verdure d'autre fois n'était plus que cendre et même la roche était en miettes. Par-ci, par-là des geysers crachaient leur mécontentement face à cette nature déchue créant de petites averses d'eaux à certains endroits de la clairière nue, le vent n'était pas très fort et réussissait à peine à faire dévier les gouttelettes d'eau. Dans le ciel, des nuages cachaient le soleil donnant une teinte grise au paysage poussiéreux. Le terrain avait vécu la guerre et n'avait toujours pas l'air de s'en remettre. La vue était triste, sans aucune couleur ni sentiment, seule la force des geysers animaient l'endroit.»

Calypso ouvrit les yeux doucement, l'obscurité l’envahissait ainsi qu'une température humide, comme si elle était confiné dans une petite pièce. La louve s'étant couché tôt doutait qu'il fasse encore nuit alors elle se leva et étira ses jambes en se campant bien dans la terre molle sous ses pattes. Un instant.. De la terre molle? La belle regarda autour d'elle et remarqua qu'elle était dans un terrier, les murs étaient rapproché et seule une petite lueur venant de l'extérieur permettait de distinguer la sortie, elle ne se souvenait pas de s'être endormi dans un terrier.. Bon, peu importe ça lui arrivait souvent de se coucher n'importe où. La louve blanche fit de lent pas jusqu'à ce qu'elle sois sortit puis elle huma l'air par habitude. Elle n'était pas du genre sentimental mais cette odeur la rendait triste, triste car elle ne l'aimait vraiment pas. Elle était désespéré de n'être pas née quelques années plus tôt, à une époque où elle aurait pu sortir au grand jour sans trop se méfier et respirer l'air pur des arbres en santés... Bref Calypso avait besoin de se défouler, elle qui était du genre solitaire n'avait pas beaucoup de relation avec les autres loups et donc elle se devait, juste pour un moment, de s'entrainer seule. La louve se mise en marche encore un peu endormie, elle s'ébroua histoire de se réveiller un peu puis accéléra le pas tous ses sens en alerte, elle avait faillit se faire coincer par des traqueurs une fois et ce n'allait pas ce reproduire. Elle connaissait leurs moyens pour se déplacer, leur compagnon, leurs odeurs et plus que tout, leurs bruits.
Calypso gambadait depuis quelques minutes, elle était totalement réveillé grâce à sa rencontre avec un geysers. Elle regarda autour d'elle et trouva l'endroit parfait, le sol était accidenté et de nombreux jets d'eau brulant et pollué en sortaient, avec sa couleur pâle elle allait être parfaitement bien camouflé parmi ses geysers, un vrai fantôme. La louve de taille moyenne commença alors à galoper sur le terrain escarpé en évitant tous les ''pièges'', parfois elle se risquait à sauter par dessus un trou inactif -à ses risques et périls- et pendant les 3 heures où elle fit ses allez-retours, aucun incident n'arriva. La louve fatigué de sa longue course folle s'éclipsa vers un lieu pour piquer une sieste tout en repensant à se parfait lieu d'entrainement..


Miroir des Silences
Miroir des Silences

Fiche de personnage
force:
105/100  (105/100)
agilité:
100/100  (100/100)
endurance:
100/100  (100/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur http://another-dna.forumactif.org/
Sam 11 Avr - 12:34

Pour rester en vie, il faut se battre.

Calypso
Nocturne


Ça et là, s'étalaient des embouchures fumantes et brûlantes. A chaque souffle, de la vapeur jaillissaient de ces trous et faisait trembler la terre craquelée sous ses pattes griffus. Il en avait besoin. Il fallait qu'il se défoule. Ses dernières rencontres, notamment sa défaite contre l'aveugle sekmet lui avait coûté. Était-il trop faible? Était-ce pour ça qu'il n'avait rien pu faire pour sa sœur? Sa disparition l'avait anéantit plus que de raison, et Nocturne ne se sentait pas de pouvoir revivre ça. C'était bien pour ça qu'il n'acceptait de liens avec quiconque. Personne ne devait l'approcher. Il était un danger pour les autres, et pour lui-même.

C'était ces vagues de désespoir maladif qui le traversaient, montant de plusieurs crans sa jauge d'adrénaline et de fureur. Et ces émotions se traduisaient par une agressivité manifeste. Le coeur battant, les pattes tremblants, l'esprit plus sur de rien, l'animal déboussolé s'élança à travers les jets brûlants qui menaçaient à tout instant de l'ébouillanter. Il ne voyait plus rien, ne songeait plus à rien. Il voulait juste passer. C'était une épreuve pour lui-même. Peut-être se sentirait-il mieux après?
Le hordien se sentait s'affaiblir de jour en jour. Il manquait désespéramment de sommeil. Jamais ses nuits n'arrivaient à être complètes. Les cauchemars le hantaient quand toutes les âmes étaient endormis, et à présent, le sombre pelage craignait qu'ils n'empiètent sur sa journée.

Il n'avait plus de ressources, il coulait lentement, sans rien pour le retenir, il s'enfonçait dans une folie meurtrière. C'était ça. De douleur, il devenait de plus en plus sanguinaire. Même en ayant rejoint une meute, Miroir des Silences de son nom de lune, craignait de devoir l'abandonner, pour ne pas risquer de mettre en péril certain camarades.

A présent, il était là, voltigeant au travers des vapeurs bouillantes, courant, griffant le sol de ses mouvements non maîtrisés. Il agissait par instant, il ne se sentait plus exister actuellement. Rien que l'instinct de survit et le besoin de sensations fortes de son esprit de lupin.
Le sol dur se heurta durement à ses pattes endoloris. La douleur sembla le ramener un tant soit peu à la réalité. Il relevait la tête, huma l'air, y décelant une odeur.
Dans un élan de fureur, le brouillard emplissant son cerveau, le hordien se jeta sur la silhouette qui l'observait. Depuis combien de temps d'ailleurs? Il n'en avait aucune idée. Il savait simplement que ses doutes étaient fondés, à l'instant où ses griffes rencontrèrent la douce fourrure blanche qu'il plaqua avec dureté sur le sol craquelé et tremblant.
Ses crocs s'accrochèrent d'un geste vif à la chair de son cou, alors qu'un lourd grognement de fureur montait de ses entrailles. Un mouvement et le corps pâle ne serait plus qu'une masse sanglante, vertèbres et clavicules arrachées.

Fiche de liens (c) Miss Yellow

_________________
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Mer 15 Avr - 3:30

(je repond bientot désoler pour l'attente :o)
Mirage Ardent
Mirage Ardent

Fiche de personnage
force:
13/100  (13/100)
agilité:
5/100  (5/100)
endurance:
9/100  (9/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 27 Avr - 20:55

Up

_________________
Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 15 Mai - 20:27

Second up.
Mirage Ardent
Mirage Ardent

Fiche de personnage
force:
13/100  (13/100)
agilité:
5/100  (5/100)
endurance:
9/100  (9/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 30 Mai - 0:01

J'archive.

_________________
Contenu sponsorisé
En savoir plus

 Pour rester en vie, il faut se battre. [Entrai. ft nocturne]


 :: Archives :: Archive des RPs