Souffle acide du vent, larmes brulantes du ciel. Le monde ne ressemble plus aux paysages d'autrefois. Les cataclysmes ont frappé, des colonnes de flammes et de fumées se sont élevées sur l'horizon. La guerre. La guerre des hommes. Et nous, les loups n'avons eu d'autres choix que de fuir. Nombreux furent nos congénères emportés. Nous traversâmes les plaines cabossées, les forêts de cendres, poursuivis par la faim, traqués par la mort.

Notre salut, nous le devions malheureusement à ceux qui avaient provoqué notre malheur.


 

 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface

 C'était bien trop beau pas vrai ? (PV ébène)

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 2 Avr - 18:53

Merci de changer de code qui déforme la page.:
 


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 2 Avr - 21:10


C'était bien trop beau pour etre vrai ?

« Saches que je t'aimerais pour toujours et à jamais et ce peu importe ou je me trouverais »


L'hiver nous a définitivement quitté et le froid avec lui. Cet hiver aura été le plus bel hiver de ma vie. Certainement pas à cause de cette fichue poudre blanche. J'avais toujours détesté la neige. Non, si celui ci serait définitivement gravé dans mon cœur et mon esprit à jamais c'était à cause d'une louve. La louve qui m'avait redonné gout à la vie. Ma louve. Celle qui avait réussi à percer mes défenses. Qui avait su guérir mon cœur blessé. Je savais que ce que j'allais faire allait lui briser le cœur et le mien. Mais, je devais le faire. Je n'avais pas le choix. Il fallait que je prenne le large. C'était égoïste, j'en étais pleinement conscient mais je devais partir. Ce n'était pas un départ définitif. Pas d'adieux donc mais un au revoir. Cependant, je me doutais que cela ne ferait pas de différences aux yeux de ma belle. Je retarde le moment du départ. Puis, je me décide enfin. Il n'est plus temps de tergiverser, il faut faire face. Quel bonheur d’être de nouveau à la surface. Un jour de plus sous terre et je me serais laissé noyer dans la lave au fin fond de la faille de grenat. Un bonheur souillé par la folie des hommes. Les terres sont dévastées. Ces bipèdes ne s’arrêteront donc jamais. Ne sont ils pas doué de raison. Oui cela doit être cela, ils sont tout bonnement stupides. Je ne vois pas d'autres explications. Bon d'accord, je ne peux pas qu'incriminer les bipèdes pour ma situation. Je me dirige vers la forêt charbonneuse en traînant les pattes. C'est ici que je lui avais parlé pour la première fois. Un excellent souvenir, magique même. Un sourire étire mes babines lorsque je me rappelle de notre course. J'arrive au milieu des arbres calcinés. Elerina n'est pas encore arrivé. Le silence emplit la forêt, je le trouve reposant. Je m'installe au milieu du bois, le sourire quitte mes babines aussi soudainement qu'il était apparu. Je fixe le ciel, la mélancolie m'envahis peu à peu. Soudain, mes sens m'avertissent de la présence du soleil de mes jours. Elle me lèche le museau, puis frotte sa tète contre mon cou. Cela va me manquer. Je sens ma détermination flancher. Non, reprends toi Ebène. Elle me sourie. Ce sourire est la plus belle chose qu'il m'ait été donné de voir. Je l'enregistre dans mon esprit pour me le repasser en boucle lorsque je serais seul au milieu de nulle part. Elle me dit d'une voix enjouée : Coucou toi , tu voulais me dire quelque chose ?
Je plante mes yeux dans ses magnifiques yeux ambrées puis lui dis : Salut ma belle, oui j'ai quelque chose à te dire. 
Ma voix que je voulais calme s'est éraillé trahissant ma nervosité. Je me rattrape : Mais j'ai l’impression que tu veux me dire quelque chose. Vas y toi d'abord.   
Retarder l'échéance.     

Code By AFTERGLOW

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Jeu 2 Avr - 22:12

Merci de changer de code qui déforme la page.:
 


Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Ven 3 Avr - 21:20



C'était bien trop beau pour etre vrai ?

«  Saches que je t'aimerais pour toujours et à jamais et ce peu importe ou je me trouverais  »


Elle baisse la tète gênée. Non, je crois deviner ce qu'elle va me dire. Je suis heureux mais effrayé. Oui, effrayé car si elle compte me dire ce que je pense qu'elle va me dire, cela risque d’être encore plus compliqué que prévu. Je suis impatient d'entendre cela. La tension monte en moi. Je suis partagé entre l'envie et le refus d'entendre ce que je soupçonne. C'est une situation très étrange. Après ce qui me parais être une éternité Elerina tourne la tète et me lâche : -Eh bien en faite...Tu sais ...on s'entend bien tout les deux ..et..la proposition...bah..euh..je l'accepte..je veux qu'on sois ensemble.qu'on est notre vie.. Est ce que cela veut dire qu'elle m'aime. Je suppose que oui. Il y a des semaines dans cette même forêt, elle m'avait dit qu'elle avait besoin de temps pour que l'on apprenne à se connaitre et réfléchir à ma proposition. Maintenant qu'elle acceptait, j'allais la quitter. La cruauté que cette vie m'avait infligée allait elle devenir un de mes traits de caractère. Car, la vie nous façonne. Les terres dures donnent des loups durs. Les terres agréables donnent des loups diplomates et bienveillants. C'est le cycle de la vie. Je ne suis donc qu'un salop ? Je ne sais pas quoi lui dire. Cette nouvelle m'emplit de joie, d'une immense joie qu'aucun mot ne saurait décrire. Je veux passer ma vie avec elle, avoir des petits avec elle et mourir à ses cotés. La chérir, l'aimer et la protéger pour toujours et à jamais mais je dois d'abord m'éloigner. Elle gratte sa patte au sol. Je me rapproche d'elle et lui saute dessus. Puis une fois qu'elle est au sol, je la chatouille comme je l'avais fait ici il y a bien longtemps. Son rire cristallin me fait du bien. Je souffle dans son oreille : Et on sera ensemble je te le jure.    

Code By AFTERGLOW

Invité
Invité
avatar
En savoir plus
Sam 4 Avr - 11:53

Merci de changer de code qui déforme la page.:
 


Braise d'Hiver
Braise d'Hiver

Fiche de personnage
force:
105/100  (105/100)
agilité:
105/100  (105/100)
endurance:
105/100  (105/100)
avatar
En savoir plus
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 11 Mai - 17:46

UP

_________________





Contenu sponsorisé
En savoir plus

 C'était bien trop beau pas vrai ? (PV ébène)


 :: Archives :: Archive des RPs :: Zones extérieurs :: La Surface